AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Chemin Vers le Réveil

Aller en bas 
AuteurMessage
Midna Lawliett
| Elève de 5° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 27
Age : 25
Localisation : Sur mon balai. ^^
Poste : Elève de 5ème Année
Humeur : Rigolote.
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Pink Attitude /o/
<b>Préfère les Designs</b> : Potterien
<b>Quidditch</b> : Poursuiveuse
Date d'inscription : 21/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
999/1000  (999/1000)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Le Chemin Vers le Réveil   Ven 25 Jan - 0:57

    ( Soit Emelia, Soit Corentin )

    Le professeur de potions de Midna la complimentait pour le mélange qu'elle venait juste de terminer, Midna était en train de lui expliquer comment elle avait réussi à tuer une chèvre pour voler son estomac et y récupérer un bézoard - indispensable à son remède - quand le professeur de potions se changea en gargouille dorée. La statue hochait tristement la tête en marmonnant des mots incompréhensibles. La jeune fille lui demanda alors qu'est ce qui la chagrinait et elle répondit alors que sa meilleure amie de chèvre VOLANTE avait été tué par un élève de Serdaigle, elle disait aussi que c'était Midna qui l'avait tuée et qu'elle le paierait. La jeune fille démentit : Pourquoi aurait elle tué une chèvre volante ? La gargouille lui répondait que c'était son problème et sortit sa baguette de son oreille. Midna répondit que c'était ridicule et que de toutes façons les chèvres ne volaient pas, et aussi que les bézoards n'entraient dans aucune recette de préparation d'antidote. C'était un antidote à lui tout seul. Elle répondit aussi que les gargouilles n'étaient pas censées posséder une baguette dans leurs oreilles... Ni une baguette tout court d'ailleurs, après tout ce n'était qu'une statue... La gargouille miaula. Midna la regarda avec étonnement mais n'eut pas le temps de dire autre chose que la gargouille - qui s'était maintenant transformée en chouette hulotte - commença à ronronner et à lui lécher le bout du nez....

    Midna ouvrit les yeux. Ce n'était plus la gargouille, ni la chouette hulotte mais bien Aelsya, son chat gris, qui la regardait avec ses habituels grands yeux verts. Le chat lui léchait affectueusement le nez, essayant de la réveiller. Midna ronchonna tout en se frottant les yeux. Pourquoi ce foutu chat l'avait-il réveillée ? La jeune fille lui lança un regard plein de reproches avant de lui caresser paresseusement la tête - juste entre les deux oreilles - ce qui eut pour effet de faire ronronner Aelsya encore plus fort. Midna ne pouvait pas lui en vouloir. Si cela n'avait pas été son chat, cela aurait été le soleil. En effet un rayon se faufilait entre les plis du rideau bleu et lourd de son baldaquin pour embêter la supposée endormie, encore allongée comme si un seul mouvement autre que celui de sa main sur la tête de son chat allait la tuer. Quel drôle de rêve elle avait fait ! Tandis qu'elle essayait de s'en rappeler dans les moindres détails, une pensée assombrit son regard. Il faudrait bien se lever à un moment ou à un autre sinon elle allait être en retard en cours de botannique... Mais Midna se rappela avec soulagement qu'aujourd'hui on était dimanche, et que personne ne viendrait lui redemander les 12 Propriétés du Sang de Dragon. C'est alors avec plus d'entrain que la protagoniste songea à se lever de son lit. La jeune fille se redressa et poussa un long bâillement digne d'un troll. Tant de délicatesse dès le réveil... x) Elle lança un regard inquisiteur au chat toujours perché sur son ventre, voulant lui poser une question. Elle lui demanda alors d'une voix calme et posée, comme si elle parlait à un autre Serdaigle pour savoir quels devoirs ils devaient faire. :

    " Dis tu crois que ce rêve a une signification ? Peut être que je vais tuer mon Prof de potions et que sa femme pour se venger va me jeter l'Avada Kedavra.. ? Non ... ? "

    Son chat ne répondit qu'avec un miaulement à sa macabre théorie et Midna pensa avec un sourire que cela voulait simplement dire : "Rendors toi".

    Midna était maintenant dans les couloirs marchant d'un pas assez rapide pour quelqu'un qui vient de se faire réveiller par une gargouille... pardon, par un chat... xD Elle maudissait Rowena Serdaigle pour avoir placé la salle commune aussi haut dans le château. Avait-elle seulement pensé aux élèves fatigués, suicidaires, exténués, démoralisés, drogués, et autres qui devaient courageusement traverser le château entier pour récupérer un malheureux croissant dans la Grande Salle ? Non, évidemment pas car Midna était déjà en plein marathon, pensant au lard qui attendait sagement dans son assiette.
    Elle bifurqua à droite et emprunta un passage secret derrière la Statue de Formac le Cornu pour arriver directement au 1er étage. C'était une chance qu'elle connaisse la plupart des passages secrets car dans sa faignantise extrème elle serait sûrement déjà morte. Encore quelques escaliers et quelques couloirs et enfin Midna arriva devant l'entrée de la Grande Salle. Elle y pénétra et lança un rapide regard examinateur autour d'elle. La table des Serpentard était assez animée, un élève de 6ème année semblait montrer quelque chose d'intêressant à ses amis impressionnés. La table des Poutsouffle semblait quand à elle très ... inactive. Il n'y avait pas beaucoup d'élèves et les seuls qui avaient eu le courage de se réveiller regardaient d'un air morne droit devant eux. Chez les Gryffondor, l'ambiance y était à peine plus amusante et Midna décida de s'intéresser à sa propre table qui elle au moins avait le mérite d'être acceuillante. La rumeur des conversations s'épaississait tandis qu'elle s'approchait de la table et s'installait à côté d'un garçon de 4 ème année. Elle dit rapidement bonjour à ses amis Serdaigle et se plongea dans la contemplation de son jus de citrouille, tout en écoutant d'une oreille distraite le jeune Slubby qui racontait comment il avait un jour ensorcelé son balai pour qu'il poursuive automatiquement le Vif d'Or lors d'un match de Quidditch qu'il avait glorieusement remporté. Bien sûr elle se retint bien de dire qu'il mentait et que cela était de la simple tricherie, elle ne dit pas non plus que les balais étaient de puissants outils magiques et qu'il fallait être un grand manitou suprême pour en trafiquer un. Slubby était un garçon très susceptible et elle voulait éviter de se prendre un sortilège de Chauve-Furie dès le matin. Elle voulait aussi éviter le meurtre de ce même camarade qui s'en suivrait comme ultime vengeance. x) Le sang chaud ? Légèrement, il ne faut juste pas la chercher trop longtemps ou ça fait des étincelles. Ca n'arrive pas souvent, mais quand cela arrivait... x)

    Midna se désintéressa du discours prétencieux de Slubby et reporta son attention sur les quelques oeufs au plat dans son assiette en se demandant vaguement si les autres élèves étaient assez stupides pour le croire, lui et son histoire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danael Bloom
| Elève de 6° Année |
Attrapeuse
| Elève de 6° Année |Attrapeuse
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 24
Localisation : Surement quelque part...T'en penses quoi toi? ( ")
Poste : Aucun.
Humeur : Très bonne =p
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Quidditch</b> : Attrapeuse
Date d'inscription : 21/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
8/10  (8/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Le Chemin Vers le Réveil   Ven 25 Jan - 22:09

    Le sommeil d'Emélia avait été bref, comme de coutume, mais très agité, et c'était en sueur que la jeune fille s'était réveillée, tremblante, hagarde, encore sous le choc de son cauchemar, tout frais dans son esprit. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été en proie a une terreur pareille dans son sommeil. et pourtant, pour une personne normale, on ne pourrait pas affirmer que c'était un mauvais rêve. Au contraire... Mais seulement Emélia n'était pas une personne normale, même en omettant le fait qu'elle soit une sorcière. Guillermo, Guillermo... Elle avait voulu devenir amie avec lui, juste pour Raul, pour pouvoir s'en rapprocher, et ça avait mal fini, elle avait finir par s'endormir à l'intérieur de son rêve, en lui tenant la main... Quelle honte, malgré que Guillermo fut un très beau garçon. Elle en était toute retournée, et certaine que ce songe allait la poursuivre toute la journée, et qu'ensuite elle aurait un peu peur de parler au Guillermo en question. Mais qui était donc Guillermo? Un garçon, évidemment. Un Espagnol, comme on peut aisément le deviner. Et un...Moldu. Un moldu avec qui Emélia entretenait de fréquents contacts, car ils étaient devenus vraiment amis au cours d'une tentative désespérée de la jeune sorcière pour sortir avec Raul, l'autre garçon mentionné. tentative qui n'avait pas abouti car Emélia n'avait pas été fichue de lui demander... Trop de timidité. Il y avait énormément de paradoxes dans son caractère, et ceux-ci se déclenchaient toujours au pire moment, du moins, c'était comme cela qu'elle le ressentait. Elle était restée allongée dans son lit plusieurs minutes du coup, réfléchissant comment elle pourrait sortir ce rêve aberrant de sa tête. Un songe sans queue ni tête, elle n'aimait PAS Guillermo en tant que boyfriend, en tant qu'ami, un véritable ami, certes, et beau gosse, mais rien de plus. Mais tout cela continuait de la tourmenter. les fameux émois de l'âme, comme les psychanalystes voulant se compliquer la vie appelaient ça.

    Bref, la journée commençait merveilleusement BIEN, dans la joie et la bonne humeur x_x
    Elle n'allait pas laisser cette petite perturbation ternir sa journée (déja peu colorée), et s'efforça de chasser tout ça de sa tête. Elle n'y parvint que dessous le jet de la douche, très chaud, presque brûlant la chair délicate d'Emélia. Désireuse de s'attarder sous l'eau, de profiter des bienfaits du lavement (XD), elle se lava les cheveux, bien qu'ils n'eussent guère besoin d'un shampooing. Après, ils étaient lisses et brillants, une cascade d'or pur, se balançant au gré de ses mouvements. Elle les coiffa longuement, car brosser sa chevelure lui permettait de ne penser à rien d'autre qu'à ce qu'elle faisait, c'était une sorte de thérapie d'amnésie si l'on pouvait concevoir les choses comme ça. Après que les rares noeuds eurent disparu de ses cheveux, elle se maquilla comme tout les jours, cerclant consciencieusement ses yeux d'un noir d'encre. Elle battit des paupières, pour voir si l'eye-liner n'avait pas débordé en dessous du sourcil. Il n'était pas rare qu'elle aie à essuyer une bavure de ce genre, elle passait le doigt et hop c'était fini, mais c'était histoire de vérifier... Et de s'occuper l'esprit, en même temps.

    Dès qu'elle n'eut plus rien à faire, elle s'apprêta à pousser la porte du dortoir lorsqu'une chose velue lui passa entre les jambes. Sous le coup de la surprise, elle faillit hurler, épouvantée, lorsqu'elle s'aperçut qu'il ne s'agissait que de son chat, Archeleon. Elle jeta un regard noir à ce dernier, furieuse d'avoir été surprise et apeurée de la sorte. Le félin la gratifia d'un regard enamouré avant de commencer à ronronner. Il la connaissait bien, ce sacré filou! Elle lâcha un soupir exaspéré et sortit rapidement de la pièce, refermant la porte sur le chat qui poussait des cris de protestation sonores derrière, et griffait tant qu'il pouvait le bois acajou. Elle trouverait sûrement la porte complètement lacérée à son retour, comme d'habitude... C'était embêtant qu'il fasse ça, mais tout le monde s'accordait à dire qu'Archeleon était pardonnable tellement il était mignon, et les autres filles du dortoir usaient du sortilège de Réparation quand il se défoulait. Donc, à la limite, aucune importance.

    Elle parcourut la salle commune d'un pas vif, pressée d'être dans la Grande salle et de déjeuner. Elle n'avait pas faim mais manger lui permettrait de se concentrer sur quelque chose de matériel, de non-imaginaire. Elle avait besoin d'un truc consistant à tenir entre ses doigts, et vite. C'est pourquoi elle marchait vite, arpentant les couloirs avec une hâte peu commune, signe de nervosité chez elle, ce qui aurait pu apparaître comme une gourmandise particulièrement affirmée pour quiconque ne la connaissant pas du tout, car il était évident qu'elle se dirigeait vers la Grande Salle. Elle était tellement stressée qu'elle fut à la limite de pousser un énorme soupir de soulagement, enfin elle allait pouvoir manger. Pas que ce soit l'acte lui-même qu'elle désirait accomplir intensément, mais plutôt l'idée, le concept. Bizarre, oui, mais Emélia elle-même était une bizarrerie si on allait dans ce sens.
    Elle alla s'asseoir à la table des Serdaigle, marchant plus lentement maintenant qu'elle était assurée de pouvoir boulotter un petit quelque chose. Elle eut la malchance de s'asseoir a coté de Slubby, un garçon qu'elle méprisait au plus haut point. Toujours à inventer quelque exploit ou à s'approprier ceux des autres. Une chose qu'Emélia exécrait tellement que cette fois-ci, la goutte d'eau faisant déborder le vase, le pauvre garçon (dont la vie, entre nous, ne devait pas être bien intéressante) s'en prit plein la figure, bien que la jeune fille ait parlé très calmement.

    " Dis, Slubby, le balai, c'était un balai inventé par les moldus pour jouer, tout comme le sortilège, n'est ce pas? dans ce cas je tiens à te feliciter pour tes progrès en matière de magie, tu peux enfin ensorceler quelque chose...Dommage que mes parents ne soient pas français et ne m'envoient pas du champagne pour fêter l'évènement !"

    Elle conclut sa phrase par un sourire sardonique, peu sympathique. Le pauvre Slubby avait l'air d'avoir reçu une bonne gifle en pleine face. Il balbutia quelques mots avant de s'interesser d'une manière un peu trop convaincante à son assiette.Satisfaite d'avoir cloué le bec de ce petit faux-jeton,elle se retourna vers ses couverts et se servit de toasts recouvert de Nutella,un truc bien gras, typiquement américain. Celui d'Espagne était meilleur, mais il est vrai que la pâte chocolat/noisettes n'était pas du même fabricant.Elle tartinait ses tranches de pain grillé d'une épaisse couche de Nutella quand son oeil fut attiré par une couleur vive, à proximité. Elle se retourna, et à son grand etonnement, vit une jeune fille aux cheveux d'un rose vif, pétant, qui ne pouvait pas passer inaperçu!
    Le nom de cette jeune fille essayait de s'imposer dans sa mémoire, mais elle ne parvint pas à saisir le patronyme de celle qui était assise à coté d'elle. Si elle l'avait sur le bout de la langue, au lieu de l'ignorer carrément, c'était parce-qu'une couleur de cheveux pareille avait quelque peu marqué Emélia...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midna Lawliett
| Elève de 5° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 27
Age : 25
Localisation : Sur mon balai. ^^
Poste : Elève de 5ème Année
Humeur : Rigolote.
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Pink Attitude /o/
<b>Préfère les Designs</b> : Potterien
<b>Quidditch</b> : Poursuiveuse
Date d'inscription : 21/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
999/1000  (999/1000)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Le Chemin Vers le Réveil   Ven 25 Jan - 23:27

    Slubby continuait à déverser son flot continu de mensonges sur le Quidditch. D'après lui il avait réussi à ensorceler un Vif d'Or sans réels efforts un jour de tempête. Immédiatement Midna ressentit un vif pic de colère dans son estomac. Comment pouvait-il prétendre que de vulgaires sortilèges puissent détraquer un Vif d'Or ou même un vulgaire balai ? Des tels instrument, si magiques, étaient aussi fiables que des baguettes; c'est à dire vraiment beaucoup. Midna pouvait très bien démonter son mensonge et voir le visage de Slubby se décomposer au fil de sa réponse, dans son récit on voyait même qu'il n'était jamais monté sur un balai. Il ne décrivait pas la caresse du vent dans ses cheveux, le sentiment de puissance qui vous traverse les veines et même le stress qui vous tétanise avant un match... Non, dans tous son récit c'était lui le maître. Et rien d'autre ne venait s'y glisser. N'y connaissait-il vraiment rien au Quidditch pour prendre le risque de paraitre ridicule devant ses amis? Sa vie était elle si ennuyante que ça? C'était à peine croyable. Seuls de puissants sortilèges pouvaient ensorceler de tels objets et Slubby ne serait même pas capable d'en connaitre l'existence. En réalité, plus elle y pensait, plus elle avait pitié de Slubby. Qu'elle honte pour lui, mais il ne semblait même pas apercevoir les regards assassins qui fusaient autour de lui. Seule une jeune fille brune de première année le regardait avec des yeux admirateurs, presque remplis d'amour...

    Décidément Slubby était vraiment un être dénudé d'intelligence. Midna se demandait vaguement pourquoi il n'avait pas été envoyé à Serpentard. Un être aussi négligé et vaniteux ne pouvait qu'y être envoyé mais au lieux de cela il ternissait joyeusement la réputation des Serdaigle qui n'était déjà pas beaucoup reluisante... Qu'il embarque cette première année dans ces histoires ! Mais qu'il ne vienne pas en parler à Midna, elle en connaissait trop sur le Quidditch pour en croire un traitre mot. En effet Midna se débrouillait bien sur un balai. On pouvait même dire qu'elle était vraiment douée. Elle jouait dans l'équipe de Serdaigle en seconde, troisième, et quatrième année en tant que poursuiveuse. Etant maintenant en 5ème année elle pensait à passer les examens d'entrée dans l'équipe de Quidditch. Malheureusement elle n'en avait pas encore eu le temps et elle pensa alors avec tristesse à l'éventualité qu'il ne reste plus de places... Saurait-elle attendre les grandes vacances pour voler fièrement sur son vaillant Etoile Filante 70 ? Elle ne supporterait pas d'assister à un match de Quidditch des tribunes. Ca non. C'était elle qui devait enfiler son équipement bleu et argenté dans les vestiaires, c'était elle qui devait entrer sur le stade sous un vacarme d'applaudissement, et c'était elle qui devait contribuer à la victoire de sa maison ! Midna décida alors qu'elle passerait l'examen d'entrée cet après-midi même, au diable les devoirs de métamorphose... Mais avant cela elle devait finir son déjeuner tout en écoutant Slubby relater ses histoires fabulesques. ( Et hop un mot inventé ! xD )

    Midna faillit se lever et jeter un sort cuisant à Slubby quand il prononça le mot "trafiqué" une fois de trop, mais malheureusement on lui coupa l'herbe sous le pied et on hôta son plaisir à Midna de voir bientôt le visage de Slubby déformé par un curieux sortilège. En effet elle entendit soudain une voix féminine, calme mais forte à la fois, lui répliquer et Slubby s'en pris alors plein la figure. Midna ne fut pas mécontente très longtemps car ce qu'elle voyait maintenant était nettement satisfaisant, Slubby semblait vouloir disparaitre six pieds sous terre et montrait un visage violacé. Les Serdaigle se turent un instant, surpris par la jeune fille mais éclatèrent d'un rire moqueur en montrant Slubby du doigts. Midna se joigna à eux, peut être encore plus méchamment. Il l'avait mérité le saligaud. x) Qu'il aille pourrir chez les Serpentard !

    Midna s'apprêtait à remercier l'élève de Serdaigle qui venait de fermer son caquet à Slubby mais sentait qu'on l'observait. Elle tourna instinctivement la tête et aperçu justement celle qu'elle cherchait du regard. La jeune fille la dévisageait. Midna en avait l'habitude, ses cheveux roses étaient assez étonnants et cela même chez les sorciers. Inutile de vous dire qu'elle provoquerait des émeutes chez les moldus. x) Elle prit alors la parole avec un sourire amical scotché aux lèvres :

    " Bravo ! Je m'apprêtais à lui lancer un sort mais ce que tu lui a fait subir est nettement mieux à ce que je vois! Je suis Midna Lawliett, et toi ? "

    Midna tenait à faire connaissance avec la "tueuse de vie sociale de Slubby", déjà car elle avait l'air sympa et aussi car elle pensait qu'il valait mieux ne pas se la mettre à dos vu ce qu'elle venait de faire. Elle avait l'air d'avoir un caractère bien trempé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danael Bloom
| Elève de 6° Année |
Attrapeuse
| Elève de 6° Année |Attrapeuse
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 24
Localisation : Surement quelque part...T'en penses quoi toi? ( ")
Poste : Aucun.
Humeur : Très bonne =p
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Quidditch</b> : Attrapeuse
Date d'inscription : 21/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
8/10  (8/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Le Chemin Vers le Réveil   Dim 27 Jan - 14:13

    La satisfaction avait remplacé l'agacement qu'elle éprouvait envers Slubby, après tout c'était, si on pouvait le dire comme ça, son petit plaisir de la journée [X
    Martyriser les petits (bien qu'il ne fut pas si petit que cela, c'était son point de vue) immatures de toutes les maisons, c'était fort plaisant, quoi qu'on en dise. Elle pensa avec délice, que décidément , elle n'était pas du tout qualifiée pour être la préfète de Serdaigle. Pourtant le poste restait toujours vacant, et l'école recherchait quelqu'un qui pourrait occuper le trône. Malgré tous les privilèges accordés aux préfets (salle de bain luxueuse, toussa toussa), faire régner l'ordre et une ambiance studieuse, très peu pour elle. Surtout que ça signifiait les adieux aux petites balades nocturnes pour Emélia, et ça, il était hors de question d'y renoncer. Cela faisait deux ans qu'elle se rendait régulièrement dans le secret de la salle sur Demande, au risque de se faire attraper, pour devenir un Animagus. Vu la forme de son Patronus, elle se doutait qu'elle prendrait l'apparence d'un phénix, mais elle n'arriverait sans doute jamais a se métamorphoser a volonté. Parfois une plume apparaissait sur sa cheville, mais c'était bien le seul progrès qu'elle pouvait constater dans son apprentissage secret de la métamorphose ultime. C'était quasiment une obsession pour la jeune fille, un désir inassouvi. Un autre. Oui, avouons le, elle pensait ENCORE a rêve complètement débile sur Guillermo et ses amis. Humpf. C'est dans ces moments la qu'elle avait très envie de crier "VIVA ESPAÑA" le plus fort possible, et déblatérer tout ce qu'elle pouvait sortir dans sa langue maternelle.

    Malgré la tartine dégoulinant de chocolat qu'elle tenait dans sa main droite, elle continuait de se triturer les méninges avec cette histoire. Son air pensif et contrarié contrastant avec le toast, c'en était presque comique de la voir comme ça. Elle était limite de se taper la tête contre le mur pour se débarrasser des ces vilaines pensées, à la façon des elfes de maison cherchant à se punir. Mais elle n'irait quand même pas jusqu'à se frapper avec un tisonnier brûlant, elle ne tenait pas a passer pour une folle-dingue et avoir une belle brûlure sur le visage (ou ailleurs...).

    Après sa tirade contre le malheureux garçon, Emélia avait regardé l'éclair rose qu'elle avait aperçu de plus près. Celle-ci regardait aussi Slubby alias le martyr-ultra-génial-malgré-tout d'un oeil mauvais, et Emélia avait cru voir sa main plonger dans sa robe... Pour sortir sa baguette et jeter quelconque maléfice au garçon? Mais après que la blondinette lui eut parlé, elle sembla abandonner l'idée de balancer un sort. Elle avait l'air contente qu'Emélia ait prononcé ces paroles venimeuses, sans aucune gentillesse. Il était vrai qu'elle avait réduit le Serdaigle au silence le plus complet, et ce dernier communiquait maintenant avec son assiette remplie à ras bord par télépathie. Il inventait sans doute sa prochaine histoire truffée de mythomanie: Comment il avait réduit au silence une 5eme année super canon et comment elle avait succombé à son charme (HUM XD). La jeune fille se retint de lui coller une baffe, même si elle en avait grande envie. Il ne changerait sûrement pas ses mauvaises habitudes et continuerait à abreuver ses camardes d'imbécillités, mais bon. Il recroiserait forcément son chemin, et la, si elle le surprenait en train de raconter quoi que ce soit sur elle... Ce serait sûrement plus douloureux qu'une phrase assassine.

    Mais revenons à la jeune fille avec une couleur de cheveux peu commune. Sa chevelure lui donnait un charme presque enfantin, innocent, et ne gâchait pas son visage qui était du même ton que ses cheveux. Enfantin, oui, mais d'une manière distinguée, c'était étrange. Le mot qui pouvait sans doute le mieux qualifier cette jeune fille, sans nul doute. Elle gratifiait d'ailleurs Emélia d'un sourire sympathique qui donnait envie de discuter avec elle. Lorsqu'elle lui parla, Emélia ne sut d'abord rien quoi dire, étonnée qu'elle soit si peu timide envers ceux qu'elle ne connaissait pas et qu'elle l'aborde de cette manière. Cela lui plut, elle avait du caractère et ne semblait pas s'en laisser conter par le premier venu. Elle lui retourna son sourire et, le regard animé d'une étincelle joyeuse, lui répondit.

    "Et bien...Merci, mais c'était un plaisir en fait."

    Elle eut un petit rire cristallin, même si au fond ce n'était pas très gentil pour Slubby.

    "Je suis Emélia Carrow"

    Elle s'éclaircit la voix, consciente d'avoir prononcé ces mots avec un accent anglais déplorable. Malgré son père anglais, sa langue maternelle demeurait l'espagnol, et elle avait du mal avec certaines sonorités de la langue du nord. Les "H" aspirés qu'elle rajoutait et ôtait à n'importe quel mot par exemple, pour ne citer qu'une des choses qui rendaient l'accent d'Emélia exécrable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midna Lawliett
| Elève de 5° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 27
Age : 25
Localisation : Sur mon balai. ^^
Poste : Elève de 5ème Année
Humeur : Rigolote.
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Pink Attitude /o/
<b>Préfère les Designs</b> : Potterien
<b>Quidditch</b> : Poursuiveuse
Date d'inscription : 21/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
999/1000  (999/1000)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Le Chemin Vers le Réveil   Dim 27 Jan - 16:22

    La jeune fille blonde en face d'elle tenait négligemment une tartine de chocolat dans sa main. Elle semblait indifférente au chocolat noir qui lui coulait doucement sur les doigts. Midna la regarda mieux et vit qu'elle avait le teint pâle et que ses yeux embués semblaient fixer un point invisible au dessus de son épaule sans vouloir le lâcher du regard. Quelque chose n'allait pas ? Oui, surement. Tout le monde avait ses petits, ou gros, problèmes à Poudlard. Elle même en avait. Mais cela était très difficile à savoir, elle cachait son coeur et malgré ses apparences gamines, elle ne le prêtait pas si facilement. Il fallait être de grands amis, ou tout simplement dégager quelque chose qui faisait de vous une personne sur qui on peut compter. Midna n'aimait pas voir les gens malheureux. Ca par contre tout le monde le savait. Il était de notoriété publique que Midna redonnait le sourire à tout le monde.

    Quand Midna avait félicité la Serdaigle en face d'elle, elle avait tout d'un coup prit un léger air étonné. C'était peut être ces cheveux roses pétants, ou tout simplement la non-timidité sur laquelle elle avait prononcé sa phrase. Il est vrai qu'en ces temps là on respecte les mondanités, on ne parle pas à n'importe qui et on les tutoie encore moins. Midna était tout le contraire des personnes bourgeoises qui restaient perchées sur leurs Hypogriffes à regarder les gens de haut en prenant pour excuse la politesse... Midna pensa alors à la même scène, mais à la place il y aurait eu un Serpentard bourgeois. Elle sourit intérieurement en pensant à la tête que ferait ce dernier, profondément choqué qu'on l'est tutoyé... Selon elle, il fallait profiter de la vie, ne pas perdre de temps. Après tout la jeune file blonde avait son âge, ( ou presque ) était à Serdaigle et ne semblait pas appartenir à cette classe de personnes coincées. Mais revenons en à nos Scroutt a pétards.

    Maintenant la jeune fille lui rendait son sourire sympathique, elle semblait apprécier ce trait de caractère que possédait Midna. Cette dernière pensait justement que la personne en face d'elle devait être à peu près semblable à elle. Elle ne semblait pas se soucier du règlement comme le faisaient les autres Serdaigle. Le simple fait d'avoir une cascade de cheveux blonds, presque argentés, tomber ainsi sur ses épaules révélait de sa personnalité comme le faisaient les cheveux de Midna. En effet la plupart des autres Serdaigle gardaient des cheveux courts, strictes, ou simplement attachés en une queue de Cheval. Quand à la couleur cela semblait désespérant. Midna était sûre qu'en restant une journée à rester avec ces tristes personnages elle tomberait dans la dépression.

    La jeune fille lui répondit d'une voix assurée qu'elle s'appelait Emélia Carrow. Midna lui répondit qu'elle était enchantée de faire sa connaissance. Elle remarqua qu'elle n'avait pas un très bon accent anglais. Venait elle de France ? Italie ? Irlande ? Espagne ? Elle n'en savait rien. Peut être était-ce le manque de son pays qui la rendait triste. Elle détailla Emélia d'un regard avisé. Outre ces très beaux cheveux elle possédait de grands yeux ambrés joliments surlignés d'eye liner. C'est sûr elle n'avait pas un physique ingrat pensa Midna. C'était même tout le contraire. Elle avait des airs joueurs, un peu, et surtout un air très sympatique qui donnaient envie de lui parler. C'était d'ailleurs pour ça que Midna n'avait pas hésité à lui parler ainsi. Emélia avait aussi de la répartie à ce qui lui semblait, il ne valait mieux pas l'embêter ou avoir une très bonne assurance.

    Midna ne put s'empêcher d'éprouver un élan d'amitié pour Emélia quand elle eut ce petit rire qui fit d'avantage plonger Slubby dans son assiette. Midna le regarda un instant et s'aperçu qu'il marmonnait des choses incompréhensibles. Peut être des menaces, ou des futurs mensonges. Elle lui lança un regard assassin avant de plonger sa main dans sa robe de sorcier et d'en ressortir sa baguette. Cette fois elle n'hésita plus. Slubby allait devoir endurer une défaite encore plus cuisante.

    - Bloclang !


    Slubby plaqua ses mains devant sa bouche et prit une tête violacée. Il se leva brusquement en ratant de peu de renverser la grande table ( ce qui est un exploit en soi vu sa taille xD ) Il se rua hors de la Grande Salle et oublia même de jeter un regard méprisant à Midna. Peut être avait il trop peur. Midna se détourna vers Emélia comme si elle n'avait rien fait d'autre que se passer la main dans ses cheveux. Elle rangea sa baguette et sourit une nouvelle fois à Emélia.

    "Je n'en pouvais plus de sa tête de cochon... Au fait tu es nouvelle à Poudlard ? Je ne t'ai jamais vue avant. "

    Midna se demandait pourquoi elle ne l'avait jamais vue. Peut être qu'elles ne se croisaient jamais. Ou peut qu' Emélia venait juste d'entrer à Poudlard?


Dernière édition par le Dim 3 Fév - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danael Bloom
| Elève de 6° Année |
Attrapeuse
| Elève de 6° Année |Attrapeuse
avatar

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 24
Localisation : Surement quelque part...T'en penses quoi toi? ( ")
Poste : Aucun.
Humeur : Très bonne =p
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Quidditch</b> : Attrapeuse
Date d'inscription : 21/01/2008

Livre du Personnage
Humeur:
8/10  (8/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Le Chemin Vers le Réveil   Mer 30 Jan - 11:08

    [Elle a des yeux couleur d'ambre, mais c'pas grave XD]

    Presque aussitôt après avoir parlé, Emélia se sentit embarassée à cause de son accent. Elle avait une jolie voix, dynamique, caliente, mais qeulement quand elle parlait espagnol...Lorsqu'elle s'exprimait en anglais, une partie de sa personnalité, contenue dans sa voix, tombait en morceaux. Du moins, elle avait cette impression en permanence, et ne pas pouvoir parler dans sa si belle langue maternelle la rendait quasiment malade. Et cela renforcé par le fait que les téléphones portables ne pouvaient pas fonctionner à Poudlard, à cause des trop nombreuses ondes magiques dans l'air. Son mobile était donc resté dans sa valise, tout au fond, pour ne pas susciter la curiosité des ignorants (Même à Serdaigle, oui oui, c'est possible...). Elle ne pouvait donc pas parler à ses amies et amis chers à son coeur, et cela la brisait interieurement, le contact avec son pays (Même si ses amis étant pratiquement tous des Moldus) était absent, et Emélia avait peur plus que tout de perdre le contact. Il n'empêche que cette histoire d'accent la tracassait, et que Midna semblait (comble de l'horreur) l'avoir remarqué, au grand desarroi d'Emélia, même si sa manière de prononcer les mots était desastreuse. C'est pour cela qu'elle dit, gênée:

    « Desolée pour mon accent abominable, c'est vraiment une horreur >_< »

    Mais elle n'ajouta pas qu'elle venait d'Espagne. Peut-être qu'elle ne crut pas bon de l'ajouter, ou je ne sais quoi, mais le fait est qu'elle ne dit pas un mot sur ses origines Hispaniques. Mais revenons a nos moutons. La jeune Serdaigle s'était enfin aperçue que la tartine dans s amain n'avait plus du tout l'allure d'une tartine. Pour peu qu'on soit loin d'Emélia, on aurait pu croire que le gros pâté de chocolat était directement posé sur sa main. Cela donnait un truc immonde, et la jeune fille en perdit l'appétit, degoutée par cette vision. Elle reposa la pseudo-tartine et remonta sa manche pour ne pas salir sa robe de sorcière et sortit sa baguette avec l'autre main, un peu difficilement car elle était coincée dans sa poche interieure, mais elle y arriva.

    « Tergeo! »

    Sa main recouvrit immediatement son "apparence" normale, sans cet espèce de magma brûnatre qui faisait ressemblait sa main à un moignon ensanglanté. Mais bon, elle avait perdu l'appétit. Une "punition" dérisoire pour avoir taquiné Slubby,aux yeux de la jeune fille. A propos de Slubby, après le nettoyage de sa main, elle entendit filer un sortilège dans les airs, pour atteindre en pleine face le "faux" Serdaigle, qui semblait s'etouffer, les yeux revulsés, le visage violet. Elle eut une irresistible envie de rire, ce qu'elle fit. Un rire joyeux, incontrolable, mais malgré tout demesuré pour une chose aussi peu importante qu'une langue bloquée. Il faut croire qu'elle était un peu folle... On aurait d'ailleurs pu le penser, une lueur un peu demente brillait dans son regard d'ambre, faisant apparaître un kaleidoscope de paillettes dorées. Son regard devenait magnifique, mais presque terrifiant. La fascination du pire. Une expression qui aurait pu s'appliquer à la jeune fille de Serdaigle, qui se calma bientôt, mais garda cet air étrange dans ses yeux.

    Elle répondit neanmoins à la question de Midna Lawliett, puisque tel était son nom. Mais ça lui parut bizarre qu'elle lui demande ça... Surtout qu'elle avait l'impression d'avoir déja rencontrée cette étrange fille aux cheveux d'un rose éclatant .Mais peut-être n'était-ce qu'une impression? Il arrivait qu'Emélia aboutisse a de fausses conclusions, même si celles ci étaient toujours fondée sur quelque chose de rationnel. Son visage, si joyeux quelques instants plus tôt, avait maintenant pris un air etonné, en pleine cogitation, en fait.

    « Je suis arrivée à Poudlard comme les autres, à 11 ans... Pour tout dire, ta remarque me surprend quelque peu, vu qu'on est dans la même maison, on a forcement du se croiser un jour ou l'autre, et je me souviens vaguement de t'avoir déjà vue, même si je ne sais plus où exactement. »

    Elle trouvait également étrange le fait que Midna ne l'ait pas remarquée, à elle aussi. Non pas que ce soit une pensée vaniteuse, mais Emélia n'avait pas la carrure de quelqu'un passant inaperçu. Il suffisait de se rappeler la couleur de ses cheveux pour s'en souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Chemin Vers le Réveil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Chemin Vers le Réveil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'hiver est un long chemin vers le printemps ? Gerolama & Mary
» [Terminé] En chemin vers notre destinée [Routes 1,3 et 4]
» Un chemin vers la Lune
» Chemin vers la roche royale des îles écume
» L'amabilité est le plus court chemin vers le commerce...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ ADMINISTRATION GENERALE DU FORUM ✖ :: ► Archives des RP-
Sauter vers: