AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lux Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lux Cooper
| Elève de 6° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 27
Humeur : J'ai faim
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/09/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Lux Cooper   Mar 9 Sep - 2:29

.†. WHO ARE YOU ? .†.


• NOM : Cooper
• PRENOMS : Lux, Georgia
• SURNOM : Elle n’en a pas vraiment puisqu’il est relativement difficile de trouver un surnom pour un nom qui ne fait que trois lettres. Certains l’appellent « blondasse » ou « psycho », des fois « crackhead », quand ils sont un peu plus créatifs, mais tout dépend des gens.
• DATE DE NAISSANCE : 20 Aout 1955
• AGE : 16 ans
• SIGNE ASTROLOGIQUE : Lion
• PURETE : Née de parents moldus

• NATIONALITE : Anglaise
• LIEU DE NAISSANCE : À l’hôpital général de Londres
• LIEU DE VIE : Cardiff, Pays de Galles


.†. WHAT ABOUT SCHOOL, NOW ? .†.


• MAISON : Je ne sais pas. J’hésite entre Poufsouffle, Serdaigle ou Gryffondor. Je vous laisse choisir pour moi.
• ANNEE : Sixième (si je ne me trompe pas)
• MATIERES PREFEREES : Sortilèges, Histoire de la magie, Divination
• MATIERE DETESTEE : Botanique

• NOMBRE DE PIERCINGS : Quelques uns aux oreilles.
• COULEUR DE CHAUSSETTES : Elle en change tous les jours et, oui, elles sont toutes différentes. Elle n’a pas deux paires de chaussettes pareilles dans tout son tiroir. En revanche les plus moches qu’elle possède sont des chaussettes d’hiver, en laine grise tachetée, mais elle s’arrange toujours pour que personne ne les voit.
• POSITION DANS LAQUELLE IL DORT : Sur le côté, en boule. Elle serre généralement le chat ou un bout de couverture dans ses bras.
• LUNETTES OU VERRE DE CONTACT : Elle porte parfois des lunettes, mais c’est principalement pour le style. En fait, plusieurs de ses paires n’on même pas de verres.
• COULEUR PREFEREE : Possiblement rouge, mais ce n’est pas sur. Elle n’a pas vraiment de couleur préférée, quoi qu’elle préfère souvent les teintes simple aux couleurs agressives.
• NOMBRE DE RELATIONS SERIEUSES : Elle n’a jamais eu de relations amoureuses sérieuses. Pour être honnête, elle prend un peu tout ce qui passe sans vraiment se poser de question. Mais elle n’a qu’un seul véritable ami et il s’appelle Félix Morgan.


Dernière édition par Lux Cooper le Mer 10 Sep - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux Cooper
| Elève de 6° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 27
Humeur : J'ai faim
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/09/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Lux Cooper   Mar 9 Sep - 2:34

.†. I ART, THEREFORE I AM .†.


• DESCRIPTION PHYSIQUE : Lux Georgia Cooper n’est pas ce que l’on pourrait appeler une beauté époustouflante. Elle n’a pas de « regard enflammé » de « sourire ravageur » ou de « chevelure (insérez votre marque de shampoing) ». Rien de tout cela. Elle n’est pourtant pas moche en soit, mais pas vraiment belle non plus. La vérité, c’est que, côté physique, Lux est parfaitement banale. Elle n’a absolument rien de particulier. Certes, elle est assez jolie, mais c’est tout, sans plus. Sur la rue, personne ne se retourne sur son passage, la plupart du temps on ne la remarque pas. Si elle brille, ce n’est certainement pas par son physique, mais par sa personnalité.

Ce que l’on remarque en premier chez elle, c’est généralement ce qui fait défaut à la plupart des gens lors d’une première rencontre : le charisme. Ce qui fait son charme ce n’est pas la beauté physique en tant que tel, mais cette chose qu’elle a dans sa façon de se mouvoir, de parler, de rire. C’est cette façon d’être que certaines personnes réussissent à avoir sans même faire le moindre effort – puisque c’est en fait tout naturel chez eux – c’est cela qui fait la beauté de Lux.

Oh, bien sûr, elle n’a pas que des qualités, la petite Lux. La preuve, son corps au complet est tout tordu. Depuis sa naissance, elle a cumulé distorsions après distorsions, faisant que sa structure osseuse serait bien capable de rivaliser avec les triplettes de Belleville. Pour les énumérer, elle a les hanches qui bloquent, les jambes aussi, le coccyx déplacé – il produit une sorte de craquement quand elle se lève –, le cou placé plus en avant qu’il ne le devrait par rapport à sa colonne vertébrale et pour finir en beauté, elle souffre d’arthrite prématurée à cause du dessin. De tout pour lui faire une silhouette de rêve.

Ah, et avec tout ça j’allais oublier de parler de son physique général, la raison principale pour laquelle cette question a été crée, en fait. Pour tout vous dire, cela n’a rien de très excitant, elle a la peau blanche, comme la plupart des Anglaises de naissance et des taches de rousseurs. Sa peau est assez sensible car elle l’a hérité de sa grand-mère qui était rousse, elle brûle donc très facilement au soleil.

Ses yeux sont bleus, mais ne vous emballez pas, ils ont à peu près la même teinte que ceux de la plupart des gens aux yeux bleus, c'est-à-dire une sorte de bleu grisâtre virant sur le turquoise. L’avantage c’est que leur forme et leur couleur en font une toile de fond parfaite pour le maquillage.

Le reste de son visage est plutôt fin. Elle a un nez court, arrondi au bout, certains y voient là les vestiges de ses très vagues origines indiennes (probablement pas très légitimes si vous voulez mon avis). Au fil des années, les magasines de mode lui ont apprit qu’elle possédait un visage en forme de cœur, elle ne peut donc pas porter de lunettes ovales ou allongées. En revanche, les grosses lunettes style « mouche », les Ray Bans et les lunettes « aviateur » lui vont à ravir. Et pour cette fois, je crois bien que c’est fini.


• DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE : Chez Lux, bien au delà de son apparence, c’est sa personnalité qui la rend spéciale (sujet amené) Il y a, à vrai dire, deux facettes que l’on peut vraiment retenir et qui en constituent la majorité (sujet posé). La première, c’est son côté, plus sérieux – si, si, il existe – et la deuxième, c’est, comme vous l’aurez deviné son côté moins, sérieux, celui que l’on connait mieux, généralement (sujet divisé).

Bien qu’on lui croirait parfois de petits airs angéliques, Lux en est le parfait contraire, derrière ces yeux bleus se cachent une petite boule de nerfs, hyperactive et, en s’accordant aux dires de son entourage, complètement cinglée.

Lux fait partie de cette minuscule partie de la population qui pense que la vie est comme un gros fromage, malheureusement, il serait impossible pour elle d’expliquer le fond de sa pensée. Elle n’aime pas se compliquer la vie, pour elle, si une chose est comme ça, elle est comme ça, point barre, elle déteste aller chercher des choses plus loin que ce qu’elle voit. Elle déteste aussi quand les gens vont chercher des messages subtils dans ce qu’elle dit, Lux est loin d’être la fille la plus subtile sur terre.

Elle est très sympathique avec la plupart des gens qu’elle rencontre, comme je l’ai déjà dit, c’est une sociable, bien qu’elle ai rarement quelque chose d’intéressant à dire, elle trouve quand même toujours un truc à raconter, une anecdote à faire, que cela intéresse ou non son vis-à-vis. Plusieurs personnes la voient comme une « semi hyperactive », elle peut être, à un moment très calme et l’instant d’après faire une imitation sauvage et engagée de [insérer le nom du concierge] en pleine crise de colère. Certains voient cela comme une qualité, d’autres non.

« Parfois, j'ai l'impression qu'ils ne se rendent pas compte. Qu'ils ne s'aperçoivent pas que je ne peux pas tout le temps être là pour les rendre heureux, leur faire des blagues et les "cheer up" comme on dit, c'est toujours comme si j'étais celle qui n'a pas le droit d'être triste, de mauvaise humeur ou tous simplement fatiguée, comme si mon statut d'amuseur public m'interdisait d'avoir des "down", comme si j'étais née avec un chapeau à grelots sur la tête.
« Pourtant, en mon fort intérieur je sais que je ne suis pas comme ça, c'est un peu comme si je m'étais donné un personnage de jeune fille sociable et amusante que je jouais continuellement et que je ne pouvais pas arrêter. Maintenant, c'est devenu comme l'avenir d'une pièce de théâtre qui repose sur une de ses actrices, il n'y a plus personne d'autre pour rendre le sourire à ceux qui n'en ont plus envie, plus personne pour faire semblant de draguer n'importe qui, plus personne pour faire des blagues stupides au beau milieu d'un cours ennuyeux, plus personne pour se lever sur un bureau et crier quelque chose qui n'ai aucun sens afin de distraire la galerie, si je ne suis pas là pour amuser la foule, personne d'autre ne le fera.
« D'accord, c'est vrai, je n'ai rien fait pour empêcher ce personnage de venir au monde, je dois bien l'avouer, il me rend bien service. C'est grâce à lui que j'ai des amis, grâce à lui que je peux trouver n'importe quelle situation opportune pour m'en faire de nouveaux, grâce à lui que je n'ai jamais pu me plaindre du manque d'amour dans ma vie. J'ai beau trouver que ce personnage n'est pas réellement moi, avec le temps, il a fini par le devenir, un peu comme quand un jeune acteur joue un rôle durant toute son enfance, il finit toujours par garder ses manières et son caractère en dehors de la scène.
« En fin de compte, ils n'ont pas complètement tort. Je n'ai jamais rien fait pour les empêcher de croire à mon personnage, pour eux je ne peux pas être de mauvaise humeur, mais si je ne passais pas mon temps à la cacher, ils s'en seraient peut-être aperçus plus tôt, non ? J'ai beau me plaindre de ma situation, je suis bien plus heureuse que la pauvre fille qui passe son temps au fond de la classe sans parler à personne. Et d'un autre côté, je dois admettre que j'ai bien de la chance d'être celle qui, sans même y réfléchir, va parler à cette fille et l'intégrer dans la société. »


Il lui arrive très souvent de monologuer sur des sujets sociopolitiques qu’elle ne comprend qu’à moitié, car, même si elle n’est pas toujours la plus informée sur un sujet, elle aime s’impliquer. Elle ne pourrait jamais supporter de rester à dans son coin à ne rien faire tout en sachant qu’il se passe quelque-chose à l’extérieur.

-Ma cousine m’a envoyé un journal moldu, aujourd’hui. Et tu sais quoi ? Une guerre en moyen orient, une femme désespérée qui jette son bébé dans les Docks et en première page, c’était toujours l’autre blondasse qui se tapait sa troisième tournée d’adieux.
- Oh, ça recommence.
- Et ici, c’est pareil, il se passe quelque-chose, on sait qu’il se passe quelque-chose ! Mais on fout rien, la première page c’est encore les résultats du match de Quidditch qui l’accaparent ! C’est de la mauvaise foi journalistique !
- Qu’est-ce que tu raconte, encore !

D’un geste rageur, elle ouvrit un dictionnaire, se trouvant comme magiquement à sa portée.

- Mauvaise Foi : - Croyance destinée à duper à la fois l’adversaire et lui-même pour préserver, à ses propres yeux, autant que dans le regard d’autrui, une image valorisante de soi, malgré une réalité qui le condamne où dément cette image. – Attitude qui va à l’encontre d’une morale honnête et courageuse, le sujet choisissant l’esquive pour ne pas se mettre en cause et accepter le poids de ses responsabilités.
- Mmmmoui, ça s’adapte.


Et c’est sans compter ses nombreux monologues sur la convention culturelle, les contrastes de complémentaires et les nouvelles lois sur la censure. Bien souvent, on ne comprend strictement rien à ce qu’elle dit.

- Tiens, tu voix, cette pub, c’est n’importe quoi.
- Ah…
- C’est censé encourager les gens à faire des dons pour l’église, ce qui est très con puisque la photo ne donne pas l’air d’en avoir besoin.
- Bah, elle a quand même les fenêtres plaquées en bois et des mouettes qui tournent autour.
- Non, mais c’est pas assez, déjà, les vitraux ça ne va pas de soi, excuse moi mais c’est un privilège qu’ils ont et qui plus est la vue est en contre plongée, s’ils avaient voulu insister sur l’effet piteux du bâtiment il aurait fallu mettre une vue aérienne en plongée, et pas en contre plongée.
- Si tu le dis.


Ensuite, dans les moments le moins adéquats, elle choisit d’être extravertie, prenons par exemple ses cours d’histoire de la magie, bien que ce soit pour la plupart des gens un vrai supplice, pour Lux, c’est l’occasion rêvée de pimenter le quotidien des autres, peut importe les moyens, elle improvise généralement sur place.

Depuis quelques temps, elle a commencé le yoga, bien qu’elle doive admettre qu’il existe des position plus glorieuses que la tête enfoncée dans le sol et le popotin en l’air, elle ne peut plus arrêter, non seulement parce que ça la fait planer encore plus qu’à l’ordinaire, mais aussi parce que ça la rempli d’une sensation de bonheur inexplicable, certain appellent ça la paix intérieure, pour elle, c’est tout simplement du bonheur.

Elle a toujours été très attentive avec les animaux, elle aime s’en occuper et faire attention à eux. Que ce soit un animal classique comme un chat ou une de ces innombrables créatures étranges dont les sorciers ont le secret, Lux est très protectrice envers eux, elle est une adepte de la technique « Brigitte Bardot » et est très attachée à tout ce qui porte fourrure.

Il faut aussi savoir que c’est une fétichiste des blagues douteuses. Son plus grand bonheur est de piquer un bon sprint dans le château avec notre cher concierge à ses trousses, bajoues au vent et soufflant comme un bœuf. C’est pourquoi elle renouvelle quotidiennement son stock de bombabouses, bien qu’elle essaye le plus possible d’être inventive, comme la fois ou elle lui a lâché un nid de Billiwigs dans son placard à balais.

• GOÛT : Il est important de noter qu’avec Lux, cette section ne s’écrit pas « goût », mais bien « goûtS » avec un « S » majuscule, bien en évidence.

Commençons par la musique. C’en est d’ailleurs un très bon exemple. Voyez vous, Lux, ne se contente pas – comme le font beaucoup de gens – de se dire « moi j’aime le rock » ou encore « moi j’aime l’électro » ou « j’aime le poprockélectroalternatifindépendantsuédois » avec elle, tout y passe. La musique qu’elle écoute prend naissance dans les années cinquante et survit jusqu’à aujourd’hui. Elle n’a pas non plus de groupe préféré, de chanteur préféré ou quoi que ce soit, à chaque mois, elle fait de nouvelles découvertes, elle les écoute un moment, puis passe à autre chose. C’est la principale raison pour laquelle son étagère de vyniles et au bord de craquer.

Pour ce qui est de la mode, aussi, Lux est tout aussi inconstante. D’abord, elle change constamment de coupe de cheveux. Bien qu’elle soit blonde naturelle, elle est une adepte de la teinture à cheveux, il est assez rare de la voir deux fois de suite avec une couleur semblable. Et puis, niveau vestimentaire, ce n’est pas vraiment beaucoup plus simple. Elle a passé par toutes sortes de périodes et d’expérimentations et son style actuel est en fait le métissage de toutes ces époques. Néanmoins, elle n’a gardé que le meilleur de chacun et peut donc continuer de se promener en toute discrétion. Il est toutefois très difficile de donner un nom à son style vestimentaire.

C’est également une artiste. Enfin, une artiste, c’est un grand mot, jamais elle n’acceptera de se donner elle-même ce qualificatif. Mais bon, elle peint, elle dessine, elle porte un keffieh et monologue sur les conventions culturelles et des histoires de vues en contre plongée, bref, tout ce que font les artistes, quoi ! Elle s’est également toujours intéressée à l’histoire de l’art, particulièrement le Pop Art et l’Art Nouveau, mais il est très rare de la voir intéressée par un tableau Abstrait ou Impressionniste. Elle est abonnée à un magasine d’art moldu qu’elle se fait livrer chez ses parents qui le lui envoient par la suite par hibou postal.

Mais ce n’est pas fini, Lux a aussi un amour inexpliqué pour les vieilles téléséries de science fiction. C’est qu’elle regardait ça quand elle était toute jeune, la petite Lux. Oui, déjà à six ans, regarder un immortel bisexuel jeter de la sauce barbecue à une androïde pour qu’elle se fasse bouffer par des Ptérodactyles (©Torchwood) était l’un de ses passe temps favoris. Enfant, elle passait énormément de temps à regarder Star Wars et Star Trek avec son père.

Mais bon, en dehors de ses gouts idiots et totalement superficiels – qu’elle assume totalement, ne vous méprenez pas – Lux est une fille très ouverte. Elle s’intéresse à tout, parlez-en, elle vous écoutera. Elle aime toujours découvrir de nouvelles choses, peu importe leur nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux Cooper
| Elève de 6° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 27
Humeur : J'ai faim
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/09/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Lux Cooper   Mar 9 Sep - 3:10

.†. I CALL IT ART .†.


Tout ce que vous devez savoir à propose de la famille Cooper commença, plusieurs années auparavant, le jour où, malencontreusement, Samuel Cooper, étudiant en cinéma, les bras chargés de cassettes et d’ouvrages volumineux sur l’histoire du cinéma contemporain entra en collision avec une jolie blonde, elle-même dissimulée sous une épaisse pile de livres.

Ce fut là leur première rencontre, un vrai cliché des plus authentiques, digne de ceux que l’on voit dans les comédies romantiques et que Sam nouvellement obsédé par le cinéma, s’amusait à détailler et à analyser assidûment.

Alors qu’il la raccompagnait à son cours, un cours d’Histoire de l’art, ils eurent tout leur temps de discuter d’art, de cinéma, de leur passé, de tout et de rien.

- On vient d’avoir « le moment ».
- Je te demande pardon ?
- Disons par exemple qu’un homme et une femme ont tous deux besoin d’un vêtement pour dormir et qu’ils se retrouvent tous deux au même magasin de pyjamas. L’homme dit au vendeur, « je ne veux que le bas » et la femme dit, « je ne veux que le haut ». Ils se regardent et « le moment » vient d’arriver.

Dix minutes plus tard, assis dans la classe en forme d’amphithéâtre, Sam ouvrait le livre qu’il avait fait tomber quelques minutes auparavant. De la page 47, tomba un petit papier déchiré à un cahier de notes.

« Olivia : 0171 721 321 »

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Trois ans passèrent à dater de ce jour, trois ans s’achevant sur une scène qui avait lieu dans la cuisine de Mr et Mrs Cooper, parents de Sam.

- Marie moi.
- Bordel !
- C’est pas tout à fait la réponse que j’espérais.

N’étant que peu enclin aux traditions, Samuel ne s’était pas embarrassé à poser un genou à terre. Tous deux se trouvaient assis autour de la table de la cuisine, banalement occupés à passer le temps après le petit déjeuner.

- Sam…
- Quoi ?
- T’es pas Juif.
- Oui, j’ai remarqué.
- Mais… ma mère…
- Quoi ta mère ?

Toujours la même histoire. Olivia commençait à se demander sérieusement s’il arrivait à son copain de porter attention à ses dires. Combien de fois déjà lui avait-elle parlé de sa mère et de son obsession ridicule avec les traditions. Mais c’était loin d’être suffisant pour arrêter un Sam sûr de lui. Le temps d’un petit tour à la Synagogue et le voilà qui était converti au Juifisme Judaïsme.

- Sam, c’est pas comme ça que ça marche !
- Ollie, si ça, c’est pas une bonne raison qu’est ce qui peut l’être ?
- T’est complètement cinglé.

Néanmoins, sain d’esprit ou non, ce fut avec un sourire au coin des lèvres qu’elle prononça ces derniers mots.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


- Aaaaargh !
- Ça va chérie ?
- Non, non, ça va pas du tout, là !

Elle en était à son deuxième test de grossesse et à son troisième litre de jus d’orange spécial pur déjeuner et toujours, ça n’allait pas. Pas le résultat, le test lui-même.

- J’comprends rien, ça marche comment ce truc ?
- Heu une histoire de languette qui vire au rose ou au bleu, non ?
- Bah, oui mais c’est le rose ou le bleu qui dit que je suis enceinte ?

Pas la moindre idée, la seule solution qui leur vint à l’esprit fut de retourner à la pharmacie pour demander au type comment ça marchait.

- Très bien.

Le pharmacien les regardait fixement en souriant et en hochant la tête.

- Non, mais c’est oui ou c’est non.
- Très bien.
- Bon, Ollie, soit t’es enceinte, soit t’es très bien…

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Un bon conteur doit savoir écourter son récit lorsque nécessaire, afin de conserver l’attention de ses lecteurs. Ainsi donc, je vous épargnerais les longues et fastidieuses heures qui précédèrent la venue au monde de la petite Lux. Ce fut le 20 Aout de l'année 1955, que Lux poussa les premiers d'une longue série de cris perçants. À partir de ce moment, la distanciation parentale fera que nous devrons maintenant appeler Olivia et Sam « Mr et Mme Cooper ».

Tous deux travaillaient dans le domaine de la télévision. Lui était caméraman pour des téléséries qui passaient généralement à huit heures sur BBC. Elle était maquilleuse, malgré les apparences c’était là un travail des plus difficiles car elle travaillait pour un Talk Show pour le moins éclectique qui faisait souvent des déguisements. Comme il était rare que ses employeurs aient une idée précise de ce qu’ils voulaient faire avant les quinze minutes qui précédaient l’émission elle devait généralement improviser les costumes à partir de ce qu’elle trouvait autour d’elle, décors de théâtre, aliments comestibles, etc. Lux ne l’accompagnait que très rarement, son travail étant déjà assez demandant comme ça. En revanche, depuis son plus jeune âge, la petite baigna dans la culture populaire plus que ne pourrait le souhaiter n’importe quel enfant.

Son enfance ne fut pas bien mouvementée. Elle vécut la vie d’une parfaite moldue du Pays de Galles, alla à l’école moldue, etc. Rien de bien passionnant, quoi, jusqu’au jour ou un hibou de couleur mordorée vit mollement s’écraser dans la fenêtre du Living Room.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Toc. Toc. Toc. Toc…

C’était l’heure du thé, le moment de la journée que Lux détestait le plus car, déjà à cette époque, elle était bien consciente que sa mère parlait beaucoup, beaucoup, beaucoup trop. La famille était assise dans le salon bien cosy de leur maison héritée de la grand-mère de Mme Cooper.

- Et il n’arrêtait pas de répéter « très bien »…
- M’man… m’man, y’a genre… un hibou dans la fenêtre…
- Quoi ? Oh la vache !

C’était l’évènement du siècle. Il leur fallu ouvrir la fenêtre avant de réaliser que le hibou portait une lettre, attachée à sa patte. Sur cette dernière, on pouvait y lire une adresse, écrite à l’encre vert émeraude.

Miss. L. Cooper
Dans le troisième fauteuil du Living Room
27, Queen Mary
Cardiff


Lux eut donc l’honneur d’ouvrir elle-même la lettre qui allait déterminer le reste de son existence.

Collège Poudlard, école de Sorcellerie.
Chère Miss. Cooper,
Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au Collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité.
La rentrée étant fixée au 1er septembre, nous attendons votre hibou le 31 juillet au plus tard.
Veuillez croire, chère Miss. Cooper, en l'expression de nos sentiments distingués.


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Et ainsi donc, le premier septembre suivant, une petite fille à l’épaisse tignasse blonde entrait dans le Poudlard Express pour le début de sa scolarité. Il faut bien d’admettre, elle était moins stressé que l’on pourrait croire. Ce fut donc sans trop d’encombre que se déroulèrent ses premières années à Poudlard. Lux était une fille sociable, elle aimait bien la compagnie des autres et faisait toujours de son mieux pour se montrer agréable, sauf si il y avait des lacunes en sens inverse bien sur.

- Les première année, par ici !

Une voix tonitruante émanait d’un homme monstrueusement grand, près du lac. Encore maintenant Lux se souvient à quel point ce Hagrid l’avait impressionné dès le premier regard. L’homme mesurait au moins deux fois la taille d’un humain normal, avait des mains de la taille de couvercles de poubelles et son visage disparaissait complètement dans une épaisse barbe noire et hirsute. La petite Lux, qui devait faire tout au plus le tiers de la taille d’Hagrid, s’avança donc vers lui.

Ne sachant trop ou se mettre elle attendit qu’on lui assigne une chaloupe avant de monter dedans, c’est ainsi qu’elle se retrouva dans la dernière chaloupe avec pour seule compagnie Hagrid et un garçon aux cheveux noirs, visiblement pas coiffés.

- Classe, le sac.

Le nouveau venu désignait son sac à bandoulière qu’elle traînait partout avec elle. Lux l’adorait à cause de sa forme particulière, il était rectangulaire, énorme et comportait un dessin de radio dessus. Bien sur, de nos jours, on en voit partout, mais à l’époque c’était très avant-gardiste et particulièrement original.

- Merci bien, je l’ai acheté dans un vide grenier à Cardiff ! »

Un ange passa sans que ni Lux, ni son compagnon et encore moins le géant ne fasse de commentaires. La fillette regardait les chaussures de son vis-à-vis sans ajouter quoi que ce soit. Les chaussures en tant que tel n’avaient rien de spécial, il ne s’agissait que de simples converses noires, Lux se demandait si c’était réellement des All Stars ou une autre marque dont le prix refléterait la vraie valeur des chaussures.

- Moi c’est Félix !
- Et moi Lux ! »
- C’est spécial comme nom, ça vient d’où ?
- Heu… de la tête de mon vieux…
- Ah…

La conversation commencée, elle continua de bon train jusqu’à ce qu’ils soient arrivés à la moitié de leur traversée. Lux et Felix semblaient avoir énormément de points en commun et ne pouvaient tout simplement plus s’arrêter de parler.

- Eh, c’était quoi ça ?
- Quoi quoi ?
- J’ai vu un gros tentacule dans le lac !

Lux se pencha par-dessus la barque pour vérifier les dires de son nouvel ami, elle avait entendu dire, dans le train, qu’il y avait un calmar géant dans le lac, serait-ce vrai ?

Où ça ?

PLOUF !
Et c’est ainsi que Lux fit sa première entrée à Poudlard, toute mouillée et affublée d’un énorme manteau poilu.

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Comme l’a si clairement dit Pierre de Ronsard : « Le temps s'en va, le temps s'en va, madame ; Las ! Le temps, non, mais nous nous en allons. » Bref, le temps passe et la scolarité de Lux en fait de même. Au fil du temps, elle succède bêtises, mauvais coups, maladresses, blagues douteuses, retenues et notes tout de même passable considérant son manque flagrant de concentration.

Son passage de la première à la troisième année se déroula sans encombre majeure, si ce n’est le nombre grandissant de retenue qu’elle accumulait ainsi que de points qu’elle faisait perdre à sa maison.

C’est justement lors de sa quatrième année que les choses basculèrent. Oh, bien sur ce n’était pas grand-chose. Un bouleversement d’adolescente, ça ne change pas le monde, mais à cet âge on a si souvent l’impression que tout ne tient qu’à un fil que le moindre petit événement perturbateur dans notre vie devient un vrai désastre.

Et le désastre de Lux, il s’appelait Lucy. C’était la première copine de Félix. Oui, je sais, vous allez vous dire : à quatorze ans, c’est un peu vieux, non ? Mais que voulez-vous, on a beau être mignon comme tout, si on a un caractère de chiottes, ça ne passe pas. Et Félix, il l’avait ce caractère de chiottes, pas de doutes là-dessus.

Voilà, donc, que Félix a une petite amie, et ce faisant, passe de moins en moins de temps avec Lux. Les deux jeunes filles ne pouvaient pas se supporter, chacune d’elles étant, à sa façon, jalouse de l’autre. Bien qu’elles n’iraient jamais l’avouer, évidement, mais le fait est qu’il était devenu absolument impossible pou Félix de voir à la fois sa copine et sa meilleure amie, malheureusement pour Lux, il fit le mauvais choix.

Cela dura un an. Un an pendant lequel tous deux évitèrent absolument tout contact. Ils ne se parlaient plus, quand ils se croisaient, ils ne se regardaient même pas, pour eux qui étaient autrefois si proches, cela faisait un choc.

Lux prit ce moment de libre dans sa vie pour faire de nouvelles connaissances, elle se lia d’amitié avec deux autre filles avec qui, il lui semblait bien en tout cas, elle s’entendait très bien. Mais bon, vous savez comment son les filles entre elles, on croit que ça va bien, puis au moment ou on ne s’y attend pas on commence à vous bombarder dans le dos sur des histoires que vous n’auriez jamais pu imaginer, sans même pour autant que vous sachiez clairement ce qui se passe, puisque ces demoiselles ont, il semblerait, un don naturel pour les faux semblants.

Laurian et Daria, car c’étaient leurs noms, était loin, très loin d’échapper à la règle. Vers le milieu de l’année, toutes deux décidèrent qu’elles ne pouvaient plus se supporter. Il serait très difficile à Lux d’expliquer pourquoi, apparemment serai-ce lié à leurs caractères respectifs, du moins, c’est ce qu’elles disaient, mais comme la plupart du temps, les raisons restaient très floues. Chacune d’elles avaient cette manie horripilante d’aller toujours tout rapporter à Lux : ce que l’autre avait dit, fait, ses manies désagréables, sa façon d’être qu’elle ne supportait plus, etc.

C’est à ce moment là que Lux envisagea d’abandonner toute relation sociale et de se faire Hermite. Du moins jusqu’à ce que l’une de ses chères amies ne vienne lui faire part des derniers potins de Poudlard.

- Tu sais Morgan, le copain de Feeny.
- Heu... Félix ?

Daria avait cette manie vraiment horripilante de désigner les gens par leurs noms de famille.

- Ouais, eh ben figure-toi qu’elle l’a plaqué…
- Attend, Lucy l’a plaqué ?
- Oui, P-L-A-C… enfin tu vois, quoi, plaqué ! Bref, pour Townsend, tu te rends compte ?
- Townsend ?
- Heu… Sid.
- Ha, ouais, d’accord.
- Y’a un type qui m’a dit qu’il s’est enfermé dans les goguenots pour chialer, non, mais tu te rends compte, un peu !

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


- Félix, ouvre moi, tu veux ?
- Non.

La porte des toilettes restait toujours bien hermétiquement fermée. Dans une attitude qui nous paraîtrait à la base typiquement féminine, Félix avait décidé de réfugier bien au loin de ses problèmes, au fin fond des toilettes du sixième étage. Les plus sales et insalubres de tout le bâtiment.

- Allez, y’a que moi, on s’en tamponne, je suis personne, moi !

Quelques secondes eurent le temps de passer avant que ne s’ouvre lentement la porte sur un Félix bien piteux, ses yeux noirs alors tous rouges et bouffis lui donnant un air plus ou moins inhabituel.

- C’est coquet chez toi.
- Oui, j’ai des goûts de chiottes à ce qu’on dit.

Lux ne prit pas la peine de s’encombrer de paroles réconfortantes ou bien de gestes affectueux, elle entra dans les toilettes, laissant à Félix le soin de refermer la porte. Sans un mot, elle alla s’accouder, sur le rebord de la fenêtre au fond de la pièce, seul endroit où l’odeur pouvait être relativement supportable. Félix alla la rejoindre.

- Eh, t’as vu, c’est ton ex-copine avec son nouveau sbire !
- Mmh…
- Mmh…
- Moche sa robe.
- Moche son mec.

Tous deux commencèrent à rire, sans la moindre gêne, comme ça ne leur était pas arrivé depuis un an, comme si ce même un an qui venait de passer n’avait jamais existé. C’est à partir de ce moment là que Lux oublia ses idées d’isolation et, comme le veut tout bon dénouement, tout était revenu à la normale.


Dernière édition par Lux Cooper le Mer 10 Sep - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux Cooper
| Elève de 6° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 27
Humeur : J'ai faim
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/09/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Lux Cooper   Mar 9 Sep - 3:13

.†. I WASN'T REALLY NAKED.†.


ANIMAL DE COMPAGNIE : Sue, le chat de Lux n’est pas exactement très ordinaire non plus. C’est une petite femelle couleur « écaille de tortue » que Lux a décidé d’adopter dans un centre d’aide aux animaux. Elle est sourde, c’est ce qui a incité Lux à lui donner le nom de Sue Thomas. L’animal ne s’entend donc pas miauler et produit souvent des bruits pour le moins étranges et un tantinet effrayants. Il faut souvent faire attention à ne jamais laisser trainer de verres quelque part puisque Sue a une excellente habitude de mettre sa patte dans le verre et de boire en léchant cette dernière, il est à préciser qu’elle raffole particulièrement du café. Également, le matin, pour réveiller sa maitresse (généralement entre quatre et six heures du matin) elle ouvre ses yeux à l’aide de ses petites pattes jusqu’à ce que Lux se décide finalement à se lever pour lui ouvrir la porte/donner à manger.

BAGUETTE MAGIQUE : Sorbier, 25.6cm, contenant un poil de troll, excellente pour les sorts de soin.

QUIDDITCH : Attention, prenez garde ! Si vous avez le moindre sens commun et que vous tenez à l’avenir de votre équipe, ne choisissez pas Lux pour en faire partie, même pas en dernier recours, c’est un coup à tout faire foirer. Elle échappe la balle, donne des coups de batte au mauvais moment, laisse passer tous les buts et, par-dessus tout, se trouve toujours au mauvais endroit au mauvais moment, bref, c’est pas joli-joli.

En revanche, elle se rattrape merveilleusement bien dans les gradins. Comme supporter, on ne fait pas mieux, elle crie, elle hurle, elle siffle, elle chante des chansons d’encouragement, elle brandit des banderoles et se traîne avec des costumes bariolés à l’effigie de son équipe fétiche. Niveau support moral, on ne pourrait pas rêver mieux, quoi que certains en aient parfois un peu peur.

FORME DE VOTRE PATRONUS : Bon, il faut bien admettre que Lux n’est pas particulièrement douée sur la question Patronus. Elle connait le sort, ça, ça va. Elle arrive à visualiser des souvenirs heureux, ça aussi, ça va, mais c’est quelque-chose entre les deux qui coince, néanmoins, il lui est arrivé deux ou trois fois de réussir à faire apparaitre une ébauche de Patronus, une espèce de petite boule blanche dotée d’ailes qui battaient du plus vite qu’elles pouvaient.

- Ha, ouais, classe, un poussin !
- Félix, c’est un canari !
- Ha, ouais, merde…


BULLETIN SCOLAIRE :
Astronomie : P
Botanique : A
Divination : A
Défense Contre les Forces du Mal : E
Histoire de la Magie : D
Métamorphose : T
Potions : P
Soins aux Créatures Magiques : E
Sorts et enchantements : E

.†. OH DEER ! .†.


• VOTRE PRENOM OU SURNOM : Laura, ou Lau, ou Lolo, comme vous voulez.
• AGE / DATE DE NAISSANCE : 20 décembre 1989, donc 18 ans.
• COMMENT AVEZ-VOUS DECOUVERT LE FORUM ? Je ne sais plus exactement comment je l’ai trouvé la première fois. Je me rappelais du nom du forum alors je l’ai tapé sur Google et j’ai atterri ici.
• AUTRE CHOSE A DIRE ? Billiwig.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hestia Klarson
| Elève de 5° Année |
| Elève de 5° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 25
Humeur : Joyeuse
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
<b>Préfère les Designs</b> : Mignon
Date d'inscription : 26/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Lux Cooper   Mer 10 Sep - 17:41

Hellooooo !

J'ai tout lu ! \o/ Enfin, je dis ça, ça a l'air d'un exploit, mais ta fiche était tellement vivante et dynamique que le temps est passé tout seul ^^. J'ai beaucoup aimé Lux en elle-même, et la façon que tu as de la décrire ^^ Ça s'annonce assez... explosif XD


Un seul petit problème en ce qui concerne la date : si elle est née en août 1954, elle a... 17 ans (nous sommes en septembre 1971) et est en septième année. Souhaites-tu que Lux reste en 6ème année et ait 16 ans (dans ce cas, change ta date de naissance en 1955), ou qu'elle soit bien née en 1954 (elle aurait 17 ans et serait en 7ème année ?)


Bon, pour la maison, entre Gryffondor/Serdaigle/Poufsouffle... je vais encore avoir l'air d'une pro-Poufsouffle (gentils Adminous, rappelez-vous que c'est pas vrai, j'ai autant de persos à Serdaigle qu'à Poufsouffle T__T), mais je l'y verrais bien ^^ Trop "expansive" pour aller à Serdaigle et... un petit quelque chose qui me dit que Gryffondor n'est pas sa place ^^


(Maintenant, si Poufsouffle te convient (et si les autres membres de l'ES n'ont rien à redire), il n'y a plus qu'à attendre la validation d'un adminou ^^)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jaleon.club.fr/phpBB2/index.php
Lux Cooper
| Elève de 6° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 27
Humeur : J'ai faim
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/09/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Lux Cooper   Mer 10 Sep - 22:31

Parfait ! Je suis l'une des rares personnes à avoir vraiment un amour profond pour Poufsouffle !

Sinon, pour ce qui est de l'année je vais la changer pour 1955 alors. C'est que c'était écrit 1970 dans l'autre topic, d'ou mon erreur.

J'édite et c'est bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hestia Klarson
| Elève de 5° Année |
| Elève de 5° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 25
Humeur : Joyeuse
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
<b>Préfère les Designs</b> : Mignon
Date d'inscription : 26/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Lux Cooper   Mer 10 Sep - 22:44

Ah oui O_o Lyle a dû oublier ça quand il a fait les maj, je comprends mieux pourquoi presque tout le monde se trompait ^^, (maintenant, c'est corrigé, nostra culpa)

(En fait, c'est qu'on m'accuse d'agir comme une pro-Poufsouffle qui me dérangerait. Je suis aussi une pro-Poufsouffle par nature XD (pourquoi tant de haine contre eux ?)).

Poufsouffle, sixième année, donc

Bref, maintenant que c'est réglé, il ne reste plus que la validation effective par un admin ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jaleon.club.fr/phpBB2/index.php
Lux Cooper
| Elève de 6° Année |
avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 27
Humeur : J'ai faim
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 09/09/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Chat
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Lux Cooper   Jeu 11 Sep - 18:53

Ok, bah tout baigne, alors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Streamin
Préfet de Gryffondor
| 7ème année |
Préfet de Gryffondor | 7ème année |
avatar

Masculin Nombre de messages : 165
Age : 24
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Tomychou
<b>Préfère les Designs</b> : Flashy
Date d'inscription : 16/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Lux Cooper   Sam 27 Sep - 15:16

Bienvenue a toi, Lux !! ( rah, a chaque fois que je prononce ou lis ton nom, ca me fait penser aux philosophes des Lumières, vu que mon abréviation pour mes cours, c'est Philo des Lux xD ! Prends ca pour un compliments, je les ai toujours admiré !! Bon, 36 15 raconte ta life, over... )

Bon, ta fiche est vivante, dynamique, sans fautes... Parfaite quoa !! xD Je n'ai aucun problème avec elle Wink !

Te voila donc élève de Sixième année, a Poufsouffle !

Bon jeu parmi nous !! J'espère que tu te sentiras bien avec les meilleurs lutins du monde x) !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lux Cooper   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lux Cooper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abby Cooper is here o/
» Maxime Cooper [VALIDE]
» Lea Cooper
» Arrivée d'un nouvel élève : Daniel COOPER - SD
» HUNK ou James Cooper

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ ADMINISTRATION GENERALE DU FORUM ✖ :: ► Dossiers de Présentations :: Poufsouffles-
Sauter vers: