AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ Sacha Hamilton - Assistant Bibliothécaire ~ [40%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sacha Hamilton
Nouveau Lutin

avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 32
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: ~ Sacha Hamilton - Assistant Bibliothécaire ~ [40%]   Jeu 13 Mar - 22:45

Sometimes I dream about it
What its like back home
The railroad tracks and the pussywillow
But I had to leave it
Now I go back whenever my tired head hits the pillow

Rags to rags and rust to rust
How do you stand when youve been crushed
So rags to riches was a bust
Busted once again






.. IDENTITE ..





• NOM : Hamilton.

• PRENOM(S) : Sacha. A moitié en l’honneur de Sacha Guitry, à moitié à cause de l’oiseau dans l’adaptation de « Pierre et le Loup » (un des dix courts-métrages de « La Boîte à musique) par Disney, qui avait impressionnée sa mère deux années avant sa naissance.

• SURNOM : Aucun d’officiel. On l’appelait parfois Ash (« cendre ») durant sa cinquième année, mais l’effet est passé de mode.

• DATE DE NAISSANCE : 9 juin 1948.

• AGE : 22 ans.

• SIGNE ASTROLOGIQUE : Gémeau.

• PURETE : Son père est un moldu et il ignore jusqu’où remontent ses racines sorcières du côté maternel. Il sait juste que leur sang n’est pas pur de ce côté-là, mais, de toute façon, ça ne le préoccupe pas le moins du monde.


• NATIONALITE : Etats-Unienne.

• LIEU DE NAISSANCE : Nouvelle Orléans (Etat de Louisiane).

• LIEU DE VIE : Entre la maison de ses parents, proche d’Archie (Centre de la Louisiane), et chez ses différents employeurs lorsqu’il faisait encore du baby-sitting. Il a un appartement à Seattle, mais y met rarement les pieds.


• FAMILLE : Sacha est fils unique. Sa mère, Karen, sorcière originaire de San Francisco, s’est mariée à 29 ans avec Edouard Hamilton, originaire de la Nouvelle Orléans. En s’unissant à un moldu, elle s’est plus adaptée à ses coutumes que lui aux siennes, mais ne lui a jamais pour autant caché sa nature. D’une santé assez fragile, elle s’est alors installée près d’Archie, pour la tranquillité et le relatif isolement géographique. « Elle » et non « Ils », parce que Sacha, sans aller jusqu’à l’aversion profonde, a toujours considéré son père comme un individu qui n’habitait pas avec eux, même s’il était le propriétaire de la maison. Sénateur démocrate, Sacha l’a perçu comme un père indigne et soucieux des apparences, qui se glorifiait d’avoir réussi à combiner sa vie politique et sa vie familiale alors même qu’il ne passait qu’une dizaine d’heures par mois dans « leur » maison. C’est là la source de la répulsion totale et instinctive que Sacha ressent vis-à-vis de tout ce qui touche de près ou de loin au domaine ou aux informations politiques. Il n’aime pas son père non pas pour ce qu’il a pu faire, mais bien à cause de ce qu’il n’a pas fait. La situation n’a pas changé depuis ses sentiments de gamin.
Au contraire, il a toujours éprouvé de l’affection pour sa mère, « celle qui arrivait à supporter les décisions inacceptables de cet homme », même s’il a également toujours trouvé stupide, d’une certaine manière, l’attachement qu’elle continuait à lui porter, « par amour ».






.†. PETITS DETAILS IMPORTANTS OU PAS .†.


• ANCIENNE MAISON : Il a fait ses études à Salem.

• POSTE : Assistant bibliothécaire.

• MATIERE(S) PREFEREE(S) : Du temps où il était étudiant (temps qui n’est pas si lointain), Sacha préférait l’Histoire de la Magie, l’Arithmancie, la Métamorphose et l’Etude des Runes. Il a également cherché à s’intéresser aux cultures transmises par les moldus au long de ces années, et a pu s’y consacrer presque totalement une fois son diplôme en poche. On y retrouve globalement les mêmes centres d’intérêt : la philosophie moldue, l’Histoire telle qu’elle est perçue par les moldus, les langues et les Lettres moldues.

• MATIERE(S) DETESTEE(S) : Les matières plus vivantes : Soins aux Créatures magiques, Potions, Sortilèges et Enchantements, les Duels, les cours de Vols sur balais.

• NOMBRE DE PIERCINGS : Aucun. Il les voit comme un symbole de perforation du corps et a dû mal à en voir l’intérêt, même sur les plans esthétiques.

• COULEUR DE CHAUSSETTES : Noires, grises ou blanches. Même si les blanches se salissent trop vite et qu’il n’aime pas voir cette saleté.

• LE PRENOM QU’IL N’AURAIT JAMAIS VOULU PORTER : « Pas un en particulier. Un prénom est un prénom, on ne le choisit pas. Ca n’est pas pour autant lui qui définit qui l’on est. » Voilà le discours officiel. Personnellement, il aurait préféré un prénom qui fasse un peu moins féminin ; mais comme il n’a pas une idée précise de ce qu’est « un prénom moins féminin », il préfère taire cette remarque.

• POSITION DANS LAQUELLE IL DORT : Sacha montre régulièrement sa capacité à s’endormir partout et à toute heure. S’il s’adosse contre un mur ou se relâche contre le dossier de sa chaise, c’est probablement le signe qu’il va engager une phase somatique – sans doute de courte durée, mais souvent plusieurs fois dans une même journée. En contre-partie, il dort peu la nuit, ou, en tout cas, avec difficulté, et se réveille alors au moindre bruit. D’où une fatigue qui aura ses répercussions le matin suivant et l’engagera à s’endormir ailleurs que dans son lit. Un cercle d’une vicissitude monstrueusement efficace.

• LUNETTES OU VERRE DE CONTACT : Aucun. Sa vue n’est pas (encore) suffisamment dégradée pour que la possibilité de la corriger apparaisse comme une nécessité.

• COULEUR PREFEREE : Il n’en a pas, à sa connaissance. L’absence de couleur du noir l’attire peut-être plus que les couleurs à proprement parler dans la mesure où il permet de ne pas paraître excessivement négligé quel que soit le vêtement en lui-même. Mais il pourrait très bien vivre sans.

• SAISON DETESTEE : L’hiver, l’automne, un peu le printemps, lorsqu’il fait froid où lorsqu’il pleut. Il aime être assommé par la chaleur pour vivre dans une léthargie constante : son refus d’accomplir une quelconque activité physique s’en trouve excusé, et, étrangement, il est plus à même de se livrer à des activités intellectuelles (même s’il est également susceptible de s’endormir au beau milieu de celles-ci).

• NOMBRE DE RELATION(S) SERIEUSE(S) : Chercher un nombre revient à se poser le problème épineux de sa conception d’une « relation sérieuse ». Aucune, auront tendance à affirmer ses détracteurs (qui comprennent la majorité de ses ex). Les autres, ceux qui le connaissent le mieux, affirmeront qu’il n’a pourtant jamais donné clairement des marques permettant de dire qu’il les voyait comme des relations passagères et éphémères, mais qu’il était juste « négligent » dans une certaine mesure. Amicalement, il a gardé contact avec plusieurs de ses camarades d’étude, et il entretient des relations relativement profondes avec trois ou quatre.

• UNE MAUVAISE HABITUDE : « Habitude », sans jugement ? On voit régulièrement Sacha mettre quelque chose entre ses dents dans un geste machinal qu’il ne prend même pas en compte, quand l’indifférence trouve sa place en lui. Stylo, paille, bout de bois… pas vraiment de machouillage, non, juste quelque chose qui indique explicitement son intention initiale de ne pas parler. Même si ça n’est pas « poli » face aux personnes.
De même, il peut partir à n’importe quel moment d’une conversation, et ce sans préavis, s’il juge une activité plus intéressante que celle à laquelle il se livre. Ca n’est pas contre la personne elle-même, et il a tendance à ne pas se rendre compte que ce qu’il fait est bel et bien une impolitesse. Son attachement pour ceux qui lui font face est donc bien souvent limité, au risque de le faire passer pour un égocentrique particulièrement méprisable. Autre détail notoire : il est capable de s’endormir presque partout et à toute heure.

• ANIMAL DE COMAGNIE : Un chat noir aux yeux verts, dont l’âge doit osciller entre six et sept ans, appelé Méphistophélès (dit « Méphis »). Le « démon » se plait à faire croire qu’il est d’un tempérament farouche, mais il suffit en général d’un bol de lait pour l’appâter et devenir son maître durant une dizaine de minutes.




***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Hamilton
Nouveau Lutin

avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 32
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: ~ Sacha Hamilton - Assistant Bibliothécaire ~ [40%]   Dim 23 Mar - 17:04

***





.†. DESCRIPTION MORPHOLOGIQUE ET MENTALE .†.


• DESCRIPTION PHYSIQUE : Ses cheveux bruns sont relativement courts et partiellement ordonnés, même si de nombreuses mèches recouvrent entièrement son front et descendent parfois encore plus bas, jusqu’à lui cacher partiellement les yeux. Ces derniers sont noirs, un peu insondables, et ne disent rien de significatif sur lui. Par habitude, Sacha ne les a presque jamais complètement ouverts ; plus que de la fatigue, son visage affiche ainsi un semblant de désintérêt et d’ennui envers ce qui l’entoure, que certains se plairont à interpréter comme du mépris. Il arbore d’ailleurs parfois un air un peu moqueur, ou, plus généralement, sa façon de sourire y fera penser sans que son humeur soit en adéquation avec. Mais, avec des « gamins », sa façon de sourire est en général plus douce, plus franche, et même, indulgente. Impression soutenue par son prénom, on lui a souvent demandé s’il n’avait pas des origines russes – ce qui n’est pas à son honneur, puisque la question s’accompagne souvent de dédain ou de mépris du fait des tensions est-ouest.

Il mesure 1, 83 mètres, ce qu’il considère comme une taille plutôt honorable, et il la fait ressortir en se tenant assez droit, sans pour autant ressembler en permanence à un piquet (il fait particulièrement attention à sa colonne vertébrale lorsqu’il reste assis pour une longue durée). Sa démarche est étrangement silencieuse, assez fluide, mais ne paraît pas pour autant pressée : il paraît calculer chacun de ses gestes avec un naturel relativement effrayant. Il n’est pas spécialement musclé, mais sa croissance régulière n’a pas formé un corps maigrelet qui aurait juste la peau sur les os : ayant été habitué à sortir, parfois pour profiter du grand air, et surtout, à courir après des mioches récalcitrants, il a pu profiter d’excellents exercices (même s’ils étaient occasionnels) qui l’ont empêché de se complaire dans une lenteur de vie qui aurait pu lui porter physiquement préjudice.

Sacha n’est globalement pas d’une beauté exceptionnelle, mais dispose néanmoins d’un certain charme qui attire souvent les autres (parfois plus à cause de sa personne que sur son physique en lui-même), essentiellement les enfants. Il a en effet souvent observé, en-dessous de treize ans, une sorte d’attraction qui les poussait vers lui, ou, au moins, à rechercher sa compagnie (ce qui, il le reconnaît, lui facilitait beaucoup la tâche du temps des gardes d’enfants, mais, il le reconnaît aussi, pouvait s’avérer particulièrement troublant). Il suppose que cette attraction doit tenir, quelque part, son origine dans la volonté des consciences enfantines à exister aux yeux de ceux qui, en apparence, se désintéressent d’eux, mais il n’aime pas statuer sur son propre cas, donc, il s’en fiche un peu (même s’il trouve ça quand même curieux).



• FACON DE S’HABILLER : N'aimant pas l’esthétique sorcière, il ne porte donc des robes de sorciers qu’exceptionnellement, quand il ne peut absolument pas y déroger sans attirer sur lui une attention qu’il récuse tout autant. Le plus souvent, il est vêtu de chemises blanches, mais avec veste et pantalon noirs : c’est la couleur sur laquelle les plis se remarquent le moins. Pas question, cependant, de porter une cravate sans qu’une situation l’exige : il les juge trop solennelles et trop artificielles pour accepter d’en mettre tous les jours. Il lui arrivait souvent, aux Etats-Unis, de porter la simple combinaison T-shirt blanc–jean, mais il réserve cette apparence simple à ses proches, quand il s’agit de profiter d’instants de détente sans penser à la suite.





• DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE : Sacha est une personne qui n’aime pas particulièrement les changements, et les remarque donc facilement ; il préfère les trains de vie tranquilles, qui pourront paraître « mornes » ou « ternes » aux yeux des autres.
D’un tempérament calme, la frontière avec la nonchalance ne paraît chez lui jamais bien loin, ce qui surprend grandement lorsque l’on se rend compte qu’il possède un sens de la répartie et une vivacité d’esprit bien aiguisés, qu’il est plutôt rusé, et que sa langue peut se montrer particulièrement acerbe dès que l’on touche là où ça fait mal.
Il aime l’indépendance et n’est pas gêné par la solitude ; il paraît souvent un peu distant ou « éloigné » des autres, sait être très sec, mais ne se montre pas pour autant réellement froid avec eux. Plus rarement, il pourra plus ou moins tourner en bourrique ceux qui l’agacent, à travers un jeu que lui seul comprendra, juste pour voir comment ils s’en sortiront.
Ses opinions et avis sont souvent complètement figés, et il a tendance à être très obstiné. Il a souvent conscience de la stupidité de ces préjugés, sait qu’il est d’autant plus stupide de ne rien faire lorsqu’on en a conscience, mais ne fait rien pour le changer. Le plus significatif serait la faon dont il a diabolisé son père, en refusant d’entendre parler de lui, de le voir ou de lui parler, alors qu’il voit bien le caractère inconstructif et dangereux de refuser de comprendre autrui. Il n’est ni pessimiste, ni négatif, mais ses discours sur la psychologie humaine, qu’il dissèque allègrement, le font souvent passer pour quelqu’un de sombre, alors même qu’il ne ressent pas le fond de ses paroles et ne cherche pas à montrer un jugement de valeur, mais juste à exposer des données brutes. On le reconnaît souvent comme une personne compétente (reste à déterminer en quoi) et responsable, mais, même si ces occasions restent rares, ses réactions peuvent parfois être instinctives, et il ne prend alors par la portée significatives de ses actes. Ca n’est pas une forme de mensonge volontaire, mais il entretient ainsi des illusions que certains porteraient sur lui.

Sacha aurait plus ou moins des prédispositions de futur « intellectuel » à cause de certaines « intuitions géniales » et grâce à un acharnement dont il ne se rend même pas compte, ou qu’il ne considère pas comme un acharnement mais comme quelque chose de normal. Durant ses temps libres, au fil des ans, il a accumulé une importante culture générale, qu’il utilise avec naturel ou tait carrément.

Dégageant une certaine attractivité face aux gamins, cette particularité l’aide bien. Il suppose qu’il doit symboliser, pour eux, la figure de la personne indépendante qui n’a pas besoin d’eux pour vivre, d’où leur surprise et leur volonté de s’imposer à lui. Plus généralement, il est assez doué pour faire comprendre à tous ceux qui croisent sa toute qu’ils ne sont pas nécessaires à son existence, ce qui les rebute beaucoup alors même qu’ils désiraient approfondir le contact quelques instants auparavant. Sacha apprécie davantage la spontanéité, l’innocence et le conditionnement encore faible des enfants, ou, plutôt, leur naïveté, qu’il interprète comme la marque d’un jeu avec les conventions qu’ils reconnaissent implicitement comme des conventions. Il a tendance à souvent trouver les enfants plus intéressant que les adultes, dans la mesure où ils sont plus sincères, moins retords, moins fourbes et plus désintéressés, mais parlera d’eux comme des « gamins », comme s’il considérait qu’ils ne sont pas vraiment importants. Il n’en est rien, et il a une grande estime pour ceux appelés « enfants ».

Il opère souvent des sortes de mises à l’épreuve face aux personnes qu’il rencontre (adultes, adolescents), pour voir leur capacité à s’adapter (il aime bien « tester » leurs réactions). Même si les rapports qu’il entretient avec « les autres » sont souvent cordiaux, il est en général difficile de créer une véritable attache avec lui ; tout viendrait de « mauvaises combinaisons » (ces « autres » ne répondent pas positivement aux « tests » ; ils refusent de se lier à lui, et lui refuse de se lier à ceux qui se montrent « inintéressants »). Pour beaucoup, et notamment à cause de ça, il semble souvent « vide ».




• AIME / AIME PAS / VILAINE MANIE : Sacha aime (et ne s’en cache pas) la chaleur ; dormir ; lire ; étudier les comportements ; tester les gens (plus dans une tentative de faire un catalogue des réactions humaines (ce qui est sa manière à lui de reconnaître leur présence) que dans une volonté de se servir d’eux) ; apprendre ; ne rien faire ; faire des bulles de savon ; regarder les nuages ; avoir des discussions qu’il jugera (et il est le seul à avoir la clef de ses critères) « intéressantes » ; l’art, quand les œuvres en face de lui possèdent une signification profonde, ou incitent à étudier profondément les choses.

Plus précisément, il a peu de centres d’intérêt réel. Il n’aime pas spécialement la musique (un peu de classique, en prenant les instruments seuls), apprécie moyennement les choses « modernes » (il va parfois, pour essayer de s’y intéresser, au théâtre ou au cinéma, mais n’est pas vraiment touché, ne ressent rien de particulier émotionnellement parlant. Ses connaissances, nombreuses, s’arrêtent-là à un niveau purement théorique), ou n’est pas, par exemple, intéressé par les vêtements qu’il porte ou les couleurs des choses.

Il n’aime pas vraiment qu’on parle de lui, déteste qu’on l’empêche de dormir, qu’on l’accuse sans raison, qu’on le poursuive avec des sujets qu’il ne juge pas intéressants, les comportement obstinés qui ne viennent pas de lui, les robes de sorciers, et éprouve une forte défiance vis-à-vis de son père.




• COMPORTEMENT ENVERS LES AUTRES : Sacha est souvent vu comme une personne manquant de tact sur le plan relationnel. Il peut éventuellement paraître peu sympathique dans la mesure où il apparaît volatile et sans attaches, ce qui annonce la façon dont il considère « les autres ». Il ne colle pas les gens qu’il apprécie et préfère se contenter de contacts occasionnels qu’il essaiera de développer pour que l’expérience soit profitable. Si on lui attribue des responsabilités, il aura tendance à se focaliser sur celles-ci en oubliant les personnes qui n’en sont pas directement concernées. Amicalement parlant, il considère avoir déjà trouvé les trois ou quatre personnes qu’il retrouvera avec plaisir tout au long de sa vie, et ne se sent pas le besoin d’élargir ce cercle réduit.


***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
~ Sacha Hamilton - Assistant Bibliothécaire ~ [40%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. First love, it's a hurting truth
» Les Relations d'un Satané Bibliothécaire
» Une après-midi de libre n'est jamais de refus [PV : Mycroft]
» La bibliothécaire arrive! [PV Taylor Hoshiko]
» Aerin Cirth, parcours d'une bibliothécaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ ADMINISTRATION GENERALE DU FORUM ✖ :: ► Dossiers de Présentations-
Sauter vers: