AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vous connaissez Squik le Nain ? [Ariel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cerise Palowen
| Elève de 7° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 151
Age : 24
Humeur : Nostalgique
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Meurtrière à la Cerise
<b>Préfère les Designs</b> : Mignon
Date d'inscription : 19/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
50/100  (50/100)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Vous connaissez Squik le Nain ? [Ariel]   Mer 26 Mar - 16:24

Ce matin je me suis réveillée, ce qui est plutôt logique car si je ne m’étais pas réveillé, je serais sûrement morte parce qu’il est assez rare que je dorme jusqu'à l’heure du déjeuner. Moi je n’aime pas la mort c’est glauque, c’est noir c’est sombre… moi je préfère les couleurs, c’est beaucoup plus joyeux, extrêmement moins triste que la mort, l’ombre… Urk… moi je n’aime pas ça la mort. Mais pourquoi donc je raconte des histoires de mort, je n’aime pas ça alors autant ne pas en parler, de toute façon cela m’étonnerait fort que je me meurs avant un bon petit bout de temps ! Je suis jeune et j’ai encore des décennies de bonheur à vivre dans ce monde merveilleux remplis de fleur, d’herbe et d’animaux féeriques. Rien que d’y penser ça me fait rêver, l’infini de la vie, il me reste tellement de temps que je me perds dans toutes ces choses incroyables que je pourrais faire… Un soupir… Ma tête va exploser force de penser à ça, mais j’aime bien.

Enfin bref, je me suis réveillé un peu la tête dans le brouillard comme beaucoup de monde je pense. Et oui personne n’est très frais le matin, même moi qui suis, pour être modeste, assez rayonnante le reste de la journée, le matin je ne suis pas très belle à voir. Donc imaginez, une blondinette de septième année, mettant le pied a terre après une semence intensive d’étirements pré-reveil. Les yeux à moitiés clos, si ce n’est pas entièrement. Faisant de son mieux pour voir les obstacles de robes et de chaussures de ses camarades de dortoir en ouvrant d’un millimètre de plus son œil droit qui lui fait mal parce que la lumière de la fenêtre d’en face arrive exactement dans son orbite. Le teint un peu blafard, les cheveux sans dessus dessous, tous pleins de nœud qu’elle mettra une nouvelle fois une demi-heure à démêler. Elle traîne des pieds et comme tous les matins se prend le pied du lit de la fille qui dort juste à côté de la salle de bain. Encore une fois elle se dit qu’elle fera plus attention la prochaine fois tout en sautillant sur un pied pour calmer la douleur devenue presque habituelle. Vous voyez la scène ? Et bien la fille qui saute bizarrement vers la salle de bain, le pied droit en l’air ? Vous voyez bien le topo ? Et bien ce n’est pas moi ! Non moi c’est la jeune fille à qui appartient le lit près de la salle de bain. Comme tous les matins je lui ai demandé si ça allait bien, comme tous les matins je me suis excusé à la place de ce lit un peu trop encombrant.
C’est la routine de mes matins Poudlariens.

Je vais vous épargner tous les détails du genre habillage, coiffage et autres trucs de filles. Ce n’est pas vraiment la chose la plus intéressante, d’ailleurs mon matin n’a vraiment rien de passionnant. J’ai mangé quelques tranches de toast à la confiture, j’en ai même fait tombé un par terre sans faire exprès. Bien sur du côté confiture, ce n’est pas de ma faute si mon voisin était vraiment a se plier un deux avec ses blagues sur les nains. Vous en vous en voulez une ? Nan vous aller me foutre de moi parce que je rigole à des choses si débile… Vous insistez ? Bon et bien je vous l’accorde ! voici donc la cause du gâchis de ma confiture de fraise de ce matin :

« Vous connaissez Squik le Nain ?
C'est un Nain dans un donjon, il tire un levier et Squik le Nain ! »


Bon, blague à part, je continu mon passionnant récit. Donc comme tous les matins j’ai fait ma promenade solitaire matinale dans le parc avant les heures de cours, histoire de croiser quelques oiseaux, d’admirer ce magnifique chant, de cueillir un bouquet de fleurs pour mettre dans la salle commune pour l’embellir encore plus, respirer l’air pur que nous offrent gentiment les arbres du parc, mettre mes pieds nus dans l’eau du lac, sauter dans les flaques de neige fondue avec des bottes en caoutchouc ornées de magnifiques Cerises. C’est un petit peu long mais c’est utile pour se réveiller en douceur, et ça aide vraiment à ce concentrer pour les longues heures de labeur qui suivent. Après tout ça je peu enfin me diriger vers la salle de cour. Enfin… Après avoir déposé mes bottes de caoutchouc dans la salle commune pour les troquer contre de petites ballerines noires assorties à l’uniforme de l’école, ça va de soit.

Ensuite, la prochaine destination c’est les cours, tout le monde connaît ça les cours, je n’ai donc pas vraiment besoin de vous raconter en détails ce que j’ai appris en cours de potion et de métamorphoses aujourd’hui. Vous savez bien, les trucs super complexes au programme de septième et de dernière année à Poudlard. Toutes ces nouvelles connaissances que j’aime tant sans pour autant tout comprendre. J’aimerais bien comprendre tout comme les autres élèves moi, mais ce n'est pas facile. Je dois travailler trois fois plus qu’eux pour en fin de compte avoir de moins bons résultats. La vie est un peu injuste des fois. Ainsi va la vie, il faut vivre avec, mes efforts finiront bien par m’être récompensés un jour… Je dois continuer, encore et encore, je dois avoir mes A.S.P.I.C. coûte que coûte. Et je les aurais crénom ! Ca mettra du temps mais je les aurais Si je n’avais pas cet esprit qui n’en fait qu’a sa tête aussi, je n’en serais pas là. Pourquoi faut-il qu’il vagabonde toujours aux moments cruciaux ? Pourquoi se met-il à penser à de grande pleines verdoyante quand le professeur nous apprend à transplaner ? Pourquoi rêve-il de petits lapins gambadant dans le parc alors que nous sommes en plein examen ? Pourquoi se met-il à fantasmer sur un prof au moment ou il m’interroge sur une question difficile ? Stupide cerveau ! Pourquoi n’es-tu pas plus discipliné ? Ca me faciliterais vraiment la vie tu sais mon coco !

Nous continuons notre voyage pour arriver maintenant. Au moment du repas, du déjeuner dans la grande salle. Après trois heures et demi de réflexions intensives et de mise en pratique de nouveau sors acquis, les élèves méritent bien un peu de nourriture pour les récompenser de leurs efforts.
Là, je parle avec un petit groupe de Poufsouffle qui étaient en cours avec moi, enfin pour l’instant je suis plutôt en train d’écouter le débat sur l’importance des cours de divinations dans l’école. Personnellement je n’ai pas vraiment d’avis sur la chose, je préfère donc me taire, même si la divination n’est pas la matière que je préfère. Elle peut, peu être s’avérer utile pour certaines personnes qui ont des dons ?
Comme je ne parle pas je regarde les occupants de la grande salle. C’est fou le monde qu’il peut y avoir… Alors que nous passons la grande porte en bois massif le brouhaha habituel se fait entendre. Des rires par ici, des blagues par-là, des révisions de cours un peut partout.
J’aime cette ambiance de bazar total, c’est très joyeux comme climat, ça m’enchante chaque jour.
Je regarde si des amis à moi son déjà présent, je parcours chaque table, celle des Poufsouffles en premier qui est remplis de première et de secondes années. Celle des Griffondors… Celle des Serpentards, Celle des Serdaigles. Je commence à me diriger vers une de mes connaissances de Serdaigle quand mes yeux verts reviennent à la table des Serpentards. Je n’ai pas rêvé, c’est bien lui qui est en train de manger là bas ! En fin de compte je préfère aller avec lui ! J’essaye d’attraper un de ses regards et me « dirige » vers lui.

-ARRRRRIIIIIEEEEELLLLLL !

Je cours à moitié vers la table des Serpents, folle moi ? Non, je suis juste heureuse de voir mon ami, j’exprime moi joie c’est tout ? Il y a quelque chose de mal ? Pourquoi les gens me regardent encore bizarrement ? Je m’en fiche !

- Arrrriiiieeeell ça fait longtemps ! Dis, je peu manger avec toi ? S’illll teee plaaaait ? Dis ? Tu manges quoi ? Ca a l’air bon ! Je peu goûter ? Alors ta matinée s’est bien passée ? Et le Quidditch ? Tu sais, je suis contente de connaître personnellement le capitaine de l’équipe de Serpentard ? Dis, tu manges quoi ? Ah ! Tu as un truc sur la joue, bouge pas je te l’enlève. Alors tu manges quoi ?

J’ai l’impression de m’être répété sur ce coup là. Je ne lui ai pas posé trop de questions ? Ca va quand même non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariel Landon
| Elève de 7° Année |
Batteur
| Elève de 7° Année |Batteur
avatar

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 26
Localisation : Avec Serpy n__n
Poste : Serpentard 100 %
Humeur : Massacrante
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : La p'tite Sirène
<b>Préfère les Designs</b> : Mignon
<b>Quidditch</b> : Batteur
Date d'inscription : 05/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Serpent
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Vous connaissez Squik le Nain ? [Ariel]   Jeu 27 Mar - 0:49

Journée de Merlin. Ah non, je sais, on est pas dans la section flood... Mais pourtant, c'est pas ma journée que je décris, mais bien celle de mon perso! Parce que ouais, il avait vraiment eut une journée de merlin le pauvre Ririel. Et qui dit journée de merlin dans la vie du serpentard, disait aussi HYPER MAUVAISE HUMEUR. Parce que quand on se lève une heure en retard parce qu'un connard de collocataire oubliait de nous lever, tout ça parce qu'il était occupé à draguer une nana dans la salle commune, on avait pas envie de sourire comme un idiot et de lancer des bonbons à tout le monde. Non, on avait plus envie de donner un bon coup de pied au cul du demeuré et de jeter un sortilège d'enlaidissement à la nana super débile qui avait OSÉ retenir son p'tain de réveille-matin pour battre des cils!!! Nah mais merlin, draguer aussi tôt le matin, fallait être tarré!!! Et bah ouais, l'était quand même 6 heures bordel! mais qu'est-ce que ces 3 serpentards faisaient debout à cette heure me demandez-vous tous avec un air ahurit? Et bien c'est simple... Ariel se levait toujours à des heures de dingue, notament 5 heures du mat. Pour ce qui est des autres... Bah la nana faisait un fichu devoir de divination sur son futur qu'elle devait rendre l'après-midi et qu'elle n'avait même pas été fichue de commencer et le mec con alias réveil-matin était debout à cause de... Bah à cause d'Ariel.

Normalement, ce serpentard bon à rien se levait à 9 heures... Mais comme le Riri lui avait SI GENTIMENT demandé de le lever le lendemain et luia vait fait comprendre SI DOUCEMENT que s'il ne le faisait pas, son visage ne serait plus jamais le même, il avait fait une exception ce matin-là... Et pourquoi est-ce qu'Ariel perdrait son temps à demander service à un tel débile me demandez-vous? Et bah parce que son p'tain de merlin de réveil-matin avait rejoint le paradis des machins à batteries bien entendu! Il avait décidé comme ça de le lâcher, sans aucune raison!!! Ouais bah... Peut-être que le fait que le jeune homme l'ait lancé à l'autre bout de la pièce n,avait pas aidé à sa survie... Mais bon, le capitaine était en rogne, fallait bien qu'il casse un truc non??? Il allait pas faire un trou dans le mur quand même, la dernière fois, il s'était fait presque bannir du dortoir parce qu'ils étaient en hiver et que le vent était vachement froid! Alors bah... Il avait prit le premier truc qui lui était tombé sous la main et OUPS sa avait été son réveil-matin. Il avait passé le reste de la journée à essayer de trouver une formule pour le réveiller, mais rien du tout.

À croire que tout était contre lui. Et c'est donc pour cette raison qu'il avait demandé à ce crétin d'andouille de le réveiller. Évidemment, celui-ci ne l'avait pas fait et maintenant, il était en rogne sévère. Il venait de manquer une heure complète de temps à perdre p'tain! C'était pas rien! Lui qui voulait aller passer un peu de temps dehors, histoire de se motiver pendant quelques heures avant d'aller à son cours de botanique... Mais là, il n'aurait que 3 heures!!! Et même, si l'on enlevait le temps que ça lui prendrait à se rendre à la grande salle et à engloutir son déjeuner... Bref, il allait JAMAIS lui arriver! Et c'est donc en laissant deux élèves de serpy très mal en point et une salle commune un chouillat moins calme qu'à son arrivée que le très gracieux Ariel se mit à parcourir férocement les corridors. Comme d'habitude, il n'y avait quasiment personne dans les couloirs. Par contre, il trouva quand même le moyen de foncer directement dans le concierge, qui fut le troisième témoin de son humeur massacrante. D'ailleurs, Riri aurait probablement prit le temps de lui enfoncer son p'tain de chiffon dans la bouche s'il n'était pas pressé!

Quand le serpentard fut enfin arrivé à destination, ce fut pour retrouver quelques matinaux déjà en train de manger qui jettèrent un oeil curieux dans sa direction. Le jeune homme, renfrogné en voyant qu'il y avait déjà un élève de sa maison à SA table, assis à SON endroit favoris pour déjeuner, sentit la fumée lui sortir par les oreilles. Et c'est donc en prenant une inspiration et en serrant les poings qu'il se dirrigea vers la dite table, les yeux carrément rouge de fureur. Les élèves près de lui se tassèrent sur son passage, appeuré par son air de monstre affamé. D'autres jettèrent des regards inquiets au pauvre petit élève insouciant qui mangeait tranquillement son gruaut sans se douter une seule seconde de la menace qui se rapprochait lentement de sa personne... Quand Ariel fut derrière le mioche, sans doute un type de 3ième année, il croisa les bras sur son poitrail et plissa les yeux, sifflant d'un ton brusque :

"Dis donc l'mioche, qu'est-ce que tu FICHES assis là?"

Le dit mioche tourna un regard amical vers son ainé et c'est la bouche pleine de gruau qu'il répondit :

"Ah tien, bonjour monsieur Landon! Vous voulez un peu de gruaut? Dites, vous êtes le capitaine de l'équipe de quidditch non? Vous croyez que je pourrais y entrer?"

Le fait qu'il venait de recevoir un morceau de gruaut mâché et plein de bave sur la joue venait de faire carrément péter les plombs à Ariel qui retira la saletée d'un coup de manche, les yeux noirs de fureur. Il devint soudain très imposant et c'est en remarquant l'énergie maléfique autour de son corps que l'élève perdit son sourire et avala son gruaut de travers.

"... Je... T'ai... Demandé... Ce... Que... TU FICHAIS ASSIS LÀ!!!"

Le jeunot se leva précipitamment, s'enfargeant dans le banc. Ariel lui jeta un regard de dédain et fit mine de lui flanquer une baffe s'il se levait pas très vite. L'élève déglutit et se leva, s'apprétant à quitter la grande salle d'un pas rapide. Mais le serpentard le retint par le collet et lui dit en plein visage, l'air furieux :

"C't'endroit, c'est MA place t'comprends le mioche? Pour s'qui est d'l'équipe de quidd, T'ES MIEUX DE PLUS JAMAIS ME DEMANDER ÇA SI TU TIENS À TES FESSES!!!"

Le serpentard décampa à toute allure dès que son aîné le lâcha, suivit par deux yeux lançant des rayons laser. Il tourna un regard vers les autres tables, remarquant que les autres élèves le fixait tous d'un air surpris.

"QU'EST-S'QUE VOUS MATTEZ COMME ÇA HEIN???"

Tenant à leur vie, les autres élèves retournèrent à leur déjeuner en silence. Riri fit de même, quoi que sa danoise souffrit de coups de fourchette et de coups de couteaux un peu violents... Quand enfin il put aller se préparer pour son fichu cours avec les plantes vertes, il ne fit que se mouiller, car la *&%$ de neige avait fondue, ce qui le rendit encore plus maussade. Comme si c'était pas assez, il se rendit compte avec fureur qu'il avait double cour de botanique ce jour là. Évidemment, lors de ceux-ci, il lui arriva plein de trucs... Mais le pire, fut quand il reçut du venin d'une p'tain de plante vorace sur le bras. Évidemment, il avait blêmit. Évidemment, il avait renversé la table en s'éloignant le plus vite possible de la plante en question qui se tortillait sur le sol parce que supposément qu'il l'avait maltraitées. Ensuite, Beren lui avait fichu une retenue et envoyé à l'infirmerie en notant que le bras de son élève prenait une teinte mauve. Il avait passé le reste de son avant-midi avec une infirmière maussade à beugler comme un con contre la vieille mégère, car celle-ci insistait pour le désinfecter avec une solution qui brûlait vachement.

Résultat? Il se retrouva avec le bras complètement orangé et du double de son volume normal. La dame lui fit un pansement blanc, notant que d'ici 2 jours, tout devrait rentrer dans l'ordre. C'est donc lessivé et carrément maussade que Riri se rendit de nouveau à la grande salle pour manger son dinner, éloignant les autres d'un simple regard. D'ailleurs, les élèves n'osaient même pas l'approcher à plus de 5 mètres, car une aura néfaste émanait de lui. Ariel s'assit à sa palce habituelle, satisfait de voir le petit 3ième année blêmir à son arrivée. Le débile s'était placé complètement à l'opposé de sa palce. S'apprêtant à dévorer un dinner des plus délicieux, le serpentard pigea d'un peu de tout, remplissant sa fourchette, se la fourant ehn bouche et...

Citation :
ARRRRRIIIIIEEEEELLLLLL !

Il s'étranglea presqu'avec sa bouchée. Oh. Non. P'tain. De. Bordel. De. Merlin. Cette voix suraïgue, ce pas sautillant... C'était... Il se tourna doucement et lentement la tête pour appercevoir un visage trop rayonnant de joie et de longues boucles blondes qui se dirrigeait vers lui trop rapidement. D'ailleurs, la blondinette lui sauta carrément au cou et il avala de travers sa bouchée, carrément surpris au delà du réel. Le serpentard déposa sa fourchette quand la poufsouffle daigna le lâcher et se rassit convenablement, le regard encore plus noir qu'avant alors qu'il réalisait qu'il pourrait jamais bouffer en paix avec cette... Cette... Ah tien... C'était quoi son nom déjà? Un truc qui se mangeait... Un fruit ouais... Orange? Non c'était pas ça. Bleuet? Banane? Clémentine? Pas ça non plus... Un fruit rouge... Fraise? Framboise? Canneberge? Non non non, c'était quoi le fichu non de cette fille!!! P'tain, sa mémoire allait pas le faire chier aussi! AH OUAIS Cerise!!!

Cette fille avait en quelque sorte commencé à s'accrocher à lui comme une sangsue depuis... Depuis quand déjà? Enfin, un bail. Avec le temps, ila vait réussit à s'habituer à sa présence, mais ce jour là, il était VRAIMENT PAS d'humeur et ne rêvait que de lui planter sa fourchette dans un oeil. Nah mais merlin, le monde pouvait pas lui fouttre la paix deux secondes??? Mais noooooooon fallait que cette P'TAIN de Cerise se rapplique! Et la v'la qui se mettait à parler maintenant à la vitesse de la lumière, enchaînant question sur question sans remarquer que le couteau du serpentard pesait vachement fort sur son assiette et que ses dents grinçaient un peu trop abusivement... Les autres serpentards observaient la scène, se demandant à quel moment le jeune rose allait exploser et répandre ses entrailles un peu partout...

Ariel se retourna avec la ferme intention d'envoyer balader le p'tit fruit rouge, mais dès qu'il vit son petit minois angélique et son grand sourire, il sentit sa volontée fondre comme du beurre. Cette fille lui faisait toujours ça! On croirait qu'à force, il s'y était attaché à la p'tite Cerise... MAIS NON PAS DU TOUT, IL VENAIT PAS DE PENSER ÇA!!! Lecteurs, oubliez-tout tout de suite! Le jeune homme fixa un moment la jeune fille comme s'il s'était agit d'un insecte, puis avait soupiré en reprenant un truc sur sa fourchette. Il marmonna rapidement et avec un certain agacement :

"... Ouais... T'Peux manger là... J'bouffes un truc, ch'sais pas s'que sait et j'm'en contre fiche... Nah t'peux pas goûter... Nah s'est pas bien passé... J'ai pas fait de quidd depuis des semaines... T'me connais pas personnellement, je t'lai déjà dit... Je t'ai déjà dit s'que je mangeais et P'TAIN ME TOUCHE PAS!!!"

Il repoussa la main de la jeune fille qui tentait de lui retirer son truc sur la joue avec un air furieux. Avec un soupir, il ragea en piquant dans son assiette :

"Et p'tain y'en a marre de toutes tes questions!!! T'as pas finit d'me suivre partout???"

_________________



Gracieusetée de Janvier *poutou*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerise Palowen
| Elève de 7° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 151
Age : 24
Humeur : Nostalgique
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Meurtrière à la Cerise
<b>Préfère les Designs</b> : Mignon
Date d'inscription : 19/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
50/100  (50/100)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Vous connaissez Squik le Nain ? [Ariel]   Jeu 27 Mar - 20:28

Il est vraiment trop choupinou ce Ariel… J’adore comment il fait quand il est un peu énervé comme aujourd’hui, bien sure je l’aime bien aussi quand il est heureux bien que ce soit un peu beaucoup très rare de le voir sautiller de bonheur. En fait en y réfléchissant je crois que je ne l’ai jamais vu sautiller de joie depuis tout ce temps. Et oui, on se connaît depuis super longtemps Ariel et moi… Fiou, je ne pourrais même pas compter toutes les années tellement qu’il y en a. Des que je l’ai vu je l’ai directement adoré, au début il me faisait a moitié craquer, comme presque tout les garçons à cette époque, mais je trouvais son air frustré extraordinairement mignon je crois que c’était un des premier de la liste que j’avais fait à l’école. Bien sur maintenant j’ai mûris, grandis et je me suis rendu compte qu’en fin de compte je ressentait juste de l’amitié pour ce Serpentard au cheveux couleur fleur de lotus. Oui, si vous ne le savez pas il a les cheveux roses, j’aime bien le rose moi je trouve ça trop beau. En fin de compte j’aime bien toutes les couleurs mais c’est vrai que le rose c’est joli surtout sur le crane d’Ariel-ichou. Mon Ariel rien qu’a moi. Bon, je suis un peu possessive là donc j’arrête de penser de mon ariel-chouchou.



Je peu PAS c’est horrible, comment ne pas penser à ce gentil Serpentard grognon. Pour moi c’est impossible je ne peu pas m’empêcher de penser à lui et rien qu’a lui dès qu’il est devant moi. Non je l’aime pas non d’une pipe, si je vous dis que c’est juste une grande amitié extrêmement fusionnelle entre eux êtres c’est que c’est une amitié extrêmement fusionnelle entre deux être ! Zut alors, je sais mieux que vous mes sentiments envers Ri-ri que vous petits chenapans. Ne vous imaginez pas de choses fausse, si je vous dis que c’est mon ami c’est que c’est mon ami et rien d’autre, même si à une époque je l’aimais un peu… Ca doit être les restes de cet amour à sens unique qui me poussent à me jeter sur lui dès que je le vois. Je suis sur qu’il fait exprès d’être exaspéré par ça mais que en fin de compte ça lui fait bien plaisir d’avoir une fille qui ne lui fait que des compliments tout le temps. Ca ne rend triste personne les compliments, ça c’est sur !

Enfin bref, il faut vraiment que j’arrête de le regarder avec des yeux comme des soucoupes ou ses voisins de table vont finir par rigoler de moi et il sera obligé de me défendre courageusement tel un preux chevalier, ce qui lui obligera a avouer qu’il m’apprécie juste un peu et je sais qu’il n’a pas envi de montrer qu’il m’adore même si c’est le cas. Car moi je sais qu’il m’adore malgré lui, autrement je me serais déjà pris quelques coups de pieds aux fesses. Moi aussi je l’adore Ariel… quoi je l’ai déjà dis ? Zut alors je ne m’en rend même pas compte, c’est pas de ma faute je vous jure, c’est juste mon cerveau qui refait des seines. Excusez moi, je suis désolée, je devrais vraiment essayer de le contrôler un peu celui là pour qu’il arête cette admiration obsessionnelle envers ce Serpentard adoré, enfin pour l’instant je n’en ai pas encore rêvé la nuit, ce n’est pas trop grave.

Yeess je peu manger avec Ariel d’amour ! Super, super, super ! Si d’autres gens ne me regardais pas je sautillerais sur place. Quoi je sautille déjà sur place ? Pfffeu’ n’importe quoi même pas vrai ! Vous voyez qu’il m’aime bien Arielounet, si il ne me supporte pas pourquoi donc il m’autoriserais à manger avec lui ?
Je m’assoie donc, toute contente, frétillant presque sur le banc, à côté de mon Ariel à moi. Quelle chance qu’il y ai un couvert libre juste à côté du sien. Cette journée devient vraiment super.

- Meuh il s’est passé quoi Ariel, pourquoi la matinée ne s’est pas bien passé tu t’es fait mal ? tu as eu une mauvaise note ? Tu t’es battu c’est ça, allez avoue je ne t’en voudrais pas si c’est le cas.

Je prend ma fourchette et je pique un bout de je ne sais pas quoi dans son assiette qui fait un allé simple vers ma bouche toute rose. C’est bon ! Qu’est ce qu’il me raconte là ? Je ne le connais pas personnellement ? Je rigolerais bien si je n’avais pas la bouche pleine de je ne sais pas quoi, je rigole donc intérieurement et avale rapidement avant de rectifier sa remarque.

- Mais t’es bêteuuh, pourquoi tu m’autoriserais à manger avec toi si je ne te connaissais pas personnellement et puis depuis le temps tu dois bien avouer que on est obligé de se connaître au moins un peu … Tu ne penses pas ?

J’aime bien il recommence à s’énerver juste parce que je lui ai enlevé un bout tout vert de nourriture qui était sur sa joue. En fait je pense qu’il ne veux pas avouer qu’il mange comme un petit bébé cochon. Mais c’est pas de ma faute si il ne mange pas proprement. Tien, j’ai une super idée ! Un de ses jours je vais lui apprendre à manger correctement ça ne lui fera pas de mal, je lui proposerais ça quand il sera de meilleure humeur parce que là il n’a pas l’air dans le meilleur de sa forme.

En parlant de forme, après l’avoir regarder de haut en bas je me suis rendu compte qu’il avait un truc bizarre sur le bras. On dirais un bandage ! Il s’est donc fait mal !!! C’est pour ça qu’il est encore plus grognou que d’habitude, tout s’éclaircit dans ma tête maintenant. Mince, j’ai envi de lui demander pourquoi il à un bandage et pourquoi il a le bras tout orange-jaune et comment il s’est fait mal et si il a encore mal et quand il s’est fait mal et… Enfin plein de choses quoi mais il viens de m’engueuler parce que je pose trop de question. Pourtant je suis enthousiaste c’est tout, il n’y a rien de mal là dedans. Il devrais plutôt en être flatté, avoir une « admiratrice » c’est pas donné à tout le monde ! N’est ce pas ?
Je me tortille sur le banc, en me servant le légumes divers et variés et un peu de riz, et un peu de rôti de porc aussi et de la sauce marron. J’ai vraiment trop envie de lui demander mais je ne veux pas qu’il me gronde moi, j’aime pas ça. Mais je ne vais pas rester tout le repas à me demander comment il s’est fait ça, après je vais me faire du souci pour lui toute la journée et ce sera encore plus dure, et déjà que ce n’est pas facile, de me concentrer pendant les cours. Bon après une petite dizaine de seconde de silence, de tortillage de fesses sur le banc, de machouillage de viande et de légume une vague de nouvelles questions sortent toute seules de la bouche. Tel un barrage qui vien d’être ouvert.

- Tu t’es fais quoi au bras Ariel ? Tu t’es blessé ? Quand ça ? Et tu t’es fais ça comment d’ailleurs ? Pourquoi ton bras il est orange ? Ca fait mal si je touche ? S’il te plais me gronde paaass !


Oups, c'est sortit tout seul...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariel Landon
| Elève de 7° Année |
Batteur
| Elève de 7° Année |Batteur
avatar

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 26
Localisation : Avec Serpy n__n
Poste : Serpentard 100 %
Humeur : Massacrante
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : La p'tite Sirène
<b>Préfère les Designs</b> : Mignon
<b>Quidditch</b> : Batteur
Date d'inscription : 05/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Serpent
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Vous connaissez Squik le Nain ? [Ariel]   Sam 29 Mar - 6:13

Et merlin, il avait pas été un peu dur là? Non? ET BAH P'TAIN, POURQUOI IL SE DEMANDAIT ÇA??? Raaaaaaaaaah ce qu'il pouvait la détester cette p'tain de fruit rouge à la con! Elle lui faisait se sentir mal pour des trucs qu'il devait pas et s'que sa pouvait l'énerveeeeeeeeeeer!!! Mais bon, fallait pas le monter que ça l'énervait, parce que les autres autour qui les regardaient tous avec les yeux ronds et de la bave au coin de la bouche se demanderaient sans doute pourquoi cette Cerise était toujours en vie... Ça faisait quand même plusieurs années qu'elle était toujours après lui, à l'emmerder, à le suivre partout, à l'humilier, à le-- OUAIS BON ON A COMPRIS P'TAIN D'AUTEUR, FAUT PAS EN RAJOUTER!!! Ahem et donc comme on disait bien avant cette REBELLITÉE de notre cher serpentard... C'était assez étonnant de remarquer que la petite était toujours en vie après tous les trucs qu'elle avait fait subir à Ariel. À croire qu'Il l'aimait bien, cette 'tite blondounette... Et bah détrompez-vous, des fois il avait tellement envie de la taper que ça en devenait insupportable!!! Mais pourquoi il le faisait pas alors? Avec n'importe qui d'autre, il aurait même pas hésité une fraction de seconde!

Alors vous voulez savoir pourquoi? Parce qu'elle lui faisait penser à Daniel bon! Et ouais, avec son joli minois et cet air mignon... Et cette manie qu'elle avait de le suivre partout... Elle lui faisait penser au petit frère de son ex-amant, Daniel. Et comme il pouvait pas voir Daniel sauf pendant les vacances et que le gamin lui manquait terriblement, son subconscient transformait petite Cerise en un deuxième Daniel. Il lui fallait donc la protéger... Et il arrivait pas à la frapper sans ressentir de terribles remords. C'était nul, mais c'était comme ça. Que voulez-vous, Ariel se sentait déjà assez stupide de confondre Daniel et Cerise, surtout qu'ils étaient même pas du même sexe! À croire que tout le monde était vraiment contre lui, même dieu!!! QU'EST-CE QUI A PUTAIN DE DIEU??? QU'EST-CE QUE JE T'AI FAIS À PART JAMAIS AVOIR CRU EN TOI ET T'AVOIR INSULTÉ QUAND J'ÉTAIT GAMIN ET... Et... Ah eu... Ouais c'était quoi le sujet déjà? Ahem. C'est qu'Ariel se callait en ce moment et comme on veut pas que dieu lui lance un éclair dessus, on va continuer le topic pour le garder vivant un peu plus longtemps. C'est que le p'tit fruit rouge la veux, sa réponse chérie!

Et bah merlin, y'avait encore tous ces serpentards qui le mattaient bizaremment la non??? ET bah ouais!!! Ils avaient pas d'autres trucs à faire, commen mâcher, mastiquer et couper leur bouffe? Ariel tourna lentement la tête vers ceux qui osaient le dévisager, les yeux si rouges de rage qu'on pouvait presque voir Satan se refléter tout au fond... Oui, cette étincelle là avec les cornes, vous la voyez? Non? Ske vous êtes nuls, elle est juste là! Ah bah merlin, laissez tomber alors! NOn mais, pas croyable ça! bref, le jeune homme les regarda à son tour et planta rageusement sa fourchette dans la table avant de dire très brusquement :

"Qu'est-c'que vous r'gardez comme ça??? Hein??? Bande de mioches débiles!"

Et tiens, c'est drôle comme le son de sa petite voix délicate de rossignol faisait rapidement changer les choses! Satisfait que les autres soient tous rendus le nez planté dans leur assiettes, le serpentard fixa sa fourchette maintenant à la verticale et poussa un long soupir de découragement. Nah mais p'tain, cette journée n'allait-elle dont pas devenir un peu moins merdique? À croire que non... Le jeune homme posa la main sur sa fouttue fourchette et tira légèrement dessus avant de se rendre compte que la saletée ne semblait pas vouloir sortir... Elle s'était encastrée dans le bois pour de bon, peut-être même qu'ils allaient faire des enfants qui sait? Une fourchette en bois! Le serpentard, refusant catégoriquement d'avoir à regarder l'accouplement d'une fourchette et d'une table, se frustra contre l'instrument et tira plus fort, ignorant obstinément les regards de quelques élèves sur les autres tables. Après un moment de force brute, l'élève regarda la fourchette en imaginant que celle-ci la narguait en lui faisant quelques grimaces. Un avisé aurait sans doute pu informer le pauvre Ariel qu'une fourchette n'avait pas de bouche, donc pas de possibilitée de faire des grimaces... Mais il aurait probablement dit à ce fichu mec de se la fermer de toute façon.

Frustré, il se retroussa les manches et retourna sur l'ustensil de toutes ses forces. Finalement, il réussit à l'avoir cette merlin de fourchette! Mais p'tain, pourquoi il avait les fesses sur le sol alors? Ah ouais... Il venait de tomber de son banc et de s'humilier ENCORE devant toute l'école. Et merlin de journée de meeeeeeeeerde. Le serpentard se leva brusquement et dévisagea quiconque osant esquisser le moindre sourire d'un air meurtrier. Un griffondor qui contait une blague à sa voisine remarqua ce regard et perdit aussitôt le sourire avant d'enfourner des fourchettes pleines de pattates pilées dans sa bouches. Sa voisine lui jeta un regard surpris avant de se remettre à manger son pain. En se rassoyant, Ariel remarqua aussitôt que ses compagnons le dévisageaient de nouvea, cette fois plus timidement.

"MAIS P'TAIN, Z'AVEZ PAS BIENTÔT FINIT??? LE PROCHAIN QUI OSE ME DÉVISAGER AURRA DROIT À MA BAGUETTE DANS L'OEIL, S'CLAIR???"

La douce voix de rossignol venait encore de frapper mesdames et messieurs! Nah mais oh, attention, avec ce genre de voix, il pourrait facilement apparaître dans le livre des records! Mais ce n'est sans doute pas à cela qu'il pensait en se prenant la tête entre les mains...

"Et merlin..."

Avec tout ça, il avait presque oublié la présence de Cerise à ses côtés. Celle-ci lui rappela très vite sa présence en se dandinant sur le banc et en faissant un vacarme insupportable tout en le fixant comme s'il s'était agit d'un dieu grec vivant. Au début, il la laissa faire, mais finalement, son regard inquisiteur finit par l'énerver et il lui jeta un oeil courousé, espérant qu'elle allait comprendre et arrêter de sitôt. Apparemment, elle prit cela pour uen invitation puisqu'elle se remit à jacasser comme une pie! Mais quelle pitié, cette journée n'allait donc jamais lui accorder une seule minute de répis!!! Il fermit les yeux en grognant dès qu'elle ouvrit la bouche et faillit laisser tomber mollement sa tête dans son assiette, à bout de nerfs. Mais après quelques minutes de silence, il tourna de nouveau la tête vers le p'tit fruit rouge et dit en grommelant d'un ton presqu'inodible à l'oreille humaine :

"M'suis pas battut p'tain de merlin... C'est s'te plante qui m'a attaqué..."

Mais pourquoi il prenait la peine de lui adresser la parole hein??? Il avait pas encore compris que c'est en l'ignorant qu'elle allait arrêter de lui parler? Et la v'la qui lui disait qu'ils se connaissaient personnellement!!! Tout ça, c'était juste parce qu'il continuait de lui répondre! Irrécupérable, à croire qu'il aimait bien qu'elle reste là à le fixer et à le bombarder de paroles et à le faire chier et à-- MAIS PURÉE ELLE FAISAIT QUOI CETTE DÉBILE??? Ariel jeta un regard ahurit à la petite Cerise qui s'était permit de venir piocher dans son assiette. Il la regarda faire, ne comprenant pas du tout pourquoi elle continuait à lui piquer sa bouffe sans remarquer ses grands yeux et son corps tremblant de rage. Ce fut après des myriades de bouchées qu'il comprit que s'il réagissait, elle allait peut-être comprendre qu'il voulait pas qu'elle fasse ça! Et donc, il mit sa main pas orangée au dessus de son assiette et lui jeta un regard frustré tout en disant :

"'Mais merlin, qu'est-c'que tu fous?!? Pas touche merlin, t'as qu'à te prendre ta propre bouffe!!!"

Il piocha rageusement dans son assiette avant d'arrêter sa fourchette à mi-chemin, réalisant que maintenant son plat était rempli de la bave du petit fruit rouge. IL fixa sa bouchée comme si elle était infectée et la reposa en grimaçant. Ariel avait HORREUR que l'on pige dans son assiette... Parce qu'après il pouvait plus rien avaler qui venait de la dite assiette!!! Et donc avec un 'Et merde' murmuré, il tassa l'assiette vers Cerise sans la regarder, frustré et affamé. Il piocha un pain rond et le mordilla sans grand enthousiasme, défiant quiconque de commenter ce qui venait de se produire. Pendant quelques moments, un silence provisoire de posa entre les deux individus. Silence inabituel qui ne plut pas au serpentard... Celui-ci mâchonnait son pain, s'attendant à chaque seconde que cette poufsouffle se remette à jacasser, mais celle-ci se contentait de se tortiller sur sa chaise en lui jetant de fréquents regards en coin. Mais p'tain, elle lui voulait quoi??? PARLE BON SANG!!!

Quand finalement celle-ci craqua, le serpentard fut tellement surpris qu'il s'étouffa avec une bouchée de pain et perdit la moitié de ses dires. Il fit passer le pain avec un peu de jus de citrouille, de plus en plus maussade.

"MAIS PURRRRRRRÉE SA T'ARRIVE DE LA FERMER??? Raaaaaaaaah mon bras, l'est orange à cause d'une MERLIN de plante, t'es contente hein???"

_________________



Gracieusetée de Janvier *poutou*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerise Palowen
| Elève de 7° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 151
Age : 24
Humeur : Nostalgique
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Meurtrière à la Cerise
<b>Préfère les Designs</b> : Mignon
Date d'inscription : 19/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
50/100  (50/100)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Vous connaissez Squik le Nain ? [Ariel]   Sam 29 Mar - 16:42

Je m’en doutais, il m’a grondé… Pourquoi je ne peu jamais garder mes questions pour moi-même ? Pourquoi je dois toujours les extériorisés quitte a ennuyer mon entourage ? Argg, il y a vraiment des jours ou je suis vraiment trop nulle. Ariel-chéri-d’amour des déjà de mauvaise humeur et moi j’en rajoute une couche en plus. Je m’en veux un petit peu. Moi je ne voulais pas le mettre en colère je voulais simplement égayer un petit peu sa journée, la rendre un peu plus joyeuse. Bah oui, il n’est pas souvent de bonne humeur Ariel, un rien le met en colère à chaque fois alors moi j’aime bien tout faire pour le rendre un peu plus content mais je crois que en fin de compte je l’embête plus qu’autre chose. Regardez, rien que là il s’énerve sur une fourchette en tirant comme un fou dessus mais je suis sure que si j’essai plus doucement, en la bougeant doucement de droite a gauche elle finira par se retirer de la table en bois sans finir tordue. Voilà qu’il se met à crier sur des gars qui le regarde avec des yeux grand comme des cagnards. Il faut vraiment qu’il apprenne à être poli avec les gens de temps en temps… En fait je ne sais pas, un Ariel mignon, gentil et doux comme une chaton ne serais plus Ariel. Mais peut être, être un tout petit peu, rien qu’un brin plus gentil avec ses camarades. Moi je m’en fiche qu’il me cris dessus, j’ai l’habitude et j’ai même fini par apprécier ça, mais les pauvres petits élèves qui viennent de se faire brailler dessus ne doivent pas ressentir les choses de la même manière que moi. J’irais bien les rassurer et dire qu’Ariel est comme ça parce qu’il a passé une journée toute nulle mais en fait il est toujours comme ça parce qu’il passe toujours des journées toute nulles, en fait je pense qu’en fin de compte ses journées ne sont pas si terrible que ça c’est juste qu’il grogne tout le temps.

- Mais Ariel’chouchou, Faut pas vociférer sur les gens comme ça, c’est pas de leurs faute si t’es de mauvaise humeur !

Comment ça c’était quoi cette voix ? C’était mais voix de « je te réprimande mais pas vraiment parce que je suis gentille ». Je l’utilise souvent pour dire aimablement qu’il commence à être un peu méchant. Même si ça ne change jamais grand-chose. Il vaut mieux essayer que de ne rien faire, n’est ce pas ? C’est vrai qu’avec Ariel on ne sais jamais vraiment comment réagir, la plupart des gens du moins. Moi je m’en fiche, je me rend bien compte que parfois il ne me supporte plus mais il faut bien quelqu’un pour lui dire que ce qu’il fait c’est pas bien. Et dans la situation présente ce quelqu’un c’est moi. En disant ça, je crois que j’ai faillis lui faire un câlin sur le bras mais ma pulsion à été freiné par le peu de conscience que j’ai. Je me contente de le regarder avec des yeux de chaton perdu.

Bon, il est un peu tard mais je reviens sur ce que je disais avant, en y réfléchissant, c’est vrai que aujourd’hui elle devais vraiment être toute nulle sa matinée, si il s’est fait attaqué par une plante c’est vrai que cette journée ne doit pas vraiment être la meilleure au monde. Mon pauvre petit Ariel, ma petite fleur de lotus…
Je vais faire comme si je n’avais pas entendu sa remarque me disant de me taire, il vaut mieux faire comme si ne rien était. Je fixe son bras tout orange, tout beurk. Pas très ragoûtant tout ça, ça devais être une plante très


- Ah… Ca doit faire mal, t’es allé à l’infirmerie j’espère, t’as pas essayer de te soigner tout seul avec ta baguette ?

Je ne vous cache pas que j’ai repris une petite bouchée de la mixture dans l’assiette d’Ariel. Bah oui c’est vachement bon ce truc ! Et puis il n’y en a plus sur la table alors je suis bien obliger de me fournir auprès de lui. Une bouchée c’est rien non ?
Ah… Il semblerait que pour lui elle ai de l’importance cette bouché. Je me suis encore reçut un tas de « merlin » ! Zut alors, j’ai même pas le droit de prendre de la nourriture dans son assiette, ce qu’il est susceptible. Je vais le bouder ça lui fera une bonne leçon. Comme il veut que je me taise et ben je vais me taire comme ça il sera content ! Nah ! Bonne idée ! Ouai ! Même si à chaque fois que je fait semblant d’être vexé c’est pas crédible. Je n’arrive pas à être vexé contre Ariel…


- Mais il n’y en a plus ! Tu peu pas être un tout petit peu plus gentil ? Et puis si tu veux que je me taise alors je te boude comme ça tu sera tranquille !

Je croise les bras contre ma poitrine et tord ma bouche.
J’aimerais bien essayer de le réconforter un petit peu, la première technique ne semble pas avoir vraiment très bien marché. Je doit donc en conclure qu’il faut passer au plan B. Ouai, le plan B, celui qui marche toujours. Vous n’avez pas remarqués, lecteurs moldus, que dans les films il y a toujours un plan B mais jamais de plan C, ça veut donc dire que le plan B marche toujours non ? Je vais trouver un plan B. Je sais que je peu le faire, je sais que je peu y arriver. « Allons y let’s go – c’est partit les amis ! » Oups, pardon je me perd un petit peu là. Si je commence à délirer comme ça, ça va pas le faire, pas du tout.
Mode fronçage de sourcils et menton appuyé sur ma main droite, je fixe un point au loin. Je ne doit pas décrocher de ce point, me concentrer sur ce point et ne pas penser à autre chose que le plan B et le point. Ne penser qu’au point. Qu’est ce qui pourrait le rendre un peu plus joyeux…

Tien il y a un truc qui arrive vers nous. Mais faut pas que je parle comme je dois faire la tête à Ariel. Je bouge pas alors, je regarde cette forme molle arriver droit vers l’élève assis devant le capitaine des Serpentard. Peut être de la nourriture, ça approche encore. C’est sûrement de là nourriture, de la purée même. J’aimerais bien dire au petit Serpent devant Ariel d’amour de faire attention mais je peu pas… De toute façon il a réussit à éviter la masse jaunâtre en se penchant pour parler à son ami de droite. Mais ça veut dire que… C’est Ariel qui va se prendre ce truc tout beurk ! Et sûrement dans ses beaux cheveux roses en plus. A non, ça ne se passera pas comme ça ! Personne ne peut abîmer les cheveux roses d’Ariel. Mais je n’ai pas le temps de lui dire de se pousser. Ma main fait automatiquement barrage entre la purée et Ariel. Elle s’est arrêté net devant ses yeux empêchant la masse mollasse de toucher Ariel.
C’est malin, j’en ai plein la main maintenant.


- Beurk !

Je l’essuie et comme si ne rien était, je recommence à « bouder » enfin faire comme si.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariel Landon
| Elève de 7° Année |
Batteur
| Elève de 7° Année |Batteur
avatar

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 26
Localisation : Avec Serpy n__n
Poste : Serpentard 100 %
Humeur : Massacrante
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : La p'tite Sirène
<b>Préfère les Designs</b> : Mignon
<b>Quidditch</b> : Batteur
Date d'inscription : 05/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Serpent
Bloc Notes:
MessageSujet: !   Mer 21 Mai - 16:00

Si Ariel avait pu lire les pensées du p'tit fruit rouge qui persistait à rester à ses côtés même après tous ses regards couroucés, il se serait sans doute étouffé en buvant son jus de citrouille, pas de doute là-dessus... Parce que d'être comparé à Grincheux dans Blanche Neige et les septs nains, c'était pas exactement le genre de truc qui lui faisait passer le temps avec un sourire au visage! Bon okay, Cerisette ne le comparait pas littéralement à Grincheux, mais les trucs qu'elle pensait sur lui menaient directement à cette conclusion... Oui, c'était vrai qu'il était jamais de bonne humeur, ou alors il l'était seulement quand il était seul ou avec Serpy... D'ailleurs, il était où ce serpent de malheur? Comme s'il avait entendu ses pensées, le serpent sortie une tête blanche aux yeux rouges de la manche de son maître et leva la tête vers son visage avant de lui montrer sa langue fourchue. Ariel le fixa un moment sans rien dire, se demandant comment il avait réussit à se ficher là sans qu'il ne le remarque... Bref, pendant que le serpentard laisse son animal de compagnie se prommener avec joie sur son bras, continuons cette description de lui qui fait tant penser à Grincheux... Pourquoi? Comment ça pourquoi??? Parce que JE suis l'auteur et VOUS êtes les lecteurs, donc pas de discussion, c'est clair?!? Non mais, pas croyable ça! C'était aussi vrai qu'il lui arrivait souvent de gueuler sur les gens... Mais ça c'est parce que c'était tous des p'tits cons bien sûr... C'était vrai aussi qu'il avait pas exactement les mots douceur et tendresse imprimés sur le front, mais bon, il était pas une gonzesse pas vrai??? Pas question qu'il se transforme en Blanche Neige et qu'il se mette à chanter comme un retardé à des p'tits oiseaux!

Les oiseaux, il les préférait morts dans son assiette sans les plumes et les organes, point barre. D'ailleurs... C'était pas du poulet dans son assiette? Ouais avec des patates pilées, des petits pois et de la sauce brune... Mais MERRRRDE t'as finit de gargouiller putain de ventre??? Si cette nouille de Cerise avait pas piqué son assiette, il aurait pu être en train de manger en ce moment, mais non, fallait qu'il la regarde faire en salivant honteusement! Puuuutaaaaaain!!! Fichue vie de merlin! Bref, Cerisette lui pourrissait la vie et s'il avait pu voir qu'elle le comparait à Grincheux, il se serait sans doute frustré comme pas deux!!! Au moins, elle le comparait pas à Simplet... Alors celle là, il l'aurait pas prit! À la limite elle avait le droit de le comparer à Prof, mais Simplet???? OH QUE NON! Si on y pensais bien, cette fichue Cerisette était le parfait exemple d'une simplette, pas lui! En y pensant bien, les dessinateurs devaient s'être inspirés de Cerise pour créer ce personnage... Et de Ririel pour créer Grincheux, mais ça, on le diras pas trop fort! Ariel fut un moment déconcentré de ses pensées sans queue ni tête quand Serpy glissa son petit corps contre la table et vint appuyer sa tête sur le bras blessé de son maître. Ariel s'attendrit quelques peu face au spectacle, comprenant facilement qu'il semblait s'inquiéter pour lui. Il caressa de l'index sa petite tête de reptile, le visage impassible. Ce ne fut qu'en entendant la voix stridente du fruit rouge qu'il retrouva son agressivitée renforcée. Il fermit les yeux et serra la poing, se forçant à garder son calme...

C'est que la Poufsouffle lui tapait sur les nerfs!!! Pour qui elle se prenait de lui faire la morale... ENCORE??? Parce que oui, cette fichue nana lui faisait toujours des discours sur sa méchancetée naturelle envers les gens. Ça lui fichait quoi qu'il avait pas envie d'être tout gentil et tout souriant? Rien qu'à l'idée de devenir tout doux et souriant, il avait envie de vomir. Ariel mordit furieusement dans son pain, tâchant de ne pas perdre patience contre le fruit rouge qui continuait de lui faire la morale... Mais à la fin, il finit par craquer et se tourner avec violence vers elle pour dire, la bouche pleine de pain :

"Mais p'tain! Fou moi la paix, t'es pas ma mère que je saches!!!"

Ariel se concentra à nouveau sur son pain, se disant tout bas de se calmer, de respirer... De rester zeeeen... Bien sûr, comme à chaque fois, ça marchait pas du tout et ça lui tapait vachement sur les nerfs! Serpy rempa jusqu'à son autre bras et grimpa le long de celui-ci pour observer curieusement le morceau de pain. D'un regard de son maître, il comprit que c'était pas de la bouffe pour lui... Le serpent tourna donc la tête vers la jeune humaine qui semblait tant énnerver son maître adoré et tourna la tête sur le côté, la reconnaissant facilement. Cette poufsouffle suivait tout le temps son maître et semblait l'importuner et le décourager à chaque fois qu'elle était là... D'ailleurs, Serpy aimait pas la jeune fille, il en était jaloux. Elle semblait toujours réussir à pas se faire chasser même si Ariel la détestait et le reptile était assez intelligent pour comprendre qu'au fond, son maître l'aimait bien sans vouloir se l'admettre. Ariel ignora son serpent en colère et se prit un autre pain. Les quelques mains qui s'étaient dirrigées en même temps que la sienne vers le pannier de pain se paralysèrent en voyant le serpent. Ariel se prit un autre morceau de pain en ignorant les gueules surprises des autres serpentard, encore frustré de ne pas pouvoir se gaver de poulet et de patates... Puis, vint le sujet de son bras. Cerise commençait vraiment à lui taper sur les nerfs en fixant son bras comme ça, le prenant apparemment en pitié. C'est que c'était insupportable, ce petit regard de pitié!!! Elle pouvait pas regarder autre chose? Le plafond ou son assiette par exemple??? Mais nooooon, elle voulait absolument fixer son bras avec des yeux ronds comme des soupières! Et merlin! Finalement, ce fut son commentaire qui eut raison de son self-control. Il s'étrangla avec son morceau de pain de nouveau, tentant de le faire passer sous une gorgée de jus de citrouille et fit volte face vers la pouffy sotte, les yeux pas rassurants...

"QU'EST-CE QUE TU CROIS S'PÈCE DE NOUILLE???? C'est ste p'tain d'infirmière qui la rendu comme ça!!! T'essais d'me dire quoi??? QUE CH'SUIS AUSSI NUL QUE ÇA EN SORTILÈGES???"

Okay, là, les autres serpys avaient tous vraiment peur... On aurait dit qu'ils n'avaient pas encore compris que de fixer Ariel avec des yeux ronds n'arrangerait pas les choses...

"BOUFFEZ VOS ASSIETTES SI VOUS VOULEZ PAS QUE J'VOUS PLANTE UNE FOURCHETTE DANS L'CUL VOUS AUTRES!!!"

Oulaaaaa alors là, pour être calmé, c'était complètement rapé!!! D'un geste rageur, Ariel lança son morceau de pain sur le mur et tourna le regard vers la table, une moue bien visible sur son visage. Fichue connasse d'infirmière qui osait l'humilier comme ça!!! S'il le pouvait, il se lèverait et retournerait lui faire un joli n'oe-n'oeil au beurre noir tien!!! Hélas, s'il voulait pas se faire renvoyé, c'était pas la meilleure solution... Bien sûr, quand cette *&$#%? de Pouffy lui lança cette réplique puérile en parlant de son assiette, le p'tit sushi déjà trop cuit ne prit pas une seule seconde pour donner un coup de poing sur la table, Serpy se cachant de nouveau dans sa manche pour ne pas se faire écraser, et de se tourner d'un geste vif vers celle-ci avant de lui lancer d'un ton enragé :

"JE T'AI DIT QUE T'ÉTAIS PAS MA P'TAIN DE MÈRE ALORS ARRÊTE D'ME DIRE D'ÊTRE GENTIL MERLIN!!!! ET PIS JE VEUX PAS DE TA P'TAIN DE SALIVE DANS MES PATATES PILÉES!!! GARDE-LÀ MA P'TAIN D'ASSIETTE SI T'VEUX TANT LA BOUFFER!!!!"

Ah tien, quelques élèves commençaient enfin à comprendre que de rester assis là n'était pas une bonne idée et quittaient avec précipitation la table... Faut croire qu'il y en avait certain d'intelligents! Imaginez la scène maintenant, un serpy boudeur et une pouffy boudeuse, les deux ne se causant plus, ressemblant à deux gamins venant de se faire mettre en punition pour s'être disputés pour un camion en plastique dans une garderie. Personne ne parlait à la table des serpents d'ailleurs... On ne pouvait entendre que des bruits de fourchettes et de couteaux sur les plats ou de mâchouillage de poulet... Ce que cette fille pouvait le pomper!!! Si y'avait un prix pour les boulets, Cerisette le gagnait en haut total de la ligne!!! Même Dominique était pas aussi chiant!!! En pensant à l'autre Poufsouffle, le jeune Serpentard frissona en se disant que cette maison était vraiment pleine de crétins. Il était tellement concentré à ses pensées qu'il ne vit même pas le p'tit malin de 7ième qui s'était dit que pour se venger de ce type qui lui avait gâché son repas, il lui lancerait une boule de purée de patates et de pois avec sa fourchette. Le projectile était presque sur sa cible, attirant les regards des serpys qui blêmirent en se demandant ce que Ririel allait faire une fois ce truc gluant dans les cheveux... Et... SPLAT!!! Le truc tombait sur la main de Cerisette. Ariel cligna un moment des yeux, se demandant pourquoi quelque chose lui barrait la vue. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant le p'tit fruit rouge essuyer un morceau de patate pilé sur une serviette en grimaçant. Son regard resta longtemps sur la petite nouille et il se sentit soudain mal... Voilà qu'elle se montrait gentille avec lui après tout ce qu'il lui avait balancé... Ririel leva un regard furieux sur la table des serpys qui mangeaient avec entrain. Il remarqua la tronche satisfaite d'un 7ième et se leva avec brutalitée avant de se dirriger vers lui. Il se saisit de son col avec brusquerie, le regard plein d'étincelles de fureur.

"C'est toi le p'tit malin qui a fait ça???"

Le serpentard afficha un regard noir et hocha la tête avec fiertée. Aussitôt, il se reçut un coup de poing violent en plein sur le nez et se mérita ces paroles :

"PERSONNE n'a le droit de lancer des trucs DÉGUEUS à Cerise... T'AS COMPRIS???!!!"

Les autres serpentards, surpris de la situation, regardèrent Ariel se rasseoir et le mec de 7ième s'écraser sur le sol en tenant son nez. Qui aurait cru que le serpentard tenait vraiment à la petite pouffy?

_________________



Gracieusetée de Janvier *poutou*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerise Palowen
| Elève de 7° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 151
Age : 24
Humeur : Nostalgique
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Meurtrière à la Cerise
<b>Préfère les Designs</b> : Mignon
Date d'inscription : 19/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
50/100  (50/100)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Vous connaissez Squik le Nain ? [Ariel]   Jeu 22 Mai - 20:08

« T’es pas ma mère, t’es pas ma mère »… Il en a des drôles le petit Ariel, enfin je dis petit mais il est tout de même beaucoup plus grand que moi… C’est vrai que je ne suis pas sa mère, mais il faut bien quelqu’un pour la remplacé ici, avec toutes les conneries qu’il à fait, qu’il fait et qu’il fera, et ce quelqu’un bah, c’est forcement moi. Qui d’autre aurait envi de s’occuper d’un gars aux airs violents et méchants, qui gueule sur tout le monde et qui trouve que tout ce qui est existe est soit nul, soit chiant, soit débile ? Il n’y a que moi qui ai l’air de bien vouloir veiller sur lui, telle une grande sœur qui… Telle une grande sœur tout court. Moi j’aurais bien aimé être la vraie sœur d’Arielichou, j’aurais pu veiller sur lui encore plus, le comprendre pour de vrai et puis surtout être toujours avec lui, même pour les grandes vacances.
Je ne sais pas comment ça se fait, Ariel fait tout pour que je le déteste plus que n’importe qui mais j’arrive pas à ne pas l’aimer. Parfois je me demande si j’ai pas des problèmes dans mon cerveau pour aimer les gens que la plupart des gens redoutent. Enfin, je suis comme ça comme ça, ça ne sert à rien que je révulse mon attirance amicale très forte pour le Serpentard, je serais bien trop triste de ne plus pouvoir l’embêter, lui courir après dès que j’aperçois sa chevelure rosée, lui tirer les vers du nez et de piquer de la nourriture dans son assiette.
En parlant d’assiette, si vous voulez savoir la sienne à été excellente, délicieuse et tout le tintouin, pour ce que j’ai eu l’honneur de goûter. Enfin bon, là je suis un peu écœuré par la substance non identifiée, entre le vert et le marron-jaunissant qui glisse joyeusement entre mes phalanges, mes doigts et dans la paume de ma main aussi, c’est d’ailleurs là ou il y en a le plus si vous désirez le savoir.

C’est amusant, la table est vraiment plus vide d’un coup, c’est vrai que sur ce coup là, le sushi en herbe à peut être gueuler un petit peut fort


[en cours]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous connaissez Squik le Nain ? [Ariel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous connaissez Squik le Nain ? [Ariel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saphira officiellement padawan
» Vous connaissez le courrier des enfer?
» L'histoire du vilain petit canard, vous connaissez ? Non ? Tant pis pour vous. (Xerxes)
» Vous connaissez SlenderMan?
» Vous connaissez Red Raven?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ REZ DE CHAUSSEE ✖ :: ► La Grande Salle-
Sauter vers: