AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie pas en rose [Ishiro]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yan Coperfilde
| Elève de 7° Année |
Poursuiveur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12
Age : 28
Localisation : Au fond dans le coins...
Humeur : Can you repet the question?
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Quidditch</b> : Poursuiveur
Date d'inscription : 19/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
7/10  (7/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: La vie pas en rose [Ishiro]   Ven 21 Mar - 23:37

  • Une nouvelle journée commençait pour Yan une journée banal comme tant d’autre, sa vie était démunie de sens tout les matins levé même heure pour aller en cours pendant des heures et des heures, des heures d’ennuis sans fin d’ennuis mortel et pourtant un ennui obligatoire a part les cours il y avait quoi qui puisse susciter l’interret de n’importe qui , pas de petite copine pour enjoliver ses jours, bah non forcément Yan est gay, pas de petit copain non plus , pas de véritable amis, rien de cher rien. Sa vie était d’un ennui mortel. C’est donc comme tout les matins qu’il se leva s’habilla pris son sac et descendit les escalier qui le séparait de la salle commune des serpentard, ici et là sur des fauteuils quelques étudiants révisant leur devoir ou autre aucun « salut comment ça va Yan » non rien puisque Yan n’avait pour ainsi dire pas d’amis , non il n’en veut pas de plus il est pas très sociable donc forcément les amis c’est pas ça qui court après un gars qui est toujours dans son coin et qui ne parle presque jamais alors forcément Yan est toujours seul. La tête baissé il traversait couloir sur couloir, il avait bien une bonne demis heure d’avance avant le début de son premier cours mais bon il avait envie de traîner donc il déambulé dans les couloir nonchalant pensant a l’inutilité de sa vie, si seulement quelque chose pouvait venir mettre un peu de piquant là dedans un petit truc qui lui donnerais envie tout les matin de sortir de son lit. Les couloirs étaient presque tous vide, peut être a cause de l’heure ou bien aussi peut être par ce que Yan empreinte toujours des chemins peut fréquenté histoire de voir le moins de mon possible et ainsi a ne pas avoir a parler, non Yan sait parler je vous rassure seulement depuis un certain temps il n’en voit plus l’utilité. D’ailleurs depuis un certain temps il n’a plus envie de rien, il s’est fait trompé par la seule personne qu’il aimait il y a déjà trois ans de cela et depuis Yan a perdu goût a la vie. Sans cette personne il trouve la vie fade sans goût et répugnante.

    Soudain il s’arrêtât brusquement devant car lui se trouvait un élève qui criait après d’autre élève qui avait à priori renversé ses livres, car sous l’élève se trouvait une pille de livre éparpillé un peu partout. Yan s’apprêtait a passer son chemin quand il croisa le regard du jeune homme, il était vraiment beau et c’est ce qui poussa Yan a se baisser pour aider le jeune homme a ranger ses livres. Yan ne lâchait pas son regard des yeux du garçon, il avait de magnifiques yeux.

    [ poste très court désolé, manque d'inspi]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishiro Stranly
| Elève de 4° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 24
Localisation : Dérrière toi
Poste : Serpentard et Attrapeur de l'équipe
Humeur : [Meurtrière ... Non je ris]
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Le Chieur xD
<b>Préfère les Designs</b> : Flashy
<b>Quidditch</b> : Attrapeur
Date d'inscription : 29/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Hibou/Chouette
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: La vie pas en rose [Ishiro]   Sam 22 Mar - 19:11

    x "Tut Tut Tut Tut Tut.... PAF". Saleté de réveil ! Comment peut-on mettre une telle sonnerie? Ma fois, je n'en sais fichtrement rien. Un regard par ci, un regard par là, personne à l'horizon. Comment ça se fait qu'il n'y ai personne? Je regarde d'un peu plus près mon réveille et je vois... Que les cours commencent dans une demi heure! C'est pas une surprise alors si il n'y a plus personne dans le dortoir. Je m'assois sur mon lit et remet mes cheveux en place. Me dépecher? Non, peu pour moi. J'aime pas me dépecher, vous le savez peut-être déjà. On peut même dire que je suis un gros fégniant. Et puis, j'aime pas trop me réveiller en même temps que les autres, parce que j'aime pas trop la compagnie. La seule compagnie que j'aime, c'est ma soeur mais j'ai osé la faire pleuré et je sais pas quoi faire pour m'escuser. Enfin bon, passons. Je me dirige alors vers la salle de bain pour lavage, rinçage, séchage, coiffage et peut-être leger maquillage. Je ne suis pas emo pour rien. Bon Bon Bon, après ça, passage dans la salle commune, mais vite fait car je n'aime pas trop parler avec les autres, surtout le matin.

    x Mon sac sur une épaule, j'avance dans un long couloir, très long couloir sombre et calme. Ah, que cela fait du bien le calme. J'avance encore et encore jusqu'à arriver à la sortie des cachots. Là, la lumière vint m'aveugler, j'aurais voulu ne pas sortir de mon lit de la journée, mais j'étais bien obligé d'aller en cours, même si ceux ci, je les passais en dormant sur mes cahiers. Bref, je n'aime rien faire à part rester dans mon coin à penser de tout et de rien. Tout le monde me fait la remarque que je suis trop renfermé sur moi-même. Et bien je leur dit que ce n'est pas leur vie et qu'ils me lachent avec leurs belles paroles. Je met mon avant bras devant mes yeux et je continue d'avancer dans les couloirs, d'un pas lent et nullement décisif. Petit déjeuner? Non, j'ai tout ce qui faut dans mon sac et puis vu comment la grande salle est bruyante, je ne préfère pas m'y aventurer. Donc, direction les couloirs.

    x Soudain, j'entend une voix de fille dérrière moi, une voix que je connais bien, une voix que j'aime par dessus tout écouter. Elle chante cette fille, et pour le dire, elle a une magnifique voix. C'est une chanson que je chantais avec cette fille avant d'aller dormir. Est-ce vraiment elle ou est-ce mon conscient qui me joue des tours? Je m'arrete alors de marcher et ferme les yeux. Je suis bête vous ne trouvez pas? Bête de ne pas me retourner et de crier "escuse moi de t'avoir fait du mal". Mais je n'ai pas le courage, je suis un lâche, un gros lâche. J'écoute encore et encore cette voix qui se fait de plus en plus net et forte. J'ouvre alors mes yeux et sers mes deux poings. Mais la voix s'arrête. Pourquoi s'arrête-t-elle? Pourquoi ne fait-elle plus entendre sa si belle voix? Mais je prend mon courage a deux mains et me retourne. La seule chose que je vois, c'est cette fille qui part en courant dans le couloir. Un seul mot sortit de ma bouche. Un seul.

    «Alice...»

    x Trop tard, elle n'est plus là, je n'ai toujours pas eu l'occasion de lui faire mes escuses. Je me tourne alors et reprend mon chemin. Un groupe de 2ème années se trouvent à cinq mètres de moi et ils me regardent. J'entend très bien les paroles qu'ils se disent. "Viens, on lui fait tomber ses livres?" et "Ouai pourquoi pas, ça risque d'être marant". Je les regarde d'un regard noir mais ils ne me quittent pas d'une semelle. Soudain, ils se mettent à marcher et me fonce dedans. Mes mains lâchent les livres et se retrouvent par terre. Je m'abaisse pour les récuperer mais j'entend des rires dérrière moi. Je me lève précipitemment et me tourne vers cette bande de débiles puis me met à crier.

    «Vous avez rien d'autre à faire que m'emmerder? Allez voir ailleurs si j'y suis, non mais oh!»

    x Je les vois alors partir à grandes enjambées. Un sourire s'affiche sur mon visage, un sourire vainqueur. Je me rabaisse et commence à ramasser mes livres. Mais je ne suis pas seul, quelqu'un viens de s'abaisser pour m'aider à ramasser. "Je n'ai pas besoin..." Ma phrase ne se termine pas car mon regard à croisé le sien. Je le connais de vue ce garçon, mais je le regardais que de loin. Et puis là, il est juste en face de moi. Même, à quelques millimètres de moi. Je suis certain que mes joues doivent être rouge en ce moment précis. Je ferme ma bouche restée jusque là ouverte. Il est magnifique, je l'ai toujours vu comme ça. Je perd l'équilibre étant accroupis et me retrouve sur les fesses, les mains posées par terre. Puis, j'ose lui parler, pour la première fois, mais quand même assez difficilement.

    «Tu... Tu, n'es pas obligé de m'aider, tu sais?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yan Coperfilde
| Elève de 7° Année |
Poursuiveur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12
Age : 28
Localisation : Au fond dans le coins...
Humeur : Can you repet the question?
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Quidditch</b> : Poursuiveur
Date d'inscription : 19/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
7/10  (7/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: La vie pas en rose [Ishiro]   Sam 22 Mar - 19:49

    Toujours abaissé au niveau du garçon qui se trouver en face de lui Yan le regardait encor de son regard noir et si profond, il ne l’avait pas lâcher des yeux et ne bougeait presque plus, son regard était plongé dans celui du jeune en face de lui et il semblait s’être perdu dans ses yeux. Les livres qu’avait précédemment ramassé Yan retombèrent bruyamment c qui fit par la même occasion revenir Yan a la réalité, il ramassa les quelques livres et regarda celui qu’il était en train d’aider, c’était un beau jeune homme, très beau, il devait être plus jeune que lui, et tout comme Yan avait un style qui semblait être bien a lui, une coupe a la genre emo qui lui allait a ravir et toute la « panoplie »qui allait avec en somme il était vraiment très beau et Yan se permit même de le trouver sexy . Mais il chassa vite fait cette idée de sa tête, t’facon lui il était rien de tout cela fallait pas qu’il se mette a fantasmer sur quelqu’un non plus !

    Il ramassa donc les quelque livres qui traînaient par terre et s’apprêtait a se relevait quand il vit le jeune homme en face de lui commençait a tomber, sur le coup il voulut mettre sa main je ne sais ou histoire de le rattraper, mais avant qu’il n’ai eu le temps d’esquisser le moindre geste le garçon avait déjà les fesses par terre. Yan remarqua que le jeune homme avait les joue qui s’empourpré, notre jeune n’avait pas l’habitude de côtoyer du monde et donc pas l’habitude de ressentir tant d’émotion que ça et il se douta a cet instant quand il vit les joue de son « camarade » que les sienne ne devaient elles non plus en pas avoir gardé leur teinte naturel, rien qu’a cette idée cela le mis encor plus mal a l’aise.

    Il allait sortir quelque chose, parlait histoire de ne pas avoir l’air plus bête qu’il ne pensait déjà l’avoir, mais le jeune homme le devancer en disant que Yan n’était pas obliger de l’aider. Bien sur qu’i le savait…Cette remarqua l’offusqua a moitié, d’habitude il n’aidait jamais personne et passait toujours son chemin qu’il arrive quoi que ce soit a qui que ce soit, seulement là je ne sais quoi l’avait poussait a l’aider et…et… Et quoi ? Il se sentait a moitié vexé par cette remarque mais plongeant une nouvelle foie ses yeux dans le profond regard de son interlocuteur tout signe d’agacement fondit comme de la glace au soleil. Yan mit un certain avant de répondre fixant toujours profondément le garçon.

    -Euh.Je sais, j’..j’avais ..Envie.

    Sa réponse lui paraissait si débile qu’il baissa les yeux n’osant même pus regarder son interlocuteur en face tant il se sentait con. Nan mais c’est quoi cet effet que lui fait ce gars, il ne le préoccupe même pas mais pourtant devant lui il n’ose pus rien dire de peur d’avoir l’air con, pourtant d’habitude avoir l’air con ou non c’est franchement pas le truc qui le préoccupe le plus, mais là…

    Ces yeux, ce nez, cette bouche tout a coup tout fit précipitamment envie a Yan. Ce rendant compte qu’il dévisageait le garçon comme un prédateur le ferait avec sa proie Yan baissa une nouvelle foie les yeux comme le ferait un petit garçon qui viendrait de se faire gronder par son père. Voila exactement ce a quoi ressemblé Yan a cet instant précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishiro Stranly
| Elève de 4° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 24
Localisation : Dérrière toi
Poste : Serpentard et Attrapeur de l'équipe
Humeur : [Meurtrière ... Non je ris]
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Le Chieur xD
<b>Préfère les Designs</b> : Flashy
<b>Quidditch</b> : Attrapeur
Date d'inscription : 29/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Hibou/Chouette
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: La vie pas en rose [Ishiro]   Dim 30 Mar - 18:49

© Je ne pus m'empêcher de rire, étant sur les fesses. Un rire assez gamin, qu'on ne pouvait qu'entendre que quand j'étais en compagnie de ma soeur. Mais qu'est-ce qu'il me prenait tout à coup? Pourquoi je rigolais devant un gars que je ne connaissais pas. Moi qui ne parle jamais à personne et qui me r'enferme sur moi même, cela n'est pas dans mes habitudes. J'arreta alors de rire, mais je gardais quand même un léger sourire. Je me remis vite correctement en place et ramassa le reste de mes livres. Sa phrase m'étonna beaucoup. Etant très renfermer, personne ne m'aidait quand j'avais un problème et tout le monde se moquait de moi quand je faisais une gaffe. Ce garçon, en face de moi, j'avais envie de le connaître plus. Bizarre vous ne trouvez pas? Un garçon sans amis essayant de connaître plus quelqu'un. Enfin bon. Je me lève délicatement et attend qu'il se lève à son tour. Toujours bien accroché à mes livres et tout souriant, je commence à parler et à poser des questions.

«Moi c'est Ishiro Stranly. Je suis en quatrième année à Serpentard. Et toi, puis-je savoir ton prénom ou resteras-tu silencieux jusqu'à se que l'on doivent se séparer? Au fait, merci de m'avoir aider.»

© Un grand sourire s'afficha sur mon visage. Je me met à marcher sans m'apercevoir que le jeune homme est resté sur place, les regard rivé sur moi. Je fais encore quelques pas et me retourne. Tellement j'ai envie de parler avec lui, d'une voix hésitante, je me met à dire: "Tu viens?". Je remet ma mèche correctement en place et continue ma route tout en regardant si il me suit ou pas. Le jeune homme me rejoint et nous commencons à marcher à deux. Mon sourire est toujours présent, en ce moment précis. Je vais pouvoir faire connaissance et parler de tout et de rien.. J'attend toujours sa reponse pour ma seule question de tout à l'heure. Je me demande pourquoi il est tant silencieux. Je me décide alors de reprendre la conversation, ce qui est très bizarre pour moi qui n'ai pas beaucoup l'habitude de parler.

«Tu sais, vais pas te manger, tu peux vraiment me dire ton prénom.»

© Encore un rire. toujours le même. C'est vrai quoi, j'allais pas le manger ou lui lancer une malédiction en sachant son prénom. Mais sa tête me disait quelque chose. Je l'avais déjà vu quelque part. Mais où, aucune idée. Je le trouve extrémement beau ce jeune homme. Ah si, je me souviens enfin, je l'ai vu dans la salle commune. Je suppose alors qu'il est à Serpentard, mais je le saurais bien assez tôt. Mes pensées se remirent sur un sujet d'actualité. Ma soeur. Elle me manque tériblement, son rire me manque terriblement, son sourire aussi et sa voix encore plus. Et son visage, j'ai envie de le voir et de le contempler. De lui dire des compliments et la faire rougir. Mais elle n'est pas là, peut-être aurais-je dû lui courir après et lui lancer mes escuses. Non, trop tard. Pour l'instant, je ne dois pas penser à mes problèmes et m'interesser à "lui".

[déso, j'ai plus trop d'imagination en ce moment]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yan Coperfilde
| Elève de 7° Année |
Poursuiveur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12
Age : 28
Localisation : Au fond dans le coins...
Humeur : Can you repet the question?
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Quidditch</b> : Poursuiveur
Date d'inscription : 19/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
7/10  (7/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: La vie pas en rose [Ishiro]   Ven 18 Avr - 16:15

    Comment se fait il que je n’arrive pas à décoller mon regard de ce jeune homme, ce doit être la première foie que je le croise depuis que je suis dans ce château, ce n’est pas quelqu’un sur qui j’aurais particulièrement envie de m’attarder mais pourtant là, ses yeux, ce regard ce sourire qui vient d’apparaître sur son joli visage, je n’arrive pas à m’en détacher. Le jeune homme se levait et moi toujours assis, je venais de tomber sur le cul, décidément de mieux en mieux, l’art d’avoir l’air con avec Yan Coperfilde, son léger sourire illuminait toujours son visage m’empêchant ainsi de faire le moindre mouvement . La bouche entrouverte je l’observais comme on observerait quelque de très important et très impressionnant. Ishiro, un serpentard lui aussi, 4ème années, un peu plus petit que moi, mais il fait plus je trouve, bah déjà lui ne reste pas le cul planté par terre comme un boulet, ce qui est mon cas.

    Je voulus répondre et ouvris un peu plus la bouche mais aucun son n’en sortis, putin de bordel de merlin ! Mais qu’est ce qui se passe, j’en ai marre là, c’est quoi ce gars qui m’ôte les mots de la bouche, j’ai l’air de quoi mais merlin de merlin alors. Le vla qui se barre alors que moi je suis encor là jambe écarté les mains dedans comme un nul. Ha il se retourne et me dis de venir, ça y est on dirait que mes muscles se sont remis a fonctionner normalement et de se fait j’arrive a me lever en m’appuyant d’une main que je pose au sol, récupère mon sac a dos et le rejoint tranquillement sans me presser histoire de reprendre mes esprit.

    Tu vas pas me manger, ça je m’en doute bien seulement si je savais moi-même pourquoi je n’arrive pas te répondre ça serait peut être plus explicite seulement là rien ne sors, putin tu me fais un sacré effet mon ptit gars. Mes cheveux se pressent devant mon visage, se battant pour savoir qui aura la place devant mes yeux, en un petit coup je les remets en place et regarde mon interlocuteur dans les yeux. Ca y est on dirait que les mots ont retrouvé le chemin qui mène vers la sortie d’un voie que j’essaie de faire assuré, ou tout du moins a peu près normal je répond simplement.

    _ Yan, Yan Coperfilde, 7ème années serpentard.

    Encor une foie mes cheveux se précipitent vers le devant de mes yeux, et une nouvelle foie d’un petit mouvement de tête je les remets en place. ON avance encor, je ne sais même pas vers quoi on se dirige mais on avance, les gens passent a côté de nous sans faire attention à ces deux jeunes gens qui se trimballent ensemble, sans faire attention a ses deux personne, d’habitude toujours seul. A près tout c’est vrai, qu’en on ils a faire… Pourtant moi ça me chamboule c’est si rare que je sois accompagné, si rare que je parle a quelqu’un, à quelqu’un de si beau… Même si j’ordonne a mes yeux de regarder ailleurs, ceux-ci se dirige tout le temps vers lui…

    Trop naze désolé manque d’inspi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishiro Stranly
| Elève de 4° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 24
Localisation : Dérrière toi
Poste : Serpentard et Attrapeur de l'équipe
Humeur : [Meurtrière ... Non je ris]
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Le Chieur xD
<b>Préfère les Designs</b> : Flashy
<b>Quidditch</b> : Attrapeur
Date d'inscription : 29/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Hibou/Chouette
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: La vie pas en rose [Ishiro]   Sam 19 Avr - 21:07

[Non, z'aime bien =)]

    © On continuait à marcher, comme si de rien était. Je ne savais plus quoi dire, surement trop timide pour parler. Ma voix est comme bloquée, aucun son ne veut sortir. J'essayais de ne pas le regarder, mais c'était impossible, je ne controlais plus mes yeux et ceux ci se précipitaient sur le regard de Yan. Très beau nom en tout cas. 7 ème année? Un peu grand pour moi. Non, l'amour n'a pas d'âge. Mais pourquoi je me met à penser à l'amour? C'est juste de la timidité, oui c'est ça, je suis intimidé. Mais pourquoi ne puis-je pas quitter son visage? Pourquoi aimerais-je tant me raprocher de ce visage. Je suis sûr que je dois être stupide et d'être en train de rougir. Je sens la chaleur sur mon visage, si ça se trouve, il doit être rouge comme une tomate. Pourquoi je rougis? Pourquoi d'être en sa présence me fait rougir? C'est une sensation étrange, vraiment étrange. Pendant quelques instant, j'arrive à me détacher de cette étreinte et de regarder par la fenêtre. Dehors, il y a un temps superbe. Le soleil tape et la chaleur est présente. Ou peut-être que c'est moi qui ai chaud. En tout cas, c'est éttoufant. Au fait, où allons nous? N'ayant plus cours à présent, je ne le sais pas. Je vais là où mon coeur me dit d'aller. Je quitte le couloir présent pour en prendre un à gauche. Désormais, nous ne somme plus que deux.

    © Le noir occupait tout l'espace. Je crus que mon coeur allait exploser. Je ne savais pas où j'allais, moi qui ne bougeais de mon trou que pour aller en cours, ce couloir ne me dit rien. Je ne vois même pas où je met les pieds mais je marche quand même, attendant que la lumière revienne et que le monde se fasse. Oui, car pour l'instant, nous somme qu'à deux, et il n'y a personne autour. Je crois bien que je vais exploser si mon coeur ne se calme pas. Mon regard est figé par terre, par mon obligation. Je remet vite fait une mèche dérrière mon oreille et continu d'avancer, l'air de rien. Même dans couloir aussi sombre, je ne sens pas l'air frais m'envahir, la chaleur est toujours présente et ne veut pas me quitter. Tout à coup, je m'arrête, c'est stupide de continuer de marcher dans ce couloir, alors que je ne sais même pas où il mène. Je regarde Yan d'un air gêné et essaye de sourir. Il doit se demander quoi. J'aimerais lui dire que je me suis trompé de couloir, mais allait-il me croire? Croire un gars de 4ème année? Ca allait pas trop le faire. Je regarde toujours mes pieds. Même pas le courage de le regarder. Que dirais papa si il voyait que son fils n'avait pas de courage. Qui ne tente rien n'a rien, me dis-je alors. Alors je tente.

    Euh... Je... Me suis trompé... De couloir... Désolé. Je suis pas très bon en orientation...


    © Ca y est, j'ai explosé. J'ai trouvais une goutte de courage pour regarder son visage et croiser son regard. Je fais un sourire gêné. Quand je décide de faire demi tour pour reprendre le chemin opposé, mes jambes ne semblent pas vouloir bouger. Aller, un peu de courage. Ca y est, je fais un pas en arrière mais... quelque chose ou plutôt quelqu'un m'a attrapé le bras. Je tourne le regard pour voir qui et... ce n'est personne d'autre que Yan. Pourquoi me prend-il par le bras, doit-il me dire quelque chose? En tout cas, je ne suis pas loin de la crise cardiaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yan Coperfilde
| Elève de 7° Année |
Poursuiveur
avatar

Masculin Nombre de messages : 12
Age : 28
Localisation : Au fond dans le coins...
Humeur : Can you repet the question?
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Quidditch</b> : Poursuiveur
Date d'inscription : 19/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
7/10  (7/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: La vie pas en rose [Ishiro]   Dim 20 Avr - 12:43

    Certaines personnes parlent de coup de foudre, elles disent qu’en un regard on peut tomber amoureux d’un amour profond envers quelqu’un, je n’y ai jamais crus, faut dire que j’ai tellement été déçu en amour que je ne m’attend plus à rien envers personnes. Pis en même temps vu mon caractère aux milles facette je risque pas de me faire des potes alors de ce qui est des amours, faut pas s’attendre a ce que je sois cupidon, je parle jamais, et les rares foies ou je le fais c’est pour envoyer chier tout le monde donc forcément ça aide pas beaucoup tout ça. Ouais donc pour en revenir a nos moutons, où plutôt mon mouton fut pas se voiler la face je crois que je suis carrément attiré par ce gars, rien qu’a voir ma réaction, depuis quand j’aide les gens qui traîne par terre moi ? Depuis quand j’ose pas regarder en face quelqu’un, merlin de cher merlin alors.

    Qu’il est beau quand même, il doit être plus jeune que moi certes, mais je m’en bat, il est beau, hum… trop beau, ouais trop, sûrement trop beau pour moi, pas que je commence a me faire des films non plus, faut avouer que je commence carrément à fantasmer mais bon. Ho qu’il est beau ce sol, blanc noir, blanc noir, mais on dirait que ça se répète, quelle con c’est comme si j’essayais de me faire changer de pensé, tfacon j’y arriverais pas, il est juste là à deux centimètre de moi, tout proche…

    Le couloir s’assombris, je relève furtivement la tête histoire de voir où nous sommes et de savoir vers où se dirige Ishiro je regarde à gauche à droite voir si je reconnais ce couloir mais il ne me dit strictement rien, on dirait que les gens on déserté cette partie du château, alors qu’il y a encor quelques instant plusieurs personne traversaient le couloirs, là plus personne, plus rien, plus un bruit, seulement celui de nos pats résonnait sur le parterre sobre du couloir. Alors que je m’apprêtais a faire quelque chose [pourquoi pas lui arracher violement ses vêtements...], quand je le vis commençais a se retourner, trompé de chemin ? Nan, je ne voulais pas qu’il s’en aille, pas qu’il aille vers un endroit remplis de gens.

    Nan ! Sans que je le veuille alors que le jeune homme entame son demi tour j’attrape son bras et le retient vers moi, je ne sais pas ce qui se passe en moi, tout ce que je sais c’est que je ne suis absolument pus maître de mes mouvement, c’est comme si j’étais un spectre observant mon corps d’un peu plus haut. Seulement ce corps que je ne possédais plus attira Ishiro vers lui et posa sa bouche sur ses lèvres, entamant un baiser révélateur de ses pensées. Pour ensuite se retirer tout honteux et regarder a nouveau le sol.

    Putin qu’est ce qu’il me fait chier ce parterre de merlin ! Je voudrais le regarder dan les yeux, lui montrant que j’étais sincère et que malgré que je sois honteux comme tout je ne regrette pas ce baiser. Mais si lui… Si lui n’en voulait pas de ce baiser ? Si il me jetait et s’enfuyait en courant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ishiro Stranly
| Elève de 4° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 24
Localisation : Dérrière toi
Poste : Serpentard et Attrapeur de l'équipe
Humeur : [Meurtrière ... Non je ris]
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Le Chieur xD
<b>Préfère les Designs</b> : Flashy
<b>Quidditch</b> : Attrapeur
Date d'inscription : 29/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Hibou/Chouette
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: La vie pas en rose [Ishiro]   Dim 20 Avr - 18:19

    © Au moment où il a posé ses lèvres sur les miennes, j'ai cru que j'allais explosé. Mais en même temps, c'était comme si je le voulais aussi au fond de moi. Là, je voulais courir et m'enfuir mais je n'arrivais pas à bouger. J'étais plutôt attirer par lui. En essayant de faire un pas en arrière, je ne réussis qu'à avancer. Une chaleur plus étoufante que tout à l'heure me parvint jusqu'au visage. Mon regard est figé sur le sien. Comment appelle-t-on cette sensation étrange déjà? Ah oui, c'est vrai, un coup de foudre. Dois-je partir en courant ou rester? Je dois montrer que je suis courageux. Mes jambes se mettent en action et j'avance d'encore un pas vers lui. Mon visage est à peu près à quelques centimètres du sien et... Non, je n'ai pas assez de courage. Je devrais avoir honte. Je dois être capable de lui faire comprendre que je... l'aime aussi. Encore quelques centimètres et... ça y est j'ai réussi. Mes lèvres sont enfin parvenues à toucher de nouveau les siennes. Mes yeux se ferment tout doucement.

    © Malheureusement, ce moment ne dura que peu de temps. Mes lèvre se détachèrent des siennes et mon regard s'évada du sien. Je fais un pas en arrière mais ne m'enfuis pas. Je dois être rouge comme une tomate maintenant. Gêner? Non mais très timide plutôt. Mais bon, j'ai quand même eu le courage de le faire et de ne pas m'enfuir comme un lâche. Je me retourne et fait un léger sourire sans que Yan ne le voit. Heureux? Un peu oui. Qui ne serait pas heureux en ayant un coup de foudre et que celui sur lequel vous avez flashé vous offre ce que vous attendiez... Un baiser. Personne je crois. Mon regard se fixe sur le sol. Je ne l'aime particulièrement pas celui ci. Pas assez sombre à mon gout. Faut-il continuer la promenade ou retourner dans le couloir où le monde se faisait. A vrai dire, je ne savais pas quoi faire. Je me met alors en marche vers là où je ne sais pas où ça va. C'est à dire, dans le couloir sombre qui ne s'en finit pas. Après avoir marcher avec Yan quelques minutes, nous arrivons à une intersection. Gauche ou Droite? Devrais-je demander l'avis du 7ème année ou n'en faire qu'à ma tête? Je préfère lui demander.

    Gauche ou Droite?


    © Mon regard ose enfin se fixer sur le sien et je rougis quelques instants avant de reprendre mon esprit. J'attend sa réponse avec impatience. Je ne sais pas encore quel couloir choisira-t-il. Moi, pour tout dire, je préfère celui de Droite, il est beaucoup plus silencieux. Mais bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie pas en rose [Ishiro]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie pas en rose [Ishiro]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Le labyrinthe de la Panthère Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ PREMIER ETAGE ✖ :: ► Couloirs & Escaliers-
Sauter vers: