AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alann Colder | 100% |

Aller en bas 
AuteurMessage
Alann Colder
| Garde-Chasse |

avatar

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : Une carcasse fumante au fond de la forêt ? Je ne suis pas bien loin.
Poste : Garde-Chasse, dévoreur de nuisibles en tout genre.
Humeur : Massacrante
Date d'inscription : 29/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:

MessageSujet: Alann Colder | 100% |   Dim 30 Déc - 18:11



-------------------------

Identité


◊ NOM : Colder
◊ PRENOM : Alann
◊ SURNOMS : Il fut un temps appelé Bébête par sa soeur, mais personne depuis ne lui a attribué de surnom.
◊ DATE DE NAISSANCE : 15 Août 1934
◊ ÂGE : 36 ans
◊ SIGNE ASTROLOGIQUE : Chien et Lion
◊ PURETE : Sang Pur
◊ DON : Alann est animagus : il peut se changer en une sorte de grosse bête, mélange de loup et de loup-garou.

◊ NATIONALITE : Anglaise
◊ LIEU DE NAISSANCE : York
◊ LIEU DE VIE : Il passa toute son enfance dans un petit village non loin de York, puis vécut un temps en Norvège. A présent, il vit à Poudlard toute l'année.

◊ FAMILLE : La famille d'Alann est sans doute bien plus grande que les quelques membres dont je vais vous parler, mais de grandes différences en opposent les différentes branches, si bien qu'il s'est formé des sortes de clans séparés et qui ne veulent plus rien avoir à faire entre eux. Alann ne connait donc que la famille qui l'a élevé.

~ Elizabeth Colder : Sa mère, à la tête de la famille. Autoritaire, droite, elle ne pardonne pas l'échec et ses enfants auront reçu fort peu d'amour de sa part. Bien que vivant dans le comté de Yorkshire, elle travaille au Ministère de la Magie, où elle transplane tous les matins. Son domaine est la justice magique, et elle se montre parfois si sévère et intransigeante qu'elle aurait pu recevoir plus d'un avertissement si elle était moins crainte et respectée. Elle est à présent âgée de 70 ans, et nombreux sont ceux qui rêveraient de la voir enfin partir à la retraite ; mais elle est encore en forme et s'accroche à son poste comme une sangsue maléfique.

~ Christopher Colder : Son père. Dans l'ombre de sa femme, il n'a que très peu d'autorité sur la maisonnée, mais lui-même ne s'en soucie pas vraiment. C'est un homme sombre, froid, et lui non plus ne fut pas tendre avec sa descendance, mais il leur porta tout de même une grande attention et Alann lui est attaché. C'est un grand passioné de faune magique et c'est de lui que son fils tient ce penchant ainsi que son don d'animagus, que Christopher s'est fait une joie de développer. A présent vieux et fatigué, il ne s'adonne plus à ces escapades dans la nature dont il avait l'habitude, mais passe son temps à lire et à écrire des ouvrages sur toutes les créatures magiques qu'il a pu cotoyer dans sa jeunesse. C'est d'ailleurs un auteur assez connu.

~ Carol Downfield : Autrefois Carol Colder, elle a épousé un sorcier américain et vit à présent Outre-Atlantique. Il s'agit de la soeur d'Alann, de 9 ans son aînée. Ils ne se sont jamais vraiment entendus : elle tendait à devenir comme sa mère, et traitait le "mioche" qu'était son frère comme un parasite qui ne méritait même pas qu'on baisse les yeux sur lui. Il ignore ce qu'elle est à présent devenue, mais elle avait commencé des études magiques pour enseigner la potion de haut niveau dans des écoles spécialisées.

~ † Diana Colder : A présent décédée, il s'agissait de la mère de Christopher, et donc de la grand-mère d'Alann. Elle vivait dans la maison avec son fils et sa belle-fille, quoique ceux-ci auraient bien aimé l'en chasser. La vérité est qu'elle avait tout de suite compris le caractère dominateur d'Elizabeth, et s'était mis en tête de protéger son fils. Au final, elle ne parvint jamais à tenir tête à la maîtresse de maison et se retrouva à s'occuper de toutes les affaires ménagères. C'est principalement elle qui éleva les enfants, quoique Carole, suivant sa mère, se mit très tôt à la mépriser. Alann l'aimait beaucoup et fut touché par sa perte ; il organisa d'ailleurs ses obsèques, et se rend régulièrement sur sa tombe.




Petits détails importants (ou pas)


◊ ANCIENNE MAISON : Serpentard
◊ POSTE : Garde-chasse

◊ NOMBRE DE PIERCINGS : Aucun
◊ COULEUR DES CHAUSSETTES : A l'origine noires ou blanches, elles finissent toutes invariablement grises mister green
◊ LE PRENOM QU’IL N’AURAIT JAMAIS VOULU PORTER : Il n'en a pas grand chose à faire, tant que c'est quelque chose de prononçable et de pas trop ridicule
◊ POSITION DANS LAQUELLE IL DORT : Sur le dos, les mains soit le long du corps, soit repliées sur le ventre (mode sarcophage >_>)
◊ LUNETTES OU VERRE DE CONTACT : Non
◊ COULEUR PREFEREE : Le marron, le gris, le noir ... Bref, il n'aime pas les couleurs.
◊ SAISON DETESTEE : L'été et l'hiver : les extrêmes, quand le temps n'est pas propice aux ballades.
◊ NOMBRE DE RELATION(S) SERIEUSE(S) : Une seule, toujours actuelle.
◊ UNE MAUVAISE HABITUDE : Ne pas répondre quand on lui adresse la parole. Il pense à la réponse, mais oublie de la dire ... Il a également tendance à forcer un peu trop sur la liqueur de crapaud, de temps en temps >_>




Description morphologique


◊ DESCRIPTION PHYSIQUE : Lorsqu'on le voit pour la première fois, deux choses marquent chez Alann : sa grande taille (il fait plus d'1m80) et son apparente maigreur. Le visage émacié, des membres fins, il a tout de la grande perche un peu faiblarde qui serait prête à tomber à la moindre petite poussée. Mais il ne faut pas s'y fier : Alann est au contraire un homme très musclé, qui possède une force et une endurance bien supérieures à la moyenne, et cela se voit quand on se décide à le détailler de plus près. Sa silhouette, vous l'avez compris, est longiligne : il a un dos droit, des épaules fermes, ne se tient jamais voûté. Sa démarche, qu'elle soit rapide ou lente, est toujours soutenue, silencieuse, légère - il marche à pas de loup. Sa peau, enfin, est pâle, fine et douce, contrairement à ce qu'on se serait attendu ; en vérité, comme il exécute toutes les activités qui pourraient abîmer ou renforcer sa peau sous sa forme animale, sa forme humaine est restée "intacte", hormis pour sa musculature.

Au niveau du visage, à présent : Alann, je vous l'ai dit, a une peau très pâle, et celle-ci contraste grandement avec ses cheveux et ses yeux. Ses pupilles ont une teinte gris-bleu très foncée, mais il faut s'approcher pour s'en rendre compte ; de plus loin, il semble avoir les yeux noirs. Très allongés, en amande, ils lui donnent un air sévère que lui-même ne cherche pas à modifier. Ses cheveux sont tout aussi sombres, d'un noir de jais. Souvent en pagaille, ils sont assez secs et électriques, et il faut dire qu'il ne fait pas de grands efforts pour tenter de les ordonner un peu plus. Il les garde le plus souvent mi-longs, qui lui descendent jusqu'aux épaules, mais ils lui sont déjà arrivés jusqu'au milieu du dos. Ses lèvres sont fines, peu allongées ; son nez est très aquilin, mais assez petit.

Au final, Alann n'est pas d'une beauté extraordinaire, mais il n'est pas laid non plus ; assez charismatique, il a un côté sombre et inquiétant et, malgré son apparence frêle à première vue, il dégage une certaine présence, parfois un peu animale quand il tend à s'énerver ...


◊ FACON DE S’HABILLER : Alann n'est pas vraiment du genre à se chercher un style vestimentaire : il met juste ce qu'il y a de plus pratique, toujours dans les tons marrons ou gris afin de mieux se camoufler en forêt. Généralement, il préfère porter de larges T-shirts et des pantalons en toile plutôt qu'une robe normale de sorcier car, bien qu'une fois transformé il n'y ait plus de différence, ce genre de tenues est tout de même plus pratique pour les activités physiques auxquelles il se livre. Toutefois, quand certaines circonstances lui demandent de soigner son apparence, il sait être relativement classe tout en restant simple, autant en habits sorciers (une robe noire, pas trop longue, sans fioritures, bien coupée) que moldus (une chemise blanche, un pantalon noir, des chaussures cirées, tout simplement).

◊ APPARENCE ANIMALE : La forme animale d'Alann n'est en vérité pas tout à fait définie : il s'agit d'une bête de taille assez imposante (plus de 2 mètres de hauteur s'il se tenait debout), épaisse, couverte d'un pelage marron-gris. Il ressemble à un loup-garou, mais plus proche du "loup" que du "garou", puisqu'on ne distingue plus vraiment l'humain une fois qu'il est entièrement transformé. Une large gueule, pleine de crocs acérés, à la morsure puissante et capable de déraciner un arbre (sauf que bien sûr, ce n'est pas le genre d'Alann d'abîmer la forêt). Des pattes longues, à la forte détente, sur lesquelles se découpent des muscles bien dessinés, et pourvues de griffes puissantes. Une queue touffue, mais pas très longue ; des oreilles aiguisées, pointues et toujours dressées ; des yeux noirs et non dorés, à la vue perçante, et plus larges que ceux d'un loup ; une truffe assez petite, enfin, mais possédant tout de même un odorat bien plus développé que sous sa forme humaine. Bref, une bête - et pas des plus charmantes ...

◊ PARTICULARITE PHYSIQUE : D'une sévère griffure de dragon, il a gardé une large cicatrice sur le dos et l'épaule gauche lorsqu'il est sous sa forme animal, mais étant recouverte de poils elle se voit peu. Sous sa forme humaine, cette cicatrice se fait plus fine, et devient un simple trait qui se remarque assez peu également.



Description mentale


◊ DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE : Alann est quelqu'un de tourmenté. Ce n'est certes pas la première chose qu'on pourrait penser en le voyant pour la première fois, froid comme il l'est, distant, hautain même, mais c'est pourtant le cas. Pendant longtemps, il resta sous l'emprise de sa mère, à toujours vouloir bien faire, à rechercher la perfection ; mais en parallèle l'influence de son père l'attirait irrésistiblement, la nature le passionait, et il aurait aimé vivre ses passions sans chercher plus loin. De ce paradoxe toujours renouvelé, il tira une certaine instabilité, peut-être même une petite névrose qui ne s'arrangea pas en grandissant. A présent, il a réussi à se libérer du joug de sa mère, mais le mal est fait : il n'a de cesse de se remettre en question, de douter, et est parfois saisi de véritables crises d'angoisse qu'il ne peut contenir. En dehors de ça, Alann est quelqu'un de très pratique : quand il n'est pas en état de crise, il sait se montrer méthodique, réfléchi, logique. Même si son poste actuel ne lui en demande pas beaucoup, il est tout de même intelligent et doué en magie, et avait fini ses études à Poudlard avec des résultats excellents. Enfin, il faut tout de même le préciser : Alann a un léger côté sadique par moment. Ce n'est pas quelque chose qui se voit au premier coup d'oeil, mais vous vous en rendriez rapidement compte si vous l'observiez lorsqu'il chasse, dans la Forêt Maudite ...

◊ COMPORTEMENT ENVERS LES AUTRES : Il faudrait presque ici créer deux catégories disctinctes : le comportement envers son amant et le comportement envers tous les autres. Car en effet, Alann n'est alors pas du tout le même ... Habituellement froid, peu expressif, peu bavard, toujours à expédier la discussion pour en finir le plus vite possible, il est quelqu'un de solitaire, et généralement ce comportement ne donne pas grande envie de l'approcher plus. Pourtant, devant une unique personne, cette distance fond comme neige au soleil. Il ne se trouve pas particulièrement chaleureux ni plein d'affection pour autant, mais il ressemble néanmoins plus à une personne normale, capable de discuter, de se passioner, de rire et de pleurer. La vérité est que, par delà son amour, c'est une véritable adoration qu'il voue à son amant ; il serait prêt à faire tout et n'importe quoi pourvu qu'il le lui ordonne, lui faisant aveuglément confiance. Mais la relation entre cex deux-là est sans doute bien trop complexe pour être simplement décrite ici ...

◊ AIME : Son don d'animagus, la forêt, la liqueur de crapaud et, évidemment, son amant.
◊ AIME PAS : Les élèves, les nuisibles, avoir les cheveux mouillés, devoir se mêler au commun des mortels (xD), sa mère, sa soeur, et beaucoup de choses en fait ...
◊ VILAINE MANIE : Souvent, il arrive à Alann de commencer à se transformer alors qu'il n'a aucune raison de le faire. Il ne s'en rend pas compte, il le fait lorsqu'il est perdu dans ses pensées, en train de se remémorer des chasses, ou quand il est un peu contrarié et qu'il se met à grogner tout seul. Généralement, ça n'a pas grand impact puisqu'il ne se laisse aller à ses pensées que quand il est seul, mais il serait problématique qu'il le fasse devant quelqu'un.

◊ PARTICULARITE PSYCHOLOGIQUE : Sans aucun doute la passion dévorante qu'il voue à son amant et dont on ne se serait pas attendu de la part d'un être aussi froid ...



o




Dernière édition par le Jeu 3 Jan - 21:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alann Colder
| Garde-Chasse |

avatar

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : Une carcasse fumante au fond de la forêt ? Je ne suis pas bien loin.
Poste : Garde-Chasse, dévoreur de nuisibles en tout genre.
Humeur : Massacrante
Date d'inscription : 29/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:

MessageSujet: Re: Alann Colder | 100% |   Lun 31 Déc - 2:27




o




Histoire


+Enfance : Alann Colder naquit le 15 Août 1934 dans un hôpital magique de York. Triste époque, me direz-vous ; eh bien non, pourtant, pas pour la famille Colder que les affaires des moldus n'intéressaient pas le moins du monde. Qu'ils s'entre-tuent, qu'ils s'exterminent au nom des principes qui leur plaisaient, au final il ne s'en trouveraient que moins nombreux, et c'était tant mieux - tout ça ne regardait pas des sorciers de leur condition. Car la famille Colder, lignée du sang le plus pur, était bien au dessus de toutes ces bassesses ... Telle fut l'atmosphère dans laquelle se trouva plongé le jeune Alann dés son premier souffle.

Sa naissance n'apporta pas au foyer le bonheur qu'on aurait pu attendre : les Colder avaient déjà une fille, 9 ans plus âgée, et la venue de ce nouveau bambin ne les enthousiasmait pas outre mesure. La seule raison qu'ils avaient eu de vouloir un nouvel enfant, et c'était surtout Elizabeth qui l'avait désiré, était de respecter la norme de la "famille parfaite", la famille à deux enfants. Carol aurait bien aimé demeurer fille unique, pourtant : ce bébé lui faisait de l'ombre, elle qui jusque là avait été la chouchoute de la maisonnée, et en qui tous plaçaient, sinon de l'amour, du moins de grandes espérances. Quant à sa mère, elle se désintéressa de lui dés qu'elle eut cessé d'allaiter : elle avait déjà eu à élever un enfant, elle estimait cela bien suffisant, à présent elle allait se concentrer toute entière sur sa réussite professionelle.

Alann fut donc élevé à la fois par Diana, sa grand-mère, qui lui donna l'amour dont les autres étaient avares, et par son père qui se concentra surtout à lui inculquer des connaissances d'un autre type ... Ce qu'il n'avait pu faire avec Carol, toujours trop protégée par sa mère, il le fit avec Alann : l'enfant, très tôt, développa la capacité tant rêvée par Christopher, celle de se changer en bête. Il y avait une forêt non loin de la demeure familiale, et l'enfant y fut souvent amené. Une fois que sa capacité de transformation se fut stabilisée, on alla même jusqu'à l'y abandonner complètement pendant plusieurs jours ... Si Elizabeth avait été au courant, nul doute qu'elle aurait désaprouvé, mais son époux prenait soin de lui cacher l'affaire, s'absentant lorsqu'il laissait Alann seul, pouvant ainsi faire croire qu'ils étaient restés ensemble pendant ce laps de temps.

Alann, quand il eut suffisamment grandi, prit goût à ces escapades, à ces chasses, à la vie de la forêt, ... Peut-être un peu trop, même : sa mère finit par tout découvrir, et interdit dés lors toute sortie à son fils. Carol, lorsqu'elle apprit le don qu'avait gagné son frère, se trouva tourmentée par la jalousie, et lui mena plus que jamais la vie dure, du moins lorsqu'elle revenait de Poudlard. Poudlard, d'ailleurs, il finit lui aussi par y être envoyé ; heureusement, quand il entama sa première année, sa soeur avait déjà quitté l'école depuis deux ans, et il ne la vit quasiment plus.

→ ∴ ←

+Poudlard : Durant les quelques années qui avaient précédé l'arrivée de la lettre, Elizabeth s'était acharnée à "reprendre son fils en main" : comme plus aucune sortie ne lui était autorisé, elle l'avait fait travailler, lui avait inculqué tout ce qu'il apprendrait par la suite dans l'établissement magique, et surtout lui avait mit en tête des désirs de grandeur, l'idée qu'il fallait miser haut. Elle lui déconseilla de cotoyer les autres élèves, lui apprit à les mépriser, à se satisfaire de la solitude. Quand il arriva au château pour sa première année, le Choixpeau n'eut pas une grande hésitation : autrefois, il aurait pu pencher vers Gryffondor ou Poufsouffle, mais à présent Alann avait tout du parfait petit Serpentard.

Sa première année débuta exactement comme sa mère l'avait prévue : il ne pensa plus qu'à ses études, et obtenait des résultats plus qu'excellents dans presque tous les domaines, hormis Vol sur Balais - il avait terriblement le vertige. Mais quelque chose devait venir perturber ce bel équilibre ... Et ce quelque chose s'appelait Duan O'Magister. C'était un élève de 6ème année, et quoiqu'ils soient dans la même maison, la différence d'âge était trop grande pour qu'ils en viennent à se connaître vraiment ; pourtant ce jeune homme plus sombre encore que les autres avait sans le savoir trouvé une place d'importance dans les yeux d'Alann. Celui-ci ne s'en rendrait compte que bien plus tard, mais l'étrange sentiment qu'il développait pour Duan, mélange de curiosité, d'admiration, voire même d'adoration, devait se muer en amour. Ils ne se parlèrent jamais vraiment, mais l'effet était bien là : le petit Serpentard modèle en resterait un pour l'instant, mais au fond de lui tous les principes que lui avaient inculqué sa mère commençaient doucement à s'effondrer.

La Première année se continua et se termina néanmoins sans encombre, et aucun élément marquant ne troubla la Deuxième. Mais la Troisième année, Duan quitta l'école. En apparence, cela n'aurait rien du changer, et Alann lui-même se disait que c'était mieux ainsi, que de cette manière il n'aurait plus tous ces soucis qui venaient troubler ses études. Il était loin du compte ... Le jeune homme parti, il se trouva l'esprit étonnemment vide, et sombra bientôt dans un état de dépression grave. Suivant les conseils de certains professeurs qui s'étaient aperçu de son malaise, il sortit plus souvent dans le Parc et à Pré-au-Lard - mais surtout dans le Parc. Et maintenant qu'il prenait le temps de regarder la Forêt, celle-ci exerçait sur lui une fascination plus forte que jamais. Il se rappela ce don que sa mère lui avait farouchement interdit mais qui ne l'avait pas quitté pour autant, des souvenirs d'escapades et de chasses lui revinrent, er il eut encore une fois l'irrésistible envie de plonger entre les troncs sombres pour ne revenir que plusieurs jours plus tard, en piteux état, épuisé mais heureux.

Et il le fit ! Aux dépens de l'actuel garde-chasse, il pénétra dans la Forêt Maudite, retrouva ses habitudes sauvages et se mit en chasse. Mais ce qui devait arriver arriva : après tant d'années, il avait perdu certains repères et son inactivité physique l'avait rendu plus faible ; il tomba sur des bêtes plus fortes que lui qui manquèrent de le tuer. Il ne put que fuir et retourner, encore sous sa forme animale, à l'orée de la forêt. On le trouva là, blessé, bête étrange et inconnue dans ces contrées. Certains voulurent au début l'achever, croyant à quelque créature malfaisante, mais on finit par reconnaître en lui l'élève. Il fut soigné, et par miracle on ne le chassa pas de l'école, mais certaines mesures étaient à prendre : on lui interdit de pénétrer à nouveau dans la forêt, et comme sa forme d'animagus fut jugée dangereuse, on lui appliqua un sortilège qui l'empêchait de se transformer. Alann s'y tint, du moins jusqu'à la fin de cette année-là.

L'été qui séparait sa Troisième et sa Quatrième année, il parla de tout ça à son père. Celui-ci, heureux de constater que son fils n'avait pas tout oublié et que, mieux, il semblait s'y intéresser à nouveau, contourna l'interdit maternel et entraîna à nouveau le jeune homme. En lui faisant promettre qu'il ferait tout de même bien attention de ne jamais se faire voir, il lui enseigna même un moyen de braver le sortilège ; ironiquement, ce fut l'excellent niveau que sa mère lui avait fait atteindre qui permit à Alann d'y arriver. Dés la Quatrième année, il passa ainsi près de deux nuits par semaine dans la Forêt Interdite, sans jamais se faire repérer. En parallèle, il continuait à jouer son rôle d'élève sérieux et exemplaire, et ne se liait avec personne. Ce fut également le cas de la Cinquième, puis de la Sixième année. Il manqua plusieurs fois de se faire attraper, mais parvint chaque fois à s'en tirer ; il dut par moment laisser passer plusieurs mois avant que la méfiance du garde-chasse ne s'endorme enfin et qu'il puisse à nouveau gambader librement dans le bois.

Mais au début de sa Septième année, un nouveau garde-chasse avait été embauché, et il se fit avoir dés sa première sortie. Encore une fois il ne fut pas renvoyé, mais il ne le dut qu'à son bon niveau et à sa réputation d'élève modèle, ainsi que, peut-être, à l'influence non négligeable de sa mère. Celle-ci se désespérait d'ailleurs de voir qu'il ne suivait pas exactement le chemin qu'elle lui avait tracé, mais on parvint à lui faire jurer qu'il ne remettrait plus les pieds dans cette forêt jusqu'à la fin de sa scolarité, qui se terminerait bientôt. Il tint parole, et remporta ses ASPIC haut la main. Mais dés lors, il n'obéirait plus à sa mère, et ferait de sa vie ce qu'il jugerait bon d'en faire ...

→ ∴ ←

+Après Poudlard : La première chose qu'il fit une fois rentré de cette dernière année fut de passer un mois entier dans la forêt près de chez lui, sans en sortir une seule fois. Quand il en revint enfin, il avait pris la décision de vouer sa vie à l'exploration de contrées magiques encore inconnues et à la découverte de nouvelles espèces. Son père, dont l'activité avait autrefois consisté en la même chose, insista pour l'accompagner, et ils quittèrent tous deux la maison sans qu'on put tenter de les retenir. Leur destination fut la Norvège, où ils vécurent pendant 6 ans. Ce fut sans doute la période la plus remplie de la vie d'Alann, et elle aurait pu continuer longtemps encore si un évènement dramatique n'était pas survenu.

En 1958, alors qu'il était âgé de 24 ans, Alann se prit de l'envie folle d'aler voir des dragons. Il avait toujours été passioné par ces créatures mystiques, impressionantes, et qui, contrairement à lui qui n'osait quitter le sol, pouvaient voler. Son père lui avait fortement déconseillé de s'en approcher ; quand une occasion se présenta, il se sépara de lui et partit vers une région où il savait vivre des dragons, dans un ensemble de fjords inaccessibles aux moldus. Mais son approche ne fut pas bien glorieuse : même sa forme animal semblait juste un insecte à côté des impressionants spécimens de Norvège, et il fut rapidement lui-même pris en chasse. Il parvint à s'en tirer, mais pour la seconde fois de sa vie se trouva grièvement blessé : un des dragons, en tentant de le saisir, lui avait déchiré la moitié du dos ainsi qu'une partie de son épaule gauche ; lui-même n'avait pu que se carapater, la queue entre les pattes et saignant abondamment.

Suite à cet accident, il dut cesser son activité et retourner au pays. En vérité, sa condition physique n'était pas si mauvaise que ça, et il aurait pu se remettre entièrement avec un peu de temps ... Mais cette expérience l'avait trop marqué, et son père lui-même avait finalement insisté pour mettre fin à ces 6 années d'aventures. Ne pouvant plus s'adonner à son ancienne activité, il se chercha un emploi plus "normal", et commença à se spécialiser dans le domaine des animagi, où il se fit peu à peu une place. C'est dans l'exercice de ce métier qu'il devait faire une rencontre pour le moins inattendue, deux ans plus tard, en 1960.

Il se trouvait dans un magasin concernant les animagi et où il avait l'habitude d'aller, quand entra une silhouette bien connue mais qu'il n'avait pourtant plus vue depuis près de 15 ans : Duan O'Magister venait de franchir le seuil de la boutique. Alann le reconnut immédiatement, et constata à son propre effarement que ses sentiments n'avaient pas changé depuis tout ce temps. Il ne sut jamais si Duan l'avait reconnu avant qu'il ne lui parle, mais il se présenta de lui-même, tentant de renouer une amitié qui n'avait pourtant jamais existé. Il apprit que l'homme était marié et avait même des enfants, mais sa volonté ne fléchit pas pour autant ; il parvint à ses fins, qui pour l'instant consistaient simplement à garder un contact plus ou moins régulier avec l'apprenti mage noir. Quatre ans plus tard, il apprenait son divorce, et il fut à ses côtés. Deux ans passèrent, et l'impensable se produisit : les sentiments d'Alann lui semblèrent partagés, et les deux hommes entrèrent dans une relation amoureuse stable.

C'est en 1967 que le poste de garde-chasse se libéra à Poudlard ; l'apprenant, Alann ne put résister à l'envie de revenir vivre près de cette forêt qui l'avait toujours plus marqué que toutes les autres qu'il avait pu visiter. Sa relation devint une relation à longue distance jusqu'à cette année, en 1970, où Duan rejoint Poudlard pour y enseigner ce qu'il savait si bien faire et qui fascinait tant son amant : la magie noire. Son désir de prendre le contrôle de Poudlard n'est bien sûr pas inconnu d'Alann qui, loin de tenter de l'en dissuader, fera tout pour l'aider à y parvenir ...



Un peu sur vous


◊ VOTRE PRENOM OU SURNOM : Prénom : Clarissa. Pseudo : Luse.
◊ ÂGE / DATE DE NAISSANCE : 26 Juillet 1990, donc 17 ans
◊ COMMENT AVEZ-VOUS DECOUVERT LE FORUM ? Un Top à l'origine, mais au cas où vous n'auriez pas compris je suis Mallo n.n
◊ AUTRE CHOSE A DIRE ? I loveuh you, comme d'hab !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duan O'Magister
Nouveau Lutin

avatar

Masculin Nombre de messages : 110
Poste : Professeur de Magie Noire
Humeur : Aussi mystérieuse que peut l'être un jour de brume...
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Maître Serenissime et vénéré... blablabla xD
<b>Préfère les Designs</b> : Potterien
Date d'inscription : 19/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
1/1  (1/1)
Animal: Serpent
Bloc Notes:

MessageSujet: Re: Alann Colder | 100% |   Mar 1 Jan - 14:22

    Huuu, mon Namant <3 !

    Validez-le, Validez-le !

_________________
I will destroy your mind.
You will never feel the happiness again.
Don't worry.
Hurt, and everything will be alright...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Handy McLownes
Nouveau Lutin



Masculin Nombre de messages : 114
Date d'inscription : 15/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
0/10  (0/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:

MessageSujet: Re: Alann Colder | 100% |   Mar 1 Jan - 18:00

Bienvenueeeeeeeeeee ! \o/
Tout est parfait! Very Happy

Excellent jeu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alann Colder | 100% |   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alann Colder | 100% |
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juliette Colder (pouffy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ ADMINISTRATION GENERALE DU FORUM ✖ :: ► Dossiers de Présentations :: • Fiche du Personnel & Autres-
Sauter vers: