AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Landry Patterns

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Landry Patterns
| Elève de 7° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Poste : Elève
Humeur : Plutôt bonne
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Lan-Lan-Riz
Date d'inscription : 26/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
5/10  (5/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Landry Patterns   Ven 28 Déc - 19:51

.. IDENTITE ..


• NOM : Patterns
• PRENOM(S) : Landry
• SURNOM : Miss Patterns convient parfaitement pour les personnes qui lui sont inconnus ou qu’elle n’apprécie pas. Pour les intimes, son prénom est de rigueur.
• DATE DE NAISSANCE : 13 février 1954
• AGE : 17 hivers
• SIGNE ASTROLOGIQUE : Verseau
• PURETE : Sang Pur et fière de ce fait

• NATIONALITE : Française
• LIEU DE NAISSANCE : A Londres
• LIEU DE VIE : Une charmante petite maison en France

• FAMILLE : Hum…. C’est une longue et complexe histoire que n’aime pas narrer Landry. Mais puisqu’il le faut…
Herival Patterns, le patriarche. Landry ne l’a jamais aimé, sûrement parce qu’elle ne le connaît pas suffisamment. Durant son enfance, il n’y en avait que pour son frère jumeau : Lyle doit être le meilleur, il doit être parfait. Elle aussi a du talent, un sacré bon même, mais elle n’est pas aussi importante. Peu importe si elle fait des fausses notes, peu importe si elle est à contretemps. Tout ce qui compte, c’est Lyle. Alors, elle s’est peu à peu décrochée de cette figure paternelle et conçoit même de l’indifférence envers ce dernier. Elle n’est pas importante à ses yeux, lui n’en sera pas plus. Elle s’oppose à lui régulièrement lorsqu’il critique la relation qu’elle entretien avec son frère.
Lylander Patterns, son frère jumeau, la deuxième partie d’elle-même. Elle est très attachée à ce dernier même trop si l’on croit les ragots de certains, et alors ? Elle doit le protéger de son père et l’aimer à la place de sa mère. Ils font partis d’un tout comme le Yin et le Yang, le blanc et le noir, l’amour et la haine… deux choses tellement différentes mais si complémentaires. Elle le materne depuis dix-sept ans et cela n’est pas près de s’arrêter.
Andreï Patterns, l’aîné. Il est parti il y a neuf ans maintenant. Il a fait sa vie comme il l’entendait, loin de sa famille, loin de tous ces problèmes. Landry a vécu ce départ comme une trahison du haut de ses six ans : il fallait garder une cohésion, faire face à papa, mais aujourd’hui qu’elle a grandi, elle a comprit ce geste et tente de renouer contact mais elle n’arrive pas à écrire ce hiboux et à l’envoyer.
Son dernier frère, Gerall Patterns, un original encore. Lui, n’a pas choisi un instrument mais la comédie. Art grâce auquel il vit. Ayant renoncé à une vie de sorcier, il se sent bien parmi les moldus. Brûlant les planches, chacune de ses représentations est une merveille. Landry adore aller le voir jouer.
Et enfin sa mère. Etrange créature, Landry l’a toujours connu alitée à Sainte Mangouste. Quand elle allait la voir avec ses autres frères, c’était comme si elle n’existait pas. Il n’y en avait que pour les garçons, elle n’était rien aux yeux de sa mère… encore une fois. C’était comme si le jour de leur naissance, elle n’avait enfanté qu’un seul et unique bébé et que par la suite, il se soit scindé en deux. Un attirant toutes les intentions, l’autre restant dans l’ombre.

.†. PETITS DETAILS IMPORTANTS OU PAS .†.


• MAISON : Serpentard, comme son frère. Maison qu’elle a apprit à aimer et qui tout compte fait lui correspond bien, très bien même.
• ANNEE : 7ème

• MATIERE(S) PREFEREE(S) : Une grande majorité, elle adore enrichir son savoir et découvrir de nouvelle chose. Elle a toute de fois une préférence pour les runes, le duel et la métamorphose.
• MATIERE DETESTEE : Botanique, sûrement parce que se doigts frêles ne supportent pas le contact de la terre. C’est connu, les mains de pianistes ne doivent jamais à avoir travailler.

• NOMBRE DE PIERCINGS : deux, un à chaque lobe de chacune de ses deux oreilles
• COULEUR DE CHAUSSETTES : De toute façon, vous ne les verrez jamais.
• LE PRENOM QU’IL N’AURAIT JAMAIS VOULU PORTER : Le sien est déjà assez bizarre pour qu’elle n’ai pas à en choisir un autre.
• POSITION DANS LAQUELLE IL DORT : Sur le côté gauche, de préférence avec son frère
• LUNETTES OU VERRE DE CONTACT : Aucun, elle a une vue perçante à laquelle rien n’échappe
• COULEUR PREFEREE : Toutes les couleurs pastels qui sont d’autant d’invitation au calme, à la réflexion et à l’imagination.
• SAISON DETESTEE : L’été, il fait beaucoup trop chaud.
• NOMBRE DE RELATION SERIEUSE : En six années, notre jeune fille a su s’entourer de personnes de confiance mais aussi d’ennemis. Son caractère est ainsi : être adulée par les uns, détestée par les autres mais jamais à sa juste valeur.
[A venir lorsque je serais vraiment de quoi il en retourne]
• UNE MAUVAISE HABITUDE : Lorsqu’elle joue, plus rien n’existe autour d’elle. Elle se donne tout entière à son instrument et rien ne pourra l’en empêcher, ainsi quelque fois lorsque l’on lui parle, elle ne répond pas.

.†. DESCRIPTION MORPHOLOGIQUE ET MENTALE .†.


• DESCRIPTION PHYSIQUE : Physiquement, Landry est quelconque. De taille moyenne, assez élancée, elle voit le monde à travers ses grands yeux turquoise. Un visage encore enfantin voire mutin encadré par de longs cheveux noirs -qu’elle a teint, il y a peu-. Non, vraiment, Landry n’a rien de particulier.
Si ce n’est ce charme, qui émane de ses sourires et de ses regards à la dérobée et illumine son visage. Une aura qui ne demande qu’à lui faire confiance. Elle sait envoûter et enchanter pour parvenir à ses fins. Elle dégage une impression de poupée de cire avec son teint blanc presque transparent. Fragilité qui n’est point, réellement, puisqu’elle affiche une moue déterminée et presque orgueilleuse. On ne sait jamais ce qu’elle pense réellement car ses traits et ses gestes sont totalement sous son contrôle.
Outre son regard captivant, son atout majeur est ses formes. Forcée de constater qu’elle ne peut ressembler à son frère, elle en a fait une arme de séduction très avantageuse lorsqu’elle requiert une faveur à la gente masculine. Mais cette féminité n’est pas pour lui déplaire.

• FACON DE S’HABILLER : Sans son uniforme, Landry n’est guère très différente. Sa garde-robe est presque exclusivement composée de couleur sombre même si l’on peut trouver une ou deux robes rouge ou lavande. Elle préférera les imitations des bustiers du début du siècle assortie à des pantalons amples : une asymétrie parfaite. Mais n’espérez pas la voir un jour en jupe. Elle n’en porte que très rarement et pour les grandes occasions.
Ses longs cheveux sont rarement laissés tels quels, seulement pour des question pratique. Plus les cheveux sont longs, plus ils s’emmêlent. Elle essaye donc des coiffures plus extravagantes les unes que les autres : son seul but, faire parler.
• PARTICULARITE PHYSIQUE : Rien à noter de ce côté-là.

• DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE : Tellement de qualificatifs pourraient convenir à Landry. En fait, tous. Mais un seul mot les résume tous : ‘caméléon’. Enfant caméléon qui grandit deviendra dangereux.
Sûre d’elle et bien dans sa peau, elle sait s’adapter à toutes les situations et peut passer du chaud au froid sans passer par la case tiède. Douce, elle l’est par nature afin d’obtenir ce qu’elle veut. Autrement, elle utilise la force : mentale ou physique, la fin justifie les moyens.
Les ragots et les rumeurs à son propos et qui parviennent à ses oreilles sont très sévèrement punis. La délation n’était-elle pas un crime ? Elle a la rancune tenace mais faudrait-il encore lui faire assez mal pour cela, disons que dans la plupart des cas elle se contentera d’ignorer.
Manipulatrice au plus haut point, elle sait toujours ce qu’elle veut. Elle connaît les différentes images que chacun veut avoir d’elle et s’y plie avec bonne grâce lorsque cela lui est utile. Dans le cas contraire, ses pensées sont exprimées avec la plus grande franchise et même si cela peut blesser, comment s’améliorer si on ne pointe pas du doigt les erreurs à éviter ? Elle rend donc service.
Passionnée par tout ce qu’elle fait, l’échec n’est pas admissible et lorsque cela arrive, il donne droit à une remise en question profonde et blessante tant pour elle que pour son entourage.
Ce qui adoucit son caractère est sa curiosité sans limite. Elle a développé ce don qui lui permet d'agrandir son savoir mais aussi de s’attirer de nombreux problèmes. Lorsqu'elle a quelque chose dans la tête, inutile de vouloir l'en empêcher : elle reviendra toujours à la charge.
Elle cache un sens inné de la stratégie. Elle intègre tout ce qui est dit ou fait et s’en sers pour des fins personnels. Elle possède une intuition hors du commun et qui la trompe que très rarement. Au premier abord, cela peut paraître occulte mais il n’en est rien : elle analyse juste tout ce qui se trouve autour d’elle. Elle prend tous ce qui lui tombe sous la main et essaye d’en tirer partie même infime. D’ailleurs, elle aime à penser que tout a un sens et que rien n’est dû au hasard. Des choses sont inscrites, prévues mais chacun est maître de son destin et elle compte bien appliquer cet adage.

• AIME : Le son des notes et la caresse des touches de son piano quand elle joue, le bruit du vent dans les feuilles, l’humidité d’une pluie, le goût du travail bien fait, la satisfaction personnelle, le contact d’un vieux parchemin… Landry aime la vie simplement, elle l’a prend telle qu’elle vient sans trop se poser de questions. Tout ce qui importe est son bonheur et celui des personnes qu’elle apprécie.
• AIME PAS : L’échec, la mesquinerie, les tomates, les personnes orgueilleuses qui n’ont aucune véritable raison de l’être, la solitude, l’ennui, le manque d’honneur… En fait, une grande majorité de choses qui avilisse l’Homme et le rende peu respectable.
• VILAINE MANIE : Elle ne peut s’endormir seule. Il faut toujours qu’elle sente la présence de quelqu’un près d’elle. Ce rôle incombe très souvent à son frère. Mais elle essaye de se soigner.
• COMPORTEMENT ENVERS LES AUTRES : En public, elle a toujours un sourire impeccable, un visage avenant et une démarche assurée. Elle invite les autres à la découvrir et à la connaître. Elle sera toujours polie et bien disposée envers les autres pour les aider par exemple. Les professeurs voient en elle une élève consciencieuse et appliquée mais avec certain élève et entre quatre yeux, elle peut se révéler très différente.
• PARTICULARITE PSYCHOLOGIQUE : Tout est indiqué au-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Landry Patterns
| Elève de 7° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Poste : Elève
Humeur : Plutôt bonne
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Lan-Lan-Riz
Date d'inscription : 26/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
5/10  (5/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Landry Patterns   Ven 28 Déc - 19:54

.†. HISTOIRE .†.


« Malheureux, qui ne peut se réfugier dans ses souvenirs » Jacques Chardonne

Aussi étrange que cela puisse paraître, pour certains, Landry n’a aucun souvenir qui ne remonte au-delà de ses six ans. Six ans de sa vie qui ont été happé et qui ne lui reviendront sans doute jamais. Elle sait par quelques photographies qu’elle a commencé à jouer du piano à peine savait elle marcher. Elle était déjà douée, c’est inné dans lors famille il parait. Enfin, c’est ce qu’a dit son père. Tous des artistes, les Patterns ont été, sont et seront toujours de grands artistes.
Son premier souvenir est celui d’un lit vide. Celui de Andreï. Un jour, il n’est pas revenu de Poudlard. Son père était très en colère alors que des larmes emplissaient les yeux de Landry. Il ne cessait de crier et de s’en prendre à chacun de ses enfants qui restaient. Elle détestait Andreï, lui il a choisi la facilité, eux sont obligés de rester.

« Andreï sera déshérité, il n’est plus un Patterns, je vous interdit de reprendre contact avec lui »

Ces mots résonnaient dans sa tête. Ils lui faisaient mal, elle ne voulait pas prendre un frère. Il était parti et leur front se fissurait. Elle ne pourrait jamais défendre Lyle toute seule. Et son père qui allait être plus dur encore. C’était un traite, plus jamais elle ne voudrait à faire à lui. Maintenant, ils n’étaient plus que trois.

Hé mais Landry c’est pas un nom de garçon ?!

Mais quelle idée de l’avoir prénommée ainsi ? bien que sa signification soit des plus flatteuses (‘le maître du domaine’, ndla), cela restait aux yeux de tous un nom de garçon. Alors, c’est un petit garçon avec de longs cheveux blond qu’elle n’a coupé que très rarement. De plus, c’est la sœur jumelle de Lylander, le virtuose du violon. Elle n’était que secondaire encore aux yeux de son père. Est-ce parce qu’elle était une fille ? Il n’avait eu que des fils, à part elle. Sa mère n’était plus présente à la maison, et elle était la seule représentante féminine de la maison. L’aimerait-il plus si elle était un garçon ?

« Bien sûr que non » avait-il répondit avec un petit sourire

Pour la première fois, Herival avait été gentil presque aimant. Il l’avait prise sur ses genoux et lui avait expliqué beaucoup de choses. Elle ne se souvient pas de tout mais à partir de ce moment, elle vit la vie d’un autre œil. L’amour n’est pas une question d’affection montrée. Il ne lui demandait pas autant d’efforts parce qu’elle était douée, peut-être plus que son frère puisqu’elle avait un don qui n’était propre qu’aux filles. Et il aimait Lylander, bien sûr. C’était pour cela qu’il lui demandait de travailler aussi fort. Autrement, il la traitait comme ses frères, il était hors de question que plus tard elle ne soit qu’une femme parmi tant d’autres, elle devait faire sa place dès maintenant.
Heureusement qu’il y avait encore Gerall qui l’amusait avec ses grands airs de tragédien grec. Il était très drôle et doué. Lui aussi. Jamais il ne mettait leur père en colère, il avait toujours de bonnes notes et se mêlaient rarement des affaires des jumeaux.

La fierté, je veux la voir dans tes yeux

Elle l’a senti le bonheur qui a envahit son père alors que Lyle montrait ses premiers signes de sorciers. Elle savait qu’il attendait pareil d’elle. Mais rien, rien ne venait. Cela faisait un peu moins d’un an qu’elle aurait du montrer ses capacités. Elle savait que son père n’était pas content, il n’était pas en colère, non. Juste un peu inquiet, pour l’honneur de la famille.
Elle avait peur que son père ne l’aime plus. Mais elle devait rester forte pour prendre soin de Lyle. Alors, elle s’entraîne tous les jours un peu plus dur au piano. Elle veille le soir assez tard dans une maison endormie pour se perfectionner, s’améliorer et que son père soit fière d’elle qu’il l’aime autant que Lyle.
Ce dernier le sait sûrement, elle doit le réveiller quand elle vient dormir avec lui mais il ne dit rien. Elle l’aime pour cela : il n’ont pas besoin de mots, ils se comprennent parfaitement.
Elle a fait écouté à son père sa nouvelle partition. Il a écouté distraitement et a opiné de la tête. Bien. Pas un seul autre mot. Elle a désiré si ardemment avoir des pouvoirs comme ses frères… que cela s’est produit. Sans qu’elle n’y fasse rien, les touches de son piano se mire à bouger seules. L’air était la Lettre à Elise. C’était mieux ? Bien sûr.
Elle avait lu cette fierté qu’elle attendait. Elle aimait cela, se sentir importante.

A l’attaque !

Cette matinée était survoltée. Landry avait été réveillée la première. Elle était descendue telle une tornade. En dix minutes chrono, elle était habillée, lavée, nourrie et prête à partir pour Poudlard. Sa nouvelle maison et accessoirement une aide pour asseoir son grand potentiel. Elle avait déjà tout imaginé, pensé et conçu. Elle allait pouvoir afin avoir son frère pour elle toute seule… ou presque. Enfin, elle avait ingéré le tome complet de l’histoire de Poudlard et n’en avait retenu que l’essentiel. Elle était sûre de tomber à Serpentard.
Une maison pour les ambitieux, une maison qui l’accueillerait et qui l’aimerait à sa juste valeur. Sa seule hantise était son frère : il était trop gentil pour échouer avec elle. Mais qui sait ? il parait que la choixpeau parlait peut-être comprendrait-il ?
Elle était orgueilleuse dans ses beaux habits. Ses achats avaient été faits quelque temps plus tôt. Elle avait la tête haute montant dans le train. Un compartiment vide dans lequel s’installa tous les clans des Patterns. Elle posa sa tête sur les genoux de Lyle et ferma les yeux. Oui, tout irait bien, elle avait confiance en l’avenir.
Elle se réveilla quelques heures plus tard. Son frère lui caressait doucement la joue. Il était tant de mettre l’uniforme. Aussitôt dit, aussitôt fait, en trois coups de cuillères à pot l’affaire était pliée. Qu’elle se sentait belle dans cette robe de sorcier ! Ses longs cheveux étaient parfaitement nattés et une nouvelle vie s’ouvrait devant elle. Elle n’avait qu’une hâte, entrer dans ce château et se rendre compte par elle-même des merveilles que lui avait racontées son frère cadet.
Trépignant d’impatience, elle écoutait attentivement le discours du directeur et l’appel des noms qui suivirent. Enfin, ils arrivèrent à son nom. Lançant un regard malicieux à Lyle, elle s’avança vers l’estrade. La chapeau posé sur sa tête, elle n’avait qu’une idée en tête être avec son frère peu importe la maison. De longues secondes plus tard, la sentence ne fut pas une surprise ‘Serpentard !’. Des acclamations s’élevèrent de la table verte et argentée pourtant, elle ne quittait pas son frère du regard.
Son cœur ne se libéra que lorsqu’elle entendit le même mot. Maintenant, ils seraient ensemble pour toujours. Oui, tout irait bien.

Serpentard n’est pas qui veut.

Février. Mardi. Midi. Grande salle. Table des Serpentards.
Landry a grandit. Ce n’est plus la petite fille qui s’émerveillait devant la merveilleuse école de sorcellerie. Elle a quinze ans aujourd’hui. Non, elle n’est plus cette petite fille aux couettes, elle devient une femme. Ses formes ont changé depuis longtemps déjà. Elle ne ressemble plus à son frère, elle ne pourra plus jamais lui ressembler. Mais elle le sait depuis bien longtemps, au fond d’elle. Elle a déjà grandi, propulsée dans la vie adulte pour protéger son frère.
Cependant, aujourd’hui elle se sent plus que jamais seule. Lyle lui échappe, Lyle prend son envol. Elle qui l’a tellement protégé… Gerall est parti, lui aussi, il a fini ses études. Il la laisse seule, ‘sa petite sœur chérie’. Un hibou arrive, enfin deux. Un pour elle et un pour son frère. C’est leur père.
Il lui envoie une carte de vœux avec un petit cadeau. Elle a déjà reçu le présent de Gerall. Une écharpe rouge similaire à la sienne. Et oui, le métier d’artiste ne rapporte pas beaucoup. Elle a le droit à une petite broche de la part de son père. Simple et efficace. Mais il ne la comprend pas. Elle fourre le tout dans une des ses poches et se replonge dans la conversation qui anime ses camarades.
Elle s’est trouvé un petit groupe qui, comme elle, ne vit presque que pour leur intérêt personnel. Et leur passe-temps préféré est d’embêter les élèves des autres maisons. Surtout les gryffondors, ennemis héréditaires, et les poufsouffles, petits êtres énervants. Imposer le règne des Serpentards, voilà l’idéal. Idéal dont ils étaient proches.
Elle aimait cette sensation de pouvoir qu’elle avait sur les autres. Elle était douée et intelligente et le savait, cela changeait tout. Elle ne cherchait pas la perfection comme son frère ; elle désirait la reconnaissance et le pouvoir simplement. Elle voulait faire ce qu’elle voulait, ne plus à avoir à subir son père et surtout de ne plus protéger Lyle.
Il lui arrivait de le détester. Elle n’avait plus la force de le soutenir, elle voulait aller seule. Mais ne le pouvait, elle ne pourrait jamais exister sans lui.
Oui, ce soir, ils allaient braver le couvre-feu. Tenez-vous bien Poudlard, les voilà !

Je le déteste !

Landry déteste la relation que son frère entretient avec ce gryffondor aux oreilles de chat. Pour une fois, elle est en accord avec son père. Elle n’aime pas Lilian comme elle n’aimait pas Kam. Son frère est vraiment parti, leur relation n’est plus la même. Elle ne l’est plus depuis deux ans déjà.
Cette partie de son être se détache lentement d’elle. Lui aussi va la laisser seule. Oui, elle finira seule. Mais elle ne compte pas le laisser faire.


.†. UN PEU SUR VOUS .†.


• VOTRE PRENOM OU SURNOM : Landry suffira amplement ^^
• AGE / DATE DE NAISSANCE : Majeure, ça suffit ?
• COMMENT AVEZ-VOUS DECOUVERT LE FORUM ? April McFaith (la magnifique ^^) m’a donné le lien
• AUTRE CHOSE A DIRE ? euh… je vous le dirai quand j’aurai réfléchi Razz

[Lyle veut me valider pour ce qui concerne l'histoire, pour le reste, je suis ouverte à toute réflexion]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handy McLownes
Nouveau Lutin



Masculin Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
0/10  (0/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:

MessageSujet: Re: Landry Patterns   Sam 29 Déc - 20:41

Parfait ! Very Happy
Si Lyle a besoin de dire quelque chose, il pourra à son retour, je te répartis tout de même ! ^^

Excellent jeu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyle Patterns
Grand Méchant Loup
| 7ème année |
Grand Méchant Loup| 7ème année |
avatar

Masculin Nombre de messages : 661
Age : 27
Localisation : Nul Part ...
Humeur : Be-Lyle-queuse ...
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Lylou-Mou
<b>Préfère les Designs</b> : Potterien
Date d'inscription : 15/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
2/3  (2/3)
Animal: Rat/Souris
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Landry Patterns   Mar 1 Jan - 22:03

Rien à redire, j'aime beaucoup =D !

Enfin, sont quand même proches xD ! Faut pas voir qu'ils se haïssent mutuellement ^^" ! Et personne ne sait pour Lilian, a part peut-etre elle qui aurait devinée dans ce cas ^^

_________________
    _____
    _____ This Is The End Up . ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutinlutin.forum-actif.net
Landry Patterns
| Elève de 7° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Poste : Elève
Humeur : Plutôt bonne
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Lan-Lan-Riz
Date d'inscription : 26/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
5/10  (5/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Landry Patterns   Mar 1 Jan - 22:13

Oui, c'est plus qu'elle commence à sentir qu'elle étouffe dans cette relation mais ne pourrait pas se passer de son frère. C'est une sorte d'amour destructeur. Elle le déteste comme elle l'aime, ne dit-on pas que la haine nait dans l'amour ? Il faudrait voir comment on va décider de faire évoluer ça mais tout ça ressemble plus à un caprice.
Pour Lilian, disont qu'elle n'a que des soupçons. Mais c'est suffisant pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyle Patterns
Grand Méchant Loup
| 7ème année |
Grand Méchant Loup| 7ème année |
avatar

Masculin Nombre de messages : 661
Age : 27
Localisation : Nul Part ...
Humeur : Be-Lyle-queuse ...
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Lylou-Mou
<b>Préfère les Designs</b> : Potterien
Date d'inscription : 15/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
2/3  (2/3)
Animal: Rat/Souris
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Landry Patterns   Mar 1 Jan - 22:57

d'accord, très bien. En tout cas, c'est une belle fiche et j'aime beaucoup ce que tu as fait pour la modelez ^^ ! Encore merci d'avoir prit ce rôle =D

_________________
    _____
    _____ This Is The End Up . ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutinlutin.forum-actif.net
Landry Patterns
| Elève de 7° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Poste : Elève
Humeur : Plutôt bonne
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Lan-Lan-Riz
Date d'inscription : 26/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
5/10  (5/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Landry Patterns   Mar 1 Jan - 23:48

De rien, ce rôle me disait beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Landry Patterns   

Revenir en haut Aller en bas
 
Landry Patterns
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patterns GIMP scanlines [Sur mac]
» (M) - Caleb Landry Jones - L'intimidateur manipulateur - Libre
» Activités dans l'ensemble du Canada ''Ensemble pour Haiti''
» Les Domestiques [5/6]
» (m) CALEB LANDRY JONES, Frère jumeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ ADMINISTRATION GENERALE DU FORUM ✖ :: ► Dossiers de Présentations ::  Serpentards-
Sauter vers: