AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 gwenegan sane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: gwenegan sane   Jeu 14 Fév - 17:10

[ gwen ]

Nom : Sane
Prénom : Gwenegan
Date de naissance : 15 juin 1957
Signe astrologique : Gémeaux
Groupe sanguin : O positif
Sang [ presque ] pur.

Nationalité : Ecossaise
Lieu de naissance : Edimbourg
Lieu de résidence : Poudlard

Age : 13 ans
Année : 3ème
Maison : Poufsouffle

[ matières préférées : botanique, potions, magie noire ].
[ matières détestées : vol sur balais ].
[ projet d’avenir : s’exiler au Tibet et devenir chaman ].
[ animal de compagnie : Nü, un corbeau. ]


[ et s’il était ]

Un animal : le renard.
Une plante : un champignon hallucinogène.
Une couleur : orange.
Une saison : l’automne.
Un élément : le vent.
Une matière : le coton.
Un parfum : sucré.
Un instrument de musique : un didjeridoo
Un objet de collection : une fève.
Une arme : le rêve.
Un mot : « transe ».


[ magicalement parlant ]

• BAGUETTE MAGIQUE : 19,5 centimètres, bois de houx, crin de licorne.
• PATRONUS : Une pie.
• EPOUVANTARD : Rien. Il n'y a rien.
• ODEUR DE L'AMORENTIA : Légère, boisée. Peut être un léger parfum de fruits rouges.
• MIROIR DU RISED : "Il n'y verrait que son reflet."


[ à quoi il ressemble ]

Petite carcasse maigre et osseuse, aux gestes saccadés et dansants. Quelque chose de loufoque, de singulier qui accroche le regard sans vraiment le retenir. A la fois enfantin et glauque. Un air de folie douce. La solitude lui va bien. Tendances à chantonner à tue tête. Les cheveux bruns un peu ternes, comme la peau, raides et fins. Il en prend soin. Ses cheveux c’est son truchement avec le ciel, il faut suivre l’histoire depuis le début. Le regard fait un peu détraqué, absent, les yeux souvent écarquillés comme éternellement surpris, les sourcils hauts, de longs cils d’enfant. Les prunelles sont dorées, plus ou moins claires selon le temps qu’il fait. Le style vestimentaire est étrange lui aussi, excentrique voire même exubérant mais il se plaît à porter l’uniforme, et porte rarement autre chose. Enfin il arrive qu’on le surprenne dans ses accoutrements baroques, plein de grigris portes-espoir et quand il chantonne et danse sur lui même, les cliquetis de tous ses objets fétiches l’accompagnant, le résultat c’est du genre insolite. Malgré sa bizarrerie il est très social, quoique pas très bavard. En dehors des histoires saugrenues qu’il aime raconter à tout va. Il sourit beaucoup, avec tout son visage qui est terriblement expressif, et rit souvent, d’un petit rire joli, un peu aigu.



[ comment il pense ]

Très bizarre. Il part souvent tout seul dans ses délires, et c’est quasiment impossible de le suivre. Quand on discute avec lui, il se peut qu’on le comprenne pendant plusieurs heures, et d’un coup, il y a quelque chose qui cloche. Et alors on se rend compte que depuis le début on ne parle pas exactement du même sujet. En fait si, c’est la même chose, mais à un degré très, très différent. En fait Gwen n’est pas si différent, au fond, le problème avec lui c’est juste qu’il faudrait redéfinir un peu les paramètres. Il a ses propres critères de jugements, ne se laisse pas influencer, pas par force mais tout bêtement parce qu’une bulle le sépare sérieusement du monde extérieur. Ce qui ne l’empêche pas d’être généralement apprécié, et d’aimer réellement la compagnie. Il est d’un naturel très simple, respire la pureté mais les choses noires le fascinent, comme on est attiré par son propre opposé. Il serait du genre à aimer tout avoir, mais n’utiliser que l’essentiel. Garder le reste juste pour le regarder, savoir que c’est à lui. C’est son côté possessif, il n’est pas prêteur non plus. Et c’est dans son petit jeu, il fait souvent mine de ne rien avoir. Comme ça on ne lui demande rien, et ça l’arrange. En revanche méfiez vous, il a tendances à farfouiller dans vos affaires, pour prendre éventuellement quelque chose qui lui aurait plut et qu’il ne possède pas encore … Rapide et discret, faut-il encore l’attraper et même si on l’attrape, il faut prouver que c’est lui. Et il adore vous faire marcher, c’est son jeu préféré et il est très doué pour ça. Mais sans rancunes, c’est sans une once de méchanceté.




[ sa vie ]

Vous savez il vivait avec son oncle depuis que ses parents étaient morts, c’est à dire depuis toujours disons, puisqu’il n’a gardé aucun souvenir d’eux ; dans un quartier ou il y avait d’autres sorciers, et d’autres enfants. Il vivait déjà un peu la dedans, la magie, tout ça, il savait bien qu’un jour il irait à Poudlard et bon, qu’est ce qu’il en pensait ? Ca lui paraissait tellement loin, il pensait juste que c’était bien.
A vrai dire il se sentait beaucoup plus concerné par les jeux qu’ils faisaient, lui et les autres gosses du quartier [ moldus comme sorciers ] oui entre nous, c’est beaucoup plus intéressant. Ils jouaient à la corde à sauter, aux billes, à l’élastique tous ces trucs qu’on a plus ou moins tous connus. Ils inventaient des chansons, il faisaient des courses, jouaient à s’attraper, à faire la guerre, des stratégies, des tas de choses comme ça qu’on reproduit une fois adultes mais qui ont une importance très différente, en proportion de l’âge, on va dire.
Et ce jour là, le jour où l’histoire de Gwen devient réellement intéressante, c’est le gosse le plus âgé, il avait dix ans, qui a proposé un jeu que son cousin venait de lui apprendre. Le principe était simple, n’est ce pas ? Il suffisait de prendre le foulard et de se le foutre au cou comme ça, et de serrer tu vois. Bientôt tu devrais avoir des fourmis dans le cerveau, les couleurs changeraient et si tu avais de la chance ouais je t’assure, t’aurais même des hallucinations. Super pas vrai ? Le principe présenté comme ça, quel gamin un peu trop curieux ne serait pas séduit par l’idée ?
Bien sûr, il fallait un ordre pour la dizaine de gosses qui étaient tous là, réunis autour du plus vieux, puisqu’il n’y avait qu’un seul foulard à se partager. Et comme dans la chanson du petit navire, le sort d’être le premier tomba sur le plus jeune, qui venait d’avoir huit ans.
Et c’est comme ça que Gwen s’était laissé étrangler avec toute la tendresse du monde. D’abord il avait senti l’intérieur de sa gorge se déformer et c’était effrayant mais après tout, ça faisait partie du jeu. Les os ont un peu craqué, les larmes sont montées à ses yeux qui étaient devenus brûlants. Très vite il ne pouvait plus respirer. La cage thoracique en spasmes. Affolé et curieux, après tout, il avait confiance. Il se laissa faire, jusqu’au dernier moment. Jusqu’à n’en plus pouvoir, les mains crispées sur les mains du type qui serrait le foulard à sa gorge. Essayant de parler. Luttant pour lui crier un maigre stop mais en vain, puisque son souffle était coincé là, acide, dans ses poumons. Les yeux exorbités, tremblant, il finit par perdre connaissance, sous les yeux des autres.
La souffrance est un spectacle magnifique pour les enfants, c’est prouvé.
C’est encore mieux qu’un spectacle de magie, puisqu’on est sur qu’il n’y a aucun truquage, sur que c’est bel et bien la réalité. Et les enfants raffolent des spectacles qui font vibrer sans aucune manigance.
Et donc Gwen a commencé à décoller. Doucement, tout doucement et en même temps, tout ça était très rapide. Il y aura toujours des gens pour vous dire que ce genre d’expérience c’est juste un cinéma que le cerveau humain s’invente parce qu’il refuse sa propre mort. Mais Gwen y croit. Il y croit dur comme fer, puisqu’aujourd’hui il fait confiance à ses sens. Il avait commencé à passer les premières des sept portes et là, quelque part près de l’endroit où on passe en revue tous les regrets, il est tombé nez à nez sur son père, qui s’attardait là depuis des années. Et ils se sont reconnus tout de suite. Et le père lui a fait : « Mais bordel, qu’est ce que tu fiches ici ? », et Gwen est resté con, sans savoir quoi dire. Il a regardé son père, comme on regarderait Dieu, et le père à continué en gueulant : « Retourne tout de suite d’où tu viens ! ». Et il lui a fichu une de ces trempes, une pire torgniole. La dérouillée de sa vie. Jamais même dans vos cauchemars les plus fous vous n’avez vu une tarte comme celle qu’il vient de le fiche. Et avec toute la violence du monde, Gwen est retombé sur terre. Il a été comme aspiré dans son corps et il s’est redressé dans un soubresaut surpuissant, essoufflé, les mains sur sa gorge bleuie et c’était tellement, tellement douloureux. Ses yeux émerveillés, ouverts sur la vie comme après une renaissance, sur les visages où se lisaient le soulagement et des vestiges d’horreur face à ce qu’ils avaient fait.
La scène était toujours la même. Les gosses. Le foulard. Et Gwen, qui comme ils ne le savaient pas, revenait d’outre-tombe. Jamais il n’a parlé à personne de ce qu’il a réellement vu. Jamais il ne parle à personne de ce qu’il voit aujourd’hui, depuis ce jour là. Peut être quelqu’un de confiance pourrait lui arracher son secret, qu’il garde comme un bien précieux.
C’est depuis ce jour que Gwen est tellement bizarre, qu’il parle tout seul, et qu’en plus des phénomènes magiques qu’il produit lui même il se passe tout un tas de choses paranormales autour de lui. C’est depuis ce jour là que Gwen est capable de sentir la présence des morts, ceux qui ne sont pas des fantômes. Parfois il les voit. Parfois il peut juste les entendre. Parfois c’est ni l’un ni l’autre, il sent juste qu’ils sont là.
La vie à continué, comme si de rien n’était. L’oncle. Les gamins. Les jeux. Avec une dimension en plus. A onze ans il a reçu sa lettre pour Poudlard, et son oncle l’a accompagné. Il a été envoyé à Poufsouffle, et depuis qu’il y est, s’est pris de sympathie pour chaque individu qu’il a croisé.


Dernière édition par Gwenegan Sane le Mer 27 Fév - 2:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gwenegan sane   Lun 18 Fév - 20:34

a y esssst ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Mallaury Sansouci
Préfète de Poufsouffle
| 5ème année |
Batteuse
Préfète de Poufsouffle| 5ème année |Batteuse
avatar

Féminin Nombre de messages : 475
Localisation : Paris, Marais (floc, floc)
Poste : Préfète diabolique & Batteuse dans l'équipe de Quidditch de Poufsouffle (on déchire touuut !)
Humeur : Hahaha. Pouët.
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Marshmallow
<b>Quidditch</b> : Batteuse
Date d'inscription : 16/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Rat/Souris
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: gwenegan sane   Lun 18 Fév - 22:51

Rebienvenue \o/

Rien à redire, tout est parfait, fiche validée n.n

Poufsouffle
3ème Année

+ 20 points


Bon jeuuu !

_________________


◊ Tchagadoum : Mallaury parle anglais (avec un accent exécrable)
◊ Tchagadoum : Mallaury parle français
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brune D'Horizon
| Elève de 7° Année |
Batteuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 92
Humeur : *ricane*
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
<b>Quidditch</b> : Batteuse
Date d'inscription : 02/02/2008

Livre du Personnage
Humeur:
201/402  (201/402)
Animal: Aucun
Bloc Notes:

MessageSujet: Re: gwenegan sane   Lun 18 Fév - 23:00

merciiiiii =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://2nd-degre.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: gwenegan sane   

Revenir en haut Aller en bas
 
gwenegan sane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Robin Sane - Liens
» Caleb Lestrange ¤ Stay sane inside insanity {FINI}
» Going just to be sane~♫[Fini]
» i'll make you feel sane •• Akira (terminé)
» Lignes Croisées [Daniel, Kael, Sane, Sphinx]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ ADMINISTRATION GENERALE DU FORUM ✖ :: ► Dossiers de Présentations :: Poufsouffles-
Sauter vers: