AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Joel Blackburn ... et Louis. [Finite!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joel Blackburn
| Elève de 6° Année |
avatar

Nombre de messages : 5
Humeur : ...
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 01/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
1/1  (1/1)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Joel Blackburn ... et Louis. [Finite!]   Dim 2 Mar - 20:06

.. IDENTITE ..


• NOM : Blackburn
• PRENOM(S) : Joel
• SURNOM : « Entre vous et moi, Joel, c’est assez court, non? Et puis à l’exception de Louis, nul ne me dit autrement qu’en Joel. »
• DATE DE NAISSANCE : 11 mars 1954
• AGE : 16 ans
• SIGNE ASTROLOGIQUE : Poisson « Ascendant scorpion, pour votre information. C’est appétissant tout ça, hein! »
• PURETE : « Personne n’en sait grand chose, si ce n’est les responsables de mon existence. ¦D »

• NATIONALITE : Anglaise, sans doute…
• LIEU DE NAISSANCE : Londres, probablement…
• LIEU DE VIE : Une maison plutôt ordinaire dans une ville assez ordinaire, soit Stockon-on-Tees, où l’on trouve d’ailleurs quelques industries chimiques et métallurgiques. Charmant, non? Bref, la maison où vit Joel Blackburn est assez petite, de style campagnard et de couleur jaune brique et enfin, mentionnons que la chose fut construite en banlieue.

• FAMILLE :


Grace et Paul Blackburn, deux parents aimants aux cheveux blonds, aux yeux marrons et aux métiers on ne peut plus… sympathiques, comme eux-mêmes le sont, soit dit en passant.
Grace est enseignante à la maternelle et Paul est vétérinaire. Grace aime la nature et le plein air, Paul préfère les jeux de société et la lecture. Ils s’entendent à merveille et, je puis vous en assurer tout de suite, passeront toute leur vie ensemble (du moins jusqu'à ce que l’un d’eux meurt mais, je devine qu’ils mourront ensemble, en même temps, et ce, le sourire aux lèvres.)
Ils sont d’heureux gens qui ont atteint leur but dans la vie et qui chaque jour se réjouissent de ce qu’ils ont. La vie est belle, elle rayonne comme leur maison jaune, leurs cheveux jaunes, leurs enfants… jaunes. =)

Julian Blackburn, blondinet bouclés aux yeux noisette comme tous ceux portant le nom Blackburn, ou presque. Il a aujourd’hui 12 ans et à vrai dire, Julian n’est pas du genre très vif d’esprit, mais on l’aime bien quand même. … Je dis ça parce que, il a longtemps écrit son prénom à l’école primaire comme suit : July-Ann, et que du coup il a passé pour une fille pendant au moins un an complet, mais ça, sans s’en rendre compte. Enfin, c’est Julian…!


.†. PETITS DETAILS IMPORTANTS OU PAS .†.


• MAISON : Poufsouffle
• ANNEE : 6e
• POSTE : « Goûteur dans les cuisines. Haha… mais non… pas officiellement… »
• MATIERE(S) PREFEREE(S) : Sans hésiter : l’arithmancie (qui n’existe à son grand malheur apparemment point dans cette cependant pas moins honorable institution), l’astronomie et potions.
• MATIERE(S) DETESTEE(S) : Défense contre les forces du mal et sortilèges et enchantements. « Détestées » c’est un peu fort, mais disons qu’il n’aime pas trop.

• NOMBRE DE PIERCINGS : Aucun, mais a déjà songé à se faire poser une sorte de plateau dans la lèvre inférieure, un peu comme certains aborigènes, ‘voyez…
• COULEUR DE CHAUSSETTES : Toujours blanches, c’est tout ce que ses parents lui achètent vu son incapacité à ranger correctement ses chaussettes, et donc à les agencer par couleurs.
• LE PRENOM QU’IL N’AURAIT JAMAIS VOULU PORTER : quelque chose comme Aofsdkifhje.
• POSITION DANS LAQUELLE IL DORT : Sur le ventre, sans oreiller, les mains à plat de chaque côté de sa tête, depuis toujours, en fait.
• LUNETTES OU VERRE DE CONTACT : Rien! Même s’il en aurait peut-être bien besoin… un peu.
• COULEUR PREFEREE : Comment n’en choisir qu’une! Il en aime trop.
• SAISON DETESTEE : Aucune, quand la vue ne lui convient pas, il enfile ses verres fumées, alors les feuilles ne disent plus grand chose.
• NOMBRE DE RELATION(S) SERIEUSE(S) : Hahaha.
• UNE MAUVAISE HABITUDE :
Sourire quand c’est pas « drôle », parfois…



.†. DESCRIPTION MORPHOLOGIQUE ET MENTALE .†.


• DESCRIPTION PHYSIQUE :

À l’image de ses chats, Joel est mince et élancé. Grand, il rattrape déjà son père et dépasse de quelques centimètres plusieurs de ses camarades masculins. Pas trop actif, mais pas grand mangeur non plus, Joel est mince et pas trop musclé, voire pas du tout. Pas de bedaine à l’horizon, pas de monsieur muscle non plus. Blême, sa peau de rouquin lui est restée et de toute façon, il n’aime pas trop le soleil. Ses cheveux par contre ont perdu leur éclat de feu d’antan, mais il reste dans sa crinière brune des reflets de roux qui s’imposent de façon très visible. Pas trop friand des coupes de cheveux, il garde ceux-ci de longueur mi-longue, juste sous les oreilles et il a une longue frange qui lui tombe souvent devant les yeux. Ah non c’est vrai, on (qui ici se réfère directement à Grace.) l’a obligé à faire un tour sur la chaise du coiffeur avant la rentrée… C’est trop triste, maintenant il a l’air… plus… je sais pas… plus… propre. ^ ^’
Petit visage rond aux traits assez particuliers, Joel ne ressemblent pas au reste de sa famille. Ses lèvres sont légèrement charnues et celle du bas est un peu plus reculée que celle du haut. Son menton est petit, tout comme son nez rond. À vrai dire Joel a toujours des airs de gamin, malgré sa grandeur et malgré sa voix qui n’est plus celle d’un enfant, quoique assez claire. Enfin, ses yeux sont d’un bleu très clair (c’est lumineux tout ça), trop clair selon certains et il a souvent ce regard à la fois amusé, un peu espiègle, mais qui observe avec insistance et précision.

• FACON DE S’HABILLER : Joel se plaît dans les vêtements confortables. Il apprécie t-shirts, shorts, pantalons, blazers, foulards et a l’habitude de garder longtemps ses vêtements, résultat, il se retrouve quasiment tout le temps avec des jeans troués et des chandails aux couleurs parfois un peu… défraîchies. Aussi, il n’est pas rare de le voir avec ses verres fumés, soit le type de binocles qu’ont dit « d’aviateur », qui vous renvoient votre propre reflet.
• PARTICULARITE PHYSIQUE : Pas vraiment…

• DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE :

Entrevue avec un « sculpteur de nuages »
Joel Blackburn(J) rencontre des Questions(Q).

Q-On vous dit « bon-vivant », qu’en dites-vous?
J- Que je n’aime pas beaucoup le vin, mais que si ce n’est pas ce qu’ « on » entendait par « bon-vivant », et ben de dire que j’ai le sourire facile et pas mauvais caractère, ça conviendrait peut-être mieux.
Q-En effet. On dit également que vous appréciez beaucoup le jeu.
J-Ouais, ben il a raison, on. J’aime le jeu, mais en même temps, on croit parfois à tord que je joue, alors que je ne joue pas. C’est bête, mais drôle. J’ai du mal à faire la différence entre jouer et… ne pas jouer. Mais quand même, je dois dire que j’aime les scènes, même devant personne.
Q-Intéressant… Seriez-vous un acteur en herbe, par hasard?
J-Non. Je suis rien en herbe. Je fais ce que j’ai envie de faire, le plus possible quand j’en ai envie, mais jamais, ou presque, dans l’intention de devenir quelque chose ou quelqu’un de mieux, de plus grand… J’sais pas.
Q-Vous disiez avoir le sourire facile, diriez-vous que vous êtes quelqu’un de sociable?
J- Je dirais que je ne recherche pas la solitude, mais que malgré moi je me retrouve souvent en tête-à-tête avec elle. J’ai du mal à me lier d’amitié, je crois, mais je sais pas exactement pourquoi… Quelqu’un m’a déjà dit que j’étais pas assez sérieux et que j’étais dur à suivre. Pourtant, je me considère comme quelqu’un d’éperdument simple… Mais pas autant que Julian… Quand même!
Q-Donc vous êtes plutôt sociable, mais avec votre petit caractère non?
J-Ben oui comme tout le monde… Je fais du bon boudin, si c’est que vous voulez savoir. C’est que, c’est difficile de m’enlever un truc quand je l’ai profondément ancré dans le cabochon… Mais bon, reste que, faut vraiment que les circonstances soient mauvaises, pour que j’en vienne au boudin.
Q-Je prend note! Somme toute, vous m’apparaissez comme quelqu’un de plutôt calme, et même un peu énigmatique…
J-Calme, peut-être bien, oui. J’aime pas le stress, j’aime pas angoisser. Pour ce qui est de l’énigmatique personne que je suis? Bien, j’aime pas trop jouer les intéressants et puis je crois que je suis peut-être un peu timide… ou alors réservé… ouais, plutôt réservé. Mais quand même hein, je dis ce que je pense, et puis je préfère poser des questions plutôt que d’y répondre…

• AIME / AIME PAS / VILAINE MANIE :

Joel aime…

Les chats. Il possède trois couples de chats de races chez lui et fait de l’élevage avec l’aide du reste de sa famille. Joel et les félins c’est un amour de longue date, il semble qu’il ait toujours adoré et il a peut-être bien lui-même un côté « félin ».

Réinventer les choses. Il aime contempler puis donner un regard neuf, remanier la réalité à sa façon en quelques sortes. Ca paraît vague comme ça, mais au fond, c’est comparable à un enfant qui crée un monde simplement avec des cubes de couleur.

Jouer. Malgré son âge, Joel souhaiterait encore pouvoir jouer aux pirates, aux cow-boys et aux indiens, seulement les camarades sont rares pour ce genre d’activité. En revanche, il s’adonne à l’écriture régulièrement.

La cuisine. Miam miam. Et faire des mélanges, des expériences…

Les nombres.

Et pleins d’autres trucs…

Joel n’aime pas…

Ne pas comprendre. Alors il pose des questions et exaspère parfois ses professeurs… (et ses parents)

Le sport. S’essouffler à courir après une balle ou un ballon, c’est pas trop son truc et d’ailleurs lorsqu’il s’y risque, il se prend la plupart du temps un truc en pleine poire. Il aime bouger, mais pas pour « faire le chien », dixit Joel.

Sa cousine Francesca et toutes celles qui lui ressemblent. C’est une chipie, y’a rien d’autre à dire.

Et pleins d’autres trucs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joel Blackburn
| Elève de 6° Année |
avatar

Nombre de messages : 5
Humeur : ...
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 01/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
1/1  (1/1)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Joel Blackburn ... et Louis. [Finite!]   Dim 2 Mar - 20:09

.†. HISTOIRE .†.



Une tasse d’imaginaire pour réaliser de bien grandes choses.

Dans une chambre cubique où le soleil curieux s’était infiltré pour finalement s’installer de toute sa splendeur, créait sur le plancher de bois vernis un enfant. Les murs jaune et bleu veillaient sur lui, les jouets admiraient en silence ce bonhomme qui faisait naître sous ses mains maladroites un monde bâti de cubes de toutes les couleurs. Dans le cadre de la porte entre-ouverte, deux paires de yeux qui observaient, attentifs. Un enfant qui était le leur, enfin.

Tout avait commencé par un rêve, celui d’avoir une famille. Déjà c’était bien entamé : il y avait la future maman, Grace, et le futur papa, Paul. La maison était prête pour la venue du reste des membres de la famille, seulement le tant attendu premier venu tardait. Le docteur déclara un jour à l’attention du jeune couple qu’il y avait chez madame un problème majeur d’infertilité. Un regard partagé… Que faire maintenant? Le rêve tombait en morceau, la jolie petite maison campagnarde s’écroulait, les jouets, les fêtes, le chien, le chat, la balançoire, tout retrouvait sa place dans les nuages.

« Vous avez songé à l’adoption? »

Une phrase peut changer une vie. Un nouveau regard partagé… Le rêve reprend forme, et tout se reconstruit. C’est avec un nouveau projet, un rêve dont le plan était bien concret, que Grace et Paul retournèrent dans leur maison, bras dessus bras dessous. C’est à peine si les meubles ne leur rendirent point leurs sourires tant la joie qu’ils dégageaient était contagieuse.
Chine? Afrique? Amérique du sud? … Où aller chercher ce bébé?
« Chine! Disaient les futurs grands-parents paternels Ces petits asiatiques avec leurs yeux en amandes, ils sont si mignons! »
La Chine était une option, il faudrait y songer.
« L’Afrique! Répliquaient les voisins de droite. Plusieurs de ces pauvres petits sont condamnés dès leur naissance! »
Le choix serait difficile.

« Vous savez, vous pouvez adopter au pays… »

Il avait le don de les faire sourire, ce docteur! Et donc ce fut décidé, le bébé serait adopté ici même, en Angleterre. Certes il faudrait attendre, poser sa candidature, rencontrer les agences, etc. Mais Grace et Paul étaient prêts. Un an, deux ans, trois ans s’il le fallait, ils attendraient.


Une tasse et demie d’attente et de persévérance pour concrétiser les rêves.

Banc de bébé? Ok. Vêtements? Ok. Jouets? Ok. Biberon? Ok. Couche? Ok.
Bon d’accord, ce n’était qu’à quelques minutes en voiture, mais mieux valait prévenir que guérir… Et puis ils étaient tellement excités et nerveux à la fois. Ils montèrent vérifier si la chambre était toujours bien prête au moins trois fois avant de partir. Un soupir en chœur, et les voilà qui étaient partis, Grace et Paul, futurs parents.

Depuis le temps, depuis le temps qu’ils attendaient ce jour! Tout leur paraissait tellement irréel, féerique, merveilleux… Ils sortirent de leur petite voiture rouge et admirèrent le bâtiment qui se présentait devant eux comme si c’était la première fois, et pourtant… C’était un truc colossal, gris, ornés de plantes grimpantes sur la facette avant et sur les côtés. Les fenêtres étaient petites mais nombreuses et certaines comportaient des barreaux. Un regard amoureux…ils avancèrent vers la porte avant. Paul tenant dans une main un sac avec dessus des montgolfières, Grace avait son sac à main sur l’épaule.

« Monsieur et madame Blackburn c’est cela? Madame Kelly vous attend dans la salle de jeu avec Joel. Vous êtes déjà venus, vous vous rappelez c’est où? »

Joel… Ils l’avaient admiré plusieurs fois déjà, avaient joué avec lui, lui avait sourit, l’avaient vu sourire, lui avaient fait des câlins. Joel… aujourd’hui, il deviendrait officiellement Joel Blackburn.
Main dans la main avec ses nouveaux parents, le gamin de deux ans sortit de l’orphelinat. Il s’endormit dans la voiture et lorsqu’il se réveilla, il était couché dans un petit lit et Grace et Paul étaient là au-dessus de lui à le regarder dormir avec cet air gaga des nouveaux parents.
Une fois seul dans sa chambre, il se mit au travail et commença la construction de son royaume, projet à vie, et ce sous le regard bienveillant de ses anges gardiens…


Un pincé de caractère pour mettre un peu de piquant.

Joel en était à ériger la plus haute des tours jamais construites dans Joel land lorsque la porte en bas claqua. La vibration se propagea par le bois du plancher, à travers les escaliers puis les murs pour aboutir à la chambre et finalement… à la tour. Les cubes multicolores s’écroulèrent sous la secousse du petit tremblement de terre. Alors, Joel éclata en sanglots et détruisit tout son beau royaume avec ses pieds et ses poings. King Kong envahissait, tous aux abris! Et malgré tout le tapage qu’il avait fait, personne n’était monté à l’étage pour voir ce qu’il avait. Parce qu’en plus tout le monde était sourd dans cette maison! Fâché, le bonhomme de 4 ans sortit de sa chambre et descendit l’escalier, toujours avec le même pied il faut le préciser, cela donnait un certain…charme à la scène, disons. Les poings serrés Joel fonça vers la cuisine.
Sa course s’arrêta dans le cadre de la porte. Qu’est-ce qui se passait? Sa mère était dans les bras de son père et tous deux pleuraient, mais souriaient en même temps… Il lui fallut un temps pour réagir, se souvenant de sa requête.

"Ma tooouuur! ‘l’avez fait tomber!

…Silence frustrant.

-Oh mon chéri, je suis désolée…

Paul le prit dans ses bras et tous deux lui sourirent.

-Tu vas avoir un petit frère ou une petite sœur!

-On va aller le chercher où le bébé?

-Il va sortir du ventre de maman.

Sortir du ventre de maman… Concept difficile à s’imaginer lorsque l’on a que 4 ans. Tout de même, Joel, au fil des mois, se vit surpris de constater qu’il semblait bel et bien y avoir de la vie dans la grosse bedaine de Grace. Finalement, un petit frère sortit bel et bien de là… Julian Blackburn qui, avant même de naître, s’était appropriée sa portion d’attention, et peut-être un peu plus, gros bébé ingrat!


Une poignée de réalité bien crue pour gagner en maturité.

Dans un coin de la cour arrière des grands-parents paternels, à l’écart de la zone où se tenaient tous les adultes et les tout petits, les cousins et cousines, frères et sœurs, se trouvaient en cercle fermé.

Francesca, 12 ans, blondinette qui n’a pas la langue dans sa poche. –Julian il est vraiment trop mignon hein… On devrait l’admettre dans le cercle des grands maintenant, il a 3 ans quand même!

Joel, 7 ans, rouquin qui n’est pas d’accord. –Il mouille encore son lit!

Francesca -Et alors!? Tu le mouillais toi aussi, à son âge…

Rire général.

Joel –Qu’est-ce que t’en sais d’abord! Moi je dis que je veux pas de Julian ici!

Mary, 10 ans, blondinette habituellement timide. –Rhooo… ca va le grand-frère jaloux! Nous on veut qu’il vienne avec nous, la majorité l’emporte.

Sur ce, les enfants s’empressèrent d’aller rejoindre Julian qui était assis dans l’herbe, près des adultes. Seule Francesca tarda à les joindre, ainsi que Joel, bien entendu.

Francesca –Ca fait quoi d’être le grand frère d’un bébé qui n’est pas adopté? Ils doivent regretter de t’avoir prit, Grace et Paul. S’ils avaient sut que Julian naîtrait, ils t’auraient sûrement laissé dans ton orphelinat.

Elle marcha vers le groupe qui s’était déplacé, mais se retourna vers Joel une dernière fois qui lui n’avait point bougé.

Francesca –Ca fait quoi d’avoir le plus laid des deux prénoms?"

Quelle cruche.
Elle le laissa là, se retournant en riant pour se joindre aux admirateurs de Julian. Celui-ci se vit littéralement envahi par ses cousins et cousines qui tous voulaient le prendre dans leurs bras, lui faire des bisous, lui faire des grimaces, etc. Les parents, trop occupés à causer avec la parenté qu’ils n’avaient pas vue depuis longtemps, n’entendirent point les pleurs naissants de Julian. Cependant, cette plainte si familière parvint aux oreilles de Joel. Les bras croisés, il tourna la tête vers son petit frère que tous désiraient consoler, mais que nul ne parvenait à faire. En le voyant regarder vers lui, Julian tendit les bras vers son grand frère, désespéré.

"Yoweeeeeel!"

Il n’arrivait même pas à prononcer son prénom correctement, ni le sien d’ailleurs… Borné, Joel détourna le regard et se remit au boudin.

"YOOOOOO-WEEEEEEEL!"

Cette fois, la plainte était entre-coupée de sanglots. Pauvre chose.
Une brève hésitation… Puis Joel s’empressa d’accourir à la rescousse de son petit frère qu’il aimait détestait tant. Il écarta sans délicatesse ses cousins et cousines et agrippa Julian fermement dans ses bras. Le petit s’accrocha au t-shirt de son frère et tous deux s’éloignèrent afin de rejoindre Grace et Paul. Ce n’est qu’une fois aux côtés de son père que Joel desserra son étreinte. C’était difficile à avouer, mais malgré tout, malgré ses airs d’anges qui lui valait l’adoration de tous, malgré sa popularité déjà fleurissante alors qu’il n’avait que 3 ans, malgré son prénom que l’on disait si doux et joli, malgré tout cela, Joel l’aimait, ce petit bout d’homme puant…


Deux cuillérées de magie pour mieux se définir.

La magie, les sorciers, les sorcières, les balais volants, c’est dans les livres qu’on trouve ça, mais pas ici, pas dans le monde qui est vrai, que l’on touche et connaît. Ainsi songèrent Grace et Paul Blackburn lorsqu’ils virent leur fils aîné de 8 ans ériger la plus haute des tours de cubes multicolores jamais construites dans cette maison et ce, simplement en envoyant valser d’un bon coup de pied un cube
Poudlard, Chemin de Traverse, Quai 9¾, des endroits à découvrir pour les Blackburn lorsqu’ils furent officiellement informés que leur fils était un sorcier. Il avait alors 11 ans et avait reçu une lettre l’informant qu’il était admis à une école de sorcellerie. C’est à cette période que Joel commença sérieusement à s’interroger sur ses véritables origines. Pas de chance, ses parents étaient apparemment carrément disparus de la surface de la planète dès le jour où il avait mit le nez dehors.


Un zeste de romance, pour l’aventure.

Joel dit fréquemment tomber amoureux. Il est tombé amoureux de plusieurs étoiles, de certaines fleurs et souvent aussi de femmes plus âgées que lui.
Un jour d’automne, il s’était assis dans l’herbe devant la maison, près d’un arbre qui poussait sur le terrain. Ses feuilles étaient teintées d’un rouge vif. Joel est « tombé amoureux » de l’une de ces feuilles. Entendons-nous par « amoureux ». Il ne l’aurait pas embrassé, cette feuille, seulement il l’aurait admiré pour le reste de ses jours. Joel est doué dans les amours platoniques. Bref, cette feuille, elle était la plus belle qu’il n’avait jamais vue. Pendant près d’une heure il avait fait l’éloge de sa beauté dans son esprit sans en détacher une seule fois son regard. Hélas, il suffit qu’un coup de vent un peu trop brusque souffle sur l’arbre pour la faire tomber, doucement, et alors elle creva et Joel versa une larme. Ce fut là sa première peine d’amour. Pourquoi fallait-il que les choses les plus belles meurent si rapidement! N’est-ce pas tragique… Aussi tragique que de manger la plus belle des fraises… dirait Joel.

Et enfin, on mélange le tout, on laisse mijoter un peu, et on obtient un Joel.


Ah et, dernière étape, décorer d’un Louis pour faire joli.

Louis est un maine coon (chat) aux yeux verts, au pelage blanc et brun tigré dont la pointe des oreilles comporte une petite touffe de poil, un peu comme le lynx. À la manière d’un chien, il suit Joel, mais de façon fort plus élégante… Louis est parlant malgré son mutisme. Il est comme… de l’art en chair et en os, y’a pas d’autres mots.

.†. UN PEU SUR VOUS .†.


• VOTRE PRENOM OU SURNOM : Euh… Attendez que j’invente un truc… ^^’ Pierrot la lune. Pas mal ca non?
• AGE / DATE DE NAISSANCE : …18…
• COMMENT AVEZ-VOUS DECOUVERT LE FORUM ? De partenaires en partenaires, je suis rescapé du ridicule. Héhéhé…
• AUTRE CHOSE A DIRE ?
Oui. … Très sympa le forum. =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Joel Blackburn ... et Louis. [Finite!]   Mer 5 Mar - 22:16

Tiens Joël ^^
Comme on se retrouve =D
Et bien il n'y a pas de problème, tu as fais une belle fiche, comme d'hab ^^ Je te valide donc avec plaisir ^^

Amuse toi bien sur Mutin ^^

Sixième année, Poufsouffle
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joel Blackburn ... et Louis. [Finite!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joel Blackburn ... et Louis. [Finite!]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» SA SE POU JOEL
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ ADMINISTRATION GENERALE DU FORUM ✖ :: ► Dossiers de Présentations :: Poufsouffles-
Sauter vers: