AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nesteely ~ Félix Keenesley [ 100 % ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nesteely ~ Félix Keenesley [ 100 % ]   Ven 11 Jan - 15:01


★ Let's play the ; wich one is Félix, wich one is Greg GAME ! ★



+ Nom : Keenesley
+ Prénom : Félix
+ Surnom : Nesteely

+ Âge : 16 ans
+ Date de naissance : 12 Avril
+ Signe Astrologique : Bélier
+ Groupe Sanguin : A négatif
+ Sexe : Imaginez vous donc que le docteur cria ; «- C’est une fille !... Ah… Non, c’est un garçon. »
+ Ascendance : Sang Pur

+ Lieu de Naissance / d'Habitation : Merton vous dit possiblement quelque chose ? C’est là bas que vie le jeune homme avec sa grande famille. Un petit village un peu plus éloigner que la normal, afin qu’aucun moldus ne tombe sur les stupidités des Jumeaux.
+ Langue(s) parlée(s) : L’Anglais, bien évidement. Un peu de Français, mais très ma.

+ Maison : En bois … Allons bon. Il est de la maison des Poufsouffles. Orange jusqu’au bout [pour ne pas dire blaireau Rolling Eyes ]
+ Année Scolaire : Sizième n’année !
+ Poste : On verra bien s’il reste un poste de libre pour le Quidditch.

+ Objet Fétiche : On y reviendra
+ Matière Préférée : Métamorphose. Une matière surprenante, surtout quand l’envie vous prends de métamorphosé quelqu’un de votre entourage. Défense contre les forces du mal. Encore une matière palpitante. Sortilège & Enchantement, toujours pratique quand on veut fuir sans traces!
+ Matière Détestée : Histoire de la magie = Endormant. Histoire des Moldus = Incompréhensive. Histoire des Runes = Folie totalus débilus. Divination = Mensonges assurées.
+ Epouvantard : De quoi pourrait avoir peur un adolescent de 16 ans, dans l’âge d’être un tombeur, l’âge ingrats de dire : Je suis canon ? … De ne plus avoir d’imagination. Mais la plus grande peur de Félix n’est pas celle-ci. S’il tombait nez à nez avec un Épouventard, celui-ci deviendrait probablement quelque chose de poilus ou visqueux… Grand et des dents pointues. En gros, une créature probablement imaginaire, mais réelle.
+ Patronus : Un renard des neiges

+ Voix :
+ Parfum : Le sien. Quoi dire de plus ? Le savon a lessive de sa mère lui plait et lui va comme un gans !
+ Équipe préférée : Kenmare Kestrels. L’équipe de Quidditch de L’Irlande.
+ Nombre de piercings : Aucun, il trouve cela inutile.
+ Tatouages : Même chose que les piercings, mais il y pense toute fois.
+ Couleur des chaussettes : Alors là ! Nous en avons long a dire. Les chaussettes de Félix on souvent la fâcheuse manie de … devenir grise. S’il les portes plus que trois fois par semaine, sans comprenne, elles changent de blanc à gris. Cela dit, les chaussettes jaunes elles, passent du Jaune au blanc … Alors que les bleues passent de bleu à … Rose … C’est a n’y rien comprendre.
+ Le prénom qu’il n’aurait jamais voulu porter : Lucien. Allez savoir pourquoi, il trouve que cela sonne … Vieil oncle pervers qui pense qu’aux popotins des demoiselles.
+ Position dans laquelle il dort : Qu’importe, tant qu’il dort comme un chaton sous une pluie d’hiver, cela lui convient.
+ Lunettes ou verres de contact : Pas besoin, la vue est parfaite.
+ Couleur préférée : Bleu ou Orange
+ Saison détestée : L’hiver, le froid ne l’aime pas et il lui rend bien.
+ Nombres de relations sérieuses : Aucun. Il n'est pas vraiment intéresser par l'amour... Surtout qu'il a son frère.
+ Alcool : Trop souvent. Ce qui déplait à sa mère qui le retrouve souvent dans la salle de bain, Greg a ses cotés, mort de rire.

+ Plus tard, il sera : … Probablement mort, tué par les mains de sa mère. Il en a déjà les marques sur le cou.


+ Baguette Magique : Ce matin là il s’était levé très tôt avec sa maman et son frère jumeau. C’était la dernière journée de vacance pour les deux garçons et sans avoir l’envie, ni même la joie de se rendre sur le chemin de traverse, ils n’avaient eut d’autres choix que d’obéir. La journée semblait resplendissante, le soleil brillait comme la première journée de Juin, alors qu’une douce et fraiche chaleur leur caressait la joue. La température ne donnait pas envie d’aller faire les courses, le vent qui soufflait des airs de moment paisible en caressant les feuilles donnant plutôt envie d’aller dans la cours et faire une mini parti de Quidditch familial. Malheureusement la triste réalité les frappa de plein fouet. Ce n’était pas le moment de jouer, mais de se préparer à partir pour les effets scolaires.

Une poignée de poudre de cheminette et les voilà tous partie vers l’aventure. Ce n’est qu’une demi-heure plus tard que le jeune homme se retrouva devant l’énorme boutique d’Ollivender, le vendeur de baguette magique par excellence. Le bâtiment semblait plus très jeune et les craquements de la porte ainsi que du plancher confirmaient les dires, laissant croire que tout allait s’effondrer a tout moment. C’était un lieu légèrement poussiéreux, mais plutôt accueillant. Les étages remplit de baguette magique donnait pratiquement envie aux deux garçons qui s’échangèrent un regard admiratif. Un tel lieu… Remplit de magie et de mystère.
Quittant la vue de sa mère pendant un moment, suivit par son frère, les deux garçons s’approchèrent d’une étagère qui se trouvait tout au fond. Une étagère qui semblait un peu plus à l’ écart des autres, une étagère ou se trouvait plus que deux boites. D’ailleurs, ce qui attira l’attention des deux garçons, fut probablement les couleurs orange et mauve que possédaient les boites.

«- Greg, tu me fais la courte échelle ? »
«- Bien sur Nesteely ! »

A peine une seconde plus tard, cherchant les deux boites à tâtons, Félix en saisit une, tandis que l’autre boite tomba sur le sol, laissant voir le bout d’une baguette magique. Sautant par terre, Félix regarda son trésor, ayant l’impression que la boite tremblait de peur entre ses petits doigts. Dans une fine caresse, admirant toujours la boite qui se trémoussait sous ses doigts, Félix ainsi que Grégoire n’entendit pas les pas d’un homme derrière eux, et tout deux sursautèrent dans une voix douce mais rauque se fit entendre.

«- Une baguette magique est toujours importante, mon garçon. Puisque sans celle-ci, la magie ne pourrait se reflété. Tu savais mon garçon, que ce n’est pas le propriétaire qui choisi sa baguette, mais celle-ci. Quand elle trouve la bonne personne, elle ne fait plus qu’un avec. »
«- Comme un âme sœur ? »
«- Oui. Oui si l’ont veut. La baguette ne vie que grâce à la magie que son propriétaire dégage. Plus le magicien est fort, plus la baguette sera puissante et obéissante. »
«- Ohhh… »

Ollivender eut un petit sourire, laissant maintenant Félix ouvrir la boite qui refermait une magnifique baguette d’If irlandais, dont la couleur penchait pour le blanc/argent. Des petits motifs sur le manche démontraient une vigne ainsi qu’une simple et unique feuille aux teintes verte pale. Son centre contenait un ventricule de Dragon, qui avait également servit pour la baguette que tenait Grégoire. C’est avec un petit sourire que le vendeur de baguette se pencha vers les deux jumeaux.

«- N’est-il pas impressionnant de voir deux baguette jumelles, choisir deux jumeaux ? »

Après leur étonnement, les jumeaux ainsi que leur mère quittèrent la boutique. Main dans la main, les jumeaux s'échangèrent un sourire, observant leur baguette avec attention...


+ Famille :

Nom& Prénom : Antony Keenesley
Âge : 47 Ans
Ascendance : Sang Pur
Emploie : Il travaille pour le ministère de la magie dans les Sports sorciers et événements important.
Caractère : D’une nature curieuse, Antony démontra beaucoup d’ouverture d’esprit. Ce n’est pas un homme qui s’emporte Facilement, préfèrent le calme et la communication. Mais bien sur, quand il s’emporte, cela explose en quelque chose de très monstrueux. Pas méchant, mais rancunier, il peut faire le gamin et boudé pendant une semaine entière un membre de la famille. Cependant, il est probablement celui qui déclenchera les fêtes et autres événements familial dans l’amusement et la joie. Au temps de sa jeunesse, il fut un homme très populaire pour les fêtes clandestines … Maintenant la famille sait d’où vient se talent pour les Jumeaux.

Nom&Prénom : Suzanne Honston Keenesley
Ascendance : Sang Pur
Age : 46 ans
Emploie : Mère au foyer & ancienne Magicomage
Caractère : Bien qu’elle soit douce, drôle et charmante. Suzanne reste une mère, et une mère qui s’inquiète beaucoup pour sa marmaille. Si bien que par moment cela la rend terrifiante. Autant elle s’en prend la tête avec des trucs inutiles (comme quand les jumeaux entre trop tard), autant elle adore faire la gueule quand ce n’est pas le bon moment. Sévère par moment, mais pas autoritaire pour deux galions, Suzanne à beaucoup de mal a garder un ton sérieux quand elle engueule ses enfants. C’est une bonne mère, qui sait reconnaitre ses erreurs passer et comprends que ses enfants puissent en faire autant, bien qu’elle n’approuve pas toujours …

Nom& Prénom : Évangeline Keenesley
Âge : 17 ans
Maison : Gryffondor
Caractère : Douce, mais très, voir même pire que maternelle. C'est la plus vieille de la famille et elle adore avoir l'autorité dans l'école (avec sa famille). Dès que quelques choses la déplaisent dans une tenue vestimentaire ou encore dans la façon d'agir d'un de ses frères ou sœurs, elle devient folle. Vous savez le genre ; hystérique qui s'arrache les cheveux et envoie un hibou a maman pour la mettre au courant ? C'est la chieuse de service, mais par moment.. Elle sait être très utile

Nom& Prénom : Grégoire Keenesley (Jumeau de Félix)
Âge : 16 ans
Maison : Poufsouffle
Caractère : Il est identique à Félix, a quelque détail près. Si physiquement ils sont les même, mentalement quelque chose les différencies. Le tempérament plutôt calme de Grégoire est en quelque sorte le contraste de Félix, qui lui s’emporte très souvent. Cependant, leur imagination est identique, leur sourire et même leur humour. Il n’est pas rare de voir les jumeaux sortir une blague qui est pareil, en même temps sans une onze de consultation avant. Grégoire est quelqu’un qui a le cœur sur la main, mais dont la famille est très importante. Si on touche a celle-ci, il voit rouge. Les ami(e)s sont important, mais les ennemies encore plus.

Nom&Prénom : Annabelle Keenesley
Age : 14 ans
Maison : Gryffondor
Caractère : Dur. Elle a grandit avec deux garçons et une grande soeur. Disons le, elle ne l'a pas eut facile. Cependant, le fait d'être proche des jumeaux lui a donné un petit côté ; Garçon manquer. Elle adore chercher la bagarre, adore la confrontation et surtout l'action. Mais le fait d'avoir une grande sœur calme aussi ce petit côté. Elle sait être particulièrement magnifique et un peu fifille quand il s'agit de garçon.

Nom&Prénom : Jimmy (alias Jim) Keenesley
Age : 11 ans
Maison : Poufsouffle
Caractère : Perdu. Toujours dans la lune. C'est un jeune garçon illuminé qui ne pensera qu'une fois avoir parlé et dit ce qu'il avait à dire. Il suit Félix partout, et quand je dis partout c'est réellement partout. D'abord, dans les toilettes, allant même jusqu'à le rejoindre sous la douche par moment. Aucune pudeur il adore la vie et c'est ce qui le rend passablement attachant. Mais comme il ne réfléchit jamais vraiment avant de parler, cela lui cause quelques problèmes

Nom&Prénom : Salomé Keenesley
Age : 9 ans
Caractère : Discrète. C’est probablement la plus timide de la famille. D’accord, le fait qu’elle n’est que 9 ans n’aide probablement pas. Mais sa timidité en viens même a la bloquer quand elle parle à quelqu’un de la famille. Douce et souvent souriante, elle ne parle que très rarement et si jamais elle veut dire quelque chose, qu’elle a une demande à formuler, elle débutera toujours en disant : «-Micky voudrait … » Micky étant sa peluche. Si Jim suit Félix partout, il va de soit que Salomé suit Grégoire comme si s’était son ombre… Ce qui fait quand même bien rire les jumeaux.


Dernière édition par le Sam 19 Jan - 10:41, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nesteely ~ Félix Keenesley [ 100 % ]   Lun 14 Jan - 7:33

★~★~★~★~★


+ Description physique : Au premier regard, beaucoup de fille décrirait Félix comme étant mignon, canon, beau gosse. Mais quand celui-ci se regarde dans une glace, tout ce qu’il voit, c’est un garçon comme les autres, dont le sosie lui est totalement identique. Le fait de voir son frère face à face, le fait sourire, puisque par moment, un passe-temps leur vient ; Faire comme l’un était un miroir. Personne (même pas leur mère) ne peut dire avec certitude, qui est Félix et qui est Grégoire. Tout deux font dans les 1m86, ne pèse pas plus qu’une plume, possède une chevelure de feu et… Bien entendu ils possèdent également la même couleur perle orange pour les yeux. Identique, jusqu’aux même tâche de rousseur. S’il existe une différence, ce n’est probablement pas dans le physique que les gens pourront le voir. Tout deux porte les cheveux cours, tout deux possèdent le même timbre de voix (ou presque). Même leurs doigts, long et fin sont d’une similitude assez inquiétante. Les jumeaux très identiques, c’est rare, mais là … C’est quasiment impossible, si bien que certaines rumeurs cours comme quoi ils se seraient lancés un sortilège pour qu’ils soient pareille. Erreur, tout ceci est pur et vrai. Élancé, grand, même corpulence (grâce au Quidditch), les deux jeunes hommes s’amusent beaucoup avec leur ressemblance.
+ Façon de s'habiller : Voilà un point qui pourrait devenir intéressant pour les personnes qui voudrait reconnaitre Félix de Greg. Premièrement, Félix portera beaucoup de couleur dans le style, bleu, orange, noir et blanc. D’ailleurs, le Orange est probablement SA couleur favorite et vue le nombre de T-shirt, pull et chemise dont la couleur est orange, cela semble donc évident. Tout ce qui peut être ample, confortable et sportif, c’est ce que préféra Félix. Les vêtements trop propre, trop moulant ou encore trop féminin, ce n’est pas pour lui. L’uniforme de l’école lui est même très difficile. D’abord, parce qu’il déteste les cravates (probablement pour cette raison, qu’il ne fait jamais son nœud). Sa chemise ? Pas la peine de dire qu’elle n’est jamais dans son pantalon, qui lui est beaucoup trop ample pour sa taille, mais il aime cela ainsi. Avouons le, Félix n’a pas vraiment de « look » bien a lui, s’il peut être bien dans un pantalon, qu’il soit vert, rose, jaune ou mauve, il le portera quand même avec son t-shirt blanc et sa veste de coton qui en a vue des hivers passer. Une simple veste qui lui fut offerte par Greg, donc déjà en partant elle possède une valeur inestimable à ses yeux. De couleur noir, aux motifs blanc qui représente un vif d’or, le jeune homme la porte quasiment tout les jours de Week-end, si bien que son odeur est maintenant imprimé sur celle-ci, qu’on la lave et la relave encore et encore. C’est son doudou et un doudou qu’il porterait tout les jours s’il en avait la chance.
Par contre, ce qu’il porte aux pieds, il devrait probablement s’en débarrasser. Vieille, trouée, preneuse d’eau, ses cornvers avaient probablement fait leur temps maintenant. Même les écriteaux qui trainait ici et la sur la semelle blanche, commençait à déteindre petit à petit. Le noir devenant gris et le blanc des lacets, noir. En gros, de vieille chaussure, mais l’attachement et le confort gagnait encore.
+ Particularité(s) : Le talent qui l’habite pour le Quidditch reste une énorme surprise, puisque son père et sa mère étaient de véritables pieds dans le domaine. Mais étrangement, Félix et Greg possèdent un don de plus (que la connerie). Tout deux accèdent à ce talent depuis l’âge de 12 ans, quand ils sont entrés dans l’équipe pour la toute première fois. Bien qu’ils aient voulu le poste de Batteur, cela ne fut guère possible, ainsi donc, l’un est devenu Gardien et l’autre Poursuiveur grâce à son talent de vitesse. Greg, rapide comme pas deux et Félix ayant des réflexes a vous coupez le souffle. Depuis, ils restent tout deux dans l’équipe, gardant espoir qu’un jour la coupe de Quidditch leur sois aussi disponible, qui sait … Avec leurs talent, tout est possible.
Mais il y a aussi un autre talent que les gens doivent bien leurs accorder. Le fait d’être les farceurs, blagueur, clown et bouffon, donne un souffle de vent dans les temps sombres. Leurs blagues et jeu de mot inutiles en font écrouler de rire plusieurs. Le fait de voir toujours le côté positif de la chose, aide aussi a remonter le moral des troupes, pas pour rien que la belle April c’est amuser à surnommé Félix : Le remonteur de moral en Chef !
+ Relation(s) avec les autres : Avec les autres, c’est toujours difficile pour Félix d’agir convenablement. Soit il veut épater la galerie avec ses blagues, sois il a peur de faire de la peine à son frère en étant trop près d’une personne. Le fait d’avoir un jumeau engage beaucoup de responsabilité et même s’il adore être entourer de gens qu’il aime beaucoup, jamais personne n’arrivera a la cheville de Greg, mais ça, tout le monde le sait. Donc, quand Félix ne se pose pas de question aussi existentielle, le jeune homme agit normalement avec les autres. Restant drôle et charmant. Attentif et consolant. Impulsif et Colérique. Mignon et Taquin. En gros, il est une boule de joie, un sac a blague et d’une énergie toujours aussi débordante. Même ses ami(e)s proche gout aux inventions imaginatif des deux jumeaux, et si un ami est proche de l’un, il l’est autant avec l’autre. Puisqu’un Félix sans Greg, c’est comme … L’humain sans âme, c’est présent, mais vide.


★~★~★~★~★

«- Félicitation, c'est une fille ! ... Ah, non. C'est un garçon ! »
«- Doc... Docteur, est-ce normal que j'ai encore MAL ? »
«- Pardon ? » Un regard interlocuteur, suivit d'un regard surpris. «- Mon dieu, ce n'est pas un, mais DEUX garçons ! Félicitation ! ... Madame Keenesley ? ... Infirmière, une serviette humide. Elle a perdu conscience. »


~~~

« - C’est marrant, mais après notre naissance, ma mère ne fut jamais plus la même. D’après Évangeline, nous étions des monstres sortit des enfers pour venir mettre la maison dans un désordre totale. Ce que je doute, car la maison pouvait elle-même se rebellé contre les membres qui habitait sous son toit, mais bon, ça c’est une autre histoire. D’accord, je vous entends me dire ; En quoi ta mère ne fut plus la même ?
Je vous réponds, un instant. D’abords, d’après les dires de la belle Évangeline, ma mère était une femme calme, douce et mignonnement adorable. Mais avec notre venu sur la terre … A laisser quelque peu ma mère, épuisée, écheveler et surtout, légèrement énervée. D’accord, j’admets que moi et Greg, nous ne sommes pas de tout repos, mais c’est toujours rassurant de voir ses enfants faire leur premier pas vers l’âge de 16 mois, dans l’espoir d’avoir la baguette magique de papa qui traine sur la table, non? Bon après on a foutu le feu dans la poubelle sans le vouloir –et surtout sans comprendre comment on avait fait, à 16 mois, notre cerveau n’est pas vraiment apte à comprendre -.»


★★★


Les ronflements qui venaient du deuxième étage firent lever les yeux d’un bleu saphir de Mrs Keenesley. Celle-ci s’acharnait avec le petit déjeuné, lançant par moment des regards sombres vers sont mari qui lui, n’osait même pas croiser les yeux de sa femme. Plus les ronflements résonnaient avec force, plus la femme serrait sa baguette magique entre ses doigts. Grande, élancée, mais surtout d’une grande beauté, la rousse se tourna vers son mari en frappant la table de son poings. Pour la première fois depuis qu’il fut descendu, Anthony croisa le regard de sa femme, haussant les sourcils sous l’air … Colérique de celle-ci. Sachant ce qui l’attendait, l’homme aux cheveux de feu déposa la Gazette du sorcier sur la table et lui souris.


«- Ils dorment encore. »
«- Oui, je le sais Suzanne… »
«- Tu les connais. »
«- Non, qui sont –ils ? » Le petit sourire amusé qui s’était dessiné sur le visage de l’homme s’effaça brusquement quand il vit le regard plus sombre que lui jetais sa femme. «- Pardon ma chérie… »
«- Antho, va-les réveillées ! Ils partent tous dans quelques heures, personnes n’a encore déjeuné et tu connais Évangeline si jamais elle se lève trop tard ! »

Sans s’obstiné, sans même un soupir, Anthony se leva pour réaliser le souhait de sa jolie femme ; Réveillez les monstres qui dormait à quelques étages plus haut. D’ailleurs, des étages il y en avait 5. D’abord le sous-sol. Jamais en trente ans le sous-sol n’avait été visité par les jeunes. Sombres, lugubre, poussiéreux… Ce sous-sol respirait la peur et a quelques reprises Salomé prétendait y avoir vue un fantôme. Le Rez-de-chaussée plus chaleureux par contre, tenait la cuisine, la salle à manger, le salon et un petit coin lecture ! Une douce odeur de Pivoine flottait dans les airs, laissant par moment l’odeur de nourriture faites maison voler vers les autres étages. Les couleurs vivantes, animait d’avantage la maison, ce qui la rendait plus que chaleureuse. De petits tons rouges pâles, orange ainsi que vert par moment, s’accordant magnifiquement avec les meubles parfois neutre, parfois aux motifs fleurie (ce qui ne plaisait pas vraiment aux jumeaux, qui avait depuis quelques années, lancés un sortilège de « mouvement » sur les fleurs, pour qu’elles bougent dans tout les sens).Les étages supérieur refermait surtout les chambres des enfants, les trois salles de bain (il n’y en a jamais assez), la chambre des parents qui elle, se trouvait au première étage. Le deuxième étage était habiter par la chambre des Jumeaux, suivit de celle de Jimmy, qui refusait d’être loin de son frère. Le troisième étage, c’était l’étage des sœurs Évangeline et Salomé. Un étage ou le parfum féminin, venait même jusqu’à écœurer la gamine de 9 ans. L’étage maudit ou une musique aux gouts féminins dérangeait les oreilles masculines de la maison. La Quatrième étage était le lieu de détente. Une pièce pour les jeux, la salle de repos, la salle d’amour (surtout pour Évangeline) ou encore un lieu tout bonnement calme. Les deux salles de bain et toilettes pour les enfants et une pièce qui ne servait strictement a rien (bien que la famille soupçonnes les jumeaux de si rendre pour quelques trucs étrange avec de la magie … ) Le cinquième étage renferme donc une petite pièce charmante, avec des posters ici et là des membres de l’équipe ; Kenmare Kestrels. La chambre d’Annabelle, la quatrième à être venu au monde.
Une douce maison, pour une grande famille dont la joie régnait depuis des années. Bien sur, les hauts et les bas étaient tout autant présents. Bien que vue de l’extérieur la maison ne semblait pas aussi grande, les Keenesley ne vendraient jamais ce monument de souvenir pour rien au monde.

Dans un craquement d’escaliers, la main glissant sur la rampe de couleur bois, le père Keenesley montait marche par marche, tournant finalement le coin du couloir, en route vers la chambre de Jimmy. Le petit homme qui allait pour la toute première fois faire son entré dans l’énorme école de Poudlard. Depuis le début du mois, il cassait les oreilles de son père afin que celui-ci lui raconte (une nouvelle fois) tout les beaux moments qu’il y avait passé dans son enfance, avant que son père ne le regarde d’un regard sombre pour finalement lui dire « - va demander à ton frère maintenant ! » chose à la quelle, Suzanne s’objecta totalement. Félix et Grégoire n’étaient probablement pas le meilleure exemple a suivre. Un petit sourire en coin après cette pensée, le papa frappa doucement à la porte du plus jeune des fils, puis entra sur la pointe des pieds. Voyant son garçon, peluche sous le bras et pouce dans la bouche, le sourire qu’il possédait quelques minutes plutôt, s’élargis. Pendant quelques minutes, Anthony resta dans la chambre, parlant doucement a son garçon qui venait d’ouvrir les yeux, lui caressant le front du bout des doigts… Un doux réveille pour un petit ange.

La deuxième porte, juste en face, renfermait là, les démons de la maison. Sans vraiment le réalisé, le père poussa un soupir d’exaspération, sachant ce qui l’entendrait de l’autre côté de la porte. D’ailleurs, il ne prit pas la peine de frapper, tournant la poignée tout simplement pour entendre le « clic » faible, mais quand même présent de la serrure. Ce qu’il vit, fut la même chose qu’à tous les matins. Même si les jumeaux avaient un lit chaque, Grégoire se retrouvait toujours dans le lit de Félix, le serrant contre lui, comme s’il avait peur que quelqu’un lui arrache brusquement. Cette vision ? Elle ne cesserait jamais d’attendrir l’homme dont les cheveux devenaient de plus en plus gris. Félix et Greg. Les deux monstres qui mettaient tellement de vie dans la famille, de la vie en c’est temps … Sombre. Insouciants ou soucient… Ils avaient toujours le mot pour rire, la phrase pour remonter tout courage et surtout, l’imagination pour faire vivre l’enfer a tout le monde, tous, sauf Salomé et Jimmy. Un pas se fit, le plancher craqua et automatiquement Félix tourna la tête vers son père qui entrait.

«- S’lut P’pa. » Une voix rauque, épuisé… Depuis quelques temps, le plus vieux des jumeaux semblait avoir du mal à dormir.
«- Ça ne va pas ? »
«- Si si, c’est juste Grégoire qui a fait un cauchemar cette nuit… J’ai du prendre soins de lui tu sais, si fragile... »
«- Même pas vrai… » Une troisième voix s’éleva dans la pièce, beaucoup plus enjouer, beaucoup plus reposer également. C’est avec un sourire rayonnant que le deuxième jumeau accueillit son père. «- Salut P’pa ! »
«- Et bien. Ton frère a fait du bon travaille ! C’est l’heure de mangés, descendez! »

Quand la porte se referma, Grégoire posa son menton sur le torse de son frère et lui souris. Ce sourire étira le même sur le visage de Félix, alors qu’ils se débâtir pour savoir qui sortira le plus rapidement de sous la couette ! Évidement, ce fut Grégoire cette fois qui l’emporta. Quand les deux garçons furent en bas, leur mère les attendait déjà, en compagnie de Jimmy et Évangeline qui s’était levé à peine une seconde avant que leur père ne quitte la chambre des jumeaux.

«- Vous vous êtes encore couché à 3h du matin ! »
«- Haaan, bonjour a toi aussi sœurette ! » Grégoire eut un petit sourire sous l’accueille et la réplique de son frère, puis embrassa la joue de sa mère.
«- Ne joue pas au plus malin, Fel ! »
«- M’appelle pas comme ça, on dirait toujours que tu parles de Fella…»
«- OH ! Félix, mais franchement ! » La voix forte et mélodieuse de sa mère s’éleva avant même que le jeune homme ne termine sa phrase. Dans un haussement d’épaule il alla prendre place près de Jimmy et Grégoire.

~~~


Le Quai 9¾. Un lieu si souvent empruntés par les membres de la grande famille. Une fois que le déjeuné furent terminer, tous étaient remonté dans l’espoir de prendre (ou faire pour certains rouquins qui n’y avait pas pensé avant) leurs valises. Bien évidement, le chemin vers le Quai 9¾ fut comme celui des Moldus. Depuis quelques années, Anthony s’était procurer un permis de conduire ainsi qu’une mini caravane afin de transporter la famille bien sagement vers leurs trains ; Poudlard Express. Cela faisait maintenant 6 ans que les jumeaux faisaient le même trajet pour se rendre dans l’école qui fut leur deuxième maison. Et même s’ils devaient supporter Évangeline, le fait de savoir qu’ils retourneraient la bas, firent battre leur cœur a l’unisson. Chaque années c’était la même chose, ils pénétraient dans l’école avec le simple but de faire le plus de vacarme possible afin de faire enrager l’aînée qui prenait un malin plaisir a tout déballer à leur mère. Cependant, cette année…


Dernière édition par le Lun 14 Jan - 11:13, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nesteely ~ Félix Keenesley [ 100 % ]   Lun 14 Jan - 10:04

«- Vous allez garder un œil sur Jimmy ! »
«- Maman, sans vouloir remettre en doute ton choix, tu ne crois pas que Jimmy serait mieux avec moi ? »
«- Non ! »

La surprise, un silence de mort. Quatre personnes avaient prononcés ce « non ». De même voix, fortement et légèrement paniquer. D’abord la mère, suivit des jumeaux, puis finalement Jimmy lui-même, serrant ; sa peluche & la main de Félix avec force. C’était inimaginable d’abord qu’Évangeline s’occupe de Jim, ayant le tempérament un peu trop maternelle et les hormones dans le tapis (pardon l’expression), elle serait capable de le maternée un peu trop, sans aucune liberté. Toussotant faiblement sous la surprise, alors que les jumeaux éclataient de rire, Suzanne posa son regard sur sa plus vieille et lui sourit tendrement.

«- Angel, tu sais bien que Jimmy n’écoute que Félix… Trop même. » Son regard se posa un instant sur le rouquin visé, qui lui leva les mains en signe d’excuses, le petit sourire en coin. «- Il est donc préférable, que se sois lui et Greg, qui ai un œil sur lui. »
«- Mais … »
«- Occupe-toi d’Annabelle ? »
«- QUOI? Non, mais ça va pas ! » Cette fois, la douce voix d’Annabelle s’éleva pour la première fois dans la fourgonnette. «- Je ne veux pas d’elle autour de moi! »
«- Anna… »
«- Pas question ! D’abord, j’ai 14 ans… Je suis assez grande pour ne pas avoir de chaperon, et a la limite, moi aussi je voudrais Félix et Greg ! »
«- Perdu de nouveau Gel gel ! »
«- La ferme Félix ! »
«- C’est mal les gros mots. Un bouton te poussera ! »
«- Greg ne commence pas … »
Et la guerre éclata. Entre les hurlements d’Évangeline, les cries d’Annabelle, l’autorité de la maman et les rires de Jimmy, Salomé, les jumeaux et du père, plus rien n’allait dans cette mini fourgonnette blanche jusqu’à ce qu’ils soient finalement arrivé a destination.

~~~


«- Cette année les garçons, ne faites pas de bêtises… Je compte sur vous pour Jimmy. »
«- T’en fais pas, si jamais on va en retenu, il viendra avec nous ! » Le sourire qu’il lança à sa mère, lui attira les foudres de celle-ci, surtout quand Anthony éclata de rire.
«- Ahem, pardon. Félix, ne dit pas de sottise! Écoute donc ta mère, pour une fois. »
«- Je veillerais sur eux ! » La détermination put se lire sur le visage de Jim, alors que Greg lui tapota la tête en riant et que Félix le regardait les yeux exorbités.
«- Mon dieu, nous sommes cuit Greg ! »
«- Totalement, avec un tel bonhomme sur les talons, qu’allons nous faire ! »
«- Oh, j’imagine que le donner au calamar… »
«- Ca...ca…calamar ? »
«- Félix !!! »
«- Je blague, je blague ! Aux loups-garous c’est mieux ! »
Alors que Greg éclatait de rire, Félix lui se pris une baffe derrière la tête, Évangeline grimaça, Annabelle ria de bon cœur et Jimmy … Étrangement suivait maintenant sa grande sœur qui montait dans le Train. C’était maintenant que leur Sixième année allaient débuter. Bien sur, l’excitation de revoir leurs camarades fut présente, mais l’envie d’être seul sans les parents sur le dos, l’était encore plus.

- Son Enfance : L’enfance de Félix fut brillante parmi l’amour de ses parents, de sa sœur et surtout de son frère. D’aussi loin qu’il puisse se souvenir, jamais il ne quittait Grégoire, même quand celui-ci allait au toilette. Toujours ensemble. Ils étaient très proches, ayant même jusqu’à utilisé un langage bien a eux quand les gens se trouvaient trop près. Tinaine, voulait dire ; Je t’aime. Probablement qu’il fut le mot le plus employer pendant des années. Des années ou Évangeline s’enrageait quand l’un d’eux refusait de dévoiler la signification du mot. Une enfance douce, amusante et chaude. Bien que l’arrivée d’Annabelle les chamboule, les jumeaux avaient tout de suite été « amoureux » de leur petite sœur. D’ailleurs, ils s’auto-identifièrent comme les gardiens d’Anna, quand Évangeline s’approchait de trop près, elle se prenait les sales tours qu’ils leur venaient en tête. Par la suite, ce fut la naissance de Jimmy, petit homme doux dont la première chose qu’ils virent, fut un sourire … Jimmy souriait comme un bien heureux dans les bras de leur mère, saisissant le premier doigt qu’il vit dans son champ de vision ; Le doigt de Félix. Même s’ils n’étaient pas les plus riches, mais pas non plus les plus pauvres, la famille Keenesley s’agrandit une fois de plus, obligeant ceux-ci à agrandir la maison familiale. Si Jimmy adorait Félix, Salomé par contre, n’avait d’yeux que pour Grégoire, le suivant tel son ombre, tout comme Jimmy en faisait avec l’autre jumeau.
Pendant toute leur enfance, les enfants Keenesley ne manqua de rien. L’amour, ils l’avaient. L’harmonie, ils l’avaient aussi. L’argent ? Bien qu’elle ne coule pas toujours, ils l’avaient également. Les rires résonnaient toujours et même si elle se faisait charrier a chaque jour, Évangeline avait l’amour de ses frères et sœurs.
- Son Adolescence : Ce n’est jamais facile pour un garçon de devenir Adolescent. Nous découvrons quelques mystères, nous comprenons certaines choses qui, avant nous échappait et surtout, nous vivons des changements ; autant physiquement et mentalement. Bien qu’il devienne un homme, Félix commençait à comprendre quelques changements. D’abord, son entré à Poudlard le bouleversa, mais ne changea en rien sa façon de voir la vie. Toujours le même, il fut rassuré de voir que son frère vint le rejoindre dans la même maison, et la nuit dans le même lit (encore et encore). Si certains avaient l’adolescence fragile, mouvementés, désagréable, c’était tout le contraire pour Félix ainsi que Greg. Des ami(e)s, ils en avaient à Poudlard et pas qu’un peu. Devenant rapidement des bouffons, les clowns, ils avaient toujours la réplique facile et la faculté de rendre la vie de château encore plus amusante. Mais plus les années avançaient, et jamais l’un des jumeaux ne s’étaient fait de petites amies, bien sur, certains allaient pour dire que ce n’était surement pas facile pour eux de se séparer, de voir l’un avec une autre et vise versa. Avec le temps, Grégoire semblait devenir possessif et vulnérable, alors que Félix devenait jaloux et impulsif quand une personne s’approchait de son frère. C’est ainsi que Félix découvrit quelque chose qui le marqua, le changea un peu, sans pour autant le rendre désagréable non plus. Même à la maison, les choses avaient un peu changé, mais évidement, tout allait sur le compte qu’il devenait un adolescent… Pratique, non?

Petite anecdote : C’était une journée comme les autres et Félix s’était enfermer le premier dans la salle de bain. Bien qu’à l’habitude, il prenait le temps de verrouiller la porte, cette journée là, il ne l’avait guère fait. Se savonnant en chantonnant une petite chanson banale, le rouquin ne vit donc pas la porte s’ouvrir. Bien sur, quand nous avons 14 ans, nous ne pensons pas vraiment a regarder si quelqu’un rentre, on s’en fiche. Ce n’est qu’une fois qu’il sentit les rideaux de la douche s’ouvrir et une main se poser sur sa fesses droite, que Félix sursauta en se retournant brusquement pour voir son... Petit frère de 9 ans, tout sourire debout dans la douche.
«- Mais … Jim ! » Les yeux exorbités, Félix sembla incapable de réagir autrement.
«- Oh ! J’en aurai un comme ça moi aussi ? »
«- Hein ???... Mais !!! … » Hésitant entre lui hurler de sortir ou se mettre a rire… Félix fit tout simplement ce qu’il aurait fait en temps normal, il poussa un hurlement de rire pour finalement … Faire prendre son bain a son petit frère.
- Ses Etudes :Autant Évangeline était une surdouée, autant les jumeaux étaient le contraire. Si en défense contre les forces du mal, ils s’en sortaient. Le cours de métamorphose et le cours de Sortilèges, c’était sur la peau des fesses. Ne parlons même pas du reste, en histoire ; Nul. En potion ; Archi nul. En botanique … C’était les plantes qui les étudiaient. Mais quand venait le temps de faire des examens, allez savoir pourquoi, comment et surtout grâce à quoi, ils passaient toujours haut la main ! Comme s’ils avaient toujours connu les réponses. Mais la véritable raison était celle-ci ; Ils s’étaient loin d’être idiot, mais jouer le jeu apportait beaucoup de temps libres pour des trucs autres, comme ; faire quelques plans destructrices à leur grande sœur, ou encore mijoter quelques inventions totalement débiles pour faire perdre les pédales aux professeurs. D’ailleurs, en parlant de professeurs… Il va de soit que d’avoir des jeunes gens turbulent ne plait guère et si ce n’était pas tout les jours, c’était au moins une fois par semaine que les deux garçons connaissaient les paroles ; Hors de mon cours !
Les retenues ? Ils connaissaient par cœur. Avouons le, ce n’était pas pour rien qu’à chaque vacances, les garçons restaient à l’école, peu de fois ils retournèrent a la maison pour voir Maman qui les attendait, baguette a la main. Honnêtement, tout deux savaient qu’il valait mieux rester bien au chaud entre les murs de Poudlard.


Dernière édition par le Mar 15 Jan - 5:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nesteely ~ Félix Keenesley [ 100 % ]   Lun 14 Jan - 13:14

[ Bah... je me suis dis que ... p-e personne n'aurais le courage de la lire, alors je me valide moi même ... Si jamais ça gêne Lylou <3 ... Tu peux me le dire ^^ Je me donnerais pas de point cela dit xD ]

Validation de fiche !
Présentation ... Longue, j'vais quand même pas m'envoyez des fleurs a moi même xD mais bon ^^

Allez Hop, un jumeau à ;

Poufsouffle, Sixième année !
Revenir en haut Aller en bas
Lyle Patterns
Grand Méchant Loup
| 7ème année |
Grand Méchant Loup| 7ème année |
avatar

Masculin Nombre de messages : 661
Age : 27
Localisation : Nul Part ...
Humeur : Be-Lyle-queuse ...
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Lylou-Mou
<b>Préfère les Designs</b> : Potterien
Date d'inscription : 15/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
2/3  (2/3)
Animal: Rat/Souris
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Nesteely ~ Félix Keenesley [ 100 % ]   Sam 19 Jan - 21:51

[juste : nan ca me genais pas, et si je l'ai lu-euh ! xD]

_________________
    _____
    _____ This Is The End Up . ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mutinlutin.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nesteely ~ Félix Keenesley [ 100 % ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nesteely ~ Félix Keenesley [ 100 % ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ ADMINISTRATION GENERALE DU FORUM ✖ :: ► Dossiers de Présentations :: Poufsouffles-
Sauter vers: