AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Regan Primrose, Professeure d'Etude des Moldus

Aller en bas 
AuteurMessage
Regan Primrose
Nouveau Lutin

avatar

Nombre de messages : 15
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 05/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:

MessageSujet: Regan Primrose, Professeure d'Etude des Moldus   Ven 7 Mar - 16:31

.. IDENTITE ..


• NOM : Primrose, née Blacksmith
• PRENOM(S) : Regan
• SURNOM : /
• DATE DE NAISSANCE : 15 novembre 1941
• AGE : 29 ans
• SIGNE ASTROLOGIQUE : Scorpion
• PURETE : Sang-Pur

• NATIONALITE : Anglaise
• LIEU DE NAISSANCE : le Manoir Backsmith, Pays de Galles.
• LIEU DE VIE : le Manoir Primerose, Ecosse.

• FAMILLE :


Charles Blacksmith : Le père de Regan est loin d'être la figure paternelle bienveillante à laquelle on aurait pu s'attendre. Froid et charismatique, ce n'est pas le genre de personne que l'on contredit, à moins de vouloir s'attirer de gros ennuis. Bien qu'il ne soit pas un sorcier hors pair, Sir Blacksmith compense son incapacité à formuler des sortilèges de haut niveau par une fortune colossale et un réseau de relations à en faire pâlir plus d'un.

Margareth Blacksmith, née Carlisle : Sa mère, au contraire, est d'une nature douce et peu encline à la révolte. Appliquant à la lettre l'ordre qui lui fut répété durant toute son enfance -à savoir, "sois belle et tais-toi"- elle est très déçue que sa fille ne trouve pas, à l'inverse d'elle-même, son bonheur dans la vie de mère de famille.

Quentin Primrose : Jeune homme au tempérament assez hors du commun, le mari de Regan, sous ses apparences d'indifférences, est très attaché à son épouse. Cependant, aucun lien d'amour ne les lie et, s'il a su devenir, avec le temps, un confident aux allures de grand frère, ils savent l'un comme l'autre que leur vie commune ne sera jamais semblable à celle d'un couple. Malgré cela, il ne viendrait jamais à l'idée, à aucun des deux, de rechercher une autre relation. Quentin et Regan partagent en effet le même sens de l'honneur, et salir leur nom en commettant un acte d'adultère leur paraîtrait incroyablement honteux.


.†. PETITS DETAILS IMPORTANTS OU PAS .†.


• MAISON : Regan a étudié dans la maison Poufsouffle.
• POSTE : Professeur d'Etude des Moldus
• MATIERE(S) PREFEREE(S) : Lorsqu'elle était à Poudlard, elle s'intéressait tout particulièrement à la Botanique et aux Potions, même si elle manquait sérieusement d'adresse dans les deux. Elle imaginait que, dans sa future vie de maîtresse de maison, ce seraient celles-là qui lui seraient le plus utiles.
• MATIERE(S) DETESTEE(S) : Les Sortilèges et la Métamorphose, dans lesquelles elle se révélait d'une maladresse incroyable.


• NOMBRE DE PIERCINGS : /
• COULEUR DE CHAUSSETTES : Elle porte des bas plus fréquemment que des chaussettes.
• LE PRENOM QU’IL N’AURAIT JAMAIS VOULU PORTER : Cordelia (pour le perso, simplement parce qu'elle trouve ce prénom incroyablement laid. Pour la joueuse, allusion subtile et complètement à côté de la plaque à Shakespeare xD)
• POSITION DANS LAQUELLE IL DORT : Sur le côté.
• LUNETTES OU VERRE DE CONTACT : (dans la collection des anachronismes... xD) /
• COULEUR PREFEREE : Bleu
• SAISON DETESTEE : Regan n'a pas vraiment de saison détestée, mais celle à laquelle elle trouve le plus de désavantages est sans doute le printemps, dont la météo toujours variable n'est pas du plus pratique.
• NOMBRE DE RELATION(S) SERIEUSE(S) : Deux, un amour de jeunesse à Poudlard, puis, à l'âge de 17 ans, celui qui devint son mari : Quentin Primrose.
• UNE MAUVAISE HABITUDE :
Sans doute une certaine tendance à lorgner plus qu'elle ne le devrait un certain ouvrage de Magie Noire.



.†. DESCRIPTION MORPHOLOGIQUE ET MENTALE .†.


• DESCRIPTION PHYSIQUE : L'apparence de Mrs Regan Primrose est, somme toute, banale. De taille moyenne, des cheveux longs et d'un noir commun encadrant un visage fin au nez légèrement trop pointu, rien chez la jeune femme n'est fait pour attirer l'attention de quelque manière que ce soit. Pourtant, elle n'est pas non plus tout à fait laide : ses yeux couleur noisette sont agréables, se plissant joliment au gré de ses émotions, et sa silhouette relativement fine, si elle ne se distingue pas, reste plutôt agréable. Ses mains, qu'elle trouve trop grandes à son goût, sont d'une maladresse indéniable, ses longs doigts ayant tendance à s'agiter et à tapoter souvent leurs longs ongles contre toute surface à leur portée.
• FACON DE S’HABILLER : La jeune Professeur s'habille de façon sobre et élégante, le plus souvent en noir ou en gris. Elle porte des robes de sorcière assez cintrées et longues, et, bien qu'elle n'estime pas ce style à proprement parler esthétique, elle en loue volontiers l'utilitarisme. En effet, c'est ainsi l'image de femme élégante que lui ont inculqué ses parents et que tout son milieu -celui des Sang-Purs à la lignée s'étirant jusqu'au XVème siècle- révère.
• PARTICULARITE PHYSIQUE : /

• DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE : Regan Primrose semble à première vue être une jeune femme équilibrée et sans histoire. Sa personnalité, autant que son physique, est de celles qui s'oublient facilement : fine analyste partageant apparemment la mentalité de son temps, elle a pour règle d'or la maîtrise de soi. Le problème étant que son caractère, en proie à de fréquentes crises d'angoisse et de paranoïa, a le plus grand mal à respecter lesdites "règles d'or". La jeune femme vit dans la peur, que ce soit de la honte qui s'abattrait sur sa famille si son passé de "junkie" remontait à la surface, aussi bien que de la tentation elle-même qu'elle éprouve en se remémorant les sensations produites par le Sortilèges. Car si une chose manque à Regan, c'est bien la confiance en elle. Non pas en ce qui concerne ses connaissances, mais elle a conscience de ses faiblesses -trop peut-être-, et craint à chaque instant de trahir ses secrets, qui sont trop lourds à porter pour quelqu'un d'honnête comme elle. Peut-être est-elle trop fragile pour supporter la pression que signifie être l'unique héritière d'une des plus nobles familles du monde sorcier.


• AIME / AIME PAS / VILAINE MANIE : La chose que Regan aime le plus au monde est probablement la liberté. Le sentiment de pouvoir faire tout ce qu'elle désire, sans crainte du protocole ou d'un quelconque statut social, de dépendre d'elle-même et uniquement d'elle-même, même si elle a honte de cette passion pour l'indépendance, indigne de ce qu'elle devrait être. Elle apprécie énormément l'art et la littérature Moldus, qui l'ont menée à exercer cette profession et, par conséquent, à être dix fois plus libérée que sa mère. Une autre chose qu'elle aime beaucoup est la calligraphie : alors que, d'ordinaire, elle est d'une maladresse épouvantable, il semble qu'elle ait un véritable talent dans ce domaine.
En revanche, elle a une pur aversion pour tout ce qui est couture et broderie, desquelles elle sort toujours les doigts perlés de sang, et les ouvrages chiffonnés et dignes d'un enfant de deux ans. Et encore, un enfant manchot. Elle éprouve également du dégoût vis-à-vis de la Magie Noire, bien que la raison de son dégoût soit pour le moins floue : déteste-t-elle la Magie Noire elle-même, ou bien son attirance contre nature pour celle-ci ?
• COMPORTEMENT ENVERS LES AUTRES : Regan s'arrange toujours pour se présenter dans son meilleur jour vis-à-vis des autres, à savoir sobre et élégante, polie et respectueuse. Elle se refuse de s'immiscer dans la vie de ses élèves, et s'efforce de paraître toujours une iage d'autorité non pas à apprécier, mais à respecter. Voilà l'attitude que Mrs Primrose s'efforce d'adopter. On aura cependant remarqué ses difficultés indéniables à l'auto-discipline...
• PARTICULARITE PSYCHOLOGIQUE :
/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regan Primrose
Nouveau Lutin

avatar

Nombre de messages : 15
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 05/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:

MessageSujet: Re: Regan Primrose, Professeure d'Etude des Moldus   Ven 7 Mar - 16:32

.†. HISTOIRE .†.


“Aller, plus vite ! Cours plus vite, Reg !”

Il était bien à dix mètres devant elle, qui commençait à s’essouffler. Pourtant, elle était incroyablement heureuse. L’adrénaline courait dans ses veines, lui donnant le courage de continuer à courir, malgré un point de côté qui perçait son ventre. Elle serra plus fort le livre qu’elle tenait contre sa poitrine. “Emprunté” à la bibliothèque de Poudlard. Il faisait sombre dans le château, cette nuit-là, et elle craignait trop d’être surprise par le concierge pour ralentir et voir où elle allait. Elle le suivait, sans se poser de questions -elle avait confiance.

“Aller, viens ! On est bientôt arrivés, t’en fais pas !”

L’exclamation de son ami la rassura, lui donnant le courage d’accélérer sa course. Elle gagna du terrain, allait presque le rattrapper lorsqu’il s’arrêta brusquement. Trop brusquement. Il éclata de rire lorsqu’elle lui tomba dessus, l’entraînant dans sa chute. Elle, elle ne riait pas. Rougissante, elle regardait son visage dont la proximité la gênait.

“Je savais bien que tu t’étais attachée à moi, Reg !” Dit-il avec un grand sourire.

Elle se releva rapidement, rouge pivoine, et l’accusa d’un ton sec en époussetant sa robe pour se donner une contenance :

“Je suis sûr que tu l’as fait exprès !”

“On ne peut rien te cacher, ma belle,” rétorqua-t-il en lui déposant un baiser sur la joue.

La jeune fille s’empressa de ramasser le livre, qui était tombé par terre, pour cacher le sourire qui était apparu sur ses lèvres. Elle se rerprit rapidement en s’appercevant qu’elle n’avait jamais visité ce corridor.

“Où sommes-nous ? “

“Dans un endroit secret... Viens, entre et tu verras !”

Une porte s’ouvrit tout à coup à l’endroit où, quelques secondes auparavant, il n’y avait qu’un pan de mur vide. C’était une pièce sombre, éclairée par quelques bougies. Au centre, deux gros coussins se faisaient face, entourant un petit guéridon en bois ouvragé. Il entra sans la moindre hésitation, l’entraînant avec lui, et posa le livre sur la surface, commençant à le feuilleter fébrilement. En un instant, Regan eut le sentiment d’avoir disparu, comme s’il n’avait fait que se servir d’elle pour dérober l’ouvrage. Il y avait une telle ferveur dans son regard... Elle lui posa enfin la question qui lui brûlait les lèvres depuis qu’il lui avait parlé de son projet.

“Oliver... Qu’est-ce que c’est, ce livre ? Il n’y a aucun titre sur sa couverture, pourtant tu n’as même pas hésité quand tu l’as pris dans l’étagère.”

Il ne répondit pas, trop absorbé par sa lecture. Regan hésita un instant. Ce n’était pas poli d’insister. Et ce garçon avait l’air si différent de celui dont elle avait l’habitude... Elle s’approcha de lui et lu par-dessus son épaule, rougissant à l’idée de la correction que son père lui aurait infligée s’il l’avait vue. Pourtant, sa gène s’évapora d’elle-même lorsqu’elle lu la première ligne de la page sur laquelle Oliver était penché.

Le contrôle de l’esprit est une discipline séculaire qui exige un très haut niveau de magie, et un contrôle avancé des Arts des Ténèbres. Ce livre vous adera dans cette perspective, mais nous ne pouvons...

Regan porta la main à ses lèvres, et manqua de défaillir.

“Oliver, c’est... C’est de la magie noire !”

Il se retourna enfin, et planta ses yeux dans les siens. Un sourire illumina son visage et il parla d’une voix calme. Apaisante.

“Ne t’en fais pas, Reg, nous ne risquons rien. J’ai étudié tous les risques, tu verras.” Puis, voyant qu’elle ne cessait pas de trembler, il se leva et la prit dans ses bras. “Avoue, tu y as déjà pensé, non ? A faire payer ces bécasses qui t’insultent à longueur de journée, au mépris de ton rang ? Je vais te venger. Mais, pour ça, j’ai besoin que tu m’aides...” Il prit son visage dans ses mains, et planta ses douces pupilles bleues dans les yeux noisettes de Regan. “Tu veux bien m’aider, n’est-ce pas ?”

Personne n’avait jamais semblé accorder autant d’importance à l’opinion de Regan. Elle ne savait pas combien de temps Oliver prendrait pour apprendre à contrôler les esprits, mais le sien lui était déjà entierrement abandonné.

Elle acquiesça.

~x~x~x~


Oliver passa délicatement sa main sur son visage pour lui fermer les yeux, puis embrassa son front.

“Ne t’en fais pas, Reg. Tout va bien se passer. “

Elle était allongée sur l’un des coussins, le visage couvert de runes. La voix d’Oliver résonna alors dans la pièce en une litanie ininterrompue, chuchotée avec déférence dans une langue que Regan tenta en vain d’identifier. Elle percevait la lumière produite par la baguette d’Oliver à travers ses paupières. Puis, une sorte de pulsion sembla l’élever hors de son corps, et elle ne sentit plus rien.

Elle était à des milliards d’années lumière de son corps, flottant dans un océan de couleurs -bonheur. Elle n’était plus Regan, petite Regan, l’élève de cinquième année à Poufsouffle, la maladroite Regan qui s’attirait les quolibets de ses camarades. Elle était une reine -mieux, une déesse. Elle régnait sur l’Univers, il était à elle, c’était indéniable. Il suffirait qu’elle exige qu’il ne soit plus pour qu’il meurt à l’instant. Tonerre de rouge dans un monde de bleu, touches de vert, gris argenté, mer d’émeraude; tours dorées.
Et dans son coeur, une vague de chaleur plus puissante que le temps. Pour une fois -pour la première fois- elle savait. Son corps explosait sous le bonheur. Elle était TOUT.
Puis, le monde se vida.


Elle redevint Regan.

“C’est bien, Reg, très bien. Tu m’as beaucoup aidé. “

Elle pleura.

~x~x~x~


Très vite, le Sortilège devint indispensable à Regan. Elle ne pouvait pas vivre un jour sans éprouver la sensation de puissance suprême qu’elle avait vécu avec Oliver, et lui ne refusait jamais de l’entraîner dans un recoin sombre pour le lui appliquer.


Au bout de trois mois, Oliver lui apprit le véritable but du Sortilège. Il s’agissait d’un transfert de force vitale, d’elle à lui, afin de lui permettre d’avoir suffisament de puissance pour tenter des sortilèges plus avancés.

“Je suis désolé, Reg... J’ai besoin de ces sortilèges, tu n’aurais pas compris.”

Il avait l’air si sincère. Elle sentait à présent le danger, pourtant, elle n’hésita pas une seconde.

“Lance-le moi. “

Elle ne pouvait plus s’arrêter.

~x~x~x~


Il fallu deux ans pour qu’un professeur commence à s’inquiéter de l’état de Regan, puis à peine quelques jours pour découvrir le manège des deux jeunes sorciers. Ils ne durent qu’à l’intervention empressée de leurs familles respectives de pouvoir terminer leurs études, et que l’affaire soit étouffée, sa connaissance se limitant aux préfets-en-chef, à leurs directeurs de maisons et au Directeur ; il ne fallait pas que l’on sache que les enfants de deux des plus grandes familles du monde sorcier avaient commis un acte d’une telle pervertion.

Regan avait perdu quinze kilos et cinq centimètres.

~x~x~x~


“Charles... Il serait peut-être judicieux d’engager un Mage, juste le temps qu’il guérisse la... L’addiction de notre fille ?”

Mrs Blacksmith avait arrêté de manger, et s’était adressée à son mari avec tout le calme et la supplication possible dans sa voix. Elle savait qu’il n’aimait pas qu’elle donne son opinion à propos de l’éducation de Regan, mais savoir sa fille alitée depuis trois mois, incapable de manger et réclamant le Sortilège à longueur de journée la gênait profondément. Certes, la dureté de Sir Blacksmith avait toujours porté ses fruit, mais à présent que leur fille unique était presque revenue de l’Enfer, ne serait-il pas bon de lui manifester un peu de douceur ?

“Vous êtes sotte. “

Il n’avait même pas levé les yeux de son assiette.

“Il y a déjà eut trop de bruit autour de cette affaire. Si les Primrose apprenaient ce que vous appelez “addiction” et que je nomme “perversion de l’âme”, croyez-vous vraiment qu’ils ne choisiraient pas une autre pouliche pour leur héritier ? Vous la préférez peut-être en bonne santé et vieille fille, donc inutile pour sa famille ?”

“Mais, mon cher...” insista Mrs Blacksmith. “Le mariage est dans deux mois. L’imaginez-vous épouser le fils Primrose dans cet état ?”

“Elle s’est mise seule dans cet état, c’est à elle seule de s’en sortir. Je suis persuadé qu’elle n’est pas encore tout à fait étrangère à la notion de famille. Il ne sera pas dit que ma progéniture a traîné le noble nom des Blacksmith dans la boue.”

“Mais...”

“Taisez-vous.” La voix était calme, mais sans appel. “Vous n’êtes pas non plus un exemple de bonne volonté. Donnez-moi un fils, et je daignerai peut-être écouter votre avis sur certains points.”

~x~x~x~


Vêtue d’une robe d’un blanc pur dont le corset écrasait sa taille, Regan Blacksmith rencontra son futur mari. Il était grand et élancé, le visage grâve de ceux qui ont le poids du monde -ou de l’honneur leur famille séculaire, tout du moins- sur leurs épaules. Lorsqu’elle s’approcha, il la jaugea du regard, de la tête aux pieds. Il n’avait pas le choix, tout comme elle, leur mariage avait été décidé bien avant leur naissance par leurs familles respectives. Elle sentit que son envie d’être là ne tenait qu’à l’arrangement financier et au manoir écossais que lui apportait sa dot. Peut-être, avec le temps, viendraient-ils à s’apprécier...

Le Mage leur fit réciter leurs voeux. Ils signèrent le registre, aposèrent le sceaux magique, s’embrassèrent brêvement, pour la forme. Dans la salle, on applaudit avec une ferveur polie. On accorda quelques interwiews à la Gazette, qui n’aurait manqué pour rien au monde de rédiger un article, en troisième ou quatrième page, sur le mariage de l’année.

Puis, ce fut finit.

~x~x~x~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regan Primrose
Nouveau Lutin

avatar

Nombre de messages : 15
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 05/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:

MessageSujet: Re: Regan Primrose, Professeure d'Etude des Moldus   Ven 7 Mar - 16:33

Sir Quentin Primrose était plus délicat qu’il n’y paraissait à première vue. Il était discret et incroyablement sérieux, jugeait peu et observait beaucoup. Mise à part son apparence, qui était celle d’un jeune homme, il avait le tempérament las et blasé d’un vieux sage, qui a tout vu, tout vécu, et qui a réchappé des pires dangers. Il n’avait jamais demandé à Regan quoi que ce soit qu’elle soit incapable de lui donner. Ainsi, depuis leur nuit de noce, il ne tolérait pas que quiconque dans la demeure fasse la moindre remarque sur le fait que son épouse et lui fassent chambre à part. Il mit à sa dispostition la biblitothèque de la demeure -de laquelle il avait pris soin de retirer tout ouvrage ayant pour objet la magie noire, mu par un instinct d’une précision étonnante.

Très vite, Regan admira la collection d’ouvrages moldus que possédait son époux, et passa des journées entières plongée dans les ouvrages de Charles Dickens, de Victor Hugo et de Balzac. Elle fut époustoufflée par la puissance des oeuvres surréalistes, et le théâtre ! Le théâtre la passiona, sans doute plus que toutes les autres oeuvres. Elle qui avait appris à mépriser les moldus en même temps qu’à parler se prit soudain d’admiration pour ces auteurs au style virtuose.

C’est à ce moment-là que l’envie de découvrir le monde Moldu de ses propres yeux germa dans son esprit.

~x~x~x~


Regan s’adossa à la porte du bureau, les jambes tremblantes à l’idée de l’audace de ce qu’elle allait demander à son époux. Nul doute que son père l’aurait sévèrement punie si elle n’avait fait que penser ce qu’elle s’apprétait d’exprimer à voix haute.

“Quentin...”

Le jeune homme leva le visage de ses papiers, et porta un regard absent à son épouse.

“Oui ?”

“Je... Je voudrais vous demander quelque chose. “

“Dîtes.”

“Vous avez de nombreux livres Moldus, dans votre bibliothèque.” Remarqua-t-elle d’un ton qui se voulait dégagé.

“Certes. Je présume que vous les avez lus.”

“En... En effet.”

“Et votre question ?”

“Je voudrais partir. Oh, pas très longtemps... Juste quelques mois. Juste pour découvrir, enfin, pour voir moi-même, ces... Ces choses. “

Il soupira. Etrangement, il ne semblait pas surpris.

“Vous voulez voir les Moldus, les trains à vapeur, les automobiles, la vie sans magie. Je m’y attendais. Ne vous en faîtes pas, je ne vous retiendrai pas : vous pouvez partir aussi longtemps que vous le désirerez. Si vos parents souhaitent vous rendre visite lorsque vous serez absente, je leur dirai que vous êtes souffrante. La seule condition que je pose, c’est que vous reveniez, que ce soit dans deux mois ou dans cinq ans. “

Regan ne s’attendait pas à une telle réaction. Elle resta muette, scrutant le visage de son époux avec stupeur. Il avait l’air si las... Elle crut surprendre un vague sourire sur ses lèvres, puis il se replongea dans son travail, comme s’il n’avait jamais été interrompu.

~x~x~x~


Regan avait vingt-deux ans lorsqu'elle quitta le Manoir Primrose pour s'installer à Londres -le Londres Moldu. Pendant quatre ans, elle n'eut de cesse de visiter tous les musées, de voir toutes les pièces de théâtre que la ville pouvait lui offrir. Elle découvrit également le cinéma, dont les images mouvantes, semblables aux photographies sorcières, l'émurent au plus haut point. Sa vie était survoltée, elle n'avait plus le moindre instant d'ennui.

Pour la première fois depuis des années, elle ne regretta pas une seule fois le Sortilège.

~x~x~x~


Penchée sur un papier de haute qualité, Regan traçait des caractères soignés à l'aide d'une plume. Cela faisait quelques mois qu'elle avait commencé à gagner elle-même de quoi payer le loyer de son appartement grâce à un talent insoupçonné en calligraphie. Dans sa lettre hebdomadaire à son époux, elle lui avait avoué son désir d'indépendance, et, comme toujours, il avait compris.

Soudain, la sonnette retentit, faisant sursauter la jeune femme qui barra son ouvrage d'un trait d'encre rougeoyant. En près de quatre ans, elle n'avait jamais reçu la moindre visite, et pour cause ! Si elle se plaisait à découvrir "l'Autre Monde", comme elle l'appelait, Regan s'était toujours refusée de nouer la moindre relation avec des Moldus, de peur que ses parents finissent par apprendre ce qu'elle était devenue. Elle n'avait pas le droit d'infliger une telle honte aux familles Blacksmith, qui l'avait élevée, et Primrose, qui l'avait choisie pour continuer leur lignée.

Avec curiosité, Regan s'empressa d'aller ouvrir la porte. Elle resta figée dans l'encadrement.

Oliver avait à peine changé, en toutes ces années.

~x~x~x~


"Alors, tu ne m'invites pas à entrer ?"

Trop surprise pour réagir, Regan s'effaça et esquissa un geste de bienvenue.

"Comment m'as-tu retrouvée ?"

"Je sais toujours retrouver ce dont j'ai besoin."

Le coeur de Regan se mit à battre plus fort alors qu'il la fixait de ses prunelles bleues.

"Et toi aussi, tu as toujours besoin de moi, n'est-ce pas ?" Ajouta-t-il en sortant sa baguette de sa poche. "Aller, ils n'ont pas pu te faire oublier... Tu m'en as trop parlé, de ce sentiment de Puissance, de l'Univers à tes pieds ! Ne me dis pas que ta vie de femme au foyer, ou celle de Moldue, te conviens. "

Son regard était obnubilé par la baguette de bois clair qu'elle avait si souvent vu s'illuminer à travers ses paupières closes, par cette main qu'elle avait si souvent suppliée d'exécuter son Sortilège... Regan se sentit si faible tout à coup. Elle le laissa faire.

~x~x~x~


Toute sa vie elle avait tenté d'oublier cette sensation. A présent, elle savait que ce serait impossible. Seule dans l'obscurité de son appartement, elle se sentait si... vulnérable. Elle savait qu'il reviendrait. Ce n'était plus de l'amour, qu'elle éprouvait pour lui, mais de la peur. Ses espoirs d'adolescente envolés, elle comprenait que son but n'avait jamais été de la venger. Son but, à lui aussi, c'était la Puissance.

Lorsqu'il revint, le lendemain, elle avait sa baguette en main. Bien sûr, elle aurait pu se contenter de s'enfuir, mais elle devait l'affronter, elle le sentait, ne serait-ce que pour s'affranchir.

Il éclata de rire, la désarma en moins d'une dizaine de secondes, et exécuta le Sortilège, pendant qu'elle se promettait que, la prochaine fois, elle serait prête.

~x~x~x~


Quentin Primrose entendit la porte de sa chambre s'ouvrir, en plein milieu de la nuit. Une silhouette qu'il n'avait pas vue depuis quatre ans se glissa dans son lit sans un mot. Muet de même, il la serra contre lui, se demandant vaguement à qui appartenait le sang présent sur les vêtements de sa femme.

~x~x~x~


Il fallut encore deux ans à Regan pour oser raconter son histoire à son époux. Encore une fois, il la comprit et ne fit aucun commentaire, se contentant de hocher la tête alors qu'elle avançait dans son récit. Elle lui fit alors part de sa peur d'être découverte, en même temps que de son amour de l'indépendance, qu'elle avait développé pendant son séjour dans l'Autre Monde. C'est lui-même qui lui conseilla de postuler pour le poste de Professeur d'Etude des Moldus à Poudlard, si toutefois elle n'avait pas peur de la réaction de ses parents, et si elle promettait de revenir au Manoir pendant chaque période de vacances.

Elle partit pour Poudlard dès la rentrée suivante.

~x~x~x~



.†. UN PEU SUR VOUS .†.


• VOTRE PRENOM OU SURNOM : Justine (oui je sais, c'est laid >.<)
• AGE / DATE DE NAISSANCE : 09/12/1991 (16 ans, donc, pour les forts en math =P)
• COMMENT AVEZ-VOUS DECOUVERT LE FORUM ? Par le partenariat avec Petrificus Totalus, qui est partenaire de Fainting Fancy, qui est partenaire de Riddikulus, sur lequel j'ai joué un éphémère personnage ^^.
• AUTRE CHOSE A DIRE ?
Désolée, les fiches ça a jamais été mon fort ^^". (et oui, au passage, Regan est très vieux-jeu. Faut pas lui en vouloir, elle a été élevée comme ça...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Regan Primrose, Professeure d'Etude des Moldus   Ven 7 Mar - 16:56

Ton Histoire *__*
Je n'ai pas encore lu le reste car je suis assez pressé, mais ton histoire ma convaincu. Pour moi tout est parfait. (Je lirai le reste en revenant du boulot ce soir -_-)
Très bienvenue parmi nous rescapé de Riddikulus.
Revenir en haut Aller en bas
Regan Primrose
Nouveau Lutin

avatar

Nombre de messages : 15
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 05/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:

MessageSujet: Re: Regan Primrose, Professeure d'Etude des Moldus   Sam 8 Mar - 12:12

Merci beaucoup ! Hm.... Ca veut dire "attends donc un peu que j'ai fini de lire ta fiche pour être validée, et arrête de nous embêter petite impatiente", ou "ça y est, tout est bon, t'es validée ?"... Si c'est le premier cas, ben... désolée, j'me tais j'suis plus là >.<, si c'est le deuxième,... J'peux avoir mon rang et ma salle de classe, siouplaît ? =D

*veuillez excuser, j'suis lente à la détente -_-...*

Humm... Je suis pas Admin je peux pas valider les fiches, je peux que donner mon avis. Et puis je suis pas sur l'ordinateur 24heure sur 24.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallaury Sansouci
Préfète de Poufsouffle
| 5ème année |
Batteuse
Préfète de Poufsouffle| 5ème année |Batteuse
avatar

Féminin Nombre de messages : 475
Localisation : Paris, Marais (floc, floc)
Poste : Préfète diabolique & Batteuse dans l'équipe de Quidditch de Poufsouffle (on déchire touuut !)
Humeur : Hahaha. Pouët.
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Marshmallow
<b>Quidditch</b> : Batteuse
Date d'inscription : 16/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Rat/Souris
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Regan Primrose, Professeure d'Etude des Moldus   Sam 8 Mar - 13:18

Huuuuuh, tu as le droit de râler, nous sommes en effet en retard, mille excuses !! Jo' t'as validée, mais l'attribution du rang se fait par un admin : je me rattrape et te fais ça de suite /o/

En plus, comme Regan était à Pousfouffle, ça nous fait +10 points, yahaaa 8D

J'ai mis ta salle de classe au Premier étage, tu peux commencer à jouer tout de suite :3

Très bon jeu sur Mutin, et Bienvenuuue au fait \o/

_________________


◊ Tchagadoum : Mallaury parle anglais (avec un accent exécrable)
◊ Tchagadoum : Mallaury parle français
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regan Primrose
Nouveau Lutin

avatar

Nombre de messages : 15
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 05/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:

MessageSujet: Re: Regan Primrose, Professeure d'Etude des Moldus   Sam 8 Mar - 15:20

Merci beaucoup ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Regan Primrose, Professeure d'Etude des Moldus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Regan Primrose, Professeure d'Etude des Moldus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inscription au cours d'Etude des Moldus
» Ginny Potter [REPRISE] ~ Professeur d'Etude des Moldus.
» Cours d'Etude des Moldus - toutes années confondues [Terminé]
» [Etude des Moldus] Basculez du coté moldu de la force, nous avons des cookies !
» [Années 4 à 7] Etude des Moldus, Cours n°1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ ADMINISTRATION GENERALE DU FORUM ✖ :: ► Dossiers de Présentations :: • Fiche du Personnel & Autres-
Sauter vers: