AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Près du feu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Billy Geffen
| Elève de 5° Année |
avatar

Masculin Nombre de messages : 12
Localisation : Godric's Hollow
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 23/02/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Près du feu.   Lun 25 Fév - 16:08


C'était le début d'une après-midi paisible, il n'y avait pas beaucoup de personne dans la salle commune, ni dans le château d'ailleurs...
C'était les vacances. Moment de répit bien mérité, après des cours où il faut suivre avec acharnement pour pas être en déroute pour la suite. Et oui, c'est ça être en cinquièmes années, l'année des BUSE, mais les cinquièmes années ont bien de la chance, car ils n'ont pas à préparer leurs ASPIC, à l'inverse des septièmes années, qui vont exploser sous les tonnes de devoirs que leur donnent leurs professeur.
C’était les vacances d’hivers, il ne restait que quelques mois avant les examens, et déjà, certaines personnes commençaient à réviser, comme le cas de Billy et d’Hannah. Tous deux, assis sur le canapé de la salle commune, les jambes repliées, révisaient tranquillement.Certaines fois, ils levaient leurs nez de leur livre, sortaient leurs baguettes, et s’entraînaient à lancer des sorts.

Billy : Allé, courage ! On finit ça et on pourra descendre…

Rien que cette pensée le réjouissait. Il travaillait depuis le début de l’année, et avait pris de l’avance sur tout. Billy pensa alors que ce sera lui qui avait raison en voyant les autres travaillé comme des fous, les dernières semaines avant les épreuves. Il s’arrêta de réfléchir, et se remit à travailler…Une odeur de brûlé le fit encore une fois interrompre encore une fois, alors Billy releva la tête et vit des jeunes gens à califourchon sur les balais en train de s’entraîner pour le Quidditch, il se dit qu’il avait peut-être une chance de faire parti un jour de l’équipe de Gryffondor, il posa cette question à Hannah.


Billy : Hannah, ça te dirait d’essayer le Quidditch ?


Il se sentit soudain attiré par ce sport, bien que dangereux, même s’il n’y ait presque jamais eu de mort, Billy trouva que le Quidditch était une discipline fascinante. Il se demanda pour quels postes il postulera, il n’était pas du tout doué pour frapper une balle avec une batte, il laissa tomber l’idée de devenir batteur. Attrapeur ? Pourquoi pas ? Mais les attrapeurs sont un peu en dehors du jeu, il laisse aussi tomber cette idée… Gardien ? Attendre durant tout un match ? Non-merci. Poursuiveur ? Oui, c’est le seul poste que sois dans ses attentes.

Billy : Hannah, tu dirais quoi si j’essayais de devenir poursuiveur ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannah Eywood
| Elève de 5° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 22
Localisation : • A l'Ouest, sur ma chaise...
Humeur : • Heu...
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
<b>Préfère les Designs</b> : Sombre
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Près du feu.   Lun 25 Fév - 16:31

Hannah avait froid. Bien qu’elle se trouvait à coté du feu, avec Billy, elle avait froid… Elle prit une couverture, non loin de là, et s’emmitoufla dedans. La sensation de chaleur revenue dans ses membres engourdis, elle se remit à lire l’un des nombreux volumes posés sur une petites table, près des deux amis. Elle parcouru le bouquin rapidement, et le referma bruyamment, ne trouvant pas ce qu’elle cherchait.

« J’en ai vraiment marre… Ça fait une éternité qu’on est ici ! Tu veux pas descendre maintenant ? », demanda-t-elle, presque suppliante.

Elle s’assit plus profondément dans son siège, puis posa son avant-bras sur ses yeux maintenant fermés. Elle poussa un léger soupir, et huma les quelques odeurs agréables qui régnaient dans la Salle Commune des Gryffondors. Elle sentit le doux parfum de plusieurs fleurs et elle percevait encore les odeurs de leur déjeuner. Presque endormie, elle fut brusquement réveillée par une question de Billy:

« Hannah, ça te dirait d’essayer le Quidditch ? »

« Du Quidditch ? questionna la jeune fille, Pourquoi pas ? »

Elle se rassit convenablement, le dos bien droit, les épaules légèrement affaissées. Elle regarda son compagnon, une expression joyeuse se lisait clairement sur son visage. Elle lui fit un bref sourire et tourna sa tête blonde vers la table basse, croulant sous des dizaines d’ouvrages.

« Je pense, que tu ferais un bon poursuiveur… Je t’en empêcherais pas de toute façon. Pourquoi cette question ? » dit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Geffen
| Elève de 5° Année |
avatar

Masculin Nombre de messages : 12
Localisation : Godric's Hollow
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 23/02/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Près du feu.   Lun 25 Fév - 16:59

« Huuu... C'est gentil de ta part. dit-il, tu devras essayer aussi, j'crois me souvenir qu'il y a deux places de libres pour les poursuiveurs. On pourra faire s'entraîner tout à l'heure. », répondit-il en souriant.

Il posa son livre, et leva les yeux, et regarda le plafond. Il était en pierre, comme tout les pans de murs du château, ce qui ne l'empêche pas d'avoir une allure chaleureuse, et non effrayante. Son regard se posa ensuite sur le tapis. Il était rouge et doré, les couleurs des Gryffondors, il semblait comme neuf, le tapis était brillant, propre, et il sentait bon. Comme toujours, les elfes de maison font toujours du très bon travail, mais ils ne sont pas reconnus à leurs juste valeurs. Ce qui est triste pour eux. Une idée lui vint en tête...

« Dit Hannah, ça te dirait d'aller voir les elfes de maison à la cuisine, leur apporter quelque chose aussi, peut-etre ? », demanda-t-il à la jeune fille assise à côté de lui.

Hannah était recroquevillé sur elle-même;

« Tu as froid ? », l'interrogea-t-il.

Il se redressa, puis il s'étira. Il avait mal au cou à force d'être pencher au-dessus de son livre pour pouvoir le lire.

« On peut descendre maintenant, j'crois, on a bien travaillé. », lui dit-il.

Il se leva, et alla voir un préfet pour lui demander si le mot de passe n'avait pas été changer, le préfet lui dit que non. Il se rassit alors à côté d'Hannah, qui semblait s'être endormi. Billy la réveilla alors tranquillement...

« Réveille-toi, si tu t'endors maintenant, tu ne pourras pas dormir ce soir », affirma-t-il.

Billy prit plusieurs livres et les rangea dans la bibliothèque situé à côté de la cheminée. Quand il se trouva à côté de la bibliothèque, il sortit sa baguette et dit :

« Accio livres. »

Et le reste des livres s'enlovèrent et se posèrent dans ses bras. Il fit aussi le ménage dans la salle commune, les premières années, n'étaient pas très hygiéniques. Mais on ne peut pas leur en vouloir, ils sont jeunes, ils n'ont pas encore le sens des responsabilitées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannah Eywood
| Elève de 5° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 22
Localisation : • A l'Ouest, sur ma chaise...
Humeur : • Heu...
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
<b>Préfère les Designs</b> : Sombre
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Près du feu.   Lun 25 Fév - 17:41

« J‘aime bien le Quidditch, mais de là à en faire… »

C’était vrai. Ce sport - bien qu’il soit célèbre - elle ne l’aimait pas trop. Ces Cognards, ces battes ne la rassurait que très peu. Elle le trouvait violent et sans grands intérêts. Mais Billy semblait adoré. De toute façon, il aimait ce qui bougeait, elle n’en était pas très surprise.
Elle le regarda quelques secondes, et trouva que le poste de Poursuiveur lui irait parfaitement. Il avait toutes les qualités requises pour en faire partit.
Mais elle n’aimait pas trop l’idée qu’il soit sur un balai, à se passer le Souafle avec les deux autres Poursuiveurs. Ça ne là mettait pas en grande confiance, elle devait l'avouer. Mais que pouvait-elle faire ?


Un courant d’air l’a fit frissonner, elle répondit, doucement:

«
Oui… Je m’habitue pas au froid. »

Puis, elle lui sourit, laissant paraître des dent blanche. Sa dentition n’était pas parfaite, ses deux canines ressortait légèrement de ses gencives. Les même dents qu’un loup ; mais elle était moins effrayante.

«
D’accord, approuva-t-elle, J’aime bien aller là-bas. Il sont marrants, à vouloir nous donner tout l’temps de la nourriture. »

Elle se mit à rire, un rire doux, discret mais franc.
Elle aimait bien aller voir les elfes. Toujours là, à vous servir des choses et d’autre, à vous remerciez sans arrêts. Cette situation, leur convenait très bien. Mais Hannah trouvait ça injuste. Faire à manger, nettoyer, etc., sans être payés. C’était carrément de l’esclavage ! Mais on y pouvait rien.
Faisant glisser un de ses longs doigts sur son nez fin, Hannah était dans ses pensées. Mais elle atterrit bien vite sur Terre, voyant son compagnon ranger les livres. Se levant précipitamment et en lui adressant un large sourire, elle remarqua:

«
C’est bien pratique, les sorts d’attractions. »

Par la suite, elle épousseta sa robe noire. Puis, rangea ses livres de cours dans son sac, bientôt plein à craquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Geffen
| Elève de 5° Année |
avatar

Masculin Nombre de messages : 12
Localisation : Godric's Hollow
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 23/02/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Mais   Lun 25 Fév - 18:19

« Ne te sens pas obligé d'en faire, si je veux en faire, lui répondit-il, tu peux toujours être supporter ou commentateur. »

Il regarda alors Hannah, il la regardait alors qu'il était toujours debout, dans la salle commune en train de nettoyer. Quand il eut finit, la pièce brillait de partout, et il fut satisfait. Cela faisait moins de travail pour les elfes. Il retourna près d'Hannah, il mit ses plumes, son encrier, ses parchemins et ses livres de cours dans son sac. Puis il prit son sac, et dit :

« Je vais mettre mon sac sur mon lit, à tout de suite ! »

Il lui dit ça en montant les marches qui menaient aux dortoirs des garçons, l'escalier était en pierres grises et les rebords arrondis pour ne pas que les élèves se coupent si ils tombaient. Il arriva dans sa chambre qu'il partageait avec ses camarades de la même année que lui. Ils étaient peu nombreux, et donc, suffisamment d'espace. Il arriva à son lit, il avait choisi ce lit car il était à côté de la fenêtre, il posa son sac sur son lit. Puis il s'assit à côté de son sac. Et il pensa.
Mais, ses idées furent interrompues par des cris en prévenance de la Forêt. Il se leva, fit quelques pas et regarda, à travers la fenêtre en direction des bois. Il n'y avait rien. Etait-ce son imagination qui lui jouait des tours ? Il n'en savait rien. Il crut alors qu'il avait rêvé, et n'y pensa plus. Mais il ne put s'empêcher de vouloir le dire à son amie Hannah. À qui, il confiait toujours tout. Il sortit de la chambre, en prenant soin de refermer la porte à clefs, puis descendit l'escalier. Il s'arrêta à une fenêtre, et regarda à travers, il n'y avait rien. Il tourna son regard et il entendit une nouvelle fois un crie, cette fois-ci, il n'avait pas rêvé, des corbeaux venaient de s'envoler au moment du bruit. Il courut alors tout raconté à Hannah...

Mais pendant qu'il courait dans l'escalier, il tomba, et s'écorcha la joue. Il sortit sa baguette en la pointant sur son visage et dit :

« Episkey. »

Il ressentit alors une intense chaleur, puis un froid glacial. Il leva sa main gauche, et tâta son visage. Il n'y avait plus de sang ni d'écorchure. La magie résout beaucoup de problèmes ! Il se remit debout, et descendit, le plus vite possible et raconta tout à Hannah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannah Eywood
| Elève de 5° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 22
Localisation : • A l'Ouest, sur ma chaise...
Humeur : • Heu...
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
<b>Préfère les Designs</b> : Sombre
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Près du feu.   Lun 25 Fév - 19:07


Voyant arriver Billy précipitamment, elle se leva, inquiète. Hannah le regarda, et lui fit signe de se confier à elle. Après, s’être assis, Billy s’empressa de tout raconter. Elle regardait toute les expression de son visage. Quand son ami fut rendu à l’épisode des cris, Hannah fut prise de panique.

«
Des cris ? Tu es sûr ? Enfin, c’est… heu… insensé ! »

Le doute s’entendait clairement dans sa voix. Elle tremblait légèrement, se répercutant dans sa voix. Et sa phrases n’était qu’un murmure; presque silencieuse… Angoissée ? Oui, angoissée. Ce n’était pas tous les jours qu’on voyait affirmer l’un de ses amis, entendre des cris provenant d’une forêt. Qui, en passant, n’est guère rassurante.
Les traits fins de son visage pâle, se crispèrent. Ses yeux bleus étaient posés sur Billy, et sa bouche était mordu par l’une de ses deux canines. On devinait qu’elle avait peur. C’était une froussarde, pour ces choses là.

«
Tu devrais peux être en parler à quelque un.. Non ? » demanda-t-elle, stressée.

Elle croisa les bras, le regard dans le vide. Puis, machinalement, elle se leva, et se tourna vers son ami.
«
Viens, on y va. »

Elle prit son sac et le jeta sur ses épaules, avant de sortir de la salle commune. Elle ne regardait même pas si Billy l’a suivait; elle marchait. Elle se répétait sans cesse les paroles de ce dernier. Essayant d’oublier les cris et les corbeaux, elle récita donc un poème, à voix basse:

«
Fidèle, serviable et docile,
Devant l’obstacle si habile,
Tu nous offres le bonheur
Et comble notre cœur

Tu nous fais rêver
Par ton galop effréné,
Nous fais frissonner
À la ligne d’arrivée.

Attelage, domptage
Ou galop sur la plage,
Tu es partenaire de nos voyages
. »

Elle l’aimait bien ce texte. Les chevaux aussi. C’était son père qui lui avait appris. Elle le remercia profondément de le lui avoir fait connaître ce poème. Il lui vidait la tête, pendant quelques secondes, lui faisant oublier les moments de stress. Certes, pendant un court instant, mais cela lui faisait du bien. Beaucoup de bien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billy Geffen
| Elève de 5° Année |
avatar

Masculin Nombre de messages : 12
Localisation : Godric's Hollow
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 23/02/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Près du feu.   Lun 25 Fév - 22:48

" Oui je suis sûr ! ", Dit-il précipitamment, comme si Hannah ne le croyait pas.

Il savait qu'elle avait peur. Peur des choses se trouvant dans la forêt. Elle ne manque pas de courage, sinon pourquoi être à Gryffondor ? Elle a juste une autre forme de courage. Hannah parlait si doucement, qu'il fallait que Billy se penche pour pouvoir entendre ce qu'elle disait. Les couleurs de son visage disparurent pour laisser place à la pâleur.
Hannah était son amie, il la connaissait, il savait comment s'y prendre. Il l'a prit alors dans ses bras et lui dit que tout était finit. Qu'elle n'avait pas à avoir peur, elle avait juste à oublier, comme s’il n'avait rien dit. Rien qu'oublier. Ce n'est pas trop dur d'oublier quelque chose, mais oublier la peur, c'est dur, très dur.

" Je ne pense pas que quelqu'un me croirait, personne ne semble avoir entendu les cris, même pas toi avant que je ne t'en parle, lui répondit-il, j'ai dû rêver, c'est tout. "

Il la vit croiser ses bras, puis, Billy détourna son regard et le posa sur le feu de la cheminée. Le feu était ardent, puissant et majestueux. Billy vénérait toutes les sortes de puissance qu'il puisse exister. Comme s’il avait un besoin de force ! Une seconde nature sans donc ?
Hannah se leva, et se tourna vers lui ;

" Viens, on y va. "

Ce fut comme un ordre, il se leva à son tour, il vérifia qu'il avait sa baguette, et défroissa un peu sa tenue. Hannah avait déjà commencer dans les escaliers, quand Billy était encore dans la salle commune, il courut la rattraper, et resta à sa hauteur. Comme toujours, il était étonné qu'il n'y a peu de monde. Personne n'était encore revenu de chez soi. Pendant qu'ils marchaient côte à côté, Billy entendait Hannah récité son poème. Toujours ce poème. Celui-ci, pas un autre. Celui-là. Celui qu'elle récite toujours quand elle a peur. Billy, lui, admirait ce qu'elle faisait, même si cela peut paraître bête de cacher sa peur au lieu de l'affronter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Près du feu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Près du feu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» Une Lecture près de la Cheminée... [Pv]
» Un peu plus près des étoiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ SEPTIEME ETAGE & TOURS ✖ :: • Salle Commune-
Sauter vers: