AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les plantes pour les nuls [PV Jaad]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ariel Landon
| Elève de 7° Année |
Batteur
| Elève de 7° Année |Batteur
avatar

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 26
Localisation : Avec Serpy n__n
Poste : Serpentard 100 %
Humeur : Massacrante
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : La p'tite Sirène
<b>Préfère les Designs</b> : Mignon
<b>Quidditch</b> : Batteur
Date d'inscription : 05/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Serpent
Bloc Notes:
MessageSujet: Les plantes pour les nuls [PV Jaad]   Lun 1 Sep - 20:18

"MERLIN, C'EST QUOI CETTE EMBROUILLE????"

Ariel resta assis au même endroit, les mains tremblants sur le morceau de parchemin qu'il tenait toujours aussi fermement. Quelques têtes curieuses se tournèrent vers lui, cherchant avec espoir un peu de distraction pour briser la monotonie du moment. Auparavant, toutes les têtes seraient tout de suite revenues à leurs affaires après avoir constaté que s'était le serpentard qui causait tout ce boucan, surtout de peur que celui-ci vienne leur casser la figure. Mais maintenant qu'une année s'était passée et qu'Ariel avait si changé d'attitude, les gens ne savaient plus trop comment réagir. Résultat? Certains continuèrent de le fixer avec une curiosité polie pendant que d'autres retournaient prestement à leurs assiettes. Ce furent surtout les quelques serpentards qui étaient assis autour de la table qui gardèrent leur regard sur lui, curieux et se demandant ce qui pouvait à ce point affecter l'ex capitaine de leur équipe de quidditch. En effet, celui-ci n'avait pas fière allure... Il était assis sur son banc dans la grande salle, le dos courbé, les mains crispées sur une lettre qu'un hibou gris venait de lui apporter et le visage dans un air de surprise et de frustration immense. L'oiseau semblait attendre d'être payé, car il poussait de petits cris secs, de plus en plus offusqué qu'on ne le paie pas de quelque nourriture pour ses services. Le serpentard finit par le remarquer quand le stupide volatile vint lui mordre le pouce avec mécontentement. Il poussa un cri de surprise et fixa avec un froncement de sourcil son pouce maintenant marqué d'une furieuse fente qui rougissait à vue d'oeil. Fichant avec colère le doigt blessé dans sa bouche, Ariel poussa un morceau de pain vers l'oiseau en murmurant des injures. Quelques serpentards haussèrent un sourcil. Il faut dire qu'auparavant, Ariel se serait sans doute levé et se serait mit à étrangler l'oiseau en lui lançant toutes sortes d'insultes... Ce changement radical d'attitude était assez surprenant. Une fois l'oiseau satisfait partit, le serpentard secoua vivement son doigt et reprit la lettre qu'il avait lâché à cause de la surprise, ses sourcils se fronçant encore plus qu'auparavant. Il relut le bout de papier en entier, sentant son niveau de frustration monter encore plus en flèche.

D'ailleurs, quand il reposa le morceau de papier contre la table en bois, ce fut avec une brusquerie assez peu surprenante de sa part. Un oeil avisé aurait aussi pu déceler une veine sur son front qui semblait sur le bord d'éclater. Le serpentard se frotta énergiquement les tempes, tentant de calmer sa colère qui remontait dans son corps et qui menaçait de lui faire faire un geste inconsidéré, comme prendre la tête de ce crétin de serpentard de première année qui lui lançait un regard narquois et la ficher dans un mur, n'importe lequel. Ariel finit par se calmer assez pour lancer un regard aigu à l'individu qui perdit toute couleur à son visage et détourna prestement le regard. Le serpentard n'arrivait pas à croire ce qu'il venait de lire sur ce fichu morceau de parchemin. Il relit une dernière fois le nom signé à la fin de la lettre, cherchant à prouver qu'il s'agissait d'une blague et que la signature était fausse. Mais il avait reçut tellement de convocations spéciales avec cette personne qu'il était difficile de se tromper... Il s'agissait d'une lettre véritable. Après cette réalisation, Ariel poussa un grognement et colla son front contre la table, souhaitant presque pouvoir crever directement en restant immobile. Cette lettre était celle de son professeur de bothanique, un nouveau venu cette année. Celui-ci avait apparemment décidé d'étudier ses fiches et s'était rendu compte en les parcourant méticuleusement qu'Ariel était une nullitée totale dans sa matière et que s'il n'avait pas loupé son cours, c'est parce que l'ancien professeur avait eu un peu pitié de lui. Ariel avait fait sa rencontre pendant l'été et celui-ci lui avait fait comprendre que ce genre de clémence, il ne la retrouverait pas chez lui. Ce professeur avait aussi exigé de lui qu'il lise des briques énormes pendant les vacances sur des sujets divers, des livres que les autres n'avaient pas eu à lire. Ne souhaitant pas commencer du mauvais pied, il avait fait ce qu'on lui avait demandé sans grande conviction... Les premiers cours s'étaient encore plus mal passés que ceux des années précédentes et du seul regard de son professeur, Ariel avait pu comprendre que cleui-ci n'était pas content. Il s'était attendu à une retenue, pas à... ÇA!!!

Ariel leva les yeux et apperçut quelques uns de ses amis serpy qui jetaient des regards curieux sur le bout de parchemin qu'il avait laissé en plan sur la table. Souhaitant plus que tout au monde que personne ne voit cette chose, il la chiffonna sur la champs et la fourra hâtivement dans sa poche. Il aurait toujours pu la gober, mais Ariel doutait que cela lui donne une expression très élégante et il s'était assez humilié comme ça pour une journée. Le serpentard se leva et fourra les mains dans ses poches de jeans bleus poudres moulants. Il sortit de la grande salle, ignorant les regard qui suivirent son dos. C'était un Samedi, donc pas d'uniforme ce jour là. Ariel en avait profité pour porter un chandail rose pâle avec un dessin de lapin à l'air pas très mignon écrit en dessous BAD BUNNY. Le jeune homme marcha dans les corridor tout en affichant son mécontentement à cette situation de merlin. Apparemment, son cher professeur avait décidé que ce serait une bonne idée que de lui donner des cours particuliers... Déjà ce fait en lui-même ne lui donnait pas envie. Passer des heures supp avec des plantes? NON MERCI!!! Déjà qu'il avait du mal à garder sa phobie secrète, si en plus il devait voir des plantes pendant des heures qu'il aurait du se reposer... Mais non, ce prof en plus avait décidé que ce serait plus facile si c'était un ÉLÈVE qui lui faisait ses cours particuliers. Pas rien que ça, un POUFSOUFFLE DE 5IÈME ANNÉE!!! merlin, un gamin de deux ans son cadet allait lui apprendre à aimer les plantes, génial, il sautait de joie. Ariel s'arrêta devant un mur et y posa un coup de poing avant d'y laisser reposer son front. Quelques passants lui jetèrent un regard, mais il les ignora, prit dans un sérieux dilemme. Et s'il se pointait pas ce soir là, est-ce que le prof allait lui piquer une crise? Sans doute que si... Merlin, quelle galère! Le serpentard passa la journée à débattre ce point, ressortant quelques fois la lettre chiffonée pour la relire avant de se lasser et de la faire brûler d'un coup de baguette magnique. Finalement, ce soir là, on put le voir debout avec un air résolut sur le visage devant la porte de la bibliothèque, arborant les mêmes vêtements que le matin et ses converses blanches et roses ainsi que de multiples bracelets.

Il finit par entrer avec un soupir et s'appuyer sur une étagère en fixant les tables une à une sans oser s'approcher. C'est qu'il avait pas l'habitude de se traîner dans les bibliothèque le Riri! Qu'est-ce qu'on dirait si on le voyait là???? Mon dieu, sa réputation allait en crever! Boudant un peu, Riri plaqua son regard sur le sol, ne daignant pas relever les yeux. Il dut par contre se tasser quand un petit mioche se râtelat la gorge et attendit patiemment qu'il daigne le regarder. Apparemment, Ariel se tenait devant le livre qu'il voulait prendre. Le serpentard se gratta la nuque tout en se dégageant, se demandant si la situation pouvait encore empirer.

[PV Jaad]

_________________



Gracieusetée de Janvier *poutou*


Dernière édition par Ariel Landon le Mer 3 Sep - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaad Williams
| Elève de 5° Année |
avatar

Masculin Nombre de messages : 23
Humeur : Toujours bonne
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
Date d'inscription : 31/08/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Les plantes pour les nuls [PV Jaad]   Lun 1 Sep - 21:22

    " Dis voir, Jaad. Est-ce que ça t'intéresserait de donner des cours de Botanique à des élèves en difficulté ? "

    Jaad haussa un sourcil et fixa son professeur de Botanique d'un air intrigué. Deux jours plus tard, il recevait un mot de ce même professeur qui lui indiquait qu'il avait un élève, un élève de Serpentard portant le doux nom d'Ariel Landon. Un crétin fini dont Jaad avait déjà entendu parlé quelques années auparavant. Cependant, contrairement à son futur élève, il ne se posa pas une question et arriva même à se réjouir de l'évènement à venir. Jaad était un personnage de nature curieuse et extrêmement sociable. Apprendre des choses à quelqu'un qui n'était pas dans la même maison que lui, et qui avait 2 ans de plus, l'amusait plus qu'autre chose. Non pas qu'il ait trouvé risible le fait d'enseigner quelque chose à quelqu'un de plus âgé que lui, mais plutôt drôle d'imaginer la réaction d'Ariel. S'il était tel qu'on le lui avait raconté, cela risquait d'être une sacrée aventure.

    Dans l'après-midi, Jaad annonça à ses camarades qu'il les quittait, sans s'expliquer. Plusieurs lui demandèrent ce qu'il allait faire, n'ayant pas l'habitude de voir le jeune homme quitter le groupe sans plus d'information. Celui-ci, ne résistant pas à la tentation de faire partager son excitation, répondit en souriant d'un air entendu.

    Je vais donner des cours à un Serpentard... Ariel Landon, vous connaissez, non ?

    Plusieurs de ses amis ouvrirent de grands yeux ronds, puis Jaad lâcha un rire bref et s'éloigna joyeusement, son sac sur son épaule et un livre de Botanique dans une main. Si cette branche n'était pas celle dans laquelle il était le plus doué, il réussissait à se démarquer des autres. Beaucoup se demandait pourquoi il n'avait pas été à Serdaigle, mais la réponse était simple; Jaad était quelqu'un de bien trop énergétique et euphorique. Mais vis-à-vis de son caractère, on pouvait se demander si être professeur était une très bonne idée. Jaad avait tendance à manquer de tact et à surestimer les autres, conclusion il lui arrivait de demander d'une voix incrédule si la personne qui venait de lui poser une question plaisantait ou non. Mais sans doute son professeur de Botanique avait jugé que ses réflexions pousseraient ses élèves à donner le meilleur d'eux-même, ou bien ignorait-il cette partie du caractère de Jaad.

    Lorsque Jaad atteignit la Bibliothèque, ses cheveux blonds étaient en bataille. Il s'était rendu compte en chemin qu'il était en retard et avait décidé de rattraper le temps perdu en piquant un petit sprint. Il reprit son souffle sur les derniers mètres et pénétra dans le sanctuaire de livre en silence. Il l'aperçut de suite; grand, l'air blasé, appuyé contre une étagère dans une position de total dédain. Un sourire se dessina sur les lèvres de Jaad, et il passa une main dans ses cheveux avant de s'avancer vers Ariel. Lorsqu'il fut assez proche de lui, il tendit sa main et dit d'une voix amicale.

    Landon, c'est ça ? Jaad Williams, ton "suppléant de Botanique".

    Il esquissa un sourire et attendit une quelconque réaction de la part du Serpentard, s'attendant presque à ce que celui-ci refuse de lui serrer la main et demande d'une voix impatiente s'ils pouvaient commencer pour en finir le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariel Landon
| Elève de 7° Année |
Batteur
| Elève de 7° Année |Batteur
avatar

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 26
Localisation : Avec Serpy n__n
Poste : Serpentard 100 %
Humeur : Massacrante
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : La p'tite Sirène
<b>Préfère les Designs</b> : Mignon
<b>Quidditch</b> : Batteur
Date d'inscription : 05/03/2008

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Serpent
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Les plantes pour les nuls [PV Jaad]   Mer 3 Sep - 0:21

Si Ariel avait su lire dans les pensées, sans doute que le petit blond trop souriant pour son propre bien qui lui faisait face ne serait plus qu'un petit tas de peau vidée de tous ses organes à l'heure qu'il est. La raison pour laquelle moi, auteur si vicieuse, a décidé de vous choquer avec cette première phrase déroutante? Elle est bien simple... Parce que bien que le serpentard était plus gentil qu'auparavant et pouvait même à la limite être considéré comme 'vivable', une chose n'avait pas changé chez lui : Il DÉTESTAIT que l'on daigne salir sa réputation. Bah oui, c'est pas pour rien que le Riri s'était caché derrière des façades de glaces durant toutes ces années! Il avait travaillé fort pour se bâtir une réputation qu'il n'aimait pas voir se faire attaquer par des démons plus communément nommés rumeurs. C'était un truc qu'il supportait pas, les rumeurs. Elles s'insinuaient partout, faisaient partit de la vie de tout les jours de presque tout le monde et personne n'arrivait à dire la vérité quand il affirmait qu'il n'aimait pas entendre des choses sur la vie des autres, ce qui normalement ne devrait pas les concerner. Voilà pourquoi, si Ariel avait su que son prochain tuteur de botanique avait été si peu discret alors qu'ils avaient même pas encore entamé le premier cour pratique, il y aurait eut des étincelles dans la bibliothèque. Bon d'accord, ma première phrase était un peu poussée en ce sens... Ariel se serait sans nul doute contenté de se fâcher et de bouder... Il aurait certes aussi été atteint d'une paranoïa pendant plusieurs semaines ensuite, imaginant que tout le monde se riait de lui, grand chieur rebel admiré pour ses conquêtes mâles et son caractère de merlin, qui se faisait enseigner par un petit gamin de Pouffy. Ce serait une humiliation qu'il aurait du mal à supporter, déjà que depuis l'incident du voyage de neige, il tentait de se tenir à carreaux et d'alléger sa liste d'ennemis. C'est que c'était difficile de vivre avec la réalisation qu'on était dans le camps des tout gentils et que l'on arriverait jamais à tuer qui que ce soit quand on avait cru toute sa vie être un petit rebel endurcit. Bon, accepter qu'on avait un bon coeur était toute autre chose que d'accepter de recevoir des cours particuliers par un gamin c'est vrai... Ariel s'était d'ailleurs mit à réfléchir à toutes ces choses qui lui trottait en tête ses temps-ci en attendant la venue de son tuteur. Son esprit s'était évidemment perdu dans des pensées d'Alan et de Tom, qui continuaient de l'obséder vachement. Il ne les avait pas revu depuis un sacré moment et commençait à avoir légèrement peur de ce qui se passerait quand il le ferait... Surtout si Tom décidait de se venger en allant raconter des trucs à Alan ou si le serdaigle apprenait par une quelconque bouche informée ce qui s'était passé avec le griffondor. Ses pensées le distraillirent un moment, assez pour qu'il ne réalise pas que certains regards commençaient à se lever vers lui, le toisant avec curiositée.

Ils se demandaient sans doute qu'est-ce qu'il faisait là à rester accoté contre une étagère sans bouger. Déjà qu'Ariel Landon dans une bibliothèque, c'était quelque chose qui méritait d'être vu pour être cru, si en plus il ne faisait que penser sans s'avancer dans la pièce, ça devenait franchement bizarre! Finalement, Landon fut interrompu de ses pensées troubles par un bruit curieux qui lui fit lever le regard. Un élève de Serdaigle avec un air assez studieux, quoi que froid, venait d'échapper une pile de livres tout près de lui. Il semblait assez avancé en année et Riri le regarda avec assez d'insistance pour se rendre compte qu'il l'avait croisé plusieurs fois. Il remarqua les regards des autres élèves qui hésitaient à lui venir en aide et détourna le regard. Après un moment, un sentiment de culpabilité étrange, qui se manifestait souvent ses temps-ci, le prit au ventre. Ariel finit par pousser un grognement singulier qui attira l'attention sur lui et se pencha pour rammasser quelques livres en évitant le regard de son camarade de classe. Celui-ci cherchait toujours quelques ouvrages qui lui manquaient et ce ne fut que quand le serpentard lui tendit sous le nez une pile de trois petits livres qu'il se figea et leva le regard vers lui. Ariel regarda ailleurs, une mains sur une hanche, l'autre tenant les bouquins. Il se passa un moment durant lequel le silence dans la bibliothèque fut si épais que même la bibliothécaire jeta un regard suspicieux aux allentours. Tous étaient choqués parce qu'Ariel Landon venait de rendre service à quelqu'un et en public, sans que personne lui ait rien demandé!!! Le serpentard finit par s'agacer de tenir les livres sous le nez du serdaigle qui le fixait comme s'il le voyait pour la première fois de sa vie et dit d'un ton un peu énervé, sans faire trop chiant :

"Merlin, ils vont pas se prendre tout seuls!"

Le serdaigle sortit de sa stupeur et lui jeta un dernier regard avant de se saisir des livres. C'est à ce moment là que le petit blondinet décida de faire son entrée. Ariel ne pensait même plus à la raison pour laquelle il restait là, comme un pitre dans la bibliothèque. Il se figea donc quand on lui adressa la parole et dut se retenir pour se retourner et jeter un de ses regards frustrés automatiques qui composaient son ancien lui-même. Sa surprise finit par disparaître et il tourna un regard neutre sur le nouveau venu, l'évaluant de deux yeux bleus-gris méthodiques. Quiconque le connaissant aurait pu dire en toute sincérité que le serpentard était de très bonne humeur à l'instant. Son regard passa sur le sourire un peu trop joyeux qui aveugla un moment ses yeux peu habitués à ce genre de visage heureux dirigé vers sa personne et il cligna des yeux un moment pour s'adapter à cette nouvelle vue. Puis, il détailla la tête blonde et remarqua avec un certain agacement que le jeune adolescent était plus petit que lui. Ariel devait bien le dépasser d'une tête... Il était peut-être stéréotypé, mais l'idée de se faire enseigner par un mioche qui était plus petit que lui semblait presque trop étrange pour être vraie. En somme, le petit était pas trop hideux et c'était un mec, ce qui était déjà un gros soulagement pour le serpentard. Il avait rien contre les filles, mais s'il avait eut à endurer une nana qui fonderait en larmes en le traitant d'insensible à tout bout de champs, il allait très certainement par s'arracher les cheveux et crever d'agacement. Et puis, endurer la vue d'un mec hideux deux fois par semaine lui donnait pas très envie non plus. Bref, le verdict? Ce mec était petit et semblait trop heureux pour son propre bien, mais au moins il était mignon ce qui n'était pas pour déplaire à Riri. C'est qu'après Alan et Tom, le serpentard était heureux de voir qu'il arrivait encore à trouver des mecs mignons. Attention hein??? C'est pas comme s'il allait lui sauter dessus comme un animal!!! Les réflexions d"Ariel s'interrompirent quand il sentit une main se poser sur son épaule. L'adolescent tourna un regard curieux vers le maître de cette main si avant-gardiste et oublia un moment le charmant Jaad Williams. Le serdaigle qu'il venait d'aider montrait un sourire sincère et il dit d'un ton déterminé, apparemment décidé à ignorer le fait qu'Ariel avait été un chieur jusqu'à maintenant :

"Merci pour le coup de main, Landon."

Ariel le regarda un moment sans rien dire, puis haussa les épaules en détournant le regard, maugréant un bref 'Pas d'quoi' avec un air embarrassé. Le serdaigle le fixa quelques secondes de plus, son sourire devenant un peu amusé et, content d'avoir réalisé qu'Ariel Landon n'était pas un monstre, quitta la bibliothèque sans un regard en arrière. Le serpentard, un peu agacé de ressentir ce petit pincement au coeur d'avoir rendu quelqu'un heureux et pas craintif pour une fois, se passa une main dans les cheveux et jeta quelques regards pointus à ceux qui le fixait toujours avec émerveillement. Puis, cela fait, Ariel retourna ses yeux sur le poufsouffle blond qui lui tendait toujours la main. L'adolescent fixa momentanément la main, se demandant s'il pouvait vraiment prendre ce risque. Décidant qu'il n'avait rien à perdre, Ariel tendit une mais hésitante et maladroite vers celle tendue vers lui. Il s'arrêta à quelques centimètres de celle-ci et rennonca en laissant retomber sa main contre sa hanche et en se retournant sur le côté, feignant avoir vu un livre intéressant sur une étagère proche. Faut dire, il se sentait pas prêt à être aussi amical que ça, fallait pas pousser! Après un moment, il finit par dire d'un ton assez brusque, mais quand même calme :

"Williams hein? ... Bon, enchanté et toute cette p'tain de merlin... Maintenant que tout ça c'est finit, on commence?"

Le serpentard lança un regard en coin au blond, sentant que pour un nouveau gentil, il était pas si mal.

_________________



Gracieusetée de Janvier *poutou*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les plantes pour les nuls [PV Jaad]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les plantes pour les nuls [PV Jaad]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Rock/Métal pour les Nuls
» La navigation pour les nuls...| PV Acarvius. |
» Manuel-mode d'emploi en vue d'être président, pour les Nuls
» 2- Les vampires pour les nuls
» [O.P] La Marine pour les nuls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ QUATRIEME ETAGE ✖ :: ► La Bibliothèque-
Sauter vers: