AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nana | C'est Annaël è_é | C'pareil <.< [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Annaël Milligan
| Elève de 5° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 34
Age : 24
Localisation : Ici, là, quelque part...
Poste : Préfet
Humeur : ... Ce n'est pas vos affaires, sans vouloir vous vexer.
Date d'inscription : 16/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Lapin
Bloc Notes:
MessageSujet: Nana | C'est Annaël è_é | C'pareil <.< [100%]   Dim 16 Déc - 15:30

-

I.D.E.N.T.I.T.É.


• NOM : Milligan
• PRÉNOM : Annaël
• SURNOM : Nana... à votre avis, il l'aime ? u.u Il y a aussi Naël, qu'il préfère à Nana, c'est sûr.
• DATE DE NAISSANCE : 1e Avril 1955
• AGE : 15 ans
• SIGNE ASTROLOGIQUE : Bélier
• PURETÉ : Sang mêlé

• NATIONALITÉ : Anglaise
• LIEU DE NAISSANCE : Bristol
• LIEU DE VIE : Londres

• FAMILLE : Un grand frère, un père et une mère, voilà de quoi se compose sa petite famille. L'ainé des enfant Milligan, Nathan, est âgé d'une vingtaine d'année, il a quitté la maison et vit dans un appartement avec sa fiancée. Il travaille au ministère de la Justice Magique. Oui, il a bien fait ses études à Poudlard, tout comme Nana qui les fait en ce moment. Les deux garçons s'entendent assez bien, même s'ils ne sont pas très démonstratif tous les deux l'un envers l'autre.
Sa mère, Crystel, a choisi le doux prénom que porte Annaël. Elle approche la quarantaine même si elle essaye de se rajeunir à tout bout de champs. Ha, les femmes... Elle considère encore Annaël comme un bébé, comme son bébé. Elle est la gérante d'une des bibliothèques de la ville.
Son père, Ethan, doit avoir le même âge que Crystel, approchant comme elle de la quarantaine. Il est très proche de sa famille, et ferait tout pour elle. C'est une de ses personnes qui protège sans qu'on ne le lui demande. Il est journaliste pour un journal magique, dont Annaël ne se souvient du nom.



P.E.T.I.T.S. D.E.T.A.I.L.S.


• MAISON : Je sais pas x__x, il est trop compliqué pour moi de lui choisir une maison, je vous laisse la tâcheee *smile*
• ANNÉE : 5e année.
• POSTE : Directeur *BAAAAAAF*. Nah, élève -.-
• BAGUETTE MAGIQUE : Elle est faite en bois de houx, très simple, d'une couleur foncé, allant plus vers le noire que vers le marron. A l'intérieur, une plume de phénix fait office d'ingrédient magique. Elle n'a rien de particulier, si ce n'est que sur le manche blanc, une inscription y est gravée. Personne ne sait de quoi il s'agit.
• MATIÈRE(S) PRÉFÉRÉE(S) : Potions, Astronomie.
• MATIÈRE(S) DÉTESTÉE(S) : Divination, Botanique.

• NOMBRE DE PIERCINGS : Il a u trou à l'oreille, à laquelle il porte de temps à autre une boucle d'oreille.
• COULEUR DE CHAUSSETTES : Variante, mais le plus souvent rouge.
• LE PRÉNOM QU’IL N’AURAIT JAMAIS VOULU PORTER : Le sien, malheureusement, il le porte. Il trouve que son prénom fait trop "fille".
• POSITION DANS LAQUELLE IL DORT : Sur le ventre, la tête tournée vers la droite, les jambes et bras étalés dans tous les sens possibles. C't'un tordu u.u
• LUNETTES OU VERRE DE CONTACT : Les deux. Il porte toujours ses lentilles, sauf pour dormir ou pour lire, à ce moment à, il met ses lunettes ou ne met rien.
• COULEUR PRÉFÉRÉE : Rouge foncé.
• SAISON DÉTESTÉE : Hiver, il est très frileux.
• NOMBRE DE RELATION(S) SÉRIEUSE(S) : Il avait un meilleur ami, autrefois... Il a des amis, des connaissances, quelques "bons" amis. En revanche, les relations amoureuses, il ne connait pas.
• UNE MAUVAISE HABITUDE : Il mange l'anneau qu'il a autour du cou quand il s'ennuie et chante faux quand il se lave.
• SES ANIMAUX DE COMPAGNIE :
- Naël a, depuis la rentrée à Poudlard, hérité d'une petit chouette, de couleur bleu-grise, bébé de la chouette de ses parents. Elle est toute mignonne et adore être caressée entre les plumes et au niveau des ailes. Elle se nomme Blue et porte d'ailleurs très bien son nom.
- Il a également un petit lapin nain, d'une couleur approchant le doré. Il l'a eu il y a 2 ans, pout son anniversaire. Il porte le joli nom de Claw et s'amuse souvent à venir le matin dans le lit d'Annaël pour le réveiller à coup de griffe. Ne vous étonnez donc pas de voir Nana avec de grandes griffes sur les bras.
• SON PATRONUS : Un grand lynx.
• ANIMAGUS : S'il pouvait le devenir, Annaël aimerait être un papillon. Ephémère tout en ayant une vie si belle et une mort si douce... Oui, il aimerait vraiment pouvoir s'envoler à la manière d'un papillon. Mais on ne choisit pas son animagus, c'est lui qui nous choisit.



D.E.S.C.R.I.P.T.I.O.N. M.O.R.P.H.O.L.O.G.I.Q.U.E. E.T. M.E.N.T.A.L.E.



• DESCRIPTION PHYSIQUE : Bien que certaines personnes lui trouvent du charme, Annaël se considère comme "normal". Il se croit ni beau, ni moche, juste normal. Qu'est-ce qu'il lui fait dire ça ? Peut-être le fait que ses grands yeux rond, de la couleur de la terre sèche, soient complètement banal et souvent noyé dans l'expression paisible qu'il affiche. Ou encore sa chevelure, lisse comme longue pour un garçon, d'un chatain que la plupart des gens détestent et confondent avec le roux. Oui, il se considère comme tel, les autres n'ayant rien à lui envier, normal, d'une banalité mortelle. C'est plutôt quelqu'un de physiquement faible. Il n'est pas très très costaud, si vous voulez mon avis. Il est grand, soit, dans les 1m75 peut-être, mais question poids... 45-50 kilos, alors les muscles peuvent aller se cacher, de toute façon, ce n'est pas comme s'il en avait hein... Un coup de main et hop ! Vous l'envoyez à l'autre bout du parc. C'est en partie pour ça qu'il ne cherche pas trop les ennuis... enfin, généralement, ce sont les ennuis qui viennent le trouver. Mis à part sa carrure, Nana' a quelques parties de son corps il est fier, à commencer part ses mains. Il les aime beaucoup. Elles sont longue, fine, presque comme celle des femmes. C'est très pratique pour lui, quand il joue du piano. En plus d'être comme cela, leur douceur n'égale que celle des peaux de bébé. Il en prend vraiment soin, comme si c'était la prunelle de ses yeux. Les traits de son visage sont comme ceux d'une femme, fins. Ca accentue d'ailleurs beaucoup sa silhouette élancé et mince. Annaël déguisé en fille ? Personne ne le remarque, c'est ce qu'il se dit.

• FAÇON DE S’HABILLER : C'est un grand fanatique du classique. Pas besoin de toute sorte d'accessoire pour être bien habillé d'après lui. Un T-shirt, un pull par temps froid, un jeans et des chaussures. En dehors des cours et des grands événements, c'est comme cela qu'on le voit. Cependant, il lui arrive de laisser son uniforme, parce qu'il doit bien l'admettre, ça ne le gêne pas du tout de le porter. Contrairement aux autres, il l'aime bien, cet uniforme. Si seulement il était rouge... Enfin, ce n'est pas vraiment un problème, un sort de coloriage et le tout est joué. Il garde toujours l'anneau qu'il porte autour du cou, que se soit pour dormir, pour se laver ou autre. Jamais il ne l'enlève.

• PARTICULARITÉ PHYSIQUE : Il a la peau plus blanche que les autres et donc, attrape plus facilement des coups de soleil qui peuvent devenir dangereux pour lui. Il faut savoir que sa constitution est également plus faible que celle des autres. Il se fatigue plus vite et se blesse plus facilement.

-


• DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE : Certains diront de lui qu'il est simplet, d'autres le qualifieront de réfléchi, mais en fait, il n'est aucune des deux, ou des deux, que sais-je. Les gens ne voient ce qu'ils veulent voir, et rien d'autre. On a beau sourire, le passé nous rattrape toujours, comme on dit. Peut-être que c'est ce qu'il va lui arriver, un jour ou l'autre, peut-être, ou peut-être pas. Ce que l'on voit chez lui, c'est sa grande générosité et son sourire éclatant. Il est paisible dans sa tête, et en harmonie avec lui-même. Il s'accepte tel qu'il est et ne développe pas de complexes quant à son corps. Il est studieux, sans pour autant se donner à fond, parce qu'une certaine flemmardise se cache derrière la jolie face de ce jeune homme. Il pourrait faire mieux, mais ne le ferra pas. Il ne vit pas sur ses limites, il est bien en dessous et ne s'en porte pas moins bien, croyez moi. Le bonheur est chose primordial pour lui. A le voir, on ne pourrait le deviner, mais Naël est quelqu'un d'extrêmement égoïste, un très gros défaut. Ca fait contraste, puisqu'il est à la fois égoïste et généreux, c'est à se perdre, non ? Peut-être, mais c'est comme cela, chacun à ses moments, Annaël a les siens. Dans le sens contraire et opposé, on ne fait pas mieux que lui. Autant il est sympathique avec tout le monde, autant d'un coup il peut devenir froid, de glace à tout ce qui l'entoure. Pourquoi ? Parce qu'un chose l'a contrarié, parce qu'il ne le saurait même pas vous l'expliquez, à vous et à moi. Il faut toujours se méfier des apparences, elles sont trompeuses, et c'est bien vrai. En fait, c'est beaucoup plus complexe qu'il n'y parait. On pourrait éventuellement se demander s'il ne souffre pas d'un dédoublement de personnalité, que nenni, que nenni, il n'en est pas ainsi. Il est juste lui, et contrairement à ce que vous pouvez penser, il l'assume, sait parfaitement qu'il est très différent des autres par son caractère changeant. Il en est parfaitement conscient, quoi qu'il fasse, quoi qu'il dise, il ne le regrettera pas. Il n'est pas violent, enfin, pas physiquement parlant - de toute façon, la personne peut l'étaler en un rien de temps -, mais il blesse avec les mots, et avec le ton qu'il emploie. Il joue avec les mots tout comme il joue avec des cartes. Son maitre-mot est "manipulation", et qu'est-ce qu'il l'utilise. Vous y croyez encore, à ce jeune homme, calme, studieux, souriant, presque parfait ? Une parfaite utopie à laquelle les gens croient, c'est qu'il a quand même bien réussi, Annaël. Et il continuera, encore et encore, à être ce qu'il est, sans changer - personne n'en vaut la peine -. Les gens l'entourant seront, pour la plupart, seulement des connaissances, il n'accorde peut-être pas sa confiance à n'importe qui, mais quand il la confie, il sait qu'il ne le regrettera pas, il ne regrette jamais. Pour parler d'autres choses, il faut savoir que Naël a horreur de se lever tôt. Si par malheur, un jour où il n'y a pas cours, vous le réveillez... Je vous le dis, courrez le plus vite possible. Peut-être n'est-il pas fort physiquement, mais il connait bon nombre de sort qui pourraient vous mettre HS toute une semaine.

• AIME / AIME PAS / VILAINE MANIE : Ce qu'il n'aime et n'aime pas, cela ne sert à rien d'en parler, vous le découvrirez bien assez tôt - et de toute manière, lui même ne sais ce qu'il aime ou pas -. Concernant les manies, il y en a une qui fait abstraction des autres. Celle de laisser tout en mystère. Il ne développe pour ainsi dire jamais, que ce soit dans ses copies, pour expliquer quelques chose ou encore quand il parle de tout et de rien avec les autres. On pourrait dire qu'il joue avec leurs nerfs, c'est peut-être vrai, ou peut-être pas...

• COMPORTEMENT ENVERS LES AUTRES : Autant il peut paraitre gentil, aidant volontairement les premières années perdues, autant il peut se montrer d'une froideur jamais connu jusqu'à ce jour envers le monde entier. Tel est Annaël, imprévisible auprès des autres et de lui-même. Oh, vous le verrez certainement aider beaucoup de monde, dit-on qu'il est très gentil et serviable, mais vous pourrez également le voir en train de repousser quelqu'un, de s'énerver contre cette personne, et là, vous pourrez vous dire qu'en fait, votre prince charmant, qui vient toujours vous secourir quand vous vous retrouvez perdu, n'est seulement qu'un humain, doté hélas d'une partie noire que l'on voudrait voir disparaitre.

• SECRET : Qui n'en a pas ? Des secrets, Annaël en a tellement... Il en va du plus petit secret au plus grand, énorme, terrifiant, lequel il ne peut révéler. Bien évidemment, il le garde caché au plus profond de lui même, même un légimens ne pourrait pas le savoir tant il est caché. Il veut l'oublier, ne plus y penser, tout simplement...

• SA PLUS GRANDE PEUR : La gymnophobie, sait-on vraiment ce que c'est ? Annaël ne saurait l'expliquer lui-même pourquoi cette peur, mais il sait que jamais il ne pourrait regarder quelqu'un autre de nu - c'est à peine s'il y arrive pour lui-même -, et encore moins se montrer nu. Pour lui, c'est un vrai problème. Il n'ose se regarder dans le miroir que s'il est habillé. Dans son dortoir, quand ses camarades s'habillent -la salle de bain étant principalement occupé -, il tremble et regarde ailleurs, essayant de ne pas paraitre suspect. C'est très difficile pour lui, il n'en parle à personne, pas même à sa famille, et essaye de la garder secrète au maximum et le plus longtemps possible. Il va régulièrement à l'infirmerie, prenant des cachets pour éviter les crises de panique que lui donne cette phobie. Ses parents ne sont pas au courant, seuls lui, l'infirmière et naturellement le directeur en sont informés.

• ÉPOUVANTARD : Lui même. Etonnant venant de sa part, et pour ceux qui croient le connaitre.


Dernière édition par le Lun 7 Jan - 21:38, édité 36 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annaël Milligan
| Elève de 5° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 34
Age : 24
Localisation : Ici, là, quelque part...
Poste : Préfet
Humeur : ... Ce n'est pas vos affaires, sans vouloir vous vexer.
Date d'inscription : 16/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Lapin
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Nana | C'est Annaël è_é | C'pareil <.< [100%]   Dim 16 Déc - 22:50

H.I.S.T.O.I.R.E.


- Je précise que le texte ci dessous est consacré à Annaël. Ce n'est pas moi qui parle, à aucun moment, mais bien lui (en clair, les réflexions que vous pourrez voir sont de lui et pas de la joueuse)



Lundi 23 décembre 1969.

On vient de m'offrir ce journal, que puis-je en faire ? Mon frère m'a dit que je devais écrire dedans, soit disant pour "exterminer" mes pensées. Mouais, moyen l'excuse du frérot. Enfin bref, puisqu'il faut bien commencer... Je m'appelle Annaël Milligan. J'ai horreur du nom que je porte, d'ailleurs, c'est ma mère qui me l'a choisi. Elle préférait sans doute avoir une fille qu'un deuxième fils, la pauvre... Je suis né à Bristol, dans l'hôpital de la ville. Je suis anglais à 100%. Ma mère est Moldue et mon père sorcier. Ils m'ont dit qu'ils s'étaient rencontré dans la bibliothèque où bosse ma mère, tu parles d'une rencontre. J'ai un grand frère, Nathan, c'est avec lui que je suis le plus proche, sans doute parce qu'il est plus jeune que mes parents, et beaucoup plus... intéressant qu'eux. Pas que je ne les aime pas, mais ils sont saoulant, très saoulant. Pour en revenir à moi (et fermer la parenthèse concernant ma très chère famille), j'ai 14 ans, j'aurai 15 ans le 1e Avril, quel joie d'être né un 1e Avril, n'est-ce pas ? Je n'aime pas ce jour, parce que les gens s'amusent à se faire des blagues aussi débile les une que les autres, pitoyable. Aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais aimé tout ce qui était fêtes, événements spécial ou des trucs de ce genre. Très peu pour moi, il y a beaucoup trop de monde. Le jour de mon anniversaire, je reste généralement cloitré chez moi, pour éviter bon nombre de plaisanteries venant des autres.

Tout ce que l'on dit sur moi, tout n'est pas vrai. Certes, beaucoup des choses que l'on dit sont vraies, mais pas toutes. Les gens ne se rendent pas compte à quel point leurs préjugés sont vraiment... préjugés. Ils ne jugent que sur ce qu'ils voient, rien de plus. De toute façon, personne ne peut vraiment affirmer connaitre quelqu'un, à part soi même. Il y a toujours quelque chose pour contredire, une chose dérangeante, dont on n'aurait pas soupçonné l'existence. Dans mon cas, juste moi, il y a beaucoup de chose que les gens ne sachent pas forcément. Ce que l'on dit sur moi, c'est "il est gentil, souriant, serviable, généreux, mais surtout très flemmard". Que de préjugé, ils ne savent rien, rien du tout, et se permettent de dire cela. Je sais ce que je suis, moi. Je suis, c'est vrai, quelqu'un qui sourit beaucoup. Mais ce n'est pas pour autant que je suis "gentil". Au fond, qui est gentil, qui est méchant ? Personne, foutaise les catégories à deux mornilles dans lesquelles on classe les personnes. Il ne suffit de paraitre gentil pour l'être vraiment. C'est vrai, j'aime aidé les gens, ce n'est pas un défaut, ça permet de se faire pas mal de connaissance, quand même. J'écris encore pour ne rien dire... Bref. Je suis quelqu'un d'assez manipulateur, quand on y pense. Si, si, c'est bien vrai. Le gentil petit Annaël que vous connaissez est une vrai vipère. Je ne manipule pas par la force, ni même par la menace - pas encore, pas encore -, mais avec les mots. Comment ? Vous savez, dans un mot, il y a plusieurs sens, et c'est avec que je parviens à arriver à mes fins. Enfin bon, cela dit, quand je manipule, ça ne se voit pas, ou alors, il faut vraiment être intelligent...


Mardi 24 décembre 1969


Tout ça, au dessus... quand je me relis, je me dis que si cette nuit, il n'était pas mort, je serai toujours la même personne, souriante et dansante, innocente dans l'âme, vivant pour les autres et non pour moi-même. Alors que maintenant, tout passe pour mon propre intérêt. C'est bizarre, et en même temps, normal, pour moi. Ces idiots n'ont pas arrêté de me le reprocher, était-ce de ma faute si je n'ai rien pu faire ? Peut-être que oui, peut-être que non, c'est toujours une question que je me pose. Je sais, on ne doit pas vivre sur le passé, mais ce souvenir me hante toujours....

C'était il y avait environ 3 ou 4 ans, pendant les grandes vacances qui reliaient ma première année à ma deuxième. Poudlard était nouveau pour moi et j'étais pressé de rentrer en parler à mon meilleur ami. Il s'appelait Thomas, il était français, mais ses parents ont déménagés dans notre quartier. On s'est rapidement bien entendu. Nous étions comme des frères, on avait les mêmes goûts sur quelques points. C'était quelqu'un de vraiment formidable... Lui aussi est de nature sorcière, mais il a un an de moins que moi, et rentrait donc en première année après les vacances. Je lui ais raconté mon année, il était... émerveillé et m'a même demandé de lancer un sort à sa croulante de voisine. J'ai du lui expliquer que je ne pouvais pas faire de magie en dehors de l'école avant un certain âge. J'avais de la chance d'avoir quelqu'un comme lui pour ami, il était toujours celui qui souriait, riait et gaffait. Un ange. C'était un ange pour moi... Il n'en avait peut-être pas le physique, ni même la mentalité, mais c'était mon ange à moi. Il était là, avec moi, quand j'allais bien ou pas, c'était la personne qui comptait le plus à mes yeux à ce temps là. Croyez ce que vous voulez, je n'en étais pas amoureux. Peut-être que maintenant, s'il vivait toujours, peut-être que oui, j'en serait tombé amoureux, mais pas à cette époque.

Nos parents étaient partit à quelques heures de chez nous, dans un centre de détente. Mon frère, lui, était avec sa copine, chez elle. Nous étions chez Thomas, s'amusant à préparer des biscuits pour le retour de nos parents. La cuisine était recouverte de pâte, de farine, et encore bien d'autre, comme quand les enfants font la cuisine, c'est bien connu. Nous ne nous étions pas épargnés non plus. J'avais dans les cheveux un œuf que Thomas m'avait lancé sans faire attention, et lui était tout blanc parce que j'avais accidentellement ouvert le sachet de farine sur lui. Pendant que nous jouions comme des petits fous dans la cuisine, dehors, juste devant notre maison, une voiture s'est garé, et deux hommes, habillés tout de noir en sont sortis. Je les ais vu, ais fait remarqué à Thomas et lui demanda s'il les connaissait. Il m'a répondu négativement. Nous nous sommes caché dans un coin de la maison juste quand ils ont ouvert la porte. J'avais oublié de la fermer à clef, peut-être que si je l'avais fait, tout ça ne serait pas arrivé... Bref, ils sont entrés et cherchaient apparemment quelque chose, ou quelqu'un. Thomas était mort de trouille et tremblait de tout son corps, à côté de moi. Je me souviens lui dire de ne pas avoir peur, qu'ils partiraient, mais je n'en étais pas convaincu moi-même. Bien que nous étions cachés de leur vu, l'un des deux gorilles nous aperçut. Je me souviens avoir prit la main de Thomas dans le but de s'échapper, tentative raté. J'avais oublié l'autre, il m'a rapidement immobilisé et le deuxième s'est occupé de mon ami. Je ne savais pas ce qu'ils voulaient bien que je le sus très rapidement. L'homme qui immobilisait Thomas le prit par la taille de façon à le mettre sur son épaule et se dirigea vers la sortie. Mon sang ne fit qu'un tour, je me débattis sauvagement dans le but de faire lacher prise au gars qui me tenait. Une fois chose faite, j'ai couru vers l'autre qui tenait mon meilleur ami. Je n'ai pas tenu longtemps à l'empêcher d'avancer. Il m'a lancé contre le mur le plus proche, et j'ai perdu connaissance... Quand je me suis réveiller, les parents étaient rentrés et me regardaient avec horreur. Il faut dire que du sang s'était éparpillé où je me trouvais, sur le mur. Le gorille n'a pas retenu sa force, j'étais ouvert à la tête. Juste à côté de moi se trouvait la chaine de Thomas. Il avait du la perdre pendant que j'essayais "d'empêcher" son enlèvement. Je la pris et la fourra dans ma poche. Les adultes m'ont demandés ce qu'il s'était passé, je leur ai raconté tout ce que je savais et avais vu. Mon récit terminé, les parents de mon ami se sont mis à me traiter de tous les noms, disant que c'était de ma faute ce qui leur arrivé., que je n'étais qu'un déchet qui ne méritait plus de vivre. Mes parents, eux, se contentaient de regarder la scène, les yeux vides.



Mercredi 25 décembre 1969


Il faut croire que je n'ai que ça à faire, raconter ma vie, durant les vacances de Noël. Bref. Après l'incident, je ne suis plus jamais ressortit de chez moi, durant ces vacances-ci. De toute façon, dès que je sortais, le voisinage, au courant de l'histoire, se mettait à m'insulter et à me lancer des trucs à la figure. Les parents eux avaient l'air de s'en foutre complètement. Je commençais à devenir le vilain petit canard. Il n'y avait que mon frère qui pensait un minimum à moi. Quant à la chaine de Thomas, que j'avais trouvé, je la portais désormais sur moi, comme si elle m'appartenait, c'était après tout, le dernier objet à lui que je possédais.... Mais assez parler de ce souvenir, le but n'était pas d'énoncer cette partie.

Quand je suis né, c'était l'euphorie chez moi, c'était le moins qu'on puisse dire. C'est mon frère qui me l'a raconté. Toute la famille s'était déplacé dans l'unique but de me voir, moi, bébé, venant tout juste de sortir du ventre de ma mère. D'après cette dernière, j'étais "absolument ma-gni-fi-que", mais bien sûr. Mon enfance s'est en général plutôt bien passé. J'ai découvert mes pouvoirs bien assez tôt, vers 2 ou 3 ans, en faisant voler n'importe quoi. J'ai rencontré Thomas quand il est entré en primaire. Il est devenu par la suite mon meilleur ami, mais passons. A L'école, j'étais très calme, serviable, l'élève modèle quoi, mais pas chez moi. J'avoue qu'avec mon frère, on en faisait voir de toute les couleurs aux parents, même si nous nous sommes calmés après. Je me souviens aussi, que quand Nathan ramené une fille - certainement sa copine -, je faisais TOUT pour qu'elle parte. Oui, j'étais possessif, très possessif, surtout lorsqu'il s'agissait de mon frère, on ne le touchait pas sans ma permission.

Le jour où j'ai reçu ma lettre, nous étions en plein diner de famille, avec toute la famille, que ce soit le côté Moldu de ma mère, et le côté sorcier de mon père. Autant vous dire que l'arrivée du hiboux se cognant contre la porte du frigo ne passa pas inaperçue. C'est donc ainsi que la famille de maman fut au courant du monde magique, elle se cassait la tête pendant que moi je lisais tranquillement ma lettre. Bien sûr, il y en avait deux ou trois qui étaient plutôt réticent à accepter ce "mode de vie", mais ils l'ont bien pris, vers la fin. Le passage des achats aux Chemin de Traverse fut rapidement... long. Ma mère et mon père étant indisponible, j'ai du y aller avec mon frère, qui n'est pas vraiment doué concernant l'orientation. On s'est perdu, plusieurs fois. Enfin bon, c'était une bonne après midi, nous avons eu le temps de tout acheter, et puis lui aussi devait acheter ses fournitures, il entrait en sixième année, il bavait pendant trois heures sur un pauvre balais.... Le dernier achat que nous avons effectué, vous le devinerez, c'était ma baguette. Le vendeur m'en a proposé plus d'une dizaine avant que la bonne soit trouvée. Il était un peu étonné, parce que sur le manche blanc, il y avait un truc gravé, mais il ne savait pas en quelle langue, enfin bref, je ne l'ai toujours pas découvert, c'est surement une formule protectrice ou une chose bizarre du genre. Quand nous sommes rentrés chez nous, à la maison, une surprise plein de plume nous attendait. La chouette de mon père venait de donner vie. Sur les trois petits œufs, seul un est resté en bon état. Il m'est revenu de droit. Je l'ai appelé Blue, à cause de sa couleur bleu-grise. Aujourd'hui encore, elle est avec moi et est toujours aussi belle.



Jeudi 26 décembre 1969

Le jour arriva enfin. Ma valise était prête depuis plusieurs jours. J'avais dormi chez Thomas la semaine dernière, pour passer du temps avec lui avant de partir toute une année. Je ne reviendrai pas pour les petites vacances, seulement pour les grandes, c'est comme ça que les parents ont dit. Ca ne me gênait pas, enfin, peut-être un peu, mais bon. Je ne sais plus ce que j'avais mis dans ma valise, mais son poids, je m'en souviens. Elle était très lourde, j'avais beaucoup de mal à la porter, même à m'aide du charriot. Mon frère et moi passâmes la voie appelée voie 9 3/4. C'était impressionnant, les gens ne nous voyaient pas traverser. Je voyais pour la première fois le célèbre Poudlard Express. Je n'avais jamais accompagné mon frère jusqu'ici. Le train était magnifique, il l'est toujours bien sûr. J'y montai, mon aîné me laissant pour ses amis. Je m'installai dans un compartiment encore vide, réussissant tant bien que mal à hisser ma lourde valise dans les filets. Je m'assis, et regarda le quai, bourré de gens venant accompagné leurs enfants.

Le trajet se fit relativement vite, et j'arrivai à Pré-au-lard, ou les premiers années devaient passer par le lac. Il est grand, ce lac, j'étais monté avec des premiers années, tout comme moi, qui regardaient les alentours d'un œil émerveillé le grand château se dessiner au loin. Après être descendu des barques, un professeur nous avait accosté pour nous parler de ce lieu, juste avant notre entrée dans la Grande Salle, lieu de repas et le lieu où nous allions être répartit. Au fil de la liste, j'apprenais les différentes maisons et leurs composants. Ce fut mon tour, le Choipeaux me souffla une chose dont j'ignorais le sens et cria haut et fort le nom de ma maison. Ma première année fut surement l'une des plus belle. Je me fis rapidement quelques amis, en retrouvais même quelques uns habitant dans mon quartier. La magie, je la découvrais, au fur et à mesure que l'année avançait. Les vacances, je les passais pour la plupart dans la grande bibliothèque. Il y avait tellement de livre, tous parlant d'un sujet aussi passionnant que les autres. Cette année là, je m'étais mis en tête d'en apprendre plus sur la magie et son histoire. Il n'y a rien d'autre à raconter pour cette première année, les souvenirs sont dans ma tête, ce n'est pas la peine de les mettre sur écrit. Je suis rentrée chez moi pour les grandes vacances, pressé de revoir mon entourage après une folle année.

Les vacances... comme je l'ai préciser, celles-la étaient très spéciale. Après l'incident, je ne suis sortie de ma chambre uniquement pour les besoins vitales. Les voisins me remettaient tout ce qu'il s'était passé sur le dos, mes parents ne faisaient pour démentir, seul mon frère essayait de m'aider, mais ça n'a pas marché. Je me suis renfermé sur moi-même, ne laissant aux autres aucune occasion de pouvoir m'aider. Je me détestais, je me haïssais, parce que je n'avais rien pu faire pour le sauver, parce que pour moi, il est mort... Il est mort par ma faute, parce que j'étais trop faible pour le secourir. C'est ce qu'ils m'ont fait comprendre, c'est ce que j'ai retenu. Je ne mérite même plus de vivre, tout comme lui est mort, mais je reste en vie, pour lui, parce que je lui ai promis il y a longtemps. Toutes les nuits, cette journée revient, Thomas m'accuse de ne pas l'avoir sauvé, qu'à cause de moi il est mort, je me réveillais souvent, les larmes aux yeux, sans jamais avoir pleurer. Aujourd'hui encore, même si c'est plus espacé, j'en rêve encore, de cette journée maudite.


Dernière édition par le Mar 1 Jan - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annaël Milligan
| Elève de 5° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 34
Age : 24
Localisation : Ici, là, quelque part...
Poste : Préfet
Humeur : ... Ce n'est pas vos affaires, sans vouloir vous vexer.
Date d'inscription : 16/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Lapin
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Nana | C'est Annaël è_é | C'pareil <.< [100%]   Mar 1 Jan - 17:03

La deuxième année a commencé, ma personnalité a complètement changer, je dois l'avouer. J'étais plus... distant avec les autres, moins souriant aussi, je commençais à répondre à mes camarades, à essayer de m'éloigner d'eux. Pour certains, ça a marché, pour d'autre, ceux qui se sont accrochés, moins bien. Je suppose qu'il ne comprenait pas mon changement, et tant mieux. Je n'ai raconté cela à personne. C'est cette année que j'ai pris conscience de la cruauté de la nature humaine, et que j'en ai usé, moi aussi. Certes, pas par la violence, mais d'une autre façon, bien plus subtile. Personne ne remarquait, personne ne savait. J'étais moi, sans l'être. Aujourd'hui, je ne sais même plus où j'en suis, pourquoi je continue d'être comme cela, alors que quelque part au fond de moi, je me dégoute à l'être. Ca m'arrange, et m'énerve. J'ai peur que quelqu'un découvre tout, parce que si une personne vient à être au courant, les autres le seront, et alors, on me le reprochera encore plus, et ça, pas question. Mais en même temps, si l'on ne remarque rien, c'est signe que personne ne fait attention à moi. Oui, c'est ce que je voulais... mais je ne le veux pas. J'ai besoin d'aide, mais je n'en demande pas, parce qu'au fond, je peux y arriver seul, même si je ne l'avouerai pas. La seule personne qui aurait pu m'aider est morte, même si elle reste vivante dans mes souvenirs... C'est aussi pendant cette année que j'ai développé ma phobie. Un traumatisme, je ne m'en rappelle plus pourquoi, l'infirmière dit que c'est mieux comme cela, de toute façon. Je n'en parlerai pas, c'est beaucoup trop gênant, surtout si quelqu'un venait à venir lire ce journal.


Le 12 Octobre 1070

Presque un an que je n'ai pas écrit. De toute façon, pour dire quoi, rien n'a changé. J'ai juste gagné un an, et c'est tout. Je suis à présent en 5e année, j'ai 16 ans, 17 le 1e Avril de l'an prochain. Mes relations n'ont pas changé, j'ai toujours le même état d'esprit. Il y a une nouvelle matière au programme, j'hésite encore à m'y inscrire, mais c'est tout. Tout est comme avant, même si tout n'est pas comme avant... Je crois que c'est tout, il est inutile de préciser les évènements ennuyeux et monotones des années précédente. Aujourd'hui est un nouveau jour, peut-être qu'un événement se produira et sera positif... pour moi. C'est ci que cela se finit, je ne pense pas revenir y écrire. Je vais le cacher, dans un endroit où personne ne pourra le trouver. Mon frère a eu une idée, plutôt bonne, ça m'a permit de relâcher un peu le poids que mes épaules portaient.

-


Et Annaël referma le journal, le cachant dans la sous-partie de sa valise, nécessitant un sort spécial, avant de quitter le dortoir, le coeur un peu plus léger, ou du moins, c'est ce qu'il en croit...

END



U.N. P.E.U. S.U.R. V.O.U.S.


• VOTRE PRÉNOM OU SURNOM : Kin'
• AGE / DATE DE NAISSANCE : 26/03/93, 14 ans
• COMMENT AVEZ-VOUS DECOUVERT LE FORUM ? Faut dire merci à Nolah \o/
• AUTRE CHOSE A DIRE ? Aucune je crois.... ha si, désolée du triple post, mais la 3e partie ne tenait pas sur la deuxième v__v. Sam, si tu donne un surnom bizarre à Naël, je te tuuue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handy McLownes
Nouveau Lutin



Masculin Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
0/10  (0/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:

MessageSujet: Re: Nana | C'est Annaël è_é | C'pareil <.< [100%]   Mar 1 Jan - 17:48

Bienvenue sur le forum ! (enfin fini cette maudite fiche XD)
Bon beh... Ce fut difficile pour le choix de maison mister green

Poufsouffle!

Excellent jeu et bienvenue^^ Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annaël Milligan
| Elève de 5° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 34
Age : 24
Localisation : Ici, là, quelque part...
Poste : Préfet
Humeur : ... Ce n'est pas vos affaires, sans vouloir vous vexer.
Date d'inscription : 16/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Lapin
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Nana | C'est Annaël è_é | C'pareil <.< [100%]   Mar 1 Jan - 17:51

Merci Sam =)

Mon courroux sera terrible quant à ce surnom T____T
Tu vas vouaar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nana | C'est Annaël è_é | C'pareil <.< [100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nana | C'est Annaël è_é | C'pareil <.< [100%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sommes-nous pareil?
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour
» è_é
» Nana, bientôt censurée ?
» Ma p'tite NaNa ! Un p'tit cadeau pout touwa !!! (END)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ ADMINISTRATION GENERALE DU FORUM ✖ :: ► Dossiers de Présentations :: Poufsouffles-
Sauter vers: