AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vendredi soir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carlisle Foureyes
| Elève de 7° Année |
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Pouldlard
Humeur : Très bonne (merci!)
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Préfère les Designs</b> : Sombre
Date d'inscription : 23/04/2008

Livre du Personnage
Humeur:
8/10  (8/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Vendredi soir...   Lun 28 Avr - 19:43

(hj oh je suis le 1er^^)

Carlisle répondit à l'énigme du portait et entra dans la salle. Il la parcourut du regard. Cette pièce était bien sûre aux couleurs des Serdaigles. Des banderoles bleues et argents ornaient la salle. Il y avait une cheminée dans laquelle brulait un petit feu tranquille. Carl posa son sac de cours sur une des tables vide au hasard et se dirigea vers l'âtre. Il prit une buche qu'il choisit avec attention et la mit dans le foyer pour raviver un peu la flamme...

La journée c'était plutôt bien passé pour lui. Il avait réussi a esquivé un maximum de filles... Bon il avait un peu d'égratignures, car il s'était jeté dans un buisson épineux pour esquivé un arrivage massif de fille des Gryffondor... Mis a parts ça , rien n'avait rendu sa journée hors du commun. La routine quoi...

Il rejoignit la table et sortit quelques affaires pour travailler un peu. Il voulait s'avancer en métamorphose histoire de pouvoir ensuite profiter en toute tranquillité du weekend à venir. Il pensait par ailleurs faire une petite sortie au pré-au-lard avec quelques copains, mais cela n'avait rien d'officiel. En plus il faisait froid. Peut être qu'il allait même se mettre a neigé... Il ne se rendit pas compte à ce moment-là qu'il avait tourné la tête en direction de la fenêtre et grimaçait... L'idée de la neige en soit ne le dérangeait pas... mais le froid en lui-même si. D'ailleurs par un temps blanc une partie de boule de neige dans le parc serait aussi très agréable... même peu-être plus chaleureuse...

(samuel come on! mdr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pou-du-lard.forumactif.com
Samuel Fender
| Elève de 5° Année |
avatar

Nombre de messages : 10
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
Date d'inscription : 21/04/2008

Livre du Personnage
Humeur:
1/10  (1/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Vendredi soir...   Lun 28 Avr - 20:35

"Allez Bibi va cherchez ! Méchant chien, prend ta raclée !"
Le Serpentard de dernière année l'attrapa par le col et le plaqua durement sur le sol, lui donnant tune ribambelle de coup de poing, sous le rire de ses copains, et, fort heureusement, ils s’en allèrent après quelque instants, ceux qui était familiers a Samuel Fender, considéré comme un moins que rien. Il était seul et abandonnée dans le parc, la ou la nuit commencée à tomber. Un craquement retenti derrière lui, ce qui l'obligea à se retourner, son nez lui faisait mal, et un liquide chaud couler de celui ci jusqu'a son menton. Une ombre noir s'approcha de lui et commença à lui lécher le visage, c'était sa chatte, Lola. toute que pouvait dire Samuel en ce moment, c'est qu'il avait mal, comme a chaque fois, il passerait vite fait a l'infirmerie, et irait faire ses devoirs a la salle commune de Serdaigle, un des rares instants de répit qu'il pouvait avoir dans la journée. Ainsi, le jeune homme se leva, sa plus grande amie dan ses bras, et il partit en direction du château, ou, plus précisément, celle de l'infirmerie.

"Encore vous Samuel! Vous devriez prendre un abonnement!"
L'infirmière gratifia sa blague d'un petit rire cristallin, qui se voulait rassurant, amicale, bien que cette tentative de détendre l'atmosphère ne marcha pas du tout. Elle plomba quasiment celle ci. Mais bon. Samuel s'assit sur le deuxième lit de la rangée de gauche, comme a son habitude, et attendit que l'infirmière viennent lui mettre sa baguette sur le nez et le répare, encore une fois, il faudrait qu'elle lui donne aussi du médicament pour faire repousser les dents, car, il avait l’impression qu'une de ses molaires s'effritait petit a petit. Comme toujours, ou presque, l'infirmière arriva avec sa baguette et une bouteille de verre avec l'étiquette rose et extravagante ou résidait tout a son aise le mot "Poussos", surement pour en faire oublier la couleur de l'ingrédient, d'une couleur verdâtre de boue. Après une cuillère, Samuel sentie sa dent revenir a elle, et, deux coups de baguettes plus tard, saignement stoppée et nez indolore. Samuel ferma la porte, et salua l'infirmière de la main, lui promettant de réfléchir pour l'abonnement. Vraiment pathétique.

"Voyons voir, qu'elle est le commencement entre la naissance d'un phénix et sa mort?

-Autant dire que c'est un cercle sans fin."

La porte s'ouvrit de suite, la nuit tombait petit à petit et la salle aurait pu être tombée dans l'oubli et le feu éteint, la laissant froide comme un glaçon. Heureusement, une personne passé par la avait remis une buche dans le foyer qui ronflait gentiment, éclairant toutes la pièce décoré au couleur des bleu, des bons, des intelligents, des aigles. Des Serdaigles quoi... Samuel regarda a travers la fenêtre, peut-être allai t-il bientôt neigé, choses que Samuel n'aimait qu'a moitié, car cela signifiait en partie promenade dans la neige et humiliation sous les boules de neiges. Si quelqu'un trouvait cela chaleureux, il devait être idiot, c'était froid comme la glace et cela faisait male en plus. Samuel se retourna, et aperçu un sac, il se figea, ennemi(e), ami(e) ou bien connaissance. Il fut rassuré en voyant une touffe blanche qui ne pouvait qu'appartenir qua son ami, et même meilleur ami, Carlisle, un jeune Serdaigle de septième année.

"Bonjour Carl' "
Dit Samuel en souriant et en s'approchant, encore une bonne tête depuis ce matin. Samuel s'assit en face de lui, et regarda sa feuille, c'était plus fort que lui, il devait aider les gens. Il remarqua que c'étais de la métamorphoses, art subtile des apparences. Samuel aimait tout particulièrement cette matière pour cela, on était quelqu'un d'autre. Il ne dit rien, voir si Carlisle avait besoin de son aide. En effet resté sagement assis tel un petit chien, Samuel savait très bien le faire, même extrêment bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Foureyes
| Elève de 7° Année |
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Pouldlard
Humeur : Très bonne (merci!)
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Préfère les Designs</b> : Sombre
Date d'inscription : 23/04/2008

Livre du Personnage
Humeur:
8/10  (8/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Vendredi soir...   Lun 28 Avr - 23:00

Lorsque que la porte s'ouvrit, Carlisle lui aussi se figea. Il baissa la tête en regardant du coin de l'oeil. Il se surpris à supplier une sorte d'entité a laquelle il ne croyait même pas pour que ce ne soit pas une fille. Il n'y avait aucun point de fuite possible de sa place assisse. Il déglutit bruyamment. Finalement il reconnut son meilleur ami. Le Seraigle le plus persécuté de tout poudlard...

"Oh Sam... ce n'est que toi... Euh pardon... Alors, ta journée? Comment c'est elle passée? Tu rentres tard quand même... Comment ça se fait. Tu as eu des soucis?"

Carl le regarda avec compassion. S'il n'avait jamais eu le malheur d'être le bouc émissaire d'élèves mal intentionné. Mais en même temps s'il était connu pour savoir se planquer mieux que personne, dès qu'une fille risquait de l'approcher. Puis il vit que le regard de son ami se dirigea vers ses cours de méta... Lui bien qu'il soit en septième année, il se doutait bien que son ami de 5ème année était bien meilleur que lui. Il tourna donc sa feuille de cours dans sa direction pour qu'il puisse la lire à son tour. Il ne faisait pas ça pour les réponses ou autre, mais le binoclard apprécié de travailler avec Samuel. Il était intelligent et contentieux. Il appréciait d'ailleurs ses qualités la chez lui...

"Cours de Méta, j'ai juste des questions à répondre sur la transformation des inanimé en animal..."

En effet les cours porter sur les révisions des cours de 6eme années... Il s'agissait de vérifier l'acquis des bases sur des objets divers, comme des allumettes que les élèves métamorphosaient en animaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pou-du-lard.forumactif.com
Samuel Fender
| Elève de 5° Année |
avatar

Nombre de messages : 10
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
Date d'inscription : 21/04/2008

Livre du Personnage
Humeur:
1/10  (1/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Vendredi soir...   Lun 28 Avr - 23:30

"Tu as eu des soucis?"
Samuel sourit, il avait toujours des soucis, il se faisait toujours appelé Bibi et allait tous les jours a l'infirmerie. Son meilleur ami le regarda avec compassion, ce qui réchauffa un peu le cœur de Samuel, dénuée de tout amour, ou presque. Avait-il eu des soucis, non, il avait eu la routine, il s’était levée, lavez, puis avait eu une petite chute dans les escaliers, rein de grave. D'ailleurs, cette après-midi, il avait pensé à lui. A la personne qui avait su lui donner un peu de compassion, en qui il a su trouver un guide, et bien plus. Samuel sortit de ses pensées, car, sinon, il sentait qu'il allait pleurer. Il sourit encore une fois à Carl, et lui dit sans ménagement.

"Tu sais comment ça se passe, comme a chaque fois. Cette fois, ils ont failli me casser le nez..."
Samuel baissa les yeux. Il ferait bien de prendre un abonnement a l'infirmerie, il ferait bien de donner une cotisation même, tellement il utilise de produit tous les ans X] ! Calmons nous, la n'est pas vraiment la discussion. Mais ou est-elle? Ah, c'est bon, je la vois, rejoignons la. Carl avait retourné sa feuille et avait parlé de transformer des choses dénuée de toutes choses vivantes en leur opposées, en l'occurrence, des êtres vivants. Samuel sourit à son ami, il savait que cela était du niveau de sixième année, et il ne connaissait pas tous les détails, même si il savait le faire. Samuel regarda passer une fourmi sur les dalles du sol de la pièce. Il sortit sa baguette et la pointa sur celle ci, qui, en quelques secondes, se transforma en un piano à queue. Cela faisait longtemps que Samuel n'en avais pas fait.

"Je peux?"
Dit-il en s'asseyant sur le petit banc fourni avec le piano. Samuel sourit, en l'occurrence, il venait de transformer un être vivant en une chose anodine dénuée de toutes choses vivantes. Samuel fit glisser ses doigts sur les touches, attendant l'accord de Carl pour pouvoir jouer de sa plus grande passion sans déranger.


[Desoler, c'est pourri -_-" ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Foureyes
| Elève de 7° Année |
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Pouldlard
Humeur : Très bonne (merci!)
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Préfère les Designs</b> : Sombre
Date d'inscription : 23/04/2008

Livre du Personnage
Humeur:
8/10  (8/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Vendredi soir...   Mar 29 Avr - 0:42

Carlisle ne sut quoi dire. Des soucis, il était bête. Pour Sam c'était malheureusement la routine mais, que pouvait il faire ? Pourquoi n'allait il pas en parler au directeur de la maison, ou de l'école... la routine... Ils avaient juste cette fois faillie lui casser le nez. Un jour ils le tueront c'est sûr... Il se sentit en tort... s'il avait été là peut être qu'il s'en serait pas pris à lui... Après tout, personne ne le haïssait, lui. Il s'entendait d'un ordre général assez bien avec les serpantards même... mais que pouvait il y faire... Lui et Sam n'avait pas le même emplois du temps, ils n'étaient pas dans la même classe et n'avait pas vraiment le même âge. Si pour lui cela ne causait pas de soucis... pour d'autres si...

Puis il sourit à son ami pour changer de sujet. Il se dit que celui-ci ne voulais surement pas détaillé encore plus ce qui lui était arrivé. Il le regardait égerment rêveur... Il admirait sa force de volonté de tenir malgré ça... Samuel examinait sa feuille de questions. Il sortit sa baguette et visa une chose invisible. Même s'il s'agissait d'une fourmi, Carl lui ne la voyait pas, donc il s'agissait d'une chose invisible... Il reconnut la formule prononcée pour transformer un animal en objet. Il était persuadé que cette partie était réservée au 7eme années justement... Une fois le sort lancé, il sursauta en voyant le piano apparaître. Il ne s'attendait pas à voir une métamorphose du genre se faire sous ses yeux... D'ailleurs il ne fit pas que sursauté. Il tomba de sa chaise dans un bruit lourd. Puis il se releva en rigolant de façon gênée. Oui Carl ne faisait pas que semblant d'être blond... Puis il regarda son ami s'installer au piano. Il se rassit et s'adossa confortablement sur sa chaise. Il hocha la tête près a écouté un morceau de musique...Puis il ferma les yeux pour se concentrer sur la mélodie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pou-du-lard.forumactif.com
Samuel Fender
| Elève de 5° Année |
avatar

Nombre de messages : 10
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
Date d'inscription : 21/04/2008

Livre du Personnage
Humeur:
1/10  (1/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Vendredi soir...   Mar 29 Avr - 19:42

"Merci..."
Samuel sourit a son ami, certains le disais blond, mais au fond, il était juste un peu maladroit. En tout cas, il semblait surpris de cette métamorphose au point d'en tomber de sa chaise. Mais celui ci rigola et s'installa sur sa chaise, hochant de la tête comme pour répondre affirmativement à la question du jeune brun. Il ferma les yeux comme pour mieux ressentir la mélodie, mais Samuel lui, se contenta de regarder les touches, et de poser les doigts dessous, puis d'appuyer, les déplacent, faisant apparaitre des combinaisons qui pouvais sembler folles, mais, au moins, la musique se révélait douce, une mélodie qu'il avait lui même composer, douce. Elle était faite pour lui, mais Samuel ne chanta pas les paroles, pas qu'il avait peur, ni qu'il avait honte, mais peut-être qu'il manquait encore un peu de confiance en Carl. Mais il les avait déjà chantées, pour lui, son ami secrètement désirée.

*.* Comme un air de souvenir *.*

"Allez viens chez moi!"
"Bon d'accord."

Le jeune garçon brun aux yeux marron sourit, en effet, Samuel posait cette question a son ami depuis tellement longtemps que celui ci avez accepté. Il faut dire que le jeune blond allait rarement chez les autres, car, il faut le dire, il était assez timide. Il poussa la porte, et, ensemble, s'y engouffrèrent. Le blondinet avait beau avoir un an de plus que le petit Samuel, il faisait la même taille et avait les mêmes idées, bien qu’ils ne partagent pas les mêmes passions. L'ami invité pensait se rendre dans la chambre de Samuel, mais celui ci lui prit la main et l'emmena tout de suite dans ce qu'il appelait la salle au piano. Cette grande salle ayant pour plafond une verrière laissant aveuglée les gens le temps de l'habitument, puis la subjugation pour voir comme seul contraste le piano et son pianiste, si il est fournit. Samuel alla s'assoir, et sourit a son hôte, lui faisant une petite place sur le banc, la ou celui ci s'empressa de le rejoindre, encore subjugué par toutes ses lumières.

"Ecoute celle la, c'est moi qui l'ait faite ! "
Le petit Samuel sourit à pleine dent, qui, celle ci était d'ailleurs toutes présentes et bien alignées. Son ami, le regarda étonnée, en effet, c'était bien la première fois ou il se retrouvait devant un piano, et ils se doutaient encore moins que son ami savait en faire... Samuel mit ses doigt sur les touches, et commença la mélodie, mais cette fois, sa voix cristalline et douce sortie, pour raconter cette chanson qui s'écoutait avec le cœur, plus de notes que d parole, Samuel commença son petit chants, ou plutôt les quelques paroles qui ornait sa belle musique...


"Comme une feuille morte je me languis [...] Alors dis moi oui, et je t'emmènerai au paradis..."
Les dernières notes retentirent, et quelques larmes tombèrent sur les notes blanches et noir du piano, son mai pleurait, et Samuel ne s'en était pas rendu compte. Celui ci mit sa tête sur son épaule, et entoura ses bras sur sa taille. Un "merci" fut murmurée au creux de l'oreille du garçon brun, et le clin dura, le temps de sécher les larmes."

*.* Comme un air de souvenir *.*

Samuel versa une larme, peut être deux, peut-être plusieurs, il ne s'en était pas rendue compte, ses doigt n'avais fait que glisser sur cette mélodie perfectionnée depuis des années, et lui, il avait pensée, évoquée un souvenir qui provoquer souvent des larmes. Samuel prit sa manche, et essuya les touches de son piano improvisée, qui, il faut le dire, était plutôt trempée. IL regarda Carl, et lui sourit, les yeux rouges à cause des larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Foureyes
| Elève de 7° Année |
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Pouldlard
Humeur : Très bonne (merci!)
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Préfère les Designs</b> : Sombre
Date d'inscription : 23/04/2008

Livre du Personnage
Humeur:
8/10  (8/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Vendredi soir...   Ven 2 Mai - 0:41

Carl se laissa à son tour porter par la musique mélodieuse. C'était très agréable et doux. Mais si triste. La mélodie mélancolique par excellence. Le blond se doutait bien que cette musique n'était pas un produit formaté par la société, mais au contraire, celle-ci venait du fond du coeur. Sans dire une seul mot Samuel ouvrait son coeur avec un message codé à l'appui. Pas de phrase pas de verbes. Juste un assortiment de notes qui à elles seules formaient un ensemble de sentiments de sensations et d'images. Elles résonnaient dans la pièce mais, aussi dans le coeur de chaque personne qui l'entendait.

Lorsque le doux son émit par le piano s'arrêta dans un magnifique décrescendo, Carl réouvrit les yeux. C'est alors qu'il vit les quelques larmes perlé sur le visage de son ami... Mais le majestueux instrument en lui-même avait subi lui aussi les chutes du Nicaragua qui sortait des yeux du brun. Il essuya ses touches avec sa manche.

Carl se leva doucement en faisait le moins de bruit possible et il alla s'adosse contre la fourmi musicale et il regarda le musicien... Il lui sourit. Non pas un sourire de joie ou autre, mais un sourire d'encouragement. Il se sentait un peu ballot ne sachant quoi dire. Mais il voulait lui montrer qu'il ne le laissait pas tomber et qu'il était bel et bien la pour lui... qu'il pouvait être une oreille et une épaule compatissante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pou-du-lard.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vendredi soir...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vendredi soir...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Pathfinder:recherche de 2 joueurs réguliers le vendredi soir
» Les soirées netchat du Vendredi soir
» Vendredi soir, tout est permis !
» [Nice] Ligue tous les vendredi soir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ SEPTIEME ETAGE & TOURS ✖ :: • Salle Commune-
Sauter vers: