AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les centaures sont-ils si étrange ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gwen Grayfull
| Elève de 5° Année |
avatar

Nombre de messages : 23
Poste : Elève
<b>Préfère les Designs</b> : Sombre
<b>Quidditch</b> : Poursuiveur
Date d'inscription : 17/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Hibou/Chouette
Bloc Notes:
MessageSujet: Les centaures sont-ils si étrange ?   Dim 27 Jan - 0:14

« Pourquoi nous bride-t-il toujours ainsi ... Les g..
Oh et puis zut c'est vraiment naze ! »

Gwen raya encore une fois la phrase qu'il avait écrite sur le papier mais cette fois ci avec une telle pointe d'énervement qu'il en cassa la mine. Cela faisait déjà quelques jours qu'une page blanche, non plutôt une page barrée presque de fond en comble traînait sur son bureau et il n'arrivait à réfléchir qu'en étant là dans cette forêt alors qu'on avait pas le droit d'y aller. Mais après toutes les excursions que Gwen faisait dans le but de rencontrer le troupeau de centaure qui y vivait, le jeune Serdaigle avait appris à choisir les chemins, il connaissait plutôt bien le "début" de la forêt et seulement quelques sentiers dans ses profondeurs... Pourtant, Gwen évitait de s'y aventurer trop profond certains jours car des créatures étranges sortaient dans des périodes bien définies qu'il avait noté sur un calpin étant donné que, prudent qu'il était, il préférait être sûr de ne pas tomber sur des bestioles dont il ne connaissait ni le nom ni l'apparence. Cela lui donnait presque froid dans le dos, surtout que peut-être, les sortilèges tel que Stupéfix ou autre pour neutraliser les créatures ne marcheraient pas et que Gwen pourrait être blesser ou pire encore...
D'ailleurs, il était bien décidé à trouver le troupeau. Les Centaures étaient des créatures tellement fascinantes et en plus il avait ça comme sujet à son cours de Créatures Magiques [ totalement inventé évidemment ! ] alors pourquoi ne pas les étudier en réalité au lieu de lire toujours dans ces foutus bouquins qui ne racontent que des sornettes de gens se croyant au-dessus de tout le monde avec des opignons souvent faussés.
Finalement, au bout d'une demi-heure il s'était réapproché de la lisière de la forêt et assis, son calpin à la main notant des citations qui l'avait tant marqué...

« Tout ce qui est or ne brille pas... tous ceux qui errent ne sont pas perdus. »

Ce sont des mots qui étaient devenus devise de sa famille il y a quelques années, devise de sa branche de la famille plutôt car les autres gardaient l'ancienne...

« Les anciennes devises de mon ignoble famille... Trop sombres pour être prononcées, trop hyprocrite pour pouvoir dire la verité.
Ca me dégoute. »

Il jeta son calpin à quelques mètres de lui, sa famille le hantait, il n'y était plus retourné depuis cet été et il ne comptait pas y revenir pendant les vacances, sa mère n'en serait que ravie. Sa colère était revenue, ses divaguations journalières s'étaient envolées. Pourquoi y avait-il donc repensé. Tout ça n'était que passé et mensonges, sa famille n'était que de sombres manipulateurs loin d'être crétin non... ils en étaient loin... L'intelligence était quelque chose d'omniprésent chez les Grayfull, tout le monde avait à la perfection réussi dans leurs études chez les Serpentard évidemment... Où pouvaient-ils aller d'autre ? Mais que devenaient-ils après ? Ruminant dans leur vieux manoir pourtant resplendissant. Gwen n'arrivait pas à comprendre d'où venait la richesse de sa famille et de toute façon il ne le saurait probablement jamais sauf en utilisant du Veritasérum sur l'un d'entre eux, ce qu'il avait déjà prévu de faire lors de sa majorité. C'est cruel les secrets et Gwen avait un sentiment de haine que l'on ne pouvait pas lui reprocher... Passer des années entières de sa jeune vie à se morfondre, seul, oui seul, rester dans une solitude totale où les gens n'ont que faire de lui.
Gwen renifla discrètement. Ses yeux étaient totalement blancs, gris, on ne voyait plus la pupille mais seul lui savait ce que cela signifiait, chut, ces mots n'avaient pas à être prononcé.

« Accio, calpin. »

Sa baguette avait été sortie tellement vite qu'on ne l'aurait pas vu dans la semi-obscurité de l'endroit et il attrapa le calpin dans ses mains, tout boueux qu'il était.

« Pfiou... C'est quoi d'jà le sortilège pour nettoyer tout ça ? »

Oui oui, Gwen réfléchissait souvent à haute voix, cherchez pas pourquoi, il ne le sait même pas lui même. Par habitude probablement... Bon, c'était quoi le sort déjà pour nettoyer un objet en entier ? Quelques secondes passèrent où Gwen fut en pleine réflexion puis enfin il trouva et commença à parler tout seul d'une voix amusée.

« Suis-je bête ! Tergeo ! »

La cible redevint doucement propre et les pages parsemées de boue et d'eau redevinrent comme avant le "choc" de terre qu'elles avaient subit sur le précédent saut d'humeur de Gwen. Mais il n'eut pas le temps de ranger son calpin dans la poche de sa veste noire qu'une forme se dessina dans l'obscurité. C'était des pas réguliers mais qui faisait un maximum de bruit, un élève peut-être ? Se décalant un peu à la droite de l'arbre pour ne pas être vu de la personne qui arrivait tout en pouvant l'observer sans modération le jeune Serdaigle attendait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danael Bloom
| Elève de 6° Année |
Attrapeuse
| Elève de 6° Année |Attrapeuse
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 24
Localisation : Surement quelque part...T'en penses quoi toi? ( ")
Poste : Aucun.
Humeur : Très bonne =p
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Quidditch</b> : Attrapeuse
Date d'inscription : 21/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
8/10  (8/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Les centaures sont-ils si étrange ?   Dim 27 Jan - 14:59

    Mais qu'est qui avait pris à Emélia d'emmener ce chat au dehors, pour lui faire respirer un peu d'air frais? Comment avait-elle pu penser une seconde qu'Archeleon se tiendrait tranquille, une fois les portes du château franchies? De toute manière, se disait-elle en guise de consolation, elle regrettait toujours ses impulsions, d'une manière ou d'une autre. Pauvre tentative d'apaiser sa conscience, parce-que elle adorait ce chat, malgré qu'elle lui claque la porte au nez tous les matins. Même si elle avait beaucoup d'affection pour lui, l'envie de lui mettre un coup de pied aux fesses la tentait plus pour l'instant, car une partie de cache-cache dans le Parc de Poudlard n'était franchement pas son désir le plus cher. Youpi, chercher un chat tigré gris et brun, c'était ce dont elle rêvait en ce moment, franchement elle allait s'éclater -_^

    "Archeleon?ARCHELEON?"

    En réponse, un miaulement joyeux se fit entendre à l'autre extrémité du parc. Vers la forêt interdite. La forêt interdite?! Mais quel crétin, ce chat, ce n'était plus un coup de pied qu'Emélia avait envie de lui donner, mais de le secouer comme un prunier. Elle regarda avec une appréhension grandissante la masse des arbres touffus, et ses yeux captèrent pendant un instant la silhouette agile du félidé. Elle courut vers la forêt, malgré la peur secrète qu'elle ressentait pour cet endroit désolé. Désole, atrocement silencieux, angoissant, avec toutes ces bêtes répugnantes... Car la miss n'osait pas l'avouer, mais elle avait une peur atroce des insectes, surtout quand ceux-ci avaient la fâcheuse tendance a être dix fois supérieur à une taille normale, comme ceux de Poudlard. Alors que les autres créatures la laissaient de marbre, une araignée ou un cafard géant manquaient de la faire mourir de peur. La terreur des premières années fuyait devant des insectes. C'était sa plus grande phobie, un de ses secrets embarrassants qu'elle ne tenait pas à ce qu'ils soient découverts.

    Elle arriva à la lisière de la forêt. Archeleon s'était enfoncé plus profondément à l'intérieur, et elle se mordit la lèvre, indécise, la main appuyée sur un jeune arbuste. C'était dangereux, très, et elle le savait bien. Mais d'un autre coté, ce félin fêlé était un cadeau de Guillermo, et un cadeau de Guillermo c'était sacré. Surtout que ce chat lui ressemblait en plus, lui rappelant son ami. Bref, elle avait tout intérêt à le retrouver. Si il lui arrivait quelque chose... A cette idée, une grosse boule se forma dans la gorge d'Emélia, et elle eut du mal à déglutir. Un poids s'était logé dans sa poitrine. elle devait absolument le retrouver, et tant pis pour les cafards. Elle connaissait des sortilèges, et si rien ne marchait, elle pouvait en dernier recours utiliser l'Avada Kedavra... La dernière chance en fait, si on pouvait le dire comme ça. N'hésitant plus, elle s'enfonça à son tour dans la forêt.

    "Lumos"

    Il faisait jour, mais les arbres cachaient la lumière du soleil. La jeune fille possédait une bonne vision nocturne mais garder sa baguette allumée la rassurait un petit peu. Elle n'osait pas appeler Archeleon, de peur de se faire repérer par une créature peu fréquentable et passablement affamée.
    Soudain, un éclair brun lui passa devant le nez, manquant de faire tomber à la renverse Emélia, stupéfiée. C'était son chat qui avait bondi dessous son nez et filait comme le vent. oubliant toute mesure de prudence, elle s'élança à sa poursuite, ne sachant pas ce qui l'attendait au bout de cette course effrénée. Elle s'arrêta, bloquée par un buisson particulièrement touffu. Elle fonça dedans sans réfléchir tout d'abord, puis souffrant de multiples égratignures grâce à la végétation épineuse du taillis, elle usa d'un sortilège.

    "Diffindo!"

    Elle n'avait strictement aucune idée si cela allait marcher sur des plantes, vu qu'elle n'avait jamais expérimente ce sort dessus. Coup de chance, le sortilège fonctionna, et les branches s'écartèrent, cassées, en vrac sur le sol. C'était complètement massacré, comme buisson, mais au moins elle avait ouvert un passage. Elle faillit néanmoins lâcher un cri de stupéfaction. Archeleon qui sautait sur un arbre...Un arbre, vraiment? Car elle vit un pan de robe noire dépasser l'espace d'un instant. Merci le chat d'avoir dévoilé qu'elle n'était pas seule. Elle se rapprocha de l' "arbre", la baguette brandie, prête à jeter un sort pour se defendre. Elle murmura doucement.

    "Nox"

    la baguette s'éteignit, et le chaton restait devant l'arbre, le regard interrogateur. Elle prit la parole d'un voix claire, mais qui tremblait légèrement, trahissant sa peur.

    "Qui est la...?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Grayfull
| Elève de 5° Année |
avatar

Nombre de messages : 23
Poste : Elève
<b>Préfère les Designs</b> : Sombre
<b>Quidditch</b> : Poursuiveur
Date d'inscription : 17/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Hibou/Chouette
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Les centaures sont-ils si étrange ?   Dim 27 Jan - 22:35

Les cheveux blancs de Gwen était assez handicapant s'il avait un jour pensé à se camoufler de façon efficace... C'était lamentable, ses cheveux contrastaient totalement avec l'ambiance sombre et presque glauque de la forêt et c'était la première chose que n'importe qui pouvait remarquer. Même si la personne n'y voyait pas très bien dans le noir, et encore il ne faisait pas vraiment noir, on pouvait l'apercevoir de loin. C'est pour ça que Gwen rabattait son capuchon lors de ses expéditions, pourquoi prendre des risques inutiles en s'exposant stupidement aux diverses créatures peuplant la forêt, pour la plupart hostiles il fallait bien le dire même si le stupide professeur de Soins aux Créatures Magiques nous rabâchait le contraire à chacun de ses cours.
Gwen se rappelait encore l'an passé dans ce stupide cours où avec un ami à lui, ils avaient fait devenir tout rouge ce stupide professeur. Aussi haut que large, Gwen le dépassait déjà d'une dizaine de centimètre alors qu'il n'avait fêté que son quatorzième anniversaire il y a peu de temps. De plus, il était déjà d'une teinte rouge qui pouvait faire nettement penser à une fraise pas encore assez mûre pour être ramassée alors quand il s'empourprait de surplus, l'effet était comique, c'était indéniable. Il était habillé un peu de la même façon que Gwen lorsqu'il n'était pas chez lui mais l'effet était tout autre. Il faisait, comme avait un jour dit l'un des élèves nés de parents moldus, un pittoresque homme d'affaires. La remarque avait provoqué l'hilarité des gens connaissant le monde moldu, Gwen et les quelques rare autres sang pur de la classe s'étaient regardés, perplexe. Il avait trouvé un fort appui chez les Serpentard de son cours avec qui il avait trouvé matière à discuter pendant toute la fin du cours. Heureusement qu'aucun Grayfull ne venait en cinquième année compléter les rangs d'élève dans la classe de Gwen sinon... Je crois qu'il ne l'aurait pas vu d'un bon oeil.
Probablement que ça aurait déclaré des disputes ou une ignorance totale doublée d'une haine sans précédent à Poudlard. Les conflits j'en doute, même si Gwen n'aurait pas tardé, en tant qu'élève de Serdaigle, à obtenir l'apathie de probablement beaucoup de Serpentard, le nom Grayfull était connu, Gwen ne le prononçait uniquement qu'en cas d'obligation, comme lorsque devant du personnel de l'école ou l'équipe enseignante mais les élèves n'avaient pas besoin de savoir qui il était.
Les bruits de plus en plus rapprochés le tirèrent rapidement de sa rêverie. Il ramena des mèches rebelles en arrière pour lui permettre d'y voir correctement étant donné qu'elles descendaient presque jusqu'au milieu de son visage... La forme noir de tout à l'heure ?
Gwen alla pour se lever et aller à sa rencontre car le garde chasse aurait déjà gueulé un "Qui est là ?" , réveillant ainsi toutes les créatures en sommeil de forêt. C'était un sombre crétin...
Que de critiques sur les autres de la part de Gwen, ce n'était pas son style mais son humeur n'était pas resplendissante ce soir là. Il resserra son écharpe aux couleurs de sa maison, deux bleus : l'un clair et l'autre foncé, qui était autour de son cou sous sa cape uniformément noire. Lorsque son ascension pour être debout fut de moitié Gwen sentit quelque chose l'aggriper, des griffes, violentes et sa réaction fut immédiatement. Il poussa un cri, immédiatement étouffé par sa main, stupide qu'il était le bruit allait en attirer d'autre...

« C'est quoi cette bestiole ? »

Mais la question ne resta pas sans réponse car un feulement de chat retentit non loin de ses oreilles. Dégainant sa baguette comme Lucky Luke dégaine son pistolet, Gwen projeta son buste vers l'avant et part l'arrière du chat il lança un sortilège dans un murmure...

« Expulso ! »

L'animal fit un vol plané et atterit sur ses quatre pattes, ce qui n'inquiéta pas plus que ça Gwen, connaissant la devise : Un chat retombe toujours sur ses pattes. L'animal lui avait fait deux belles déchirures dans sa cape qu'il se résout à enlever l'espace d'un instant. D'ailleurs ce stupide chat ne bougeait plus, probablement paralysé par le choc qu'il venait de subir avec ce sortilège mais Gwen n'avait pas vraiment eu le choix et n'avait aucun regret même s'il ne se demandait pas si la silhouette vue quelques instants auparavant était probablement liée à ce chat. Le jeune Serdaigle enleva sa cape sans s'en préoccuper plus avant et prononça aussi doucement que la formule précédente.

« Reparo ! »

Les mailles de tissus se reformèrent et celles manquantes réaparurent. L'espace d'un instant Gwen s'indigna presque que les Moldus vivent sans Magie... c'était l'élément essentiel dans leur vie. Quelqu'un déboula, prononçant d'une voix suraïgue un mot qui devait certainement être le nom du chat mais Gwen ne l'apprendrait que s'il posait la question.

Un soupir de soulagement lui échappa quand il reconnut la personne. Elle était surnommée Emélia et était dans la même maison que lui même s'ils ne s'étaient jamais parlés. Gwen se laissa tomber à la souche d'un arbre, griffé jusqu'au sang dans son dos, il n'avait à priori pas coulé... Pas encore jusqu'à ce que la chaleur qui par endroit commençait à se faire sentir s'ajouta à la nette douleur qu'il ressentait. La jambe droite pliée et son bras accoudé dessus pour soutenir son front qui paraissait si lourd, Gwen ne disait plus rien, sa respiration avait un peu augmenté mais rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danael Bloom
| Elève de 6° Année |
Attrapeuse
| Elève de 6° Année |Attrapeuse
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 24
Localisation : Surement quelque part...T'en penses quoi toi? ( ")
Poste : Aucun.
Humeur : Très bonne =p
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Quidditch</b> : Attrapeuse
Date d'inscription : 21/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
8/10  (8/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Les centaures sont-ils si étrange ?   Jeu 31 Jan - 20:46

    Tout allait vite, très vite même. Même si le sortilège avait été prononcé à voix basse, elle l'avait entendu, et poussa un cri terrifié lorsque le chat fut projeté dans les airs dans un miaulement strident. Malgré le fait qu'il soit pourvu, comme tous les félins de l'univers, d'un réflexe instantané lui permettant de retomber sur ses pattes lors d'une chute peu importante, Emélia avait complètement paniqué, et elle pointa sa baguette sur le pauvre Archeleon qui n'était toujours pas retombé par terre et prononça d'une voix tremblante une formule.Elle ne réfléchit pas, mais agit.

    " Accio!"

    Le chat fut comme magnétiquement attirée vers la jeune fille, et il se débattait dans les liens invisibles qui l'entravaient, complètement affolé. Lorsqu'il arriva dans les bras de l'Espagnole, celle-ci le maintint fermement contre sa poitrine, d'une main, l'autre tenant sa baguette. Le chat était complètemen tetanisé, et n'osait pas bouger du tout, ce qui facilitait de beaucoup la tâche d'Emélia qui n'avait pas à se contorsionner pour empêcher le félin fêlé de s'échapper et de courir jusqu'au diable vauvert. Elle gardait sa baguette brandie, même lorsqu'elle vit les cheveux du jeune homme voleter. Démasqué, notre mystérieux inconnu. Gwen Grayfull il semblait... Même si Emélia n'avait pas une bonne mémoire pour retenir les prénoms, elle se rappelait de ces cheveux d'un blanc pur, immaculé. Et surtout de ses yeux, blanc eux aussi, mais nacrés, sans pupilles, un détail extraordinairement troublant. Avec une description comme celle-ci, on pouvait croire que Gwen était aveugle, possédant un regard figé,denué de toute expression. Mais pas du tout, et c'était sûrement le plus dérangeant... Lorsqu'il regardait quelqu'un attentivement, on pouvait penser qu'il sondait son esprit, passait sa personnalité aux rayons X. Un peu comme le Choixpeau magique. Emélia en frissonnait, non pas d'horreur, mais d'excitation. Pourquoi? Parce-que le physique de ce jeune homme la fascinait, et chaque fois qu'elle le voyait, un tas de questions s'accumulait invariablement dans ses neurones et la taraudait.

    D'où venait-il, et de qui tenait t-il cette beauté froide? Froide, glacée même. Malgré tout ce blanc, Gwen ne paraissait pas d'une beauté pure aux yeux d'Emélia. Et elle constatait chaque fois qu'elle le voyait, avec un petit pincement au coeur, qu'il n'avait jamais dévoilé un seul sourire à ceux qui le regardaient. Il semblait hors du monde, évoluant dans sa propre dimension, et quelque part, il paraissait doué d'une intelligence particulière en adoptant cette méthode de vie, en quelque sorte. Aussi, grâce à la fascination que le Serdaigle exerçait sur Emélia, elle restait vigilante, attentive à chaque mouvement qu'il pourrait faire. Elle n'ignorait pas sa réputation d'intellectuel, et savait qu'il était doué dans le lancer de sortilèges.

    Malgré toute la méfiance que la jeune fille éprouvait envers le ténébreux Gwen Grayfull, elle avait remarqué qu'il ne semblait pas en très bon état... Son souffle n'était pas erratique mais était devenu nettement plus audible au fil des secondes. Il avait mal...? Elle haussa les sourcils, étonnée. Ce n'était quand même pas son chat qui lui avait fait quelque chose qui puisse causer de la douleur au Serdaigle. Du moins elle ne pensait pas, Archeleon n'était pas réputé pour être un serial-killer, malgré tout l'acharnement qu'il pouvait avoir sur la porte du dortoir, voulant la réduire en pièces chaque matin.

    "Gwen...?"

    Malgré qu'elle était certaine de son identité à present, elle préférait s'en assurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Grayfull
| Elève de 5° Année |
avatar

Nombre de messages : 23
Poste : Elève
<b>Préfère les Designs</b> : Sombre
<b>Quidditch</b> : Poursuiveur
Date d'inscription : 17/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Hibou/Chouette
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Les centaures sont-ils si étrange ?   Sam 2 Fév - 14:31

Ses pupilles, déjà presque invisible car leur couleur suivait celle de ce qui les entourait, se retractèrent dans l'ombre, c'était d'un regard vide qu'il fixait le sol et souffrait en silence. La douleur faisait le crescendo, augmentait, augmentait encore et encore sa vouloir partir, sans vouloir le laisser à son inutile existence. Il ne voulait pas aller à l'infirmerie, car l'infirmière l'y avait tant de fois convoqué, à la demande de certains professeurs ... "Un jeune homme aux cheveux d'une couleur qui n'est pas de son âge, d'un regard vide et absent où sont finement tracés des marques grises, uniquement sur l'oeil gauche" , c'est ainsi que l'équipe enseignant parlait désormais de Gwen, depuis son entrée à l'école où le directeur de sa maison l'avait tout droit envoyé à l'infirmerie dès qu'il l'avait vu entrer dans la salle de classe. La visite avait été tellement longue, que le jeune Serdaigle s'en rappellerait toujours... Ils avaient essayé de nombreuses potions, des sortilèges aussi, toutes l'équipe enseignante y avait mis son grain de sel, m'empêchant ainsi d'éviter cette souffrance. Tout ce qu'ils avaient essayé m'avait assomé, m'avait torturé mais, mes yeux restaient inexpressifs, le stade des larmes avait été dépassé dès leur première intervention. Et, laissant le jeune Grayfull meutri par leur folie temporaire, son caractère s'était quelque peu modifié mais comme personne ne le connaissait avant, personne ne pouvait en constater le changement mais plutôt le non-changement. Ses yeux étaient encore plus absents qu'avant et personne n'avait osé lui parler dans les premiers mois mais il avait réussi à s'i..
Une voix le sortit de sa rêverie... cauchemardesque et en entendant le son de cette voix, qu'il avait maintes et maintes fois entendu, notamment en cours de Métamorphose où elle était très active, Gwen reconnu Emélia et levant doucement la tête, il constata que l'élève à quelques mètres plus loin de lui tenait ce chat, cet imbécile qui lui avait sauté dessus... Son dos lacéré ne l'avait pas oublié, et, les griffures du chat, moindre, s'était néanmoins débrouillée pour réouvrir une vieille cicatrice qu'il possédait, filant en diagonale tout le long de son dos...

« Oui .. ? »

Le Serdaigle s'était repris et avait posé ses deux yeux sur un arbre, prononçant d'une voix ferme, qui ne trahissait pas son mal de dos, ce petit mot. Le jeune homme gardait toujours cette habitude de ne pas regarder les gens, ce qui avait don de les agacer, bien que Gwen se doutait de ce qu'il risquait de voir... Une belle adolescente, fine et élancée possédant des yeux d'ambre qui ne manquaient pas de faire un étrange effet sur les amis du Serdaigle, beaucoup se retournaient lorsqu'elle passait, retenant stupidement leur souffle, ne pouvant articuler aucun mot. Le jeune homme s'en amusait et bien qu'il ne le fasse pas ouvertement, une légère moquerie s'emparait de leur esprit, avouant tout de même qu'Emélia avait de magnifiques yeux, mais pas autant que ses cheveux... Avait-elle des origines vélanes ? Ses cheveux, blonds, descendant en cascade, était à en couper le souffle... Pourtant, le jeune homme avait quand même un mal fou à comprendre ses amis, devenus presque accros à l'image de l'adolescente lorsqu'elle passait à portée de vue, comme un envoûtement qu'elle leur aurait lancé mais ça n'atteignait pas vraiment Gwen, il pensait assez différemment d'eux et ne s'y intéressait pas plus que ça. Tout ça sans nier que Emélia avait un charme envoûtant et le cinquième année ne se privait jamais d'admirer son élégante démarche et sa fine silhouette...

« Tu ne devrais pas être ici ce soir, ton chat non plus. »

Sur ce, Gwen se leva courageusement, s'aidant du tronc d'arbre lorsqu'il entendit des bruits venant de... de...

« Et merlin, quelle imbécile de chat. »

Ce stupide animal avait fait un bruit pas possible et avait poussé Gwen à laisser un petit cri s'échapper de sa gorge quelques minutes plus tôt. Le garde-chasse les avait donc entendu, même si l'on était assez loin il entendait tout ce qui se passait. Il avait un don ou quoi ? Des créatures de la forêt pour le renseigner ? Ce n'était pas du tout à leur avantage car ils risquaient de se faire coller et pas qu'un seul soir évidemment. Il ne restait qu'une seule solution, c'était s'enfoncer dans la forêt, pile le soir où un troupeau de centaure venait observer les étoiles au clair de lune, dangereux et stupide certes... Ces créatures pouvaient se montrer agressives mais n'oublions pas que c'était le principal but du jeune Serdaigle que d'aller les "étudier"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les centaures sont-ils si étrange ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les centaures sont-ils si étrange ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Ah bon ? Les Haïtiens sont des canibales !
» Cours n°1: Les moldus sont primitifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ EXTERIEUR DE POUDLARD ✖ :: ► Forêt Interdite-
Sauter vers: