AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Verte Matinée | Pv Coco <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mallaury Sansouci
Préfète de Poufsouffle
| 5ème année |
Batteuse
Préfète de Poufsouffle| 5ème année |Batteuse
avatar

Féminin Nombre de messages : 475
Localisation : Paris, Marais (floc, floc)
Poste : Préfète diabolique & Batteuse dans l'équipe de Quidditch de Poufsouffle (on déchire touuut !)
Humeur : Hahaha. Pouët.
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Marshmallow
<b>Quidditch</b> : Batteuse
Date d'inscription : 16/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Rat/Souris
Bloc Notes:
MessageSujet: Verte Matinée | Pv Coco <3   Dim 18 Mai - 23:05

Les feuilles bruissaient doucement dans le relatif silence qui s'était imposé de lui-même dans ce coin reculé des Serres. Une petite main blanche caressait les branches, les repoussait tranquillement pour se frayer un chemin tout de froufrous et de glissements inaudibles. Sur le terreau meuble et si bien entretenu des Hortensias Cannibales, une silhouette un peu floue se déplaçait lentement, avec précaution, écrasant tendrement la terre molle jusqu'à y graver les empreintes de petits souliers taille 33. Au milieu du vert et du rose des arbustes ensorcelés, le jaune flashy d'une robe assez mal fichue jurait terriblement avec le bleu d'un pantalon trop large et traînant lamentablement sous les pieds ; une écharpe jaune et bronze servait à retenir tant bien que mal une imposante masse de cheveux blonds qui tentait vraisemblablement de se faire la malle de ce chignon improvisé. À pas prudents, l'étrange demoiselle avançait dans le labyrinthe végétal, poussant toujours de la main les branches, les grosses boules de fleurs qui dans cette version particulière de l'arbuste pourtant bien connu étaient armées de longs poils mous qu'on aurait pu assimiler à des langues vu leur façon de réagir quand quelque insecte se posait sur eux. D'ailleurs leur façon de se rétracter brusquement lorsqu'on les effleurait était follement amusante et prodiguait surtout d'adorables chatouilles. Mais il fallait retenir son rire ; on était là secrètement.

Aujourd'hui était un grand jour. Un de ceux qui ne surviennent qu'une seule fois dans l'année et qu'on attend impatiemment durant tous les autres mois, tous les autres jours ; le genre qui vous empêche de dormir la veille et l'avant veille et occupe vos rêves encore des semaines après. Les évènements annuels et extraordinaires du Château étaient généralement tels qu'ils mobilisaient absolument tous les élèves, même les plus renfermés et les plus solitaires : tout le monde était convié à la fête générale et joyeuse qu'étaient ces longues journées exceptionnelles. Noël, évidemment, en faisait partie ; Halloween également, et Pâques. Pâques ! Ses cloches, ses lapins ... ses œufs. Et cette année, comme bien d'autres avant, en ce jour mémorable dédié au divin Chocolat, ses enfants s'étaient trouvés éparpillés - comme par magie - dans tous les coins et recoins de l'École. Ne restait plus qu'aux élèves affamés par une longue diète en prévision de ce jour le soin de les trouver ... et de les dévorer sans plus de cérémonie. C'était un rituel bien connu et que tous attendaient avec impatience et se délectaient de voir arriver. Et maintenant qu'on y était, la chasse était ouverte.

Mallaury, il faut l'avouer, avait jusque là eu beaucoup de mal à mettre la patoune sur un œuf bien à elle, et si durant les quatre précédentes années elle était parvenu à se fourrer un peu de cacao au fond de l'estomac, elle ne le devait qu'aux âmes charitables qui, sentant l'indigestion pointer son nez, avaient daigné lui donner un peu de leurs propres trouvailles. Mais à présent, elle ne dépendrait plus des autres, elle se l'était juré ! Pour commencer, son nouveau grade de Préfète lui donnait suffisamment de confiance et d'autorité pour ne plus avoir à craindre les quelques vils personnages qui auraient pu avoir l'idée basse et saugrenue de lui piquer les œufs sous le nez ; et puis elle avait cette fois une arme particulièrement efficace qu'elle s'était appliquée à entraîner toute l'année passée rien que pour ce jour : une arme vivante au museau aiguisé ...

    "Alors, Sardine, tu trouves quelque chose ?"

Chuchotement en français, peu discret surtout dans le silence si parfait qui régnait là quelques instants plus tôt. De petites moustaches frémirent, une queue dodelinante apparut de sous quelques feuilles posées au sol. La bestiole émergea de sa cachette verte et, les yeux luisants, observa sa maîtresse avec un air que des spécialistes auraient pu analyser comme une certaine expression de terreur et d'effroi, mais que la maîtresse en question ne percevait que comme une affirmation certaine de la présence non loin de la substance comestible tant désirée. Et Sardine avait beau trembler, il semblait que le Dieu des Souris l'ait à la bonne aujourd'hui ... Car si elle-même ne pouvait rien percevoir sinon quelques relents de fromage quand elle avait suffisamment faim, il se trouvait que la chance avait mené ses pas tout à côté d'un des fameux objets.

    "OH ! NOM D'UNE POULE EN CALEÇON À POIS !!"

Il avait suffi d'un pas encore, de pousser quelques tiges, et l'œuf était apparu dans toute la grandeur de son papier doré. La petite Préfète trépignait sur place, les larmes aux yeux d'une émotion trop forte, des gloussements hystériques retenus à grand peine et qui se mourraient à peine nés dans sa gorge serrée pour finir en petits grognements et demi-rires pleins de joie et de satisfaction. Et enfin, n'y tenant plus, craignant peu à présent qu'elle avait mis la main sur un des objets convoités qu'on ne la surprenne, elle leva violemment les bras au ciel et poussa un cri de triomphe tonitruant.

~

{PS : Je voulais absolument faire un topic en rapport avec l'intrigue ... x3 J'espère que ça t'ira /o/}

_________________


◊ Tchagadoum : Mallaury parle anglais (avec un accent exécrable)
◊ Tchagadoum : Mallaury parle français
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corentin Diffot
| Elève de 7° Année |
avatar

Masculin Nombre de messages : 174
Age : 22
Localisation : Quelque part ...
Humeur : Pas envie te voir
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Compote de Pommes
<b>Préfère les Designs</b> : Potterien
Date d'inscription : 27/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Aucun
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Verte Matinée | Pv Coco <3   Dim 18 Mai - 23:33

Ce matin, le jeune Serdaigle s'était réveillée avec une drôle d'impression. Enfin, je dis jeune, mais un petit vieux quand même un, c’est une septième année et il est âgée de dix sept ans, ce n'est donc plus un enfant. Enfin si, un peu qaund même X3. Mais ce matin, ce jeune Serdaigle s'était réveillée avec un drôle d'impression telle qu'on le...Dévisageait. En effet, dès qu'il avait ouvert les yeux, deux ou trois garçons de son dortoir était penchée devant lui, un grand sourire hypocrite sur leur lèvre, cela lui avait fait une grosse frayeur dis donc... il en était tombée du lit, mais, à peine levé, ils s’étaient tous éloignée. C'était n'y rien comprendre. Justement, le Serdaigle, de nature plutôt intelligente, n'y compris rien. En effet, il dut attendre d'aller à sa douche matinale avant de gouter une douce odeur de...Chocolat... Son nez s'allongea et se parsema de poil, laissant apparaitre une truffe noire à la place de deux petites narines. En effet, le Serdaigle venait de matérialiser son nez en celui de son animagus, un magnifique petit cerf. Celui ci commença à renifler, avant de se diriger devant une douche avec le panneau Hors-service. L'aigle poussa la porte, et, ô surprise, y découvrit un œuf de chocolat, ou, devrais-je dire, un œuf de Pâque. Ainsi le jeune homme s'écria...

-Pouchram, c'est pâques !!

C'était surement pour cela que els autres lui faisait d'aussi grands sourire, parce que lui, Corentin Diffot, élèves de septième année a Serdaigle, Animagus en cerf et amoureux et officiellement petit ami d'Evanna O'Connor, était un des plus grand trouveurs d'œufs en chocolats. Ce week-end sera encore bien occupée... En effet, il avait déjà un ouf en main, et comme par chance, c'était un gros bien rond au bon chocolat au noir et orange. Celui qu'il détestait le plus. En effet, le jeune Serdaigle était très dur à satisfaire en matière de chocolat, il n'acceptait que le chocolat au lait POINT. Le noir était trop acide et les noisettes trop dures, c'était surement pour cela qu'il en donnait à tous els Serdaigles. Puis, d'un coup, retentit le bruit d'une chasse d'eau, et, une porte s'ouvrit, laissant apparaitre un jeune bleu de première ou deuxième année. Il se figea devant Corentin, et loucha sur son œuf. Ou un petit filet de bave X3. Nan sérieux, Corentin sourit et lui lança l'œuf d'un mouvement souple du poigner, le petit repartant en sautillant joyeusement vers la salle commune. Corentin put enfin prendre sa douche en paix.

À peine dans l'escalier qu'il en trouva un autre, derrière un tableau, il faut le dire, il était assez gros, et au chocolat blanc. Beurk... Mais il connaissait quelqu’un qui en raffolait, oui, une personne assez cher a son cœur mais d'une maison différente. Le jeune homme courut dans l'escalier, mais il n'entra pas dans la grande salle, il avait déjà mangée un œuf au chocolat au lait, et, un petit jeune lui avait donnée un verre de lit et du pudding, sa nourriture préfère. Son odorat le conduisit vers l'extérieur, ou plus exactement vers les serres, ce grand bâtiment qui abritait ces choses tellement belles de la nature, les plantes. Il le trouva au devant de ces bâtiments, seule comme toujours. Il vint se mettre devant lui, lui cachant le soleil et mettant une petit pause a sa bronzette, bien sur, le présent du jeune Serpentard de septième année le fit sourire, lui qui ne trouvait jamais d'œuf sans son ami. Après diverse conversation, pas forcement sensée, le jeune Serdaigle s'engagea vers la serre, menée par les odeurs, il rentra, et tourna a gauche caressant chaque petit plante a son passage. Enfin, il le vu, le petit, derrière plusieurs plante

alors qu'il s'avançait vers celui ci, une fille, plutôt petite et habillée comme on ne sait quoi, les cheveux voulant s'en aller d'un chignon improvisée. Elle tendit sa main et l'atrope et poussa un cri de joie quelques secondes après, il faut le dire, plutôt effrayant. Laissons la savourez sa victoire, il y en avait un tout près, Corentin mit sa main entre quelques plantes grimpantes pour s'appuyer et se remémorer quels était cette petit personne qu'il avait déjà vu... Ses doigt touchèrent une chose chimique qui se nommait de papier d'alu, il sourit, enfin un chocolat au lait, pour une fois, i lavait de la vrai chance, d'habitude il n'en trouvait qu'en fin de journée. Il regarda la jeune fille qui ne l'avait toujours pas remarquée, et, finalement, se souvenue de son prénom et de sa fonction. Une française, Mallaurie préfète à Pouffsoufle. Il se racla la gorge, comme pour faire comprendre sa présence, et il sourit a la jeune préfète qui avait pour qualité de ne pas abusée de son pouvoir, enfin, on espère...X3


-Bonjour. Une bonne chasse ?

Dit-il su ton de la gentillesse, avant de se rapprocher un peu de la Pouffsoufle, son œuf en main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallaury Sansouci
Préfète de Poufsouffle
| 5ème année |
Batteuse
Préfète de Poufsouffle| 5ème année |Batteuse
avatar

Féminin Nombre de messages : 475
Localisation : Paris, Marais (floc, floc)
Poste : Préfète diabolique & Batteuse dans l'équipe de Quidditch de Poufsouffle (on déchire touuut !)
Humeur : Hahaha. Pouët.
<b>Maison</b> : <span style="color: Orange;">Poufsouffle</span>
<b>Surnom de Lutin</b> : Marshmallow
<b>Quidditch</b> : Batteuse
Date d'inscription : 16/12/2007

Livre du Personnage
Humeur:
10/10  (10/10)
Animal: Rat/Souris
Bloc Notes:
MessageSujet: Re: Verte Matinée | Pv Coco <3   Dim 25 Mai - 23:22

{Je suis désoléééée pour le retard, surtout que je n'ai pas d'excuse digne de ce nom >_< J'essaierai de faire plus rapidement à l'avenir, même si je vais être un peu débordée d'ici peu ...}

~


Qu'il était beau ! Superbe. Magnifique. Somptueux. Un Dieu descendu sur Terre eût semblé pâle en comparaison tant il brillait d'or et d'argent, brillait de mille feux, image parfaite de la Grandeur, Beauté personnifiée ... Sa peau douce, sombre et onctueuse, se laissait deviner sous sa toge enroulée, dont le froissement délicat relevait la sublimité de sa couleur et de sa texture. On imaginait sans peine toutes les délices, les flots succulents qu'il devait contenir en son sein, et sa taille imposante présageait, mutine, des heures ou des jours de purs plaisirs gustatifs. Le papier ondulant était doré, finement rayé de rouge, et enveloppait avec grâce l'ovoïde chocolaté. Chocolat noir, vraisemblablement, mais pas trop non plus, juste assez d'amertume pour faire vibrer la langue sans jamais la dégouter- contrairement à ceux où le lait abonde et noie le cacao, ceux-là elle avait beau s'en régaler au début, ils finissaient vite par la lasser. Et puis là, elle ne rêvait pas, de petits détails croustillants figés dans la pâte durcie lui criaient des mots doux de leurs petites voix : une multitude de pépites de noix et noisettes, craquantes, charmantes ! Les yeux luisants d'émotion, l'heureuse détentrice d'un aussi beau trésor tendit la patte et se saisit avec délicatesse, presque amoureusement, du grand Œuf.

    - Bonjour. Une bonne chasse ?

La Terre se mit à tourner au ralenti. La petite préfète, trop absorbée dans sa contemplation proche de l'adoration, n'avait pas entendu les pas qui s'étaient approchés, les bruissements des feuilles, et pas même le raclement de gorge de l'individu. Lorsque la voix s'était élevée, par conséquent inattendue, un sursaut monstre y avait répondu alors que Mallaury se faisait tirer violemment hors de sa rêverie, et voilà que l'Œuf Sacré, secoué sans ménagement, perdait tout équilibre et sombrait dangereusement dans le vide menaçant qui menait droit au sol dur et boueux de la Serre ...

    "Naaaaaaan ! Par le Bonnet Troué du Grand Lutin Crétin !!"

Mais même les lois de la gravitation ne sauraient résister à la colère grondante et menaçante d'une Mallaury qu'on aurait vexée ou heurtée : le temps sembla s'arrêter et, comme un miracle qu'on ne saurait expliquer, l'œuf rebondit mollement sur le genoux tout enveloppé de tissus de la demoiselle avant d'atterrir souplement dans sa main tendue. La pire des catastrophe venait d'être évitée ; l'école ne serait pas détruite, le monde serait épargné. Ouf.

    "Nan mais ça va paaaas là nan mais oh c'est pas croyable ça je rêve ou quoi n'importe quoi rooh !"

Malgré la colère, des réflexes bien enracinés avaient permis à sa langue de virer du français à l'anglais, même si vu le ton avec lequel elle vociférait il devait être dur de comprendre quoi que ce soit, surtout si l'on ajoutait son divin accent à ce mélange inarticulé. Son visage rouge de rage et d'indignation sembla brusquement pâlir et virer presque au vert lorsque, s'étant brusquement retournée dans un élan emporté, avec moult mouvements de cheveux et moulinages de poignet, elle tomba nez à nez avec ... un autre œuf. Un œuf presque aussi grand, presque aussi beau que le sien. Presque, évidemment, parce que jamais rien ne l'égalerait, ni elle ni tout ce qui lui appartenait ; mais tout de même, voilà qu'on venait lui faire de l'ombre, de la concurrence ! Impardonnable. Son petit nez ne retroussa en une moue outrée, pas vraiment méprisante - ça elle ne savait pas faire - mais plutôt vexée et hautaine. Pour reprendre l'analogie charmante et bien connue : elle avait l'air d'avoir une bouse de dragon sous le nez. Son regard jusque là tourné entièrement vers le nouvel œuf glissa dédaigneusement vers son porteur. Comme elle devait lever les yeux pour regarder les siens, elle fit de sa petite voix nasillarde qu'elle tendait vainement de rendre froide :

    "Dis-donc, petit. Hum. Petit ..."

Elle le détailla en plissant les yeux, tentant de rapprocher son visage d'une quelconque figure connue. Après un instant d'intense qui lui avait entièrement tordu son beau petit visage, ça lui revint : Corentin Diffot ! Oui, voilà. Bien sûr. Celui avait qui elle était toujours en concurrence pendant le cours de Potion, celui qui se voulait "premier admirateur" de son vénéré professeur à elle ! Ah ! Elle ne l'aurait pas oublié, celui-là. Mais dans l'immédiat ils n'étaient pas en cours, ni même en cours de potion ; elle ferait donc des efforts pour oublier leurs différents de tantôt et se concentrer sur ce de maintenant.

    "Petit Coco. Mon œuf est plus beau que le tiens."

_________________


◊ Tchagadoum : Mallaury parle anglais (avec un accent exécrable)
◊ Tchagadoum : Mallaury parle français
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Verte Matinée | Pv Coco <3   

Revenir en haut Aller en bas
 
Verte Matinée | Pv Coco <3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La tourte verte
» Tarte au chocolat et à la noix de coco
» Resine verte
» Une souris verte !
» Le cake à la noix de coco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: ✖ EXTERIEUR DE POUDLARD ✖ :: ► Les Serres-
Sauter vers: